Praz-sur-Arly

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Praz-sur-Arly
Praz-sur-Arly

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:
250px
center
Savòia (Arpitània) Armas de Savòia
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map3.svg
geolocalizacion
Coordenadas 45° 50′ 17″ N, 6° 34′ 15″ E
Superfícia 22,64 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
2 282 m
980 m
Geografia politica
Region istorica Savòia (Arpitània) Armas de Savòia
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
74
Nauta Savòia Armas deu Departament de Nauta Savòia
Arrondiment Bonneville
Canton Sallanches
Cònsol Yann Jaccaz (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 74120
Còde INSEE 74215

Praz-sur-Arly en arpitan (Praz-sur-Arly en francés) es una comuna arpitana de Savòia, situada dins lo departament de la Nauta Savòia e la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

250px|thumb|Lo vilatge de Praz-sus-Arly vist del luòc-ditz "la Tonnaz", amb al fons lo Mont-Blanc Lo pòble de Praz-sus-Arly a situat a 1 035 mètres d'altitud, en lo Val de Arly, entre Megève e Flumet. A banhat pel riu lo Arly e vei passar lo ruisseau de Cassioz e lo ruisseau dels Varins.

Tèxte originau de l'article francés
Le village de Praz-sur-Arly vu du lieu-dit "la Tonnaz", avec au fond le Mont-Blanc

Le village de Praz-sur-Arly est situé à 1 035 mètres d'altitude, dans le Val d'Arly, entre Megève et Flumet. Il est baigné par la rivière l'Arly et voit passer le ruisseau de Cassioz et le ruisseau des Varins.


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

dins lo XIV sègle, qualques agricultors s'installan e bastisson las primièras granjas a la Thona (la Tonnaz uèi). Aquel son doncas los primièrs abitants de #çò que vendrà plan mai tard lo Pratz de Megève, de contunh Praz sus Arly. Aquelas primièras granjas an #èsser bastidas cèrtament logiquement sul vessant çò de mès ensoleillé de la vallée : lo adret. Son pauc nombrosas, mas l'importància de la superfícia déboisée testifica de la volontat d'ampliament.

Lo masatge caseriu nouvellement creat depen de Megève. Al fil del temps, d'unes autres caserius veson lo jorn : Réon, de contunh lo Pratz (origina del centre actual del pòble de Praz sus Arly).

dins lo XVII sègle doas capèlas an erigit : aquela de Tonnaz, de contunh aquela de Pratz (1643), e fin finala una glèisa (Sant Ostal-Madeleine) l'an 1696 #que dependrà de la parròquia de Megève.

Lo Pratz contunha a se desvolopar e a s'estendre. En 1779, un document oficial[1] fa estat d'un centenat d'abitants #que vivon essencialament de la cultura e de la ramaderia. Aquel meteis an, una escòla a bastit e aculhiguèt los mainats de la contrée.

Cossí tota la region, Pratz de Megève a traversat de nombrós bouleversements. Jos la Revolucion francesa, la Savoie a annexat per la nòva Republica abans de tornar al Reialme del Piémont-Sardenha. Un segond periòde de disturbis permet lo rattachement de la Savoie a la França, e lo 14 de junh de 1860, Pratz de Megève ven definitivament francesa, mas las Pralins demòran Megèvants. Malgrat aiçò, dempuèi 1834, reclaman la siá independéncia vivi-a veire de Megève, mas aquela darrièra s'i opausa dempuèi totjorn. La separacion serà totun prononciada l'an 1869, per decrèt, al continuament de discordàncias politicas entre Megève e l'administracion imperiala, e vendrà efectiva l'an 1870. A aquela data, lo Pratz de Megève compta un pauc mai de 500 abitants.

En 1907, a la demanda del Conselh Municipal e per decision governamentala, Pratz de Megève ven Praz sus Arly. Aquela decision va retre totalament independenta la municipalitat e la talhar definitivament de Megève.

Referéncias : [2]

Tèxte originau de l'article francés

Au XIVème siècle, quelques agriculteurs s’installent et bâtissent les premières fermes à la Thona (la Tonnaz aujourd’hui). Ce sont donc les premiers habitants de ce qui deviendra bien plus tard le Pratz de Megève, puis Praz sur Arly. Ces premières fermes ont été bâties tout à fait logiquement sur le versant le plus ensoleillé de la vallée : l’adret. Elles sont peu nombreuses, mais l’importance de la surface déboisée témoigne de la volonté d’agrandissement.

Le hameau nouvellement créé dépend de Megève. Au fil du temps, d’autres hameaux voient le jour : Réon, puis le Pratz (origine du centre actuel du village de Praz sur Arly).

Au XVIIème siècle deux chapelles sont érigées : celle de Tonnaz, puis celle de Pratz (1643), et enfin une église (Sainte Marie-Madeleine) en 1696 qui dépendra de la paroisse de Megève.

Le Pratz continue à se développer et à s’étendre. En 1779, un document officiel[3] fait état d’une centaine d’habitants qui vivent essentiellement de la culture et de l’élevage. Cette même année, une école est construite et va accueillir les enfants de la contrée.

Comme toute la région, Pratz de Megève a traversé de nombreux bouleversements. Sous la Révolution française, la Savoie est annexée par la nouvelle République avant de revenir au Royaume du Piémont-Sardaigne. Une seconde période de troubles permet le rattachement de la Savoie à la France, et le 14 juin 1860, Pratz de Megève devient définitivement française, mais les Pralins restent Megèvants. Pourtant, dès 1834, ils réclament leur indépendance vis-à-vis de Megève, mais cette dernière s’y oppose depuis toujours. La séparation sera néanmoins prononcée en 1869, par décret, à la suite de divergences politiques entre Megève et l’administration impériale, et deviendra effective en 1870. A cette date, le Pratz de Megève compte un peu plus de 500 habitants.

En 1907, à la demande du Conseil Municipal et par décision gouvernementale, Pratz de Megève devient Praz sur Arly. Cette décision va rendre totalement indépendant la commune et la couper définitivement de Megève.

Références : [4]


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Yann Jaccaz    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png


1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- - - 537 570 558 523 525 535

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
568 590 562 460 466 478 474 589 557

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
529
640
679
767
922
1 081
1 315
1 349
1 348
2009 2010
1 353
1 397
1 334
1 393
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Levat de la Gabelle de 1779 recensant las gabellans (assujettis a l'impòst sus la sal : la gabelle) al nombre de 51 a la Thonnaz, 29 a Pratz de Megève, e 28 a Réon
  2. los libres del Mètge Charles Socquet en tractant de Megève e del Val de Arly
  3. Relevé de la Gabelle de 1779 recensant les gabellans (assujettis à l’impôt sur le sel : la gabelle) au nombre de 51 à la Thonnaz, 29 à Pratz de Megève, et 28 à Réon
  4. les livres du Docteur Charles Socquet traitant de Megève et du Val d’Arly