Longwy

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Longwy
Longwy

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Longwy.jpg|center|280px|link=|border]]
Pòrta de França
[[Fichièr:Blason Longwy 54.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 31′ 12″ N, 5° 45′ 38″ E
Superfícia 5,34 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
396 m
250 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
54
Meurthe e Mosèla Armas de Meurthe e Mosèla
Arrondiment Briey
Canton Longwy
(Capluòc)
Intercom
245400262
de l'agglomération de Longwy
Cònsol Edouard Jacque (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Longovicien(ne)s (en francés)
Còde postal 54400
Còde INSEE 54323
mairie-longwy.fr

Longwy es una comuna francesa, situada dins lo departament de Meurthe e Mosèla e la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgLongwy
Comuna amb 4465 abitants (2000)Herserange (1,4km)
Comuna amb 2196 abitants (2000)Mexy (1,8km)
Comuna amb 3731 abitants (2000)Réhon (2,0km)
Comuna amb 2840 abitants (2000)Lexy (3,1km)
Comuna amb 2481 abitants (2000)Longlaville (3,2km)
Comuna amb 920 abitants (2000)Cutry (3,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Lo ancià blason mosellan de Longwy càmbia en 1871.

Existéncia d'un castrum romain sus la nautor del Titelberg, de contunh d'un castèl fòrt, Loncastre, centre d'un comtat a Modèl:La s.

A Modèl:La s, un bourg fortificat se #desvolopar, de contunh a Modèl:La s #aparéisser la vila bassa, dicha Neuveville.

Longwy A successivament apertengut al duché de Lorraine issu de la division de la Lotharingie i aguèt de contunh vendut al comte de Bar en 1292.

Longwy Farà de contunh partida del Barrois en movent pas fins en 1368 ont i aguèt cedit, en pagament d'un deute, al pòrti de Luxemborg, abans d'èsser restituida al pòrti de Bar en 1378.

En 1480, a la mòrt de [[René Ier d'Anjau|René Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle d'Anjau]] pòrti de Bar e veuse de Isabelle de Lorraine, Longwy a amassat coma l'ensems del duché de Bar al duché de Lorraine jol sceptre dels pichons-fils del défunt, René II de Lorraine.

Atacada en 1648 pels Franceses, Longwy a ocupat fins en 1660 abans d'èsser retuda per las darrièras fes al pòrti de Lorraine Charles IV.

Atacada unas nòvas fes en 1670, la vila de Longwy ven francesa, aquela annexion al reialme de França a retut definitiva pel tractat de Nimègue conclús la .

Banc d'un présidial (Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle), de contunh d'un bailliage (Modèl:S2) e d'un évêché (defunta Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle).

Continuament a aquela annexion, la vila i aguèt fortificat sus òrdre de Louis XIV per Vauban #que i bastís una vila nòva. Jos la Revolucion, la vila es paissièra pel pòrti de Brunswick lo data|13|d'agost|1792 {{}}, o mai lèu se ret jos la pression de la populacion #que tem un bombardement[1]. Après la batalha de Valmy, la vila a deslotjat per la armada prussienne en bon òrdre lo 22 d'octòbre[2].

  1. Èsser cap de-luòc de district del departament de la Moselle de 1790 a 1795.

Los sieus abitants se tròban cada an en los remparts per se batre, una tradicion issu del mièg agricòla #qu'a totjorn luòc a aquel jorn.

Es a nòu assiégée en julhet 1815 per las tropas del prince de Hesse-Hombourg.

Après la Primièra Guèrra mondiala, la vila i aguèt decòr de la Crotz de Guèrra amb Palme e de la Légion d'onor lo data|20|de

Autumn landscape near Gullesfjordbotn, Hinnøya, 2010 September.jpg

Norvègia en setembre.

setembre

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
1èr 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30  

 :

« Sentinelle avançada a qualques quilomètres de la frontièra, a #aver l'onor de jogar un papièr important a las grandas oras de l'istòria. A fach pròva, en resistenta a la envahisseur de 1914, del meteis héroïsme que pendent los tres bancs de 1792, 1815 e 1870. A pas sucumbit que jos l'efièch d'un pesat bombardement, #que n'a vivament sofèrt, après aver-i retengut davant ela d'importantas fòrças enemiques. A patit orgullosament, pendent mai de quatre ans lo joug de l'enemic, exasperat per la siá polida resisténcia. »

A partir de darrièrs ans de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, Longwy es fòrtament marcada per l'implantacion de las fabricas sidérurgiques, #qu'emplegaràn la fòrça granda majoritat de la populacion activa pendent près d'un sègle. Lo démantèlement de la sidérurgie longovicienne, jutjada pas-competitiva, serà amorcé pels govèrns Barra a la fin dels ans 1970, e finalizat pels govèrns socialistas del començament dels ans 1980, l'anóncia dels plànols de clausura en donant alavetz luòc a de fòrça violentas émeutes dins la vila (1979 e 1984 sustot)[3]..

Combates l'an 1940 (10-13 de mai).

Tèxte originau de l'article francés
L'ancien blason mosellan de Longwy change en 1871.

Existence d’un castrum romain sur la hauteur du Titelberg, puis d’un château fort, Loncastre, centre d’un comté au Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle.

Au Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle, un bourg fortifié se développa, puis au Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle apparut la ville basse, dite Neuveville.

Longwy a successivement appartenu au duché de Lorraine issu de la division de la Lotharingie puis fut vendue au comte de Bar en 1292.

Longwy fera ensuite partie du Barrois non mouvant jusqu’en 1368 où elle fut cédée, en paiement d’une dette, au duc de Luxembourg, avant d’être restituée au duc de Bar en 1378.

En 1480, à la mort de [[René Ier d'Anjou|René Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle d'Anjou]] duc de Bar et veuf d’Isabelle de Lorraine, Longwy est réunie comme l’ensemble du duché de Bar au duché de Lorraine sous le sceptre du petit-fils du défunt, René II de Lorraine.

Attaquée en 1648 par les Français, Longwy est occupée jusqu’en 1660 avant d’être rendue pour la dernière fois au duc de Lorraine Charles IV.

Attaquée une nouvelle fois en 1670, la ville de Longwy devient française, cette annexion au royaume de France est rendue définitive par le traité de Nimègue conclu le Mes invalid (août).

Siège d’un présidial (Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle), puis d’un bailliage (Modèl:S2) et d’un évêché (fin Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle).

Suite à cette annexion, la ville fut fortifiée sur ordre de Louis XIV par Vauban qui y construit une ville neuve. Sous la Révolution, la ville est prise par le duc de Brunswick le Mes invalid (août), ou plutôt se rend sous la pression de la population qui craint un bombardement[4]. Après la bataille de Valmy, la ville est évacuée par l’armée prussienne en bon ordre le 22 octobre[5].

Elle fut chef-lieu de district du département de la Moselle de 1790 à 1795.

Ses habitants se retrouvent chaque année dans les remparts pour se battre, une tradition issu du milieu agricole qui a toujours lieu à ce jour.

Elle est à nouveau assiégée en juillet 1815 par les troupes du prince de Hesse-Hombourg.

Après la Première Guerre mondiale, la ville fut décorée de la Croix de Guerre avec Palme et de la Légion d’honneur le Mes invalid (septembre) : « Sentinelle avancée à quelques kilomètres de la frontière, a eu l’honneur de jouer un rôle important aux grandes heures de l’histoire. A fait preuve, en résistant à l’envahisseur de 1914, du même héroïsme que pendant les trois sièges de 1792, 1815 et 1870. N’a succombé que sous l’effet d’un lourd bombardement, dont elle a vivement souffert, après avoir retenu devant elle d’importantes forces ennemies. A subi fièrement, pendant plus de quatre ans le joug de l’ennemi, exaspéré par sa belle résistance. »

À partir des dernières années du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, Longwy est fortement marquée par l’implantation des usines sidérurgiques, qui emploieront la très grande majorité de la population active pendant près d’un siècle. Le démantèlement de la sidérurgie longovicienne, jugée non-compétitive, sera amorcé par les gouvernements Barre à la fin des années 1970, et finalisé par les gouvernements socialistes du début des années 1980, l’annonce des plans de fermeture donnant alors lieu à de très violentes émeutes dans la ville (1979 et 1984 notamment)[6]..

Combats en 1940 (10-13 mai).

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Edouard Jacque    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 328 2 212 2 118 2 548 2 358 2 430 - -
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- 2 530 3 353 3 213 4 225 5 064 6 811 6 978 7 788
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
9 235 9 911 11 144 9 033 12 101 14 811 14 131 12 150 16 578
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
21 929
21 076
20 131
17 338
15 439
14 521
14 317
14 346
14 209
2009 2010
14 354
14 634
14 420
14 707
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Jean Delmas (istorian) (director), De 1715 a 1870, Premsas univesitàries de França, París, 1992, in André Corvisier (director), Istòria militar de la França, ISBN 2-13-043872-5, p 263-264
  2. Jean Delmas, op. cit., p 264
  3. 1979 : La « republica populara de Longwy » en Alternativa libertaire de març 2009
  4. Jean Delmas (historien) (directeur), De 1715 à 1870, Presses universitaires de France, Paris, 1992, in André Corvisier (directeur), Histoire militaire de la France, ISBN 2-13-043872-5, p 263-264
  5. Jean Delmas, op. cit., p 264
  6. 1979 : La « république populaire de Longwy » dans Alternative libertaire de mars 2009