Gatièras

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of Occitania.png Vila d'Occitània Blason Languedoc.svg
Donadas
d · m
Gatièras
Gattières
comuna francesa
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Gattières.jpg
Gatièras
Geografia fisica
Occitania map.png
geolocalizacion
Coordenadas 43° 45′ 37″ N 7° 10′ 36″ E / 43.7602777778, 7.17666666667 / 43.7602777778; 7.17666666667


Superfícia | 10,03 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
950 m
263 m
48 m
Geografia politica


Region istorica Comtat de Niça Nice Arms.svg
Estat Flag of France.svg França
Region
93
Provença-Aups-Còsta d'Azur Armas de Provença
Departament
6
Aups Maritims Armas deu Departament deus Aups Maritims
Arrondiment
Grassa
Canton
Carròs
Intercom
240600486
les Coteaux d'Azur
Cònsol

Jean-Pierre Testi (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
4 052 ab.
Evolucion de la populacion

4 102 ab.
Densitat 403,99 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Gattiérois (en francés)
Còde postal 06510
Còde INSEE 06064
Sit web http://www.gattieres.fr


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Gatièras.

Gatièras[1] (Gattières en francés) es una comuna occitana dau Comtat de Niça, situada dins lo departament dei Aups Maritims e la region de Provença-Aups-Còsta d'Azur.

Geografia[modificar | modificar la font]

Gattières es situat entre de Carris e Sant-Laurent-de detlo-Var e surplombe la vallée del Var.

Gatièras est situé entre Carros et Saint-Laurent-du-Var et surplombe la vallée du Var.


Istòria[modificar | modificar la font]

En 1338, lo Var #venir la frontièra orientala de la França. Lo territòri de Gattières #demorar malgrat aiçò una enclave savoyarde sul marge drech del Var e aquelas fins en 1760, an ont un tractat entre los reialmes de Sardenha e de França la #integrar al territòri nacional francés. Pendent los quatre sègles entre aquelas doas datas, la vila #servir de nombrosas fes de cap de pont a incursiós italiennes a França.

Esperó En dominant lo Var, lo rocher de Gastas als escarpements naturales ofrissiá una localizacion ideala e estrategica a las aborigènes ligures.

Situada sul traçat de la via romaine amb lo sieu gué sul Var, Gattières deteniá una posicion estrategica importanta #que #valer un passat tormentat. En temps de guèrra, #èsser #cridar nombrosas, las paissièras e las pèrdas alternativas del vilatge èran frequents.

En aprofechant disturbis #que regnen en Provence, lo comte Amédée VII de Savoie s'assegura la traïson del governador de Niça e lo 28 de setembre de 1388, còp de teatre : Niça e lo sieu posterior país se desligan de la Provence e se donan a la Savoie.

Allégret De Mauléon, capitani Gascon sovent qualificat de « aventuraire », mas en comptant d'anautitas ligas en Savoie s'i èra apoderat del luòc de Gattières al cors d'un còp de man #que Amédée VII li èra a el pas pòt èsser pas estrangièr. Lo 25 d'octòbre de 1388, De Mauléon vendiá Gattières a Amédée VII pel prètz de 2000 florins. La Savoie possedissiá aital un cap de sortida en marge drech del Var. L'importància d'aquel évènement se #verificar en lo moment de las guèrras entre los dos marges del Var. Lo blason de Gattières remembra aquel fach istoric : « De caras al leon d'aur en avent en la siá pauta dextre un torn de sòus cargats d'una crotz del primièr ».

Es aital coma pendent près de 400 ans (1388-1760) Gattières seguirà las destinadas del Comtat de Niça, en principi Savoyarde, de contunh Sarde. Lo tractat de Turin (24 de març 1760) rectificarà la frontièra entre lo Reialme de França e aquel de la Sardenha. Dempuèi la siá desbocadura fins al confluisson del Estéron, lo Var dividirà los dos estats. Gattières Es aital separat del Comtat de Niça e ligat a la França.

La municipalitat a marcat per la detencion de nombrós villageois pels Alemands en 1944, #qu'Angel Grassi e Séraphin ne Grasilhen, torturats per la gestapo niçoise de contunh penjada avenguda de la Victòria a Niça.

En 1971, la municipalitat farà egalament la una de l'actualitat judiciala, amb l'omicidi del pichon Danièle Marra màger de 7 ans e la temptativa d'assassinat sus la siá maire Cortena, alavetz enceinte d'uèch mes. Lo colpable Ali Plan Yanes, sobrenomenat lèu « lo égorgeur de Gattières » i aurà condemnat a mòrt e executat a la preson de las Baumettes a Marselha en 1973. Lo sieu cosin Hocine #qu'èra lo sieu complice serà incarceré pendent mai de trenta ans.

Desparièras ipotèsis son a l'origina d'aquel nom :

  • La primièra explicacion proven d'una formacion vegetala dicha « èrba a gat ». Se pòt tanben pensar al latin « cattus », « gat » amb lo suffixe -aria.
  • La segonda ipotèsi s'explica per la situacion estrategica del bourg, luòc de passatge del Var en inclinant a pensar al latin « vadum », gué, « gat » a nissart.
  • Lo tresen significat pausa sus la conclusion que la tèrra seriá dolenta, pauc fèrtil « tèrra gasti ».

En 1338, le Var devint la frontière orientale de la France. Le territoire de Gatièras resta cependant une enclave savoyarde sur la rive droite du Var et ce jusqu'en 1760, année où un traité entre les royaumes de Sardaigne et de France l'intégra au territoire national français. Pendant les quatre siècles entre ces deux dates, la ville servit de nombreuses fois de tête de pont à des incursions italiennes en France.

Éperon dominant le Var, le rocher de Gastes aux escarpements naturels offrait un emplacement idéal et stratégique aux aborigènes ligures.

Située sur le tracé de la voie romaine avec son gué sur le Var, Gatièras détenait une position stratégique importante qui valurent un passé tourmenté. En temps de guerre, elles furent hélas nombreuses, les prises et les pertes alternatives du village étaient fréquentes.

Profitant des troubles qui règnent en Provence, le comte Amédée VII de Savoie s'assure la trahison du gouverneur de Nice et le 28 septembre 1388, coup de théâtre : Nice et son arrière pays se détachent de la Provence et se donnent à la Savoie.

Allégret de Mauléon, capitaine Gascon souvent qualifié d'« aventurier », mais comptant de hautes attaches en Savoie s'était emparé de la place de Gatièras au cours d'un coup de main auquel Amédée VII n'était peut être pas étranger. Le 25 octobre 1388, De Mauléon vendait Gatièras à Amédée VII pour le prix de 2000 florins. La Savoie possédait ainsi une tête de départ en rive droite du Var. L'importance de cet évènement se vérifia lors des guerres entre les deux rives du Var. Le blason de Gatièras rappelle ce fait historique : « De gueules au lion d'or tenant en sa patte dextre une tour d'argent chargée d'une croix du premier ».

C'est ainsi que pendant près de 400 ans (1388-1760) Gatièras suivra les destinées du Comté de Nice, d'abord Savoyarde, puis Sarde. Le traité de Turin (24 mars 1760) rectifiera la frontière entre le Royaume de France et celui de la Sardaigne. Depuis son embouchure jusqu'au confluent de l'Estéron, le Var divisera les deux états. Gatièras est ainsi séparé du Comté de Nice et rattaché à la France.

La commune est marquée par l'arrestation de nombreux villageois par les Allemands en 1944, dont Ange Grassi et Séraphin Torrin, torturés par la gestapo niçoise puis pendus avenue de la Victoire à Nice.

En 1971, la commune fera également la une de l'actualité judiciaire, avec le meurtre de la petit Danièle Marra âgée de 7 ans et la tentative d'assassinat sur sa mère Cortena, alors enceinte de huit mois. Le coupable Ali Ben Yanes, surnommé bientôt « l'égorgeur de Gattières » sera condamné à mort et exécuté à la prison des Baumettes à Marseille en 1973. Son cousin Hocine qui était son complice sera incarceré pendant plus de trente ans.

Différentes hypothèses sont à l'origine de ce nom :

  • La première explication provient d'une formation végétale dite « herbe à chat ». On peut aussi penser au latin « cattus », « chat » avec le suffixe -aria.
  • La deuxième hypothèse s'explique par la situation stratégique du bourg, lieu de passage du Var inclinant à penser au latin « vadum », gué, « gat » en nissart.
  • La troisième signification repose sur le constat que la terre serait mauvaise, peu fertile « terre gaste ».


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Pierre Testi    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 4052, totala: 4102
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
612 554 518 701 711 773 767 755 798
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
777 657 619 578 549 537 564 680 573
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
529 564 566 553 535 586 598 616 631
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
851
1 005
1 380
2 051
2 997
3 583
4 018
4 094
4 093
2009 2010
4 069
4 119
4 052
4 102

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Comunas dei Aups Maritims - Sit de Laurenç Revest