Villemain (Deux-Sèvres)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Villemain (Deux-Sèvres)
Villemain

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 01′ 27″ N, 0° 05′ 09″ O
Superfícia 16,68 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
148 m
93 m
Geografia politica
Region istorica Peitau Armas de Peitau
Estat Bandièra de França França
Region
75
Nòva Aquitània BlasonNouvelleAquitaine.svg
Departament
79
Doas Sèvras Armas deu departament de las Doas Sèvras
Arrondiment Niort
Canton Chef-Boutonne
Intercom
247900558
du Coeur du Poitou
Cònsol Paul Georgelet (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 79110
Còde INSEE 79349

Villemain es una comuna peitavina, situada dins lo departament de las Doas Sèvras e la region de Peitau-Charantas.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Aluenhat d'una quarentena de quilomètres de la capitala doas-sévrienne, a l'extrèm sud del departament, la municipalitat de Villemain n'aperten dins una zòna boisée, #que flirte mai amb la Charanta e la Charanta-Maritima totas prèpas, sus la part la mai septentrionala de la Conca aquitain.

Aquel pichon territòri d'a penas 17 km2 se insereix entre la rota départementale 173 #que pòrta de Loubillé a Cosedura-de Argenson e la départementale 105 de Aulnay-de-Santonge a Cap de-Còrda. Es egalament traversat de part en partida per la rota départementale 104 #que pren Cosedura de Argenson a Aubigné. Aital Villemain es a la separacion de totas grandas rotas nacionalas coma de totas vias ferrées, a la orée dels bòsques de Aulnay e de Cap de-Còrda.

Sens èsser monòton, lo relief de la municipalitat opausa pas cap de obstacle màger. Lo territòri d'una altitud mièja de 120 m se bassa doçament cap a lo sieu centre ont flueix lo ru del Guidier per remontrer cap al Sud-oèst al limit de la Charanta-Maritima.

Aquela municipalitat, coma fòrça en aquela region, aperten dins aquelas zònas ruralas en via de desertització. En lo moment del recensement de 1999, Villemain comptava 171 abitants. A lo sieu apogée al mièg de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, ne comptava lo triple, 541 l'an 1856. Uèi la densitat a queigut a 10 abitants al km² #çò que ne fa una de las municipalitats los mens densément pobladas del departament. La siá populacion se dispersada entre lo bourg esclatat e excentré a l'Èst e divèrses gròsses pòbles ; Guidier e las granjas de la Portauderie e de la Bouteillerie al Sud, Echorigné e la Calha a l'Oèst.

Tèxte originau de l'article francés

Éloigné d’une quarantaine de kilomètres de la capitale deux-sévrienne, à l’extrême sud du département, la commune de Villemain appartient à une zone boisée, qui flirte davantage avec la Charente et la Charente-Maritime toutes proches, sur la partie la plus septentrionale du Bassin aquitain.

Ce petit territoire d’à peine 17 km2 s’insère entre la route départementale 173 qui mène de Loubillé à Couture-d’Argenson et la départementale 105 d’Aulnay-de-Saintonge à Chef-Boutonne. Il est également traversé de part en part par la route départementale 104 qui rejoint Couture d’Argenson à Aubigné. Ainsi Villemain est à l’écart de toutes grandes routes nationales comme de toutes voies ferrées, à l’orée des forêts d’Aulnay et de Chef-Boutonne.

Sans être monotone, le relief de la commune n’oppose aucun obstacle majeur. Le territoire d’une altitude moyenne de 120 m s’abaisse doucement vers son centre où coule le ru du Guidier pour remontrer vers le Sud-ouest à la limite de la Charente-Maritime.

Cette commune, comme beaucoup dans cette région, appartient à ces zones rurales en voie de désertification. Lors du recensement de 1999, Villemain comptait 171 habitants. A son apogée au milieu du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, elle en comptait le triple, 541 en 1856. Aujourd’hui la densité est tombée à 10 habitants au km² ce qui en fait une des communes les moins densément peuplées du département. Sa population se disperse entre le bourg éclaté et excentré à l’Est et plusieurs gros villages ; Guidier et les fermes de la Portauderie et de la Bouteillerie au Sud, Echorigné et la Caille à l’Ouest.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgVillemain
Comuna amb 368 abitants (2000)Loubillé (3,6km)
Comuna amb 216 abitants (2000)Aubigné (5,7km)
Comuna amb 219 abitants (2000)Longré (6,2km)
Comuna amb 169 abitants (2000)Loubigné (6,2km)
Comuna amb 128 abitants (2000)Les Gours (6,9km)
Comuna amb 81 abitants (2000)La Bataille (7,4km)
Comuna amb 66 abitants (2000)Romazières (7,6km)
Comuna amb 371 abitants (2000)Chives (7,7km)
Comuna amb 58 abitants (2000)Crézières (7,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Los mai ancians vestigis répertoriés a Villemain datan del periòde gallo-romaine. Qualques rèstas de la meteissa epòca an #èsser soslinhats egalament en las municipalitats prèpas, a Loubillé, Aubigné e Cosedura-de Argenson. Aquela preséncia romaine es pas pas surprenante en aquela region doncas qu'es tota prèpa de la celèbra via romaine Limonum (Peitieus) - Mediolanum (Santas) #que passava per Rom, Brioux, Aulnay-de-Santonge al nòrd e, se pòt supausar que de divèrses camins secondaires irradiaient la zòna cap a la Charanta actuala, en traversant lo sud del departament dels Dos-Sèvres.

A Villemain, la tradicion orala garda lo remembre al luòc-ditz La Billarderie, al sud del vilatge de Guidier, de ruïnes gallo-romaines #que, d'après l'istorian local Marcel Daniaud, emergien encara en las mars de garouils (dacses)a Modèl:La s-. Lo caminava dessús de Echorigné, en lo moment d'un periòde de secada, cap a 1854, de las pèiras talhadas e sculptées an #èsser dégagées. La rumor a volgut i veire los elements d'una villa gallo-romaine, sens possibilitat de vérification, perque aquelas descobèrtas an pas jamai fach l'objècte d'observacions e de publicacions oficialas e scientificas. Per contra la toponymie pòt èsser un bon indicateur de romanité. Aital Echorigné seriá lo anciana Scauriniacum o villa scaurinii. Aquel vilatge se seriá doncas desvolopat a partir del domeni agricòla de Scaurinius, un ric proprietari terrien de l'epòca gallo-romaine.

A Modèl:La s2-, l'empèri romain sucumbeix a las invasions germaniques e en 418, lo territòri del Peitau a confiat per tractat als Wisigoths. Un sègle mai tard en 507, Clovis l'empòrta sus Alaric II e fa passar lo Peitau en lo reialme dels Francs. Es l'epòca mérovingienne. Aquelas vicissituds politicas, #qu'an engendré de guèrras e de destruccions, an pas pas fondamentalement cambiat la vida de la populacion e lo peuplement, sus fons gallo-romain, s'es mantengut a Villemain, coma la testifica la descobèrta fortuite l'an 1863 d'una nécropole mérovingienne.

En totas 25 fòssas aguèron dobèrt e enregistradas per Henri Beauchet-Filleau de Cap de-Còrda en un camp près de Guidier: lo Chiron-de-la pissarra. Onze contenián pas mai que ossements #que se son rapidament effrités. Tres sarcophages contenián del mobilier, de las estèlas de veire, qualques traces de carbon, dels tròces de tuiles roges. Qualques unas d'aqueles cavòts contenián egalament placas, sivelles, fibules.

Mas la sépulture la mai importanta #èsser dégagée pel un dels obrièrs, lo 10 de setembre de 1863. S'agissiá d'un sarcophage de pèira de dimensions excepcionalas. Unas fes lo couvercle retirat, lo esquelet descobèrt èra aquel d'un òme d'una stature a lo-dessus de l'ordinari #que mesurava 1,90 m. Lo sarcophage de 1,78 m i aviá quitament #èsser ressegat per poder i depausar sens mutilacion lo cadavre del défunt. Lo Sr. Giraud, Mètge de Cap de-Còrda i aviá identificat quatre fracturas a la part superiora del crâne #que podián èsser lo resultat d'un còp violent asséné per una massue o una francisque e la causa versemblant del defalhiment. S'agissiá segurament d'un guerrer franc, d'un cap, coma lo pròvan los elements trobats près de lududes. Una pichona fibule en còder fabricada al Ier sègle (réemployée?) Èra encara mesa sus lo sieu pitrau. #Èsser egalament descobèrts près de de lo còrs dels terminaisons de ceinturion, una pichona sivella, un glaive a la siá drecha e a esquèrra una ampla e fòrta ganiveta d'un scramasaxe.

De la nécropole mérovingienne i aviá #èsser retirada egalament una anèra femenina en portant lo monogramme enigmatic de VIRIA.

Tot aquel mobilier, malaisit a identificar, èra dins fòrça dolent estat de conservacion mas #permetre totun de datar la nécropole, segurament de la Modèl:S mini- o Modèl:S mini-. En 1968, dels sarcophages de la meteissa epòca #èsser egalament descobèrts en los sablières de Echorigné.

Tèxte originau de l'article francés

Les plus anciens vestiges répertoriés à Villemain datent de la période gallo-romaine. Des restes de la même époque ont été signalés également dans les communes proches, à Loubillé, Aubigné et Couture-d'Argenson. Cette présence romaine n'est pas surprenante dans cette région puisqu'elle est toute proche de la célèbre voie romaine Limonum (Poitiers) - Mediolanum (Saintes) qui passait par Rom, Brioux, Aulnay-de-Saintonge au nord et, on peut supposer que plusieurs chemins secondaires irradiaient la zone vers la Charente actuelle, traversant le sud du département des Deux-Sèvres.

A Villemain, la tradition orale garde le souvenir au lieu-dit La Billarderie, au sud du village de Guidier, de ruines gallo-romaines qui, d'après l'historien local Marcel Daniaud, émergeaient encore dans les mers de garouils (maïs)au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Sur le marchais d'Echorigné, lors d'une période de sécheresse, vers 1854, des pierres taillées et sculptées ont été dégagées. La rumeur a voulu y voir les éléments d'une villa gallo-romaine, sans possibilité de vérification, car ces découvertes n'ont jamais fait l'objet d'observations et de publications officielles et scientifiques. Par contre la toponymie peut être un bon indicateur de romanité. Ainsi Echorigné serait l'ancienne Scauriniacum ou villa scaurinii. Ce village se serait donc développé à partir du domaine agricole de Scaurinius, un riche propriétaire terrien de l'époque gallo-romaine.

Aux Modèl:S2-, l'empire romain succombe aux invasions germaniques et en 418, le territoire du Poitou est confié par traité aux Wisigoths. Un siècle plus tard en 507, Clovis l'emporte sur Alaric II et fait passer le Poitou dans le royaume des Francs. C'est l'époque mérovingienne. Ces vicissitudes politiques, qui ont engendré guerres et destructions, n'ont pas fondamentalement changé la vie de la population et le peuplement, sur fond gallo-romain, s'est maintenu à Villemain, comme l'atteste la découverte fortuite en 1863 d'une nécropole mérovingienne.

En tout 25 fosses furent ouvertes et fouillées par Henri Beauchet-Filleau de Chef-Boutonne dans un champ près de Guidier: le Chiron-de-l'ardoise. Onze ne contenaient que des ossements qui se sont vite effrités. Trois sarcophages contenaient du mobilier, des fragments de verre, quelques traces de charbon, des morceaux de tuiles rouges. Certaines de ces tombes contenaient également des plaques, boucles, fibules.

Mais la sépulture la plus importante fut dégagée par l'un des ouvriers, le 10 septembre 1863. Il s'agissait d'un sarcophage de pierre de dimensions exceptionnelles. Une fois le couvercle retiré, le squelette découvert était celui d'un homme d'une stature au-dessus de l'ordinaire qui mesurait 1,90 m. Le sarcophage d'1,78 m avait même été scié pour pouvoir y déposer sans mutilation le cadavre du défunt. M. Giraud, médecin de Chef-Boutonne avait identifié quatre fractures à la partie supérieure du crâne qui pouvaient être le résultat d'un coup violent asséné par une massue ou une francisque et la cause vraisemblable du décès. Il s'agissait certainement d'un guerrier franc, d'un chef, comme le prouvent les éléments trouvés auprès de lui. Une petite fibule en cuivre fabriquée au Ier siècle (réemployée?) était encore posée sur sa poitrine. Furent également découverts près du corps des terminaisons de ceinturion, une petite boucle, un glaive à sa droite et à gauche une large et forte lame d'un scramasaxe.

De la nécropole mérovingienne avait été retirée également une bague féminine portant le monogramme énigmatique de VIRIA.

Tout ce mobilier, difficile à identifier, était en très mauvais état de conservation mais il permit néanmoins de dater la nécropole, certainement du Modèl:S mini- ou Modèl:S mini-. En 1968, des sarcophages de la même époque furent également découverts dans les sablières d'Echorigné.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Paul Georgelet    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
394 430 418 484 532 522 526 539 540
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
541 507 475 443 448 470 447 433 414
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
395 364 399 394 366 374 380 328 346
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
326
291
241
238
208
171
174
174
172
2009 2010
171
180
167
169
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]