Jarny

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Jarny
Jarny

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Mairie Jarny.JPG|center|280px|link=|border]]
Otèl de Ciutat
[[Fichièr:Blason Jarny 54.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 09′ 35″ N, 5° 52′ 41″ E
Superfícia 15,6 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
236 m
185 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
44
Grand Èst
Departament
54
Meurthe e Mosèla Armas de Meurthe e Mosèla
Arrondiment Briey
Canton Conflans-en-Jarnisy
Intercom
245400817
du Jarnisy
Cònsol Jacky Zanardo (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 54800
Còde INSEE 54273

Jarny es una comuna francesa, situada dins lo departament de Meurthe e Mosèla e la region de Lorena.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

En lo relief de còstas (o cuestas) d'aquela bordure es del conca parisenc, Jarny s'inscriu en la depression argileuse de la Woëvre, contenuda entre doas linhas de còstas calcaires : de còstas de Meuse a l'oèst, còstas de Moselle a l'èst.

Los corses d'aiga principala son la Adorna e lo Yron, #que se prenon en la municipalitat vesina de Conflans-en-Jarnisy (#que lo nom ne ven de "confluissètz"). Lo Adorna a #èsser leugièrament détournée per permetre l'ampliament del triage ferroviaire.

Jarny, Vilatge del Duché de Bar, farà partida de la Moselle de 1790 a 1871 en lo primièr découpage dels departaments, de contunh del nòu departament de Meurthe-e-Moselle creat continuament a la annexion l'an 1871 per l'Alemanda d'una granda part de la Moselle e d'una pichona porció de la Meurthe (la Meurthe-e-Moselle reagrupant alavetz l'essenciala de la Meurthe, mai una fraction de la Moselle, d'ont la siá forma particulara en evocant una auca).

Tèxte originau de l'article francés

Dans le relief de côtes (ou cuestas) de cette bordure est du bassin parisien, Jarny s'inscrit dans la dépression argileuse de la Woëvre, contenue entre deux lignes de côtes calcaires : côtes de Meuse à l'ouest, côtes de Moselle à l'est.

Les cours d'eau principaux sont l'Orne et l'Yron, qui se rejoignent dans la commune voisine de Conflans-en-Jarnisy (dont le nom vient de "confluent"). L'Orne a été légèrement détournée pour permettre l'agrandissement du triage ferroviaire.

Jarny, village du Duché de Bar, fera partie de la Moselle de 1790 à 1871 dans le premier découpage des départements, puis du nouveau département de Meurthe-et-Moselle créé suite à l'annexion en 1871 par l'Allemagne d'une grande partie de la Moselle et d'une petite portion de la Meurthe (la Meurthe-et-Moselle regroupant alors l'essentiel de la Meurthe, plus une fraction de la Moselle, d'où sa forme particulière évoquant une oie).

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgJarny
Comuna amb 1670 abitants (2000)Labry (1,9km)
Comuna amb 1178 abitants (2000)Giraumont (2,9km)
Comuna amb 342 abitants (2000)Friauville (3,3km)
Comuna amb 196 abitants (2000)Bruville (3,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
  • En 1817, Jarny, vilatge de l'anciana província del Barrois sul Adorna e a drecha de la Yron. A per annèxa lo vilatge de Droitaumont, las granjas de Moncel e de Moulinelle e lo molin de Bruillot. A aquela epòca i i aviá 460 abitants repartits dins 81 ostals.
  • En 1817,Droitaumont, pòble de l'anciana província del Barrois sul Yron. A aquela epòca i i aviá 92 abitants repartits dins 14 ostals. Comuna independenta fins en 1810, Droitaumont es uèi ligada a la municipalitat de Jarny.
  • Al tot començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la vila se desvolòpa mercés a las minas de fèrre en apelant a una nombrosa man de œuvre immigrada (sustot italiana). Totun, en podent pas pas afrontar la competéncia estrangièra, las minas barran a la fin del sègle.
  • Atrocités Alemandas d'agost 1914 : Situada a qualques quilomètres de la frontièra franco-alemanda, Jarny i aurà ocupat dempuèi los primièrs jorns de la guèrra e aquelas fins en 1918.

La , quatre otages son fusillés en plen centri vila :

    • Henri Génot, cònsol de la vila,
    • la abbé Léon Vouaux, fraire del curé de Jarny,
    • Jean Bernier,
    • François Fidler.

La carrièra ont #debanar aquela tuerie pòrta uèi lo nom de « carrièra del 26 d'agost ».

La lista de las victimas es pas pas doncas close :

    • Cosme Aufiero,
    • Jean Bérard (4 ans),
    • Alexis Fournier,
    • Ernest Lo Hermite,
    • Henri Menne,
    • Adrien Pérignon, la siá esposa Eugénie nascuda Sponville e los sieus fils Fernand (17 ans),
    • Charles Plecis
    • un autre Francés, desconegut.

Totjorn en en agost 1914, dels trabalhadors italians de las minas de Jarny seràn fusillés dins l'actuala carrièra Albert 1er, a qualques passatges de l'actual luòc Henri Génot :

    • Gerolamo Bernacchini,
    • Andrea Bisesti,
    • Giuseppe Brigatti,
    • Vincenzo Cesaroni,
    • Stefano Gaggioli,
    • Angelo Luisetti,
    • Enrico Maffi (13 ans),
    • Luigi Pesenti,
    • Stefano Piralli,
    • Giovanni #Testar,
    • Giovanni Tròn,
    • Giuseppe Vaglia,
    • Amilcare e Giovanni Zoni.
Tèxte originau de l'article francés
  • En 1817, Jarny, village de l'ancienne province du Barrois sur l'Orne et à droite de l'Yron. A pour annexe le village de Droitaumont, les fermes de Moncel et de Moulinelle et le moulin de Bruillot. À cette époque il y avait 460 habitants répartis dans 81 maisons.
  • En 1817,Droitaumont, village de l'ancienne province du Barrois sur l'Yron. À cette époque il y avait 92 habitants répartis dans 14 maisons. Commune indépendante jusqu'en 1810, Droitaumont est aujourd'hui rattachée à la commune de Jarny.
  • Au tout début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la ville se développe grâce aux mines de fer faisant appel à une nombreuse main d'œuvre immigrée (notamment italienne). Néanmoins, ne pouvant pas faire face à la concurrence étrangère, les mines ferment à la fin du siècle.
  • Atrocités allemandes d'août 1914 : Située à quelques kilomètres de la frontière franco-allemande, Jarny sera occupée dès les premiers jours de la guerre et ce jusqu'en 1918.

Le Mes invalid (août), quatre otages sont fusillés en plein centre ville :

    • Henri Génot, maire de la ville,
    • l’abbé Léon Vouaux, frère du curé de Jarny,
    • Jean Bernier,
    • François Fidler.

La rue où eut lieu cette tuerie porte aujourd'hui le nom de « rue du 26 août ».

La liste des victimes n'est pas pour autant close :

    • Cosme Aufiero,
    • Jean Bérard (4 ans),
    • Alexis Fournier,
    • Ernest L’Hermite,
    • Henri Menne,
    • Adrien Pérignon, son épouse Eugénie née Sponville et leur fils Fernand (17 ans),
    • Charles Plecis
    • un autre Français, inconnu.

Toujours en août 1914, des travailleurs italiens des mines de Jarny seront fusillés dans l'actuelle rue Albert 1er, à quelques pas de l’actuelle place Henri Génot :

    • Gerolamo Bernacchini,
    • Andrea Bisesti,
    • Giuseppe Brigatti,
    • Vincenzo Cesaroni,
    • Stefano Gaggioli,
    • Angelo Luisetti,
    • Enrico Maffi (13 ans),
    • Luigi Pesenti,
    • Stefano Piralli,
    • Giovanni Testa,
    • Giovanni Tron,
    • Giuseppe Vaglia,
    • Amilcare et Giovanni Zoni.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jacky Zanardo    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
515 423 469 510 704 709 - -
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
- 768 726 722 927 803 780 702 733
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
771 890 3 411 4 156 6 111 7 214 7 010 7 512 8 001
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
9 248
9 236
9 287
8 849
8 401
8 377
8 452
8 447
8 496
2009 2010
8 535
8 693
8 519
8 676
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]