Urciers

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Urciers

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Urciers (36) - Mairie.jpg
La mairaria.
Defautoc.png
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 46° 32′ 10″ N, 2° 07′ 54″ E
Superfícia 19,02 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
363 m
247 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
24
Centre e Vau de Léger
Departament
36
Indre Armas del Departament d'Indre
Arrondiment La Châtre
Canton Sainte-Sévère-sur-Indre
Intercom
243600350
de la Chatre et Sainte Geneviève
Cònsol Pascal Provoost (2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
240 ab.
Evolucion de la populacion

ab.
Densitat 12,62 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Urciérois (en francés)
Còde postal 36160
Còde INSEE 36227

'Urciers' (nom francés; lo nom occitan es pas documentat) es una comuna, apertenent probable a Occitània e a Lemosin, situada dins lo departament d'Endre e la region dau Centre.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat a situat en lo sud-es del departament, al limit amb lo departament del Char. A situat en la region naturala del Boischaut Sud.

Se situa a : 51 km de Châteauroux, 13 km de La Châtre e 9 km de Santa-Severa-sus-Endre.

Las municipalitats limitrophes son : Champillet, Néret, Châteaumeillant e Lignerolles.

La rota de Châteaumeillant..

Lo territòri communal a adaigat pels rius Igneraie e Sinaise.

Lo territòri communal es desservi per las rotas départementales : 26, 54, 54e, 71, 71c e 943.

La parca ferroviaire la mai prèpa es la parca de Lavaufranche, situada a unitat|30|km {{}}. La municipalitat es desservie per la linha F de la ret L'Ala Bleue. L'aeropòrt mai prèp es çò aeropòrt de Châteauroux-Centre, situat a aperaquí 51 km.

Lo territòri communal a traversat pel sentier de grand randonnée 654 e pel sentier de grand randonnée de país : Suls passatges dels mèstres sonneurs.

Tèxte originau de l'article francés

La commune est située dans le sud-est du département, à la limite avec le département du Cher. Elle est située dans la région naturelle du Boischaut Sud.

Elle se situe à : 51 km de Châteauroux, 13 km de La Châtre et 9 km de Sainte-Sévère-sur-Indre.

Les communes limitrophes sont : Champillet, Néret, Châteaumeillant et Lignerolles.

[[Fichier:Urciers 2.JPG|thumb|left|alt=La route de Châteaumeillant.|La route de Châteaumeillant.]]

Le territoire communal est arrosé par les rivières Igneraie et Sinaise.

Le territoire communal est desservi par les routes départementales : 26, 54, 54e, 71, 71c et 943.

La gare ferroviaire la plus proche est la gare de Lavaufranche, située à 30 km. La commune est desservie par la ligne F du réseau L'Aile Bleue. L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Châteauroux-Centre, situé à environ 51 km.

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée 654 et par le sentier de grande randonnée de pays : Sur les pas des maîtres sonneurs.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgUrciers
Comuna amb 159 abitants (2000)Champillet (1,9km)
Comuna amb 201 abitants (2000)Feusines (2,6km)
Comuna amb 210 abitants (2000)Néret (4,1km)
Comuna amb 111 abitants (2000)Lignerolles (4,5km)
Comuna amb 104 abitants (2000)Montlevicq (6,6km)
Comuna amb 397 abitants (2000)Pérassay (7,1km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Una mina de plomb a descobèrt l'an 1771 : « l'an 1771, MM. Goutasson #Far la descobèrta d'una mina de plomb en las bruyères del vilatge del pichon Sioudray, parròquia de Sant-Martin-de Urcier, près de Castell-Meillant. #Far fondre nonanta libres de mina, #qu'an produsit quaranta libres de polit plomb, que # #observar #qu'el i avoit fòrça de étain. An pas cremat, per aquela experiéncia, #qu'una còrda & demie de bòsc, #que, dins aquel país-ailà, val quatre libre la còrda, paissièra en lo bòsc. »[1].

L'espleitacion de las minas de plomb argentifère comença vertadièrament en 1840. Los transpòrts de minaré se fasián per la rota en tombereaux cap als Forges de la Isle, de contunh per l'estacion de Champillet-Urciers uèi désaffectée. En 1893, l'espleitacion de las minas a abandonat. Los darrièrs sursauts d'espleitacion an grauat l'an 1946-1947[2].

Una darrièra traça de las minas se tròba en la mésaventure d'una vaca #que què en un cratère format del effondrement d'una galérie sosterranh, près del masatge caseriu Sioudray, començament 2010[3].

La municipalitat a beneficiat fòrça d'ora d'un entorn educatiu important amb en 1858 la creacion de l'escòla communale, de contunh en 1865 la creacion d'una escòla de filhas e fin finala en 1875 lo bastiment d'una escòla de gojats e d'una escòla de filhas.

Tèxte originau de l'article francés

Une mine de plomb est découverte en 1771 : « En 1771, MM. Goutasson firent la découverte d'une mine de plomb dans les bruyères du village du petit Sioudray, paroisse de Saint-Martin-d'Urcier, près de Château-Meillant. Ils firent fondre quatre-vingt-dix livres de mine, qui ont produit quarante livres de beau plomb, dans lequel ils remarquèrent qu'il y avoit beaucoup d'étain. Ils n'ont brûlé, pour cette expérience, qu'une corde & demie de bois, qui, dans ce pays-là, vaut quatre livre la corde, prise dans le bois. »[4].

L'exploitation des mines de plomb argentifère commence véritablement en 1840. Les transports de minerai se faisaient par la route en tombereaux vers les Forges de l'Isle, puis par la gare de Champillet-Urciers aujourd’hui désaffectée. En 1893, l'exploitation des mines est abandonnée. Les derniers sursauts d'exploitation sont enregistrés en 1946-1947[5].

Une dernière trace des mines se trouve dans la mésaventure d'une vache qui tombe dans un cratère formé par l'effondrement d'une galérie souterrain, près du hameau Sioudray, début 2010[6].

La commune a bénéficié très tôt d'un environnement éducatif important avec en 1858 la création de l’école communale, puis en 1865 la création d’une école de filles et enfin en 1875 la construction d’une école de garçons et d’une école de filles.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Pascal Provoost    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 240, totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
600 325 397 483 546 610 577 635 690
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
688 735 757 762 818 941 944 947 900
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
920 975 892 760 732 690 679 612 537
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
503
448
389
332
266
261
267
268
267
268
2009 2010
267
268
257
261
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Modèl:Labor.
  2. « La veta de las minas de Urciers », La Écho del Berrí de la .
  3. « Una vaca en terren minaire », Lo Écho del Berrí de la Mes invalid ( de febrièr).
  4. Pallet, Nouvelle histoire du Berry, contenant son origine, ses antiquités les plus reculées…, t. II, Bourges, , p. 12.
  5. « Le filon des mines d'Urciers », L'Écho du Berry du .
  6. « Une vache en terrain minier », L'Écho du Berry du Mes invalid ( février).