Lo Monastièr (Auts Aups)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Flag of Occitania (with star).svg Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg

Lo Monastièr
Le Monêtier-les-Bains

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Le Monêtier-les-Bains commune des Hautes-Alpes faisant partie de la station de Serre Chevalier.jpg
Vista generala del Monastièr.
Blason MonetierlesBains.svg
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 58′ 37″ N, 6° 30′ 34″ E
Superfícia 97,87 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
3 659 m
1 495 m
1 397 m
Geografia politica
País Daufinat Armas de Daufinat
Occitània Flag of Occitania (with star).svg
Estat Bandièra de França França
Region
93
Provença Aups e Còsta d'Azur
Departament
5
Auts Aups Armas del Departament de Auts Aups
Arrondiment
051
Briançon
Canton
0513
Lo Monastièr
Intercom
240500439
du Briançonnais
Cònsol Pierre Bouvier
(2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 05220
Còde INSEE 05079
Modèl:Officiel

Lo Monastièr[1] (oficialament en francés Le Monêtier-les-Bains) es una comuna occitana de Daufinat dins lo departament dels Auts Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo Monêtier-los-Bains es un vilatge dels Anautitas-Alpes, situat a formatnum:1500 {{}} mètres d'altitud, cap de-luòc del costat del Monêtier-los-Bains (en comprenent las municipalitats de Villeneuve-la-Sala e Sant-Chaffrey) e composante de la station d'esquí de Estrenh Chevalier.

S'estend sus formatnum:9787 {{}} ectaras entre las chaînons del Galibier en lo massís dels Cerces e de Combeynot en lo massís dels Écrins, e compren los famoses caulets del Lautaret (limita climatologique entre los Alpes del Nòrd e del Sud, llaurant sul Isère e lo Oisans) e del Galibier (caulet llaurant sus la Savoie e anautit-luòc del Torn de França).

La municipalitat es limitrophe del Parc nacional dels Écrins ; se tròba un ostal del parc al masatge del Casset.

Lo caseriu del Casset.

En mai del cap de-luòc, la municipalitat compren los caserius del Lautaret (altitud 2 090 mètres), del Lauzet (naut. 1 668 m, sul limit entre zònas extèrnas e intèrnas de las Alpes), de las Boussardes (1 660 m), del Casset (1 512 m, en l'anautita vallée de la Guisane), de las Guibertes (1 440 m), del Freyssinet (1 460 m) e de la Hivernacle-Barbin (1 450 m).

Tèxte originau de l'article francés

Lo Monastièr Monêtier-les-Bains est un village des Hautes-Alpes, situé à 1 500 mètres d'altitude, chef-lieu du canton du Monêtier-les-Bains (comprenant les communes de Villeneuve-la-Salle et Saint-Chaffrey) et composante de la station de ski de Serre Chevalier.

Elle s'étend sur 9 787 hectares entre les chaînons du Galibier dans le massif des Cerces et de Combeynot dans le massif des Écrins, et comprend les fameux cols du Lautaret (limite climatologique entre les Alpes du Nord et du Sud, ouvrant sur l'Isère et l'Oisans) et du Galibier (col ouvrant sur la Savoie et haut-lieu du Tour de France).

La commune est limitrophe du Parc national des Écrins ; on trouve une maison du parc au hameau du Casset.

Le hameau du Casset.

Outre le chef-lieu, la commune comprend les hameaux du Lautaret (altitude 2 090 mètres), du Lauzet (alt. 1 668 m, sur la limite entre zones externes et internes des Alpes), des Boussardes (1 660 m), du Casset (1 512 m, dans la haute vallée de la Guisane), des Guibertes (1 440 m), du Freyssinet (1 460 m) et du Serre-Barbin (1 450 m).

Toponimia[modificar | modificar la font]

Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo Monêtier-los-Bains a la siá origina en l'occitan monestier (o monastier) lo monastèri, luòc de accueil e refugi pels pelegrins creats al Sègle IX per fraires a l'iniciativa de Eldrade, superiora de la Abbaye de la Novalaise. A conegut al Mièja Edat coma lo Monestier de Briançon.

En 1893, una deliberacion del conselh municipal càmbia lo nom en « Lo Monêtier-los-Bains » amb la fin de desvolopar lo thermalisme, ligat a una font thermale réputée per las siás proprietats gastriques, rhumatologiques e dermatologiques. Aquela font èra ja coneguda al temps dels Romains, quand lo vilatge se trucava Stabatio. Los abitants del Monêtier an sobrenomenat « los tripes caudas » (n'occitan vivaro-aupin las tripas chaudas) doncas que sonhavan cèrts mals en bevent l'aiga (cauda) de la font.

A partir de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la municipalitat a conegut una activitat minaire pas négligeable (anthracite...) Amb las espleitacions installadas al Freyssinet (prospection del BRGM, concession Mayer, concessions de Pèira-Gròssa), a lo-dessus de scenari de Puy-Jaumar (mina de la Benoîte), sens desbrembar la preséncia de la sola mina de graphite a França (mina del Chardonnet, près de 2 800 mètres d'altitud), #que l'activitat ne culmina pendent la Primièra Guèrra mondiala, lo graphite en essent utilizat per la fabricacion de las obus. Per qualques unas d'aquelas minas (Benoîte, Chardonnet, èca.), dels téléphériques davalavan lo produch de extraction en la vallée amb la fin que i aja deslotjat per camions. Aquela activitat iniciada al començament del Sègle XX s'es desvolopat en los ans 1930 per desaparéisser/desaparéisser al començament dels ans 1970. Per rasons de seguretat, la prefectura a empreses a la fin dels ans 1990 de destruir qualques unas de las installacions encara existentas (trémies, intradas de galariá, pylônes, èca.).

Tèxte originau de l'article francés

Lo Monastièr Monêtier-les-Bains a son origine dans l'occitan monestier (ou monastier) le monastère, lieu d'accueil et refuge pour les pèlerins créé au Modèl:IXe siècle par des moines à l'initiative d'Eldrade, supérieur de l'Abbaye de la Novalaise. Il est connu au Moyen Âge comme le Monestier de Briançon.

En 1893, une délibération du conseil municipal change le nom en « Lo Monastièr Monêtier-les-Bains » afin de développer le thermalisme, lié à une source thermale réputée pour ses propriétés gastriques, rhumatologiques et dermatologiques. Cette source était déjà connue au temps des Romains, quand le village s'appelait Stabatio. Les habitants du Monêtier sont surnommés « les tripes chaudes » (en occitan vivaro-alpin las tripas chaudas) puisqu'ils soignaient certains maux en buvant l'eau (chaude) de la source.

À partir du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la commune a connu une activité minière non négligeable (anthracite...) avec les exploitations installées au Freyssinet (prospection du BRGM, concession Mayer, concessions de Pierre-Grosse), au-dessus de plateau de Puy-Jaumar (mine de la Benoîte), sans oublier la présence de la seule mine de graphite en France (mine du Chardonnet, à près de 2 800 mètres d'altitude), dont l'activité culmina durant la Première Guerre mondiale, le graphite étant utilisé pour la fabrication des obus. Pour certaines de ces mines (Benoîte, Chardonnet, etc.), des téléphériques descendaient le produit d'extraction dans la vallée afin qu'il soit évacué par camions. Cette activité initiée au début du Sègle XX s'est développée dans les années 1930 pour disparaître au début des années 1970. Pour des raisons de sécurité, la préfecture a entrepris à la fin des années 1990 de détruire certaines des installations encore existantes (trémies, entrées de galerie, pylônes, etc.).


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
1995 2014 Pierre Bouvier    
1989 1995      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 020 2 577 2 491 2 641 2 594 2 849 2 797 2 800 2 791

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 773 2 639 2 546 2 381 2 360 2 287 2 179 2 068 2 052

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 912 1 860 1 710 1 240 1 098 893 781 691 732

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
734
806
832
970
987
1 009
1 062
1 066
1 057
2009 2010
1 062
1 092
1 035
1 073
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Referéncias[modificar | modificar la font]

  1. Toponimia Occitana e Senhalizacion bilingüa. Actas del Congrés d'Aush, 2007, publicat pel CROM, mapa a la pagina 73

Nòtas[modificar | modificar la font]