Badecon-le-Pin

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche

Badecon-le-Pin
Badecon-le-Pin

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Badecon-le-Pin.JPG
L'église.
Defautoc.png
Geografia fisica
Occitania Map3.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 32′ 28″ N, 1° 35′ 34″ E
Superfícia 9,88 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
259 m
111 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
24
Centre e Vau de Léger
Departament
36
Indre Armas del Departament d'Indre
Arrondiment La Châtre
Canton Éguzon-Chantôme
Intercom
200001006
du Pays d'Eguzon-Val de Creuse
Cònsol François Broggi (2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
746 ab.
Evolucion de la populacion

ab.
Densitat 75,51 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Badeconnais (en francés)
Còde postal 36200
Còde INSEE 36158

Badecon-le-Pin es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Indre e la region dau Centre.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat a situat en lo sud del departament, en la region naturala del Boischaut Sud.

Se situa a : 38 km de Châteauroux, 38 km de La Châtre e 11 km de Éguzon-Chantôme.

Las municipalitats limitrophes son : Ceaulmont, Lo Menoux, Chavin, Pomers e Gargilesse-Dampierre.

Los caserius e luòc-dich son : Lo Pi, Feuillets, Los Touchards, La Ròca bat la aguda, Chatillon, Lo Pilori, Las Granjas, Los Chocats e Las Minèras.

Lo territòri communal a adaigat pel riu Creuse, aital coma per tres ruisseaux : Lo Riau del Gué, Lo Riau de Chatillon e Lo Riau de Terron.

Lo territòri communal es desservi per las rotas départementales : 38, 38c, 40 e 48.

La parca ferroviaire la mai prèpa es la parca de Argenton-sus-Creuse, situada a unitat|8|km {{}}. La municipalitat es desservie per la linha J de la ret L'Ala Bleue. L'aeropòrt mai prèp es çò aeropòrt de Châteauroux-Centre, situat a aperaquí 43 km.

Lo territòri communal a traversat pel sentier de grand randonnée de país : Lo Val de Creuse.

Tèxte originau de l'article francés

La commune est située dans le sud du département, dans la région naturelle du Boischaut Sud.

Elle se situe à : 38 km de Châteauroux, 38 km de La Châtre et 11 km d'Éguzon-Chantôme.

Les communes limitrophes sont : Ceaulmont, Le Menoux, Chavin, Pommiers et Gargilesse-Dampierre.

Les hameaux et lieu-dit sont : Le Pin, Feuillets, Les Touchards, La Roche bat l'aigue, Chatillon, Le Pilori, Les Granges, Les Chocats et Les Minières.

Le territoire communal est arrosé par la rivière Creuse, ainsi que par trois ruisseaux : Le Riau du Gué, Le Riau de Chatillon et Le Riau de Terron.

Le territoire communal est desservi par les routes départementales : 38, 38c, 40 et 48.

La gare ferroviaire la plus proche est la gare d'Argenton-sur-Creuse, située à 8 km. La commune est desservie par la ligne J du réseau L'Aile Bleue. L'aéroport le plus proche est l'aéroport de Châteauroux-Centre, situé à environ 43 km.

Le territoire communal est traversé par le sentier de grande randonnée de pays : Le Val de Creuse.

Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La parròquia[1] Del Pi, a l'origina, recobra lo sieu actual territòri mas s'esperlongava fins al cors de la Gargilesse. Ela incluait la posicion de l'actual castèl de Gargilesse. Aital, quand Hugues II de Naillac, en 1200, bastís la capèla del castèl, aquela es dédiée a La nòstra Madama del Pi en rason de la siá dependéncia esperitala a la consideracion de la siá glèisa maire, aquela dédié a Sant Denis al Pi.

Lo bourg[2] Del Pi èra banc d'un prieuré ligat al abbaye Sant Gildas de Châteauroux, tot coma la glèisa paroissiale Sant Denis del Pi en datant-quitament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle.

En lo moment del érection de la capèla féodale de Gargilesse, en 1200, Hugues de Naillac #concedir al prieur del Pi lo drech de justícia suls abitants del vilatge del Pi e #donar a aqueles franchise en un espaci comprés entre las croses plantadas. Aquelas croses porgiràn a cèrts endroits l'actual limit entre Gargilesse e Lo Pi.

En mai 1782, un auragan #emportar lo campanal, #rasar la nef, en daissant solament depès la cœur de la sacristie.

En 1786, la parròquia del Pi pèrd definitivament una part de lo sieu territòri, ligada a aquela de Gargilesse.

En 1789, en los quasèrns de doléances, los abitants de Badecon, se planhon d'èsser obligats d'anar a la messa al bourg del Pi. Reclaman doncas lo érection de Badecon en parròquia e doncas de pas mai dependre spirituellement de Sant Denis del Pi. A aquela epòca, la distincion de Badecon compte 191 fuòcs e Lo Pi, 200 fuòcs.

En 1790, la parròquia del Pi e la col·lecta de Badecon an reagrupat en una municipalité.

Lo riu "Creuse" es dirèctament ligada al desvolopament economic de la comuna. La géologie a longtemps fach que l'activitat economica de la municipalitat i aviá basat en la viticulture. Las còstas de la Creuse son alavetz la continuitat e la fin del vignoble del Menoux. Las còstas Gareuilles, de Chatillon, los Guardas son alavetz cobèrtas de vinhas. Los vins son exportès principalament cap al Limousin. L'autra activitat es dirèctament ligada als molins implantats sul cors del riu. Cinc molins se son implantats sul marge drech de la Creuse. Lo molin Llençol #èsser longtemps especializat en lo foulage del canabàs d'ont lo nom de molin a llençol. Los molins del Pi, Lop, de la Dinni Jacques e lo Grand Molin èran de molins a blats.

La ponduda n'aiga del barrage de la Ròca-bat-la Aguda #portar l'electricitat a Badecon e Argenton dempuèi 1907, mas #provocar la fin dels molins. L'envolopa-élèvement del barrage en 1976 #estofar la vallée sus tot lo territòri de la municipalitat, fins al Pont Negre.

Tèxte originau de l'article francés

La paroisse[3] du Pin, à l’origine, recouvre son actuel territoire mais elle se prolongeait jusqu’au cours de la Gargilesse. Elle incluait la position de l’actuel château de Gargilesse. Ainsi, lorsque Hugues II de Naillac, en 1200, construit la chapelle du château, celle-ci est dédiée à Notre Dame du Pin en raison de sa dépendance spirituelle à l’égard de son église mère, celle dédié à Saint Denis au Pin.

Le bourg[4] du Pin était siège d’un prieuré rattaché à l’abbaye Saint Gildas de Châteauroux, tout comme l’église paroissiale Saint Denis du Pin datant elle-même du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle.

Lors de l’érection de la chapelle féodale de Gargilesse, en 1200, Hugues de Naillac accorda au prieur du Pin le droit de justice sur les habitants du village du Pin et il donna à ceux-ci franchise dans un espace compris entre les croix plantées. Ces croix fourniront à certains endroits l’actuelle limite entre Gargilesse et Le Pin.

En mai 1782, un ouragan emporta le clocher, rasa la nef, laissant seulement debout le cœur de la sacristie.

En 1786, la paroisse du Pin perd définitivement une partie de son territoire, rattachée à celle de Gargilesse.

En 1789, dans les cahiers de doléances, les habitants de Badecon, se plaignent d’être obligés d’aller à la messe au bourg du Pin. Ils réclament donc l’érection de Badecon en paroisse et donc de ne plus dépendre spirituellement de Saint Denis du Pin. À cette époque, la seigneurie de Badecon compte 191 feux et Le Pin, 200 feux.

En 1790, la paroisse du Pin et la collecte de Badecon sont regroupés en une municipalité.

La rivière "Creuse" est directement liée au développement économique de la commune. La géologie a longtemps fait que l’activité économique de la commune était basée sur la viticulture. Les côtes de la Creuse sont alors la continuité et la fin du vignoble du Menoux. Les côtes Gareuilles, de Chatillon, les Gardes sont alors couvertes de vignes. Les vins sont exportés principalement vers le Limousin. L’autre activité est directement liée aux moulins implantés sur le cours de la rivière. Cinq moulins se sont implantés sur la rive droite de la Creuse. Le moulin Drap fut longtemps spécialisé dans le foulage du chanvre d’où le nom de moulin à drap. Les moulins du Pin, Loup, de la Dine Jacques et le Grand Moulin étaient des moulins à blés.

La mise en eau du barrage de la Roche-bat-l’Aigue amena l’électricité à Badecon et Argenton dès 1907, mais provoqua la fin des moulins. Le sur-élèvement du barrage en 1976 noya la vallée sur tout le territoire de la commune, jusqu’au Pont Noir.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 François Broggi    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 746, totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 045 1 146 1 073 1 036 1 135 1 182 1 206 1 191 1 170

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 185 1 184 1 168 1 143 1 091 1 109 1 104 1 027 1 061

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 036 990 967 757 707 657 651 626 594

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
561
578
596
523
595
696
725
729
733
739
2009 2010
754
760
762
767
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Las Originas de Gargilesse – Eugène Hubert.
  2. Parròquias e comunas de França Indre – Editions CNRS.
  3. Les Origines de Gargilesse – Eugène Hubert.
  4. Paroisses et communes de France Indre – Editions CNRS.