Briey (Meurthe e Mosèla)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Briey (Meurthe e Mosèla)
Briey

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Remparts Briey.jpg
Rèsta de las fortificacions
Blason Briey.svg
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 14′ 58″ N, 5° 56′ 25″ E
Superfícia 27,13 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
300 m
200 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
54
Meurthe e Mosèla Armas de Meurthe e Mosèla
Arrondiment Briey (capluòc)
Canton Briey (capluòc)
Intercom
245400437
du Pays de Briey
Cònsol Guy Vattier (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 54150
Còde INSEE 54099

Briey es una comuna francesa administrada per lo departament de Meurthe e Mosèla de la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Situada en Meurthe-e-Moselle, dins una zòna minaire fòrtament industrializada (nòrd-oèst de Mètz), es una de las vilas importantas d'una vasta aglomeracion, incluant sustot Jœuf, Homécourt en Meurthe-e-Moselle, e, en lo departament de la Moselle, Hagondange, Amnéville, Rombas.

Aquela aglomeracion, nomenada Hagondange-Briey, #que comptava mai de 130 000 abitants en los ans 1970, ne compreniá pas mai que 112 000 en 1990. D'ara endavant, fa pas mai #qu'un amb l'aglomeracion de Mètz (aquela darrièra es distant d'unitat|30|km {{}}). La vila #que s'organiza dins quatre quartièrs màgers a traversat pel Woigot. Briey-Anautit, vila medievala #que lo centre istoric n'èra antany pesadament fortificat, s'estend cap a Mance e Moutiers s'artura a las immeditaeses del bòsc domaniale de Moyeuvre-Grand. Ela surplombe Briey-Bas, "la vila bassa", establida suls dos marges del Woigot e suls flancs del scenari briotin ; la "granda-carrièra", artèria medievala pentue e pavée, la connècta dins la "vila anautita", dintre de jardins en cascade.

De l'autre costat, Briey-las-Nautors, en tocant a Lantéfontaine, s'estend en direccion de Valleroy e las Baroches. Fin finala, Briey-en-Bòsc #qu'a #èsser creada en los ans 1960 a l'entorn de la Vila radianta de Lo Corbusier, en dominant lo plànol d'aiga de la Sangsue (lac artificial creusé dempuèi lo cors d'aiga originel del Woigot a la meteissa epòca), en la direccion del vilatge de Mance. Uèi se rajoute lo quartièr creissent de la Cartoucherie (#que lo nom ne remembra lo dépot d'explosius utilizat en lo moment de l'espleitacion de las minas), ara trucat los Pichons-Anautits.


Briey Es tanben una de las vilas en contenent la mai granda superficie del bòsc de Moyeuvre sus lo sieu territòri.

Briey Es un encreuament viari en condusint cap a Mètz, Jarny, Longwy e Longuyon, Verdun, Diedenhofen, lo Luxemborg e los Ardennes (Sedan, Charleville-Mézières).

Aquela vila dona tanben lo sieu nom a un costat aital coma a un arrondissement, un dels quatre de Meurthe-e-Moselle amb Lunéville, Toul e Nancy, aital coma a un scenari que # Briey se situa sus el.

De los nòstres jorns a egalament luòc cada an la granda fièra de la pentecôte #que dura quatre jorns e atrai un grand nombre de forains e de visitants. Briey Prepausa tanben un mercat (totes los dimècres), un mercat de Noël e una granda fèsta medievala.

Tèxte originau de l'article francés

Située en Meurthe-et-Moselle, dans une zone minière fortement industrialisée (nord-ouest de Metz), elle est une des villes importantes d'une vaste agglomération, incluant notamment Jœuf, Homécourt en Meurthe-et-Moselle, et, dans le département de la Moselle, Hagondange, Amnéville, Rombas.

Cette agglomération, nommée Hagondange-Briey, qui comptait plus de 130 000 habitants dans les années 1970, n'en comprenait plus que 112 000 en 1990. Désormais, elle ne fait plus qu'un avec l'agglomération de Metz (cette dernière est distante de 30 km). La ville qui s'organise en quatre quartiers majeurs est traversée par le Woigot. Briey-Haut, cité médiévale dont le centre historique était autrefois lourdement fortifié, s'étend vers Mance et Moutiers s'arrête aux abords de la forêt domaniale de Moyeuvre-Grande. Elle surplombe Briey-Bas, "la ville basse", établie sur les deux rives du Woigot et sur les flancs du plateau briotin ; la "grand-rue", artère médiévale pentue et pavée, la relie à la "ville haute", entre des jardins en cascade.

De l'autre côté, Briey-les-Hauts, touchant à Lantéfontaine, s'étend en direction de Valleroy et les Baroches. Enfin, Briey-en-Forêt qui a été créée dans les années 1960 autour de la Cité radieuse de Le Corbusier, dominant le plan d'eau de la Sangsue (lac artificiel creusé depuis le cours d'eau originel du Woigot à la même époque), dans la direction du village de Mance. Aujourd'hui se rajoute le quartier grandissant de la Cartoucherie (dont le nom rappelle le dépot d'explosifs utilisé lors de l'exploitation des mines), maintenant appelé les Petits-Hauts.


Briey est aussi une des villes contenant la plus grande superficie de la forêt de Moyeuvre sur son territoire.

Briey est un carrefour routier conduisant vers Metz, Jarny, Longwy et Longuyon, Verdun, Thionville, le Luxembourg et les Ardennes (Sedan, Charleville-Mézières).

Cette ville donne aussi son nom à un canton ainsi qu'à un arrondissement, un des quatre de Meurthe-et-Moselle avec Lunéville, Toul et Nancy, ainsi qu'à un plateau sur lequel Briey se situe.

De nos jours à également lieu chaque année la grande foire de la pentecôte qui dure quatre jours et attire un grand nombre de forains et de visiteurs. Briey propose aussi un marché (tous les mercredis), un marché de Noël et une grande fête médiévale.

Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Fichièr:Torn rempart Briey.jpg
Vestigi dels remparts.
Beffroi de Briey.

L'origina del nom de la vila vendriá de la paraula celte « briga » #que significa fortalesa. Se pòt anotar la preséncia del castèl dels comtes de Bar, mencionada en 1076. Es alavetz proprietat de l'Ostal de Landres dicha Ostal de Briey.

Una charte de affranchissement i aguèt concedit als abitants de Briey en 1263.

Al cors del XVe sègle, la prévôté de Briey, alavetz la una dels mai poderosa citadelle del Duché de Lorraine a confiat pels ducs a la lMaison de Ficquelmont, la una de las principalas familhas de la anciana noblesa lorraine (Cavals de Lorraine).

Briey I aguèt incendiat pels Messins en 1369, paissièra per Charles lo Téméraire en 1475, estrossejada per las protestants en 1591, de contunh per las Suedeses en 1635. La siá fortalesa i aguèt desmantellat per las Franceses en 1660. Fin finala, la vila i aguèt ocupat per las tropas Russas en 1815, Alemandas en 1870 de contunh de 1914 a 1918 e de 1940 a 1944...

En 1790, Briey a ligat al nòu departament de la Moselle #que Mètz n'es çò cap de-luòc.

En 1817, Briey, vilatge del ancià duché de Bar sul Woigot aviá per annèxas, las granjas de la Baujum, de la Madeleine e de la Solle, e los molins de Deltzain e de la Caulre. A aquela epòca i i aviá 1161 abitants repartits dins 296 ostals.

De 1801 a 1871, Briey #èsser lo banc d'una jos-prefectura del departament de la Moselle. En 1871, lo arrondissement de Briey - mens qualques pòbles : Sant-Ostal-a los-Roures, Sant-Privat-la-Montanha, Roncourt, ont se #desenrotllar d'importantas batalhas - #demorar franceses après que la mai granda part del departament de la Moselle i aguèt #èsser annexada a la Empèri alemand pel tractat de Frankfurt. Aquel meteis tractat amputava lo departament vesin de la Meurthe de las arrondissements de Sarrebourg e de Castell-Salins. Lo arrondissement de Briey, associat als arrondissements del departament de la Meurthe #qu'avián pas pas #èsser annexats #constituir amb eles lo nòu departament de Meurthe-e-Moselle.

  1. Èsser un temps pensat ligar Briey a la Meuse, de contunh de crear un nòu departament #que prendriá coma los sieus vesins lo nom del riu #que lo traversava. Lo riu en se trucant la Chiers, l'idèa i aguèt abandonat.

En lo moment de l'invasion alemanda n'en agost 1914, lo pharmacien Léon Winsbach #èsser - coma divèrsas personalitats de las regions ocupadas - fusillé per l'enemic sens rason avouable. Ocupada pendent tota la durada de la guèrra per l'armada alemanda, Briey se #trobar de 1914 a 1918 al nòrd de la linha de tèsta. Las siás minas e la siá indústria #èsser réquisitionnées en benefici de la maquina de guèrra alemanda. De ninguns #preténer que la familha de Wendel, proprietària de las installacions sidérurgiques, #aprofechar de las siás relacions parisiennes per empedir lo bombardement de la conca de Briey per las fòrças Francesas. Aital, en 1917, lo aviateur Lucien Bossoutrot, "a mes a las estancadas pel General Philippe Pétain per aver-i bombardat la conca sidérurgique de Briey #que porg del minaré de fèrre a l'Alemanha... E a la França."[1].

Tèxte originau de l'article francés
Vestige des remparts.
Beffroi de Briey.

L'origine du nom de la ville viendrait du mot celte « briga » qui signifie forteresse. On peut noter la présence du château des comtes de Bar, mentionnée en 1076. Elle est alors propriété de la Maison de Landres dite Maison de Briey.

Une charte d'affranchissement fut accordée aux habitants de Briey en 1263.

Au cours du XVe siècle, la prévôté de Briey, alors l'une des plus puissante citadelle du Duché de Lorraine est confiée par les ducs à la lMaison de Ficquelmont, l'une des principales familles de l'antique noblesse lorraine (Chevaux de Lorraine).

Briey fut incendiée par les Messins en 1369, prise par Charles le Téméraire en 1475, ravagée par les protestants en 1591, puis par les Suédois en 1635. Sa forteresse fut démantelée par les Français en 1660. Enfin, la ville fut occupée par les troupes Russes en 1815, Allemandes en 1870 puis de 1914 à 1918 et de 1940 à 1944...

En 1790, Briey est rattaché au nouveau département de la Moselle dont Metz est le chef-lieu.

En 1817, Briey, village de l'ancien duché de Bar sur le Woigot avait pour annexes, les fermes de la Folie, de la Madeleine et de la Solle, et les moulins de Deltzain et de la Caulre. À cette époque il y avait 1161 habitants répartis dans 296 maisons.

De 1801 à 1871, Briey fut le siège d'une sous-préfecture du département de la Moselle. En 1871, l'arrondissement de Briey - moins quelques villages : Sainte-Marie-aux-Chênes, Saint-Privat-la-Montagne, Roncourt, où se déroulèrent d'importantes batailles - demeura français après que la plus grande partie du département de la Moselle eut été annexée à l'Empire allemand par le traité de Francfort. Ce même traité amputait le département voisin de la Meurthe des arrondissements de Sarrebourg et de Château-Salins. L'arrondissement de Briey, associé aux arrondissements du département de la Meurthe qui n'avaient pas été annexés constitua avec eux le nouveau département de Meurthe-et-Moselle.

Il fut un temps pensé rattacher Briey à la Meuse, puis de créer un nouveau département qui prendrait comme ses voisins le nom de la rivière qui le traversait. La rivière s'appelant la Chiers, l'idée fut abandonnée.

Lors de l'invasion allemande en août 1914, le pharmacien Léon Winsbach fut - comme plusieurs personnalités des régions envahies - fusillé par l'ennemi sans raison avouable. Occupée pendant toute la durée de la guerre par l'armée allemande, Briey se retrouva de 1914 à 1918 au nord de la ligne de front. Ses mines et son industrie furent réquisitionnées au profit de la machine de guerre allemande. D'aucuns prétendirent que la famille de Wendel, propriétaire des installations sidérurgiques, profita de ses relations parisiennes pour empêcher le bombardement du bassin de Briey par les forces Françaises. Ainsi, en 1917, l'aviateur Lucien Bossoutrot, "est mis aux arrêts par le Général Philippe Pétain pour avoir bombardé le bassin sidérurgique de Briey qui fournit du minerai de fer à l'Allemagne... et à la France."[2].

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Guy Vattier    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 802 1 403 1 784 1 627 1 730 1 938 - -

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- 1 886 1 876 1 996 2 139 2 131 2 143 2 033 2 001

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 226 2 630 2 894 2 686 2 666 2 804 2 779 2 909 3 443

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
5 391
4 966
5 352
4 357
4 514
4 858
5 128
5 220
5 342
2009 2010
5 464
5 654
5 579
5 772
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Centen'Aire del aviation: Lucien Jean-Baptiste Bossoutrot (http://fr.calameo.Coma/read/00010758381fe3bf1a88a).
  2. Centen'Air de l'aviation: Lucien Jean-Baptiste Bossoutrot (http://fr.calameo.com/read/00010758381fe3bf1a88a).