Tenda

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of Occitania.png Vila d'Occitània Blason Languedoc.svg
Donadas
d · m
Tenda
Tende
comuna francesa
[[Imatge:|250px]]
Descripcion de la bandièra
Descripcion dau blason
Descripcion deu sagèth
Latitud
Longitud
Generalitats
Partida de
Sosclassa de
Nomenat d'aprèst
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Situat dens Aups Maritims e  Q1727579
País França
Sit oficial
Blason ville fr Tende (06).svg
Tende vue du clocher.jpg
Vista d'Estenda
Geografia fisica
Occitania map.png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 05′ 19″ N 7° 35′ 39″ E / 44.0886111111, 7.59416666667 / 44.0886111111; 7.59416666667


Superfícia | 177,47 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
2 920 m
820 m
552 m
Geografia politica


Region istorica Val de Ròia‎
Estat Flag of France.svg França
Region
93
Provença-Aups-Còsta d'Azur Armas de Provença
Departament
6
Aups Maritims Armas deu Departament deus Aups Maritims
Arrondiment
Niça
Canton
Tenda
Cònsol

Jean-Pierre Vassallo (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2010)
2 084 ab.
Evolucion de la populacion

2 133 ab.
Densitat 11,74 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Tendasques (en francés)
Còde postal 06430
Còde INSEE 06163


Identificants
BNE


ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Tenda.

Tenda[1] (Tende en francés) es una comuna d'Occitània ont se parla l'occitan roiasc (occitan de transicion vèrs lo ligur), dins la Val de Ròia‎, dins lo departament dei Aups Maritims e la region de Provença-Aups-Còsta d'Azur.

Geografia[modificar | modificar la font]

Istòria[modificar | modificar la font]

La localitat es poblada de manièra averada dempuèi 690[2]. Vila ja al sègleXI jos lo vocable actual, tenda dependava del comtat de Ventemilha. En 1261, Guillaume-Pierre E comte de Ventemilha, senhor de Tenda, esposa Eudoxie Lascaris sòrre del jove emperaire grèc d'Orient, Jean IV Lascaris. #Que los fils Lascaris de Ventemilha. En 1581, lo comtat de n'e/de n'Estenda i aguèt aquerit per l'Ostal de Savòia.

En 1860, las municipalitats de Tenda e de La Briga pas #èsser pas compresas en los territòris cedits a la França pel tractat de Turin, perque Victor Emmanuel pòsca jouir d'aqueles territòris de caça. La rason engalanava dérisoire e, a aquela intencion, una legenda pro enrasigada vòl que las doas comunas ajan #èsser conservadas pel Piémont per rasons "estrategicas". Cela es cèrtament impossible. En principi, la nòva frontièra (1861-1947) passava al sud de St Dalmas d'Estenda ont se tròba pas cap de obstacle fisic, totas las gargamèlas mesas mai al sud en essent entre las mans dels Franceses. La pénétration d'una armada d'invasion aguès doncas #èsser fòrça facil. Per contra, es al nòrd d'Estenda #que se tròban los obstacles màgers, la crête del Mercantour, longtemps franchissable unicament per un caulet fòrça malaisit (infranchissable n'ivèrn) e solament plan mai tard per un tunèl ! Apondèm que los Italians pas #bastir cap de fortificació verdaderament sérieuse (just qualques fòrts pauc temibles) per defendre Estenda e La Brigue que los Franceses aurián pogudas ocupar en una mitat-jornada, pròva #que i ligavan pas cap de importància militar. De contunh, pensar que Napoleon III i aja pogudas cedir aital una region hautement estrategica del temps que i aviá totjorn apertengut istoricament dins lo comtat de Niça, es lo prene per plan ingenu, aquel #qu'èra pas (en 1870, serà malaut, #çò qu'es desparièr) e los sieus diplomatics encara mai. Fin finala, en 1860, una guèrra entre l'Itàlia nòva e la França, #qu'èra en qualque sòrta la siá "mairia", èra, a mièg e meteis a long tèrme, impensable. Falha doncas considerar que la rason es plan #çò que #donar los govèrns de l'epòca, tanben futile serà per un òme de la 21e sègle : Estendètz, La Brigue, la Vallée de las Meravilhas e lo mont Bego constituissián de territòris de caça pel rei Victor-Emmanuel II e l'usatge entre sobirans èra de se far dels pichons "presents" d'aquela sòrta. Es Mussolini #que #preténer plan mai tard afirmar lo "italianité" de la region en bastint la gigantesca estacion de St Dalmas d'Estenda, sus la frontièra, #que la bastissa n'es honteusement délaissé uèi malgrat lo sieu anautit significat istoric. I i aguèt totjorn, de 1861 a 1947, un partit "francés" a Estendètz e a la Brigue, mas pauc actiu. L'escasença lududa #aparéisser tròp polida l'an 1945, amb la desbranda de l'Itàlia, e #obténer facilament l'organizacion del rattachement, confirmat per un referendum #que #donar una écrasante majoritat a la França. Los Americanes #daissar far, malgrat la siá simpatia per l'Itàlia nòva, e #encobrir los #donar una bona desencusa per refuser per contra amb la darrièra energia un referendum similar en lo Val de Aoste, #que desirava de Gaulle. Auriá entériné lududes tanben un rattachement a la França ? Cap pòt pas o dire mas, a aquela data e en lo contèxt de l'epòca, aquel es pas pas inversemblant (lo Val de Aoste a #èsser fòrça fòrtament "italianisé" dempuèi). Mas en realitat, per l'importància estrategica d'aquelas vilas. Es al tractat de patz de París del 10 de febrièr 1947 qu'aqueles territòris passan jos sobeiranetat francesa, un referendum en avent confirmat la volontat dels abitants de venir de franceses a una écrasante majoritat.

La municipalitat d'Estenda es la mai vast del departament dels Alpes-Maritims.

Dempuèi 1967, lo professor Henry de Lumley e las siás equipas efectuan levats e moulages de las ròcas grauadas dempuèi la préhistoire suls luòcs naturales de la Vallée de las Meravilhas e de la vallée de Fontanalbe (moulages exposicions al Musèu départemental de las Meravilhas[3]).

La localité est peuplée de manière avérée dès 690[4]. Cité au Sègle XI sous son vocable actuel, Tenda relevait du comté de Vintimille. En 1261, Guillaume-Pierre I comte de Vintimille, seigneur de Tenda, épouse Eudoxie Lascaris sœur du jeune empereur grec d'Orient, Jean IV Lascaris. Dont les fils Lascaris de Vintimille. En 1581, le comté de Tenda fut acquis par la Maison de Savoie.

En 1860, les communes de Tenda et de La Brigue ne furent pas comprises dans les territoires cédés à la France par le traité de Turin, pour que Victor Emmanuel puisse jouir de ces territoires de chasse. La raison parait dérisoire et, à ce propos, une légende assez enracinée veut que les deux communes aient été conservées par le Piémont pour des raisons "stratégiques". Cela est tout à fait impossible. D'abord, la nouvelle frontière (1861-1947) passait au sud de St Dalmas de Tenda où ne se trouve aucun obstacle physique, toutes les gorges placées plus au sud étant entre les mains des Français. La pénétration d'une armée d'invasion eût donc été très facile. Par contre, c'est au nord de Tenda que se trouvent les obstacles majeurs, la crête du Mercantour, longtemps franchissable uniquement par un col très difficile (infranchissable en hiver) et seulement bien plus tard par un tunnel ! Ajoutons que les Italiens ne construisirent aucune fortification vraiment sérieuse (juste quelques forts peu redoutables) pour défendre Tenda et La Brigue que les Français auraient pu occuper en une demi-journée, preuve qu'ils n'y attachaient aucune importance militaire. Ensuite, penser que Napoléon III ait pu céder ainsi une région hautement stratégique alors qu'elle avait toujours appartenu historiquement au comté de Nice, c'est le prendre pour bien naïf, ce qu'il n'était pas (en 1870, il sera malade, ce qui est différent) et ses diplomates encore plus. Enfin, en 1860, une guerre entre l'Italie nouvelle et la France, qui était en quelque sorte sa "marraine", était, à moyen et même à long terme, impensable. Il faut donc considérer que la raison est bien celle que donnèrent les gouvernements de l'époque, aussi futile soit-elle pour un homme du 21e siècle : Tenda, La Brigue, la Vallée des Merveilles et le mont Bego constituaient des territoires de chasse pour le roi Victor-Emmanuel II et l'usage entre souverains était de se faire des petits "cadeaux" de cette sorte. C'est Mussolini qui prétendit bien plus tard affirmer l'"italianité" de la région en construisant la gigantesque gare de St Dalmas de Tenda, sur la frontière, dont le bâtiment est honteusement délaissé aujourd'hui malgré sa haute signification historique. Il y eut toujours, de 1861 à 1947, un parti "français" à Tenda et à La Brigue, mais peu actif. L'occasion lui parut trop belle en 1945, avec la défaite de l'Italie, et il obtint facilement l'organisation du rattachement, confirmé par un référendum qui donna une écrasante majorité à la France. Les Américains laissèrent faire, malgré leur sympathie pour l'Italie nouvelle, et cela leur donna un bon prétexte pour refuser en revanche avec la dernière énergie un référendum similaire dans le Val d'Aoste, que souhaitait de Gaulle. Aurait-il entériné lui aussi un rattachement à la France ? Nul ne peut le dire mais, à cette date et dans le contexte de l'époque, ce n'est pas invraisemblable (le Val d'Aoste a été très fortement "italianisé" depuis). mais en réalité, pour l'importance stratégique de ces villes. C'est au traité de paix de Paris du 10 février 1947 que ces territoires passent sous souveraineté française, un référendum ayant confirmé la volonté des habitants de devenir français à une écrasante majorité.

La commune de Tenda est la plus vaste du département des Alpes-Maritimes.

Depuis 1967, le professeur Henry de Lumley et ses équipes effectuent des relevés et moulages des roches gravées depuis la préhistoire sur les sites naturels de la Vallée des Merveilles et de la vallée de Fontanalbe (moulages exposés au Musée départemental des Merveilles[5]).

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Pierre Vassallo    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2010): 2084, totala: 2133
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 500 1 491 1 654 2 057 2 441 2 659 -
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
- - - - - - - 2 158 2 080
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 954
2 053
1 951
1 954
2 089
1 844
2 025
2 018
2 025
2009 2010
2 054
2 102
2 084
2 133
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 1 error found
Line 51: PlotData=

- PlotData invalid. No (valid) command 'Period' specified in previous lines.


Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Comunas dei Aups Maritims - Sit de Laurenç Revest
  2. Michelangelo Bruno, Caulets de las Alpes de Provence, Prouvenço Presso, 2001 (an d'edicion italiana), p 34
  3. Musèu départemental de las Meravilhas sus cg06.fr
  4. Michelangelo Bruno, Cols des Alpes de Provence, Prouvenço Presso, 2001 (année d’édition italienne), p 34
  5. Musée départemental des Merveilles sur cg06.fr