Saleon

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Saleon
Saléon

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason Saleon.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 20′ 25″ N, 5° 46′ 35″ E
Superfícia 9,86 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
1 280 m
557 m
Geografia politica
Region istorica Daufinat Armas de Daufinat
Occitània Flag of Occitania (with star).svg
Estat Bandièra de França França
Region
93
Provença Aups e Còsta d'Azur
Departament
5
Auts Aups Armas del Departament de Auts Aups
Arrondiment Gap
Canton Aurpèira
Intercom
240500413
Interdepartementala de las Baronias
Cònsol Georges Nicols (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 05300
Còde INSEE 05159

Saleon[1] (Saléon en francés) es una comuna d'Occitània, en Daufinat dins lo departament dels Auts Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Saléon Es un pichon vilatge perché sus una curiositat géologique, una barra de poudingue en travers de la vallée del Buëch, al pè de la montanha de Chabre.

Scenari boisé de pins e roures pubescents, pichona plana fèrtil acollidor de las culturas (pomers).

Territòri délimité per una ampla sivella del Buëch a l'èst e pel Céans al nòrd, barrat al sud-es per la crête de las Espanons e llaurant-se a lo sud per la vallée del Buëch cap a la vila de Laragne-Montéglin

Ne nautor lo vilatge a situat sul poudingue, de contunh sus un schiste marneux #que los bancs se n'esperlongan cap al Buëch fins a la carrièra de Eyguians utilizada dempuèi las Romains.

Indigne lo pòble ludut-quitament, divèrses luòcs-dichas reagrupen abitacions, sustot aquel de la Tuilière.

Tèxte originau de l'article francés

Saleon est un petit village perché sur une curiosité géologique, une barre de poudingue en travers de la vallée du Buëch, au pied de la montagne de Chabre.

Plateau boisé de pins et chênes pubescents, petite plaine fertile accueillant des cultures (pommiers).

Territoire délimité par une large boucle du Buëch à l'est et par le Céans au nord, fermé au sud-est par la crête des Espanons et s'ouvrant au sud par la vallée du Buëch vers la ville de Laragne-Montéglin

En haut le village est situé sur le poudingue, puis sur un schiste marneux dont les bancs se prolongent vers le Buëch jusqu'à la carrière d'Eyguians utilisée dès les Romains.

Outre le village lui-même, plusieurs lieux-dits regroupent des habitations, notamment celui de La Tuilière.


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

L'origina del nom seriá a trobar en la font salada #que fluïa al pè del serral que # se erigeix lo pòble actual e #que los abitants n'utilizavan l'aiga salada per pétrir la farina, o pel potage en la diluant d'aiga doça (dixit JCF Ladoucette 1848).

La pèira de talha en provenent de carrièras de Saléon i auriá servit al bastiment de Mos Seleceus (La Bastida-Montsaléon) #çò que situa dempuèi l'Antiquitat la preséncia d'activitat sul territòri de la comuna.

Telefonada a la Mièja Edat Castrum Saleonis, la municipalitat es egalament mencionada en una deliberacion de la vila de Sisteron lo 18 de novembre de 1390 jol nom de Celeoni. A fach referencia egalament a la preséncia d'un pont sul Buëch a aquela epòca, remplaçat per un bac de contunh un pont en fil de fèrre fins en 1843.

Saléon Aperten a la Mièja Edat a la poderosa baronnie de las Mévouillon, de contunh Armand del Grisail a donat coma senhor de Saléon en 1435. Lantelme De Bòna (1460-1541) a mencionat cap a 1491 coma Prieur de Saléon.

En 1597 Robert David de l'ostal Ferrus De las Achards, senhor de Santa-Colombe e Saléon. Cedís la municipalitat per 1900 écus a Daniel D'Armand (senhor de Saléon, Vors, baron de Legits) l'an 1602 #que la reven a un cèrts Texans Falcon, sieur dels Herbeys, amb un drech de rescat. La siá filha Marguerite Armand de Legits, Madama de Saléon, n'usarà e amb lo sieu marit Florent de Guèine, conseilleur del Roy, fils d'un prèp de Lesdiguières, cediràn en 1640 Saléon al senhor François de Yse, espós d'una pichona-cosina de Marguerite, Suzanne Armand. Jean de Yse de Saléon, avesque de Rodez de contunh de Viena es los sieus pichons-fils.

En 1848 una pèira portava un creissent sculpté atribuit als Sarrazins, origina probabla del blason de la municipalitat en lo armorial.

En la primièra mitat del sègle XIX, Saléon, e mai se irrigada per captations sul Céans, es un #municipalitat paure e retardat ; lo arada es pas pas utilizada e los 244 abitants dispausan pas que d'un prim cheptel d'après la labor de JCF Ladoucette sus las Anautitas-Alpes. A l'epòca lo pòble viu pas que d'una prima agricultura. Los vins del territòri son alavetz réputés de bona qualitat !

Tèxte originau de l'article francés

L'origine du nom serait à trouver dans la source salée qui coulait au pied du coteau sur lequel s'érige le village actuel et dont les habitants utilisaient l'eau salée pour pétrir la farine, ou pour le potage en la diluant d'eau douce (dixit JCF Ladoucette 1848).

La pierre de taille provenant des carrières de Saleon aurait servi à la construction de Mons Seleceus (La Bâtie-Montsaléon) ce qui situe dès l'Antiquité la présence d'activité sur le territoire de la commune.

Appelée au Moyen Âge Castrum Saleonis, la commune est également mentionnée dans une délibération de la ville de Sisteron le 18 novembre 1390 sous le nom de Celeoni. Il est fait référence également à la présence d'un pont sur le Buëch à cette époque, remplacé par un bac puis un pont en fil de fer jusqu'en 1843.

Saleon appartient au Moyen Âge à la puissante baronnie des Mévouillon, puis Armand du Grisail est donné comme seigneur de Saleon en 1435. Lantelme de Bonne (1460-1541) est mentionné vers 1491 comme Prieur de Saléon.

En 1597 Robert David de la maison Ferrus Des Achards, seigneur de Sainte-Colombe et Saléon. Il cède la commune pour 1900 écus à Daniel D'Armand (seigneur de Saleon, Vors, baron de Lus) en 1602 qui la revend à un certain Jean Falcon, sieur des Herbeys, avec un droit de rachat. Sa fille Marguerite Armand de Lus, Dame de Saleon, en usera et avec son mari Florent de Renard, conseilleur du Roy, fils d'un proche de Lesdiguières, céderont en 1640 Saleon au seigneur François d'Yse, époux d'une petite-cousine de Marguerite, Suzanne Armand. Jean d'Yse de Saleon, évêque de Rodez puis de Vienne est son petit-fils.

En 1848 une pierre portait un croissant sculpté attribué aux Sarrazins, origine probable du blason de la commune dans l'armorial.

Dans la première moitié du sègle XIX, Saleon, bien qu'irriguée par des captations sur le Céans, est une commune pauvre et arriérée ; la charrue n'est pas utilisée et les 244 habitants ne disposent que d'un maigre cheptel d'après l'ouvrage de JCF Ladoucette sur les Hautes-Alpes. À l'époque le village ne vit que d'une maigre agriculture. Les vins du territoire sont alors réputés de bonne qualité !


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Georges Nicols    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
402 242 309 263 267 238 240 242 250
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
252 235 200 173 179 167 145 140 124
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
118 110 109 109 109 91 77 66 74
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
65
46
43
51
47
69
75
75
81
2009 2010
86
90
92
96
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Referéncias[modificar | modificar la font]

  1. Toponimia Occitana e Senhalizacion bilingüa. Actas del Congrés d'Aush, 2007, publicat pel CROM, mapa a la pagina 73

Nòtas[modificar | modificar la font]