La Fara de Champsaur

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Flag of Occitania (with star).svg Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg

La Fara de Champsaur
La Fare-en-Champsaur

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
La Fare-mairie51.jpg
La comuna de la Fara de Champsaur.
Blason Fare-en-Champsaur.svg
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 40′ 35″ N, 6° 04′ 20″ E
Superfícia 10,27 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
2 082 m
1 100 m
949 m
Geografia politica
País Daufinat Armas de Daufinat
Occitània Flag of Occitania (with star).svg
Estat Bandièra de França França
Region
93
Provença Aups e Còsta d'Azur
Departament
5
Auts Aups Armas del Departament de Auts Aups
Arrondiment
052
Gap
Canton
0518
Sant Bonet
Intercom
240500215
du Champsaur
Cònsol Alain Ivaldy
(2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 05500
Còde INSEE 05054

La Fara de Champsaur[1] (oficialament en francés La Fare-en-Champsaur) es una comuna d'Occitània, en Daufinat dins lo departament dels Auts Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

A situat en la part occidentala del Champsaur, sul marge esquèrre del Dragon, en cara de Santa-Casqueta, adossada dins la montanha de Mouttet, contrefort avançat del massís del Dévoluy. La siá posicion géographique lududes conferís, coma l'ensems del Champsaur, un climat particular : agréable en #èsser, mas someses al fred de la "bise" en ivèrn.

La municipalitat se escalona dempuèi lo riu Dragon (a l'altitud de 950 mètres en aval del pont de Santa-Casqueta) fins a las reünions de Costatz Fòla (naut. 2079 m). Lo sieu territòri se décompose naturalament en :

  • la près del Dragon, uèi largament bastit, a l'entorn de la rota nacionala ;
  • la plana de la Chaup, ancian fons de la vallée glaciaire primitive venguda anautita plana, e constituenta un replat sufisent per culturas e de las pâturages ;
  • lo bòsc, en barrejant pins e mélèzes, e espetada per lo sieu bòsc ;
  • los falaises e las pendentas rocoses, inexploitables ;
  • qualques anautitas superfícias sus la montanha de Mouttet, dificilament accessiblas.

Lo ancià cap de-luòc, compausat de 3 caserius prèps, los Farelles, la Fare e o Hivernacle, a situat sus la plana de la Chaup, a una altitud de 1100 mètres ; representa la part tradicionala del pòble, exclusivament agricòla e fòrça paure.
La part bassa del vilatge (los Baraques, los Allards, Bonnette) s'es desvolopat a l'entorn de la rota Grenòble - Gap (RN85), estapa sus la Expedís Napoleon, amb un otèl, un sindicat d'iniciativa, un bar-tabacs e divèrses comèrcis, #qu'un supermarché. La comuna n'a #èsser recentament desplaçada de la ancià cap de-luòc als Baraques.

La Fare comunica amb Santa-Casqueta, la "capitala" del Champsaur, per l'unic pont sul Dragon mièg. Las doas comunas son complémentaires : Santa-Casqueta ofrís una gamma de servicis e de comèrcis fòrça mai estenduda, mas es a la separacion de la rota nacionala, e la Fare, mai pichon mas melhor mes, debana de faubourg del cap de-luòc de costat.

Tèxte originau de l'article francés

Elle est située dans la partie occidentale du Champsaur, sur la rive gauche du Drac, en face de Saint-Bonnet, adossée à la montagne de Mouttet, contrefort avancé du massif du Dévoluy. Sa position géographique lui confère, comme à l'ensemble du Champsaur, un climat particulier : agréable en été, mais soumis au froid de la "bise" en hiver.

La commune s'étage depuis la rivière Drac (à l'altitude de 950 mètres en aval du pont de Saint-Bonnet) jusqu'aux sommets de Coste Folle (alt. 2079 m). Son territoire se décompose naturellement en :

  • le bord du Drac, aujourd'hui largement construit, autour de la route nationale ;
  • la plaine de la Chaup, ancien fond de la vallée glaciaire primitive devenu haute plaine, et constituant un replat suffisant pour des cultures et des pâturages ;
  • la forêt, mêlant pins et mélèzes, et exploitée pour son bois ;
  • les falaises et les pentes rocheuses, inexploitables ;
  • quelques hautes surfaces sur la montagne de Mouttet, difficilement accessibles.

L'ancien chef-lieu, composé de 3 hameaux proches, les Farelles, la Fare et le Serre, est situé sur la plaine de la Chaup, à une altitude de 1100 mètres ; elle représente la partie traditionnelle du village, exclusivement agricole et très pauvre.
La partie basse du village (les Baraques, les Allards, Bonnette) s'est développée autour de la route Grenoble - Gap (RN85), étape sur la Route Napoléon, avec un hôtel, un syndicat d'initiative, un bar-tabacs et plusieurs commerces, dont un supermarché. La mairie a été récemment déplacée de l'ancien chef-lieu aux Baraques.

La Fare communique avec Saint-Bonnet, la "capitale" du Champsaur, par l'unique pont sur le Drac moyen. Les deux communes sont complémentaires : Saint-Bonnet offre une gamme de services et de commerces beaucoup plus étendue, mais est à l'écart de la route nationale, et la Fare, plus petit mais mieux placé, tient lieu de faubourg du chef-lieu de canton.


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Monument commémorant la halte de l'Emperaire als Baraques

La tradicion informa que lo masatge dels Baraques, e lo sieu nom, tirarián la siá origina de l'epòca medievala, quand las fièras de Santa-Casqueta atrasián una multitud tala que #çò que podián pas èsser albergats dins lo vilatge bastissián baraquements de l'autre costat del pont sul Dragon. Aqueles baraques se serián pérennisées, e aurián creat un autentic pòble, en portant aquel nom.

Per en un autre luòc la paraula occitana barraco, #que significa « relai de plaça »[2], a donat lo sieu nom a quantitat de caserius ont se trobavan de relèus de plaça sus rotas de granda tràfec : los Baraques de Sant-Jean-Roure en Ardèche, las Barracas de Pouzol en lo Puy-de-Copòla, Baraqueville en Aveyron, èca. Los Baraques de la Fare se tròban tanben sus un ais de circulacion importanta : sus la rota de Grenòble a Gap, al pè del caulet Bayard, a la nautor de Santa-Casqueta, capital del Champsaur e fief de François de Bòna de Lesdiguières, intendant del Dauphiné, lo endroit s'impausava per un relai de plaça (una bastissa es encara presenta un quilomètre mai al sud, a Brutinel). S'agissiá pas doncas pas necessàriament de dolentes ostals, al sens actual de la paraula baraque, mas d'un luòc ont se trobava lo gîte e lo cobèrt, #çò que s'es perpétué fins a uèi.

En lo moment de lo sieu retorn de l'isla de Elbe, lo data|6|de

CygnusOlorNaturalHabitatMorning.jpg

Un cicne en març.

març

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
1èr 2 3 4 5 6 7
8 9 10 11 12 13 14
15 16 17 18 19 20 21
22 23 24 25 26 27 28
29 30 31  

, Napoleon i #far estapa, pauc abans de trobar a Laffrey las Grenoblois venguts a la siá amassada.

Al Sègle XX lo caseriu s'es desvolopat, e a progressivament d'aculhits comèrcis ; la comuna i a déménagé, e es d'ara endavant lo nom de la comuna (« La Fara de Champsaur Fare-en-Champsaur ») #qu'apareis suls afichas viaris a l'intrada de las Baraques. L'ancian pòble de la Fare, isolat sus las pendentas e pauc actiu, es vengut un caseriu de lo sieu nòu cap de-luòc.

Tèxte originau de l'article francés
Monument commémorant la halte de l'Empereur aux Baraques

La tradition rapporte que le hameau des Baraques, et son nom, tireraient leur origine de l'époque médiévale, lorsque les foires de Saint-Bonnet attiraient une foule telle que ceux qui ne pouvaient être hébergés dans le village construisaient des baraquements de l'autre côté du pont sur le Drac. Ces baraques se seraient pérennisées, et auraient créé un véritable village, portant ce nom.

Par ailleurs le mot occitan barraco, qui signifie « relai de poste »[3], a donné leur nom a quantité de hameaux où se trouvaient des relais de poste sur des routes de grand trafic : les Baraques de Saint-Jean-Roure en Ardèche, les Barraques de Pouzol dans le Puy-de-Dôme, Baraqueville en Aveyron, etc. Les Baraques de la Fare se trouvent elles aussi sur un axe de circulation important : sur la route de Grenoble à Gap, au pied du col Bayard, à la hauteur de Saint-Bonnet, capitale du Champsaur et fief de François de Bonne de Lesdiguières, intendant du Dauphiné, l'endroit s'imposait pour un relai de poste (un bâtiment est encore présent un kilomètre plus au sud, à Brutinel). Il ne s'agissait donc pas nécessairement de mauvaises maisons, au sens actuel du mot baraque, mais d'un lieu où on trouvait le gîte et le couvert, ce qui s'est perpétué jusqu'à aujourd'hui.

Lors de son retour de l'île d'Elbe, le Mes invalid (mars), Napoléon y fit étape, peu avant de retrouver à Laffrey les Grenoblois venus à sa rencontre.

Au Sègle XX le hameau s'est développé, et a progressivement accueilli des commerces ; la mairie y a déménagé, et c'est désormais le nom de la commune (« La Fara de Champsaur Fare-en-Champsaur ») qui apparaît sur les panneaux routiers à l'entrée des Baraques. L'ancien village de la Fare, isolé sur les pentes et peu actif, est devenu un hameau de son nouveau chef-lieu.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Alain Ivaldy    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
331 284 349 311 365 440 454 491 525
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
486 500 576 521 507 514 533 506 507
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
461 423 412 380 406 397 435 377 381
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
361
354
397
409
422
413
424
421
418
2009 2010
434
440
449
455
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

=Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Toponimia Occitana e Senhalizacion bilingüa. Actas del Congrés d'Aush, 2007, publicat pel CROM, mapa a la pagina 73
  2. Lo Pichot tresaur, diccionari franco-provençal de Xavier de Fourvières, dona coma sens « baraque, hôtellerie de roulier »
  3. Le Pichot tresor, dictionnaire franco-provençal de Xavier de Fourvières, donne comme sens « baraque, hôtellerie de roulier »