Frontenay-Rohan-Rohan

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Frontenay-Rohan-Rohan
Frontenay-Rohan-Rohan

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason ville fr Frontenay-Rohan-Rohan (Deux-Sèvres).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 15′ 20″ N, 0° 32′ 19″ O
Superfícia 33,79 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
47 m
2 m
Geografia politica
Region istorica Peitau Armas de Peitau
Estat Bandièra de França França
Region
75
Nòva Aquitània BlasonNouvelleAquitaine.svg
Departament
79
Doas Sèvras Armas deu departament de las Doas Sèvras
Arrondiment Niort
Canton Frontenay-Rohan-Rohan
Intercom
247900806
de Niort
Cònsol Brigitte Competissa (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 79270
Còde INSEE 79130
www.frontenayrr.fr

Frontenay-Rohan-Rohan es una comuna peitavina, situada dins lo departament de las Doas Sèvras e la region de Peitau-Charantas.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Comuna situada en l'aglomeracion de Niòrt, cap de luòc de costat en plena expansion, totes comèrcis, escòlas e collègis. Situada a las pòrtas del Marais Poitevin #çò qu'apòrta un agréable marc de vida dempuèi #que se sòrt de la vila, es egalament idéalement mesa a 10 quilomètres de Niòrt. Se pòt egalament retre's rapidament dins las principalas vilas del Peitau-Charantas doncas que La Rochèla se tròba pas #qu'a aperaquí trenta minutas, e Peitieus a aperaquí una ora. Aquelas doas darrièras vilas son d'en un autre luòc per aquela rason las vilas #qu'aculhiràn mai tard los joves frontenaisiens per los sieus estudis superiors, Peitieus sustot, principala vila en estudiant de la region Peitau-Charantas.

Tèxte originau de l'article francés

Commune située dans l'agglomération de Niort, chef lieu de canton en plein expansion, tous commerces, écoles et collèges. Située aux portes du Marais Poitevin ce qui apporte un agréable cadre de vie dès que l'on sort de la ville, elle est également idéalement placée à 10 kilomètres de Niort. On peut également se rendre rapidement dans les principales villes du Poitou-Charentes puisque La Rochelle ne se trouve qu'à environ trente minutes, et Poitiers à environ une heure. Ces deux dernières villes sont d'ailleurs pour cette raison les villes qui accueilleront plus tard les jeunes frontenaisiens pour leurs études supérieures, Poitiers notamment, principale ville étudiante de la région Poitou-Charentes.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgFrontenay Rohan-Rohan
Comuna amb 703 abitants (2000)Sansais (4,1km)
Comuna amb 785 abitants (2000)Épannes (4,3km)
Comuna amb 730 abitants (2000)Vallans (4,5km)
Comuna amb 1582 abitants (2000)Bessines (5,5km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Un cartulaire del abbaye de Sant-Cyprien de Peitieus en reprodusint una charte de 936, en latin, fa estat de domenis sièis dins lo vilatge de Frontaniacus, en la viguerie de Basiacinse dins país de Aunis que los istorians an tradusit per Frontenay e Bassée.

Es las primièras fes sembla que lo nom de Frontenay apareis en un document d'archiu.

Es probable #que Frontenay, coma de nombrós unes autres luòcs, tirava la siá origina de l'existéncia d'una "villa" establida dins país gaulois per l'ocupant romain a un periòde anterior a Jésus Crist, #que lo representant local ne podiá portar un patronyme tal "Frons", "Fronto" o "Frontinus"

Del Frontiniacus gallo-romain al Frontenay dels tempses modèrns, i a pas mai que lo temps de l'adaptacion a una lenga en cors d'evolucion.

Los évènements aperaquí pauc tumultueux que l'Istòria #impausar a la region, pendent divèrses sègles, explican las modificacions successivas aportadas a la designacion de la vila.

Dempuèi la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, Frontenay constituissiá la una de las poderosas fortalesas féodales de las Lusignan, comtes de la Camina. Ligats als dos monarchies, aqueles pas cessaven de intrigar entre los sobirans de França e de Angleterre. Lo orgueilleux comte Hugues X de Lusignan en essent dintrat en rebellion dubèrta contra lo sieu reial suzerain, Louis IX #dever far campanha e redusir, la una après l'autre, totes los luòcs fòrts poitevines dels Lusignan.

Malgrat los sieus dos solids enceintes e lo héroïsme de la siá garnison, Frontenay, assiégée per l'armada reiala, capitula après quinze jorns de #sagnants combats, en junh de l'an 1242. En représailles, Sant Louis #far rasar las siás muralles e combler las siás douves. La cantierada de ruïnes #que sola emergia la glèisa, a penas estalviadas, #recebre lo nom de Frontenay-Lo Alacaiguda, n'escriu Fontenay La Batu #que i aguèt conservat pendent mai de tres sègles.

L'autorizacion de restablir las fortificacions e las remparts donada en 1466 pel rei Louis XI, a Hardouin de Maillé, pas #dispensar pas lo luòc fòrt restaurat de lo sieu en umiliant subernòm de "Detlo Alacaiguda".

La distincion #èsser venduda a Pèira de Rohan-Gié, maréchal de França, e #venir baronnie de Frontenay. Per lo sieu matrimòni de 1517 amb la siá cosina Anne, vicomtesse de Rohan, Pierre II de Rohan-Gié fondava, ja, un linhatge de Rohan-Rohan. Aquel es pas totun que dos sègles mai tard, lo 20 d'octòbre de 1714 e en favor de Hèrcules Mériadec de Rohan, prince de Rohan e de Soubise, que la baronnie de Frontenay i aguèt erigit en duché-pairie, per cartas brevets del rei Louis XIV. Hèrcules Mériadec Èra de fils de François de Rohan e Anne de Rohan. Per o distinguir d'aquel de Rohan, a Bretanha, lo nòu duché #prene lo nom de Rohan-Rohan #que designava dempuèi alavetz, tot naturalament, la parròquia e #qu'en #subsistir fins en 1792.

L'assemblada communale sortida de la Revolucion, bannissant tot #çò que remembrava l'Ancian Regim, #reprene lo appellation d'origina "Frontenay" mas sens los mejans de metre un tèrme a las costums ancestralas e a la confusion #que persista encara un sègle.

Lo 19 d'abril 1896, lo Cònsol, Pierre Caroit, e lo conselh municipal, preses per l'Administracion de las Plaças de las dificultats #que ne resultavan, en deliberaven e prepausavan a l'autoritat superiora de donar a Frontenay lo nom de Frontenay-Rohan-Rohan.

Es fin finala lo 20 de març 1897 que lo Periodic oficial publicava lo decrèt del 15 de març de 1897, preses sus la proposicion del Ministre de l'Interior, Louis Barthou, per Félix Faure, President de la Republica, en atribuissent a la municipalitat aquel nom de Frontenay-Rohan-Rohan.

Tèxte originau de l'article francés

Un cartulaire de l'abbaye de Saint-Cyprien de Poitiers reproduisant une charte de 936, en latin, fait état de domaines sis au village de Frontaniacus, dans la viguerie de Basiacinse en pays d'Aunis que les historiens ont traduit par Frontenay et Bassée.

C'est la première fois semble-t-il que le nom de Frontenay apparaît dans un document d'archives.

Il est probable que Frontenay, comme de nombreux autres lieux, tirait son origine de l'existence d'une "villa" établie en pays gaulois par l'occupant romain à une période antérieure à Jésus Christ, dont le représentant local pouvait porter un patronyme tel "Frons", "Fronto" ou "Frontinus"

Du Frontiniacus gallo-romain au Frontenay des temps modernes, il n'y a que le temps de l'adaptation à une langue en cours d'évolution.

Les évènements quelque peu tumultueux que l'Histoire imposa à la région, durant plusieurs siècles, expliquent les modifications successives apportées à la désignation de la cité.

Dès la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, Frontenay constituait l'une des puissantes forteresses féodales des Lusignan, comtes de la Marche. Liés aux deux monarchies, ceux-ci ne cessaient d'intriguer entre les souverains de France et d'Angleterre. L'orgueilleux comte Hugues X de Lusignan étant rentré en rébellion ouverte contre son royal suzerain, Louis IX dut faire campagne et réduire, l'une après l'autre, toutes les places fortes poitevines des Lusignan.

Malgré ses deux solides enceintes et l'héroïsme de sa garnison, Frontenay, assiégée par l'armée royale, capitula après quinze jours de sanglants combats, en juin de l'an 1242. En représailles, Saint Louis fit raser ses murailles et combler ses douves. L'amas de ruines dont seule émergeait l'église, à peine épargnée, reçut le nom de Frontenay-L'Abattue, écrit Fontenay La Batu qui fut conservé pendant plus de trois siècles.

L'autorisation de rétablir les fortifications et les remparts donnée en 1466 par le roi Louis XI, à Hardouin de Maillé, ne dispensa pas la place forte restaurée de son humiliant surnom de "L'Abattue".

La seigneurie fut vendue à Pierre de Rohan-Gié, maréchal de France, et devint baronnie de Frontenay. Par son mariage de 1517 avec sa cousine Anne, vicomtesse de Rohan, Pierre II de Rohan-Gié fondait, déjà, une lignée de Rohan-Rohan. Ce n'est toutefois que deux siècles plus tard, le 20 octobre 1714 et en faveur d'Hercule Mériadec de Rohan, prince de Rohan et de Soubise, que la baronnie de Frontenay fut érigée en duché-pairie, par lettres patentes du roi Louis XIV. Hercule Mériadec était fils de François de Rohan et Anne de Rohan. Pour le distinguer de celui de Rohan, en Bretagne, le nouveau duché prit le nom de Rohan-Rohan qui désignait dès lors, tout naturellement, la paroisse et qui en subsista jusqu'en 1792.

L'assemblée communale issue de la Révolution, bannissant tout ce qui rappelait l'Ancien Régime, reprit l'appellation d'origine "Frontenay" mais sans les moyens de mettre un terme aux habitudes ancestrales et à la confusion qui persista encore un siècle.

Le 19 avril 1896, le Maire, Pierre Caroit, et le conseil municipal, saisis par l'Administration des Postes des difficultés qui en résultaient, en délibéraient et proposaient à l'autorité supérieure de donner à Frontenay le nom de Frontenay-Rohan-Rohan.

C'est finalement le 20 mars 1897 que le Journal officiel publiait le décret du 15 mars 1897, pris sur la proposition du Ministre de l'Intérieur, Louis Barthou, par Félix Faure, Président de la République, attribuant à la commune ce nom de Frontenay-Rohan-Rohan.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Brigitte Competissa    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 832 1 235 1 293 1 785 2 202 2 237 2 198 2 263 2 351
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 344 2 276 2 205 2 140 2 073 2 038 1 941 1 922 1 939
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 818 1 867 1 847 1 695 1 782 1 680 1 669 1 771 1 766
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 746
1 813
2 097
2 450
2 571
2 653
2 920
2 952
3 043
2009 2010
3 012
3 111
2 982
3 079
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]