Port-sur-Seille

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Port-sur-Seille
Port-sur-Seille

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 54′ 09″ N, 6° 09′ 51″ E
Superfícia 6,37 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
228 m
177 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
54
Meurthe e Mosèla Armas de Meurthe e Mosèla
Arrondiment Nancy
Canton Pont-à-Mousson
Intercom
245400163
du Pays de Pont à Mousson
Cònsol Richard Geoffroy (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 54700
Còde INSEE 54433

Port-sur-Seille es una comuna francesa, situada dins lo departament de Meurthe e Mosèla e la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat tira lo sieu nom del riu #que la trauèssa: la Seille.

Tèxte originau de l'article francés

La commune tire son nom de la rivière qui la traverse: la Seille.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgPort-sur-Seille
Comuna amb 509 abitants (2000)Clémery (1,9km)
Comuna amb 297 abitants (2000)Éply (2,2km)
Comuna amb 97 abitants (2000)Rouves (3,1km)
Comuna amb 1135 abitants (2000)Nomeny (4,7km)
Comuna amb 185 abitants (2000)Raucourt (4,8km)
Comuna amb 625 abitants (2000)Cheminot (5,3km)
Comuna amb 480 abitants (2000)Lesménils (5,6km)
Comuna amb 774 abitants (2000)Atton (5,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
  • Los títols mai ancians ont i aja parlat de vilatge remontan pas pas al delà de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. En 1334, Lallemand de Domart, genet, reconnait aver en fief de Edouard, comte de Bar, aquel #qu'a a Morville-sus-Seille, Champey e Pòrt-sus-Seille. En 1383, Edouard, comte de Bar, per recompensar los servicis de Jean Ancillon, mèstre échevin de Mètz, lududes #donar e las siás hoirs totes los òmes, femnas e mainats #que i aviá a Pòrt-sus-Seille.
  • Es dins lo vièlh castèl de Pòrt-sus-Seille, ont los torns dominan la vallée, #que i aguèt signat per tota la chevalerie lorraine, lo tractat del 29 xxx 1440, entre lo rei de Sicile, pòrti de Lorraine e l'avesque Conrad Bayer de Boppart. Philippe de Nouroy en avent #èsser fach presoèr a la batalha de Bulgnéville, li calguèt comprometre lo tèrç, per indivis, del castèl e fortalesa de Pòrt-sus-Seille als Messins, per n'aver los sòus de la siá rançon, #que lududes #far obténer lo sieu cosin Jean de Chérisey. Un tractat i aguèt passat a aquel efièch, lo 14 d'agost de 1451.
  • I aviá, en las capèlas de la glèisa –uèi al musèu de Nancy-, deu de grands cavòts fòrça - considerables, e de divèrsas inscripcions de la familha de Nouroy, pana en una branca de l'ostal de Chérisey, a Modèl:La s-. Aquela a levat lo nom de Nouroy en conservant las armas de Chérisey, e, pel matrimòni de Henriette de Nouroy amb Louis de Ernécourt, al commencement de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, a fach passar la tèrra de Pòrt-sus-Seille dins aquel darrièr ostal, d'ont #venir a las Raigecourt, a las Ludres, a las Gournay,e fin finala al Sr. Lo comte de Rosières, #que la #vendre cap a 1840. Los cavòts los melhor conservadas son aquelas de Antoine de Chérisey-Nouroy, mòrt en l517; de Claude de Chérisey-Noroy, mòrt l'an 1540, e de Antoinette de Bassompierre, la siá femna, mòrta l'an 1595; de Philippe de Chérisey-Nouroy; de Marguerite de Chérisey-Nouroy, madama de Remiremont, mòrta l'an 1595; d'Anne de Nouroy. Aquelas de Madelaine de Boppart, maridada a Philippe de Nouroy; de Georges de Nouroy, #que épousa Marguerite de Jussey, e de Bernard de Chérisey-Nouroy, #que, en avent épousé Perette Baudoche, i aguèt aucit en una joute a Mètz, en 1318, son mai o mens mutilées.
  • Lo territòri de Pòrt-sus-Seille i aviá traversat per una via romaine còlportaira de la station del mont Hiéraple e en desbocant a Scarpone[1].

L'anciana glèisa de Pòrt-sus-Seille (destruida n'en agost 1914)

  • La glèisa St Michel de Pòrt-sus-Seille a #èsser reconstruite per Antoine de Norroy e Claude de Serrières al començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle coma lo fan veire los caissons de las claus de voûte : s'observava, a lo-dessus de l'autar, aquel dels Cherisey-Norroy ; al mièg del transept, aquel de la familha d'Autar, e en la capèla del costat del Évangile, lo doble écu dels Cherisey-Nouroy e dels Serrières. Aqueles caissons avián #èsser talhats en la pèira meteissa e pintada a las colors dels armoiries. A la clau de voûte de la capèla de la Épître, se trobavan pintadas, las armas de las Norroy. Defunta Modèl:S mini- i aviá #èsser descobèrt en aquela capèla, una fresque de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle (d'aperaquí 0,80 m per unitat|1.10|m {{}}), representanta, Claude, Antoine, Lucie, Anne e Françoise de Norroy los mainats de Claude de Nouroy e de Antoinette de Bassompierre, a genolhs davant la Vèrge e en portant lo doble écu de las doas familhas. A fach mencion de la reconstruction (1776) de la capèla castrale, e de la translation, en aquela darrièra, de la capèla bénéficiale de Sant-Michel, erigida en regim paroissiale de Pòrt-sus-Seille[2]. La bastissa d'estil gotic i aviá precedit d'un torn romane, vestigi de l'anciana glèisa (veire fòto).
  • En 1897, la curació conservava las dessins fòrça approximatifs de nòu pèiras tombales : Philippe de Norroy (1511), Bernard de Norroy (1518), Claude de Serrières (vèrs 1520), Antoine de Norroy (1537), Claude de Norroy (1540), Antoinette de Bassompierre (1550), Anne de Norroy, Catherine Bayer de Boppart (1583), Georges de Norroy. Quatre d'aquelas pèiras tombales an #èsser transferidas al Musé Lorrain de Nancy.

Pòrt-sus-Seille a #èsser erigit en succursale en 1802. Patrona, la santa Vèrge en lo sieu Assomption[3].

Lo vilatge a #èsser destruit pendent la guèrra de 1914-1918, damatges en setembre 1944.

Franchissement de la seille per la VOS-Army en 1944
Tèxte originau de l'article francés
  • Les titres les plus anciens où il soit parlé de village ne remontent pas au-delà du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. En 1334, Lallemand de Domart, écuyer, reconnait tenir en fief d'Edouard, comte de Bar, ce qu'il a à Morville-sur-Seille, Champey et Port-sur-Seille. En 1383, Edouard, comte de Bar, pour récompenser les services de Jean Ancillon, maître échevin de Metz, lui donna et ses hoirs tous les hommes, femmes et enfants qu’ il avait à Port-sur-Seille.
  • C’est au vieux château de Port-sur-Seille, où les tours dominent la vallée, que fut signé par toute la chevalerie lorraine, le traité du 29 xxx 1440, entre le roi de Sicile, duc de Lorraine et l'évêque Conrad Bayer de Boppart. Philippe de Nouroy ayant été fait prisonnier à la bataille de Bulgnéville, dut engager le tiers, par indivis, des château et forteresse de Port-sur-Seille aux Messins, pour en avoir l'argent de sa rançon, que lui fit obtenir son cousin Jean de Chérisey. Un traité fut passé à cet effet, le 14 août 1451.
  • Il y avait, dans les chapelles de l'église –aujourd’hui au musée de Nancy-, dix grandes tombes très - remarquables, et plusieurs inscriptions de la famille de Nouroy, éteinte dans une branche de la maison de Chérisey, au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Celle-ci a relevé le nom de Nouroy en conservant les armes de Chérisey, et, par le mariage d'Henriette de Nouroy avec Louis d'Ernécourt, au commencement du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, a fait passer la terre de Port-sur-Seille dans cette dernière maison, d'où elle vint aux Raigecourt, aux Ludres, aux Gournay,et enfin à M. le comte de Rosières, qui la vendit vers 1840. Les tombes les mieux conservées sont celles d'Antoine de Chérisey-Nouroy, mort en l517; de Claude de Chérisey-Noroy, mort en 1540, et d'Antoinette de Bassompierre, sa femme, morte en 1595; de Philippe de Chérisey-Nouroy; de Marguerite de Chérisey-Nouroy, dame de Remiremont, morte en 1595; d'Anne de Nouroy. Celles de Madelaine de Boppart, mariée à Philippe de Nouroy; de Georges de Nouroy, qui épousa Marguerite de Jussey, et de Bernard de Chérisey-Nouroy, qui, ayant épousé Perette Baudoche, fut tué dans une joute à Metz, en 1318, sont plus ou moins mutilées.
  • Le territoire de Port-sur-Seille était traversé par une voie romaine partant de la station du mont Hiéraple et aboutissant à Scarpone[4].

L'ancienne église de Port-sur-Seille (détruite en août 1914)

  • La glèisa St Michel de Port-sur-Seille a été reconstruite par Antoine de Norroy et Claude de Serrières au début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle comme le font voir les caissons des clefs de voûte : on remarquait, au-dessus de l'autel, celui des Cherisey-Norroy ; au milieu du transept, celui de la famille d'Autel, et dans la chapelle du côté de l'Évangile, le double écu des Cherisey-Nouroy et des Serrières. Ces caissons avaient été taillés dans la pierre même et peints aux couleurs des armoiries. A la clef de voûte de la chapelle de l'Épître, se trouvaient peintes, les armes des Norroy. Fin Modèl:S mini- avait été découvert dans cette chapelle, une fresque du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle (d'environ 0,80 m par 1,10 m), représentant, Claude, Antoine, Lucie, Anne et Françoise de Norroy les enfants de Claude de Nouroy et d'Antoinette de Bassompierre, à genoux devant la Vierge et portant le double écu des deux familles. Il est fait mention de la reconstruction (1776) de la chapelle castrale, et de la translation, dans cette dernière, de la chapelle bénéficiale de Saint-Michel, érigée en régime paroissiale de Port-sur-Seille[5]. L'édifice de style gothique était précédé d'une tour romane, vestige de l'ancienne église (voir photo).
  • En 1897, la cure conservait les dessins très approximatifs de neuf pierres tombales : Philippe de Norroy (1511), Bernard de Norroy (1518), Claude de Serrières (vers 1520), Antoine de Norroy (1537), Claude de Norroy (1540), Antoinette de Bassompierre (1550), Anne de Norroy, Catherine Bayer de Boppart (1583), Georges de Norroy. Quatre de ces pierres tombales ont été transférées au Musé Lorrain de Nancy.

Port-sur-Seille a été érigé en succursale en 1802. Patronne, la sainte Vierge en son Assomption[6].

Le village a été détruit pendant la guerre de 1914-1918, dommages en septembre 1944.

Franchissement de la seille par l'US-Army en 1944

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Richard Geoffroy    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
269 365 364 400 379 439 440 440 432

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
431 444 - 410 418 403 381 371 353

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
355 350 337 212 194 181 180 167 173

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
180
147
162
170
203
193
221
225
229
2009 2010
234
237
234
237
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Extrach de « Lo departament de la Meurthe, estatistica, istorica, Lepage Henri, 1814-1887
  2. La distincion de Pòrt-sus-Seille aperteniá, en 1778, a Françoise de las Salas, comtesse douairière de Gournay, aital coma l'indica una pèça ont a fach mencion de la reconstruction (1776).
  3. Fonts : Ora Lepage, Comunas
    Ora Lepage, Estatisticas
    L. Germain, Pèiras tombales de Pòrt.
  4. Extrait de « Le département de La Meurthe, statistique, historique, Lepage Henri, 1814-1887
  5. La seigneurie de Port-sur-Seille appartenait, en 1778, à Françoise des Salles, comtesse douairière de Gournay, ainsi que l'indique une pièce où il est fait mention de la reconstruction (1776).
  6. Sources : H. Lepage, Communes
    H. Lepage, Statistiques
    L. Germain, Pierres tombales de Port.