Monteirolet

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca
Flag of Occitania (with star).svg Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg

Monteirolet
Montrollet

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Montrollet vue.JPG
Vista de l'estanh de Monteirolet.
Defautoc.png
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 45° 59′ 01″ N, 0° 53′ 51″ E
Superfícia 22,22 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
368 m
290 m
225 m
Geografia politica
País Lemosin Armas de Lemosin
Parçan Charanta lemosina
Estat Bandièra de França França
Region
75
Novela Aquitània BlasonNouvelleAquitaine.svg
Departament
16
Charanta Blason département fr Charente.svg
Arrondiment
163
Cofolents
Canton
1615
Charanta e Vinhana
Intercom
241600410
Charanta Lemosina
Cònsol Jean-Claude Gillet
(2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
305 ab.
Evolucion de la populacion

307 ab.
Densitat 13,73 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Monteirollais
(en francés)
Còde postal 16420
Còde INSEE 16231

Monteirolet (oficialament en francés Montrollet ) es una comuna occitana de Lemosin situada dins lo departament de Charanta e la region de Novela Aquitània.

Geografia[modificar | modificar la font]

Toponimia[modificar | modificar la font]

Panèl d'intrada de Monteirolet.

Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Montrollet Èra lo banc d'una baronnie #que dépendait de la vicomté de Brigueuil; lo sieu astre es demorat longtemps ligat a aquel d'aquela vicomté. A Modèl:La s2, la baronnie de Montrollet fa de partits bens de la familha de Reilhac, #que possedís egalament la vicomté de Brigueuil.

François II de Reilhac, vicomte de Brigueuil e baron de Montrollet, morís en 1581 dins lo castèl de Montrollet, sens quitar de postérité. La siá doas sœurs, Jacquette e Françoise de Reilhac eretan de lududes. Françoise Esposa, lo 1er en mai 1564, elevat e poderós senhor Eusèbe dels Monstiers, chevalier dels òrdres del rei, capitani de cinquanta òmes d'armas, senhor del Fraisse.

En los primièrs ans del Sègle XVII, Jean dels Monstiers, vicomte de Mérinville, vend a François Dreux la tèrra de Montrollet, #que demorarà mai d'un sègle desligat de la vicomté de Brigueuil. Es n'efièch en 1730 qu'aquela tèrra fa retorn a la familha de las Monstiers, per l'aquesiment #qu'en fach Louis-Martial dels Monstiers, marques de Mérinville e senhor de Brigueuil, de Simon Dreux, posteriors-pichons-fils de François.

En lo moment del parteja de bens del marques de Mérinville, lo castèl e la tèrra de Montrollet forman lo lòt de lo abbé de Mérinville e de la siá sœur Henriette-Thérèse de las Monsteirs, maridada al marques Perry de Nieuil. Dempuèi, lo castèl a crompat a la familha de Nieuil pel marques de Clervaux[1].

A Modèl:La s-, la longitud de la Marchadaine, al luòc-dich los Forges del Bòsc Belet, se son installats un anautit foguet e una gròssa forja, Lavaud en essent mèstre de forja. En 1853, i a tres ròdas, tres foguets (probablament fuòcs de affinerie) e dos forgis, e l'efectiu es de 12 personas. L'anautit foguet e la forja se son arturats cap a 1860-1870[2].

thumb|La part mai recenta del bourg e lo étang Lo bourg s'es en principi constituit a l'entorn de la glèisa e del cementèri s'es desvolopat de contunh al nòrd, la longitud de la départementale D165, al cors de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Se tròba en la part recenta del bourg la comuna-escor bastida l'an 1889. Lo monument als mòrtes en datant de 1921. Un ancià coan i aguèt bastit en la segonda mitat de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, #que la capèla (privada) e la bastissa de l'escòla (privat) de joves filhas ne son totjorn existentas, aquel i aviá agut per la sœurs de l'òrdre de Santa-Marthe. La pòrta de l'escòla del coan a una particularité : la ferrure de la pòrta es identica a aquela del cementèri, de meteis que la crotz en pèira a la reünion de la capèla es identica a aquela de la capèla del castèl.

La marquise de Clarasvals a fach fòrça per aquela municipalitat, sustot la reparticion d'una part de la siá proprietat a las siás gents. Una plaque a #èsser édifiée a la siá intencion près de la pòrta de la glèisa.

A la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la étang de Montrollet i aguèt realizat pel conselh municipal de J.B. Buisson.

Tèxte originau de l'article francés

Montrollet était le siège d'une baronnie qui dépendait de la vicomté de Brigueuil; son sort est resté longtemps lié à celui de cette vicomté. Aux Modèl:S2, la baronnie de Montrollet fait partie des biens de la famille de Reilhac, qui possède également la vicomté de Brigueuil.

François II de Reilhac, vicomte de Brigueuil et baron de Montrollet, meurt en 1581 au château de Montrollet, sans laisser de postérité. Ses deux sœurs, Jacquette et Françoise de Reilhac héritent de lui. Françoise épouse, le 1er mai 1564, haut et puissant seigneur Eusèbe des Monstiers, chevalier des ordres du roi, capitaine de cinquante hommes d'armes, seigneur du Fraisse.

Dans les premières années du Sègle XVII, Jean des Monstiers, vicomte de Mérinville, vend à François Dreux la terre de Montrollet, qui restera plus d'un siècle détachée de la vicomté de Brigueuil. C'est en effet en 1730 que cette terre fait retour à la famille des Monstiers, par l'acquisition qu'en fait Louis-Martial des Monstiers, marquis de Mérinville et seigneur de Brigueuil, de Simon Dreux, arrière-petit-fils de François.

Lors du partage des biens du marquis de Mérinville, le château et la terre de Montrollet forment le lot de l'abbé de Mérinville et de sa sœur Henriette-Thérèse des Monsteirs, mariée au marquis Perry de Nieuil. Depuis, le château est acheté à la famille de Nieuil par le marquis de Clervaux[3].

Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, le long de la Marchadaine, au lieu-dit les Forges du Bois Belet, se sont installés un haut fourneau et une grosse forge, Lavaud étant maître de forge. En 1853, il y a trois roues, trois fourneaux (probablement feux d'affinerie) et deux forges, et l'effectif est de 12 personnes. Le haut fourneau et la forge se sont arrêtés vers 1860-1870[4].

thumb|La partie plus récente du bourg et l'étang Le bourg s'est d'abord constitué autour de l'église et du cimetière puis s'est développé au nord, le long de la départementale D165, au cours du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. On trouve dans la partie récente du bourg la mairie-école construite en 1889. Le monument aux morts datant de 1921. Un ancien couvent fut construit dans la seconde moitié du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, dont la chapelle (privée) et le bâtiment de l'école (privé) de jeunes filles sont toujours existants, celui-ci était tenu par les sœurs de l'ordre de Sainte-Marthe. La porte de l'école du couvent a une particularité : la ferrure de la porte est identique à celle du cimetière, de même que la croix en pierre au sommet de la chapelle est identique à celle de la chapelle du château.

La marquise de Clairvaux a fait beaucoup pour cette commune, notamment la répartition d'une partie de sa propriété à ses gens. Une plaque a été édifiée à son intention près de la porte de l'église.

À la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, l'étang de Montrollet fut réalisé par le conseil municipal de J.B. Buisson.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Claude Gillet    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 305, totala: 307
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
742 594 865 873 805 757 777 770

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
738 700 716 678 748 752 768 793 808

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
841 837 797 749 706 599 585 493 485

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
428
406
343
296
265
269
289
291
294
298
2009 2010
296
299
301
304
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Modèl:Ref-Martin-Buchey-III-Charanta
  2. Basa Mérimée Notícia N°IA00066332, Ministèri francés de la Cultura.
  3. Modèl:Ref-Martin-Buchey-III-Charente
  4. Basa Mérimée Notícia N°IA00066332, Ministèri francés de la Cultura.