Saint-Sorlin

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Saint-Sorlin
Saint-Sorlin

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:St Sorlin.jpg|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason ville fr Saint-Sorlin (Rhône).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map3.svg
geolocalizacion
Coordenadas 45° 37′ 18″ N, 4° 38′ 26″ E
Superfícia 4,7 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
808 m
398 m
Geografia politica
Region istorica Arpitània Armas de Savòia
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
69
Ròse Armas deu Departament de Ròse
Arrondiment Lyon
Canton Mornant
Intercom
246900740
du Pays Mornantais
Cònsol Pierre Verguin (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 69440
Còde INSEE 69237

Saint-Sorlin en arpitan (Saint-Sorlin en francés) es una comuna arpitana, situada dins lo departament de Ròse e la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Sant-Sorlin se situa al sud-oèst de Lion, a aperaquí 5 minutas de Mornant.

Tèxte originau de l'article francés

Saint-Sorlin se situe au sud-ouest de Lyon, à environ 5 minutes de Mornant.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSaint-Sorlin
Comuna amb 949 abitants (2000)Chaussan (1,4km)
Comuna amb 5279 abitants (2000)Mornant (2,5km)
Comuna amb 1077 abitants (2000)Rontalon (4,4km)
Comuna amb 277 abitants (2000)Riverie (4,5km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo nom de Sant-Sorlin ven de la déformation de sant Saturnin, avesque de Tolosa #que #èsser martyrisé dins aquela vila en l'an 250. La glèisa del vilatge ludut es dédiée.

Adossat Al pè dels primièrs contreforts dels monts del Lionès, Sant-Sorlin èra, en 1895, un país d'agricultors e de veloutiers. S'i viviá péniblement. Per melhorar lo sieu astre, los sieus abitants #saber trobar d'òmes consagrats pels representar. N'es aital de Jean-Claude Chavassieux (1840 - 1918), onzième cònsol de Sant-Sorlin. Èra issu dels Charpes, familha fòrça crestiana. La tradicion vòl qu'aquel siá en André, pepin de Jean-Claude, #que se #refugiar lo abbé Mazenod quand i aguèt caçat de lo sieu presbytère de Sant-André-la-Còsta, en lo moment de la Revolucion francesa. Jean-Claude Chavassieux, èra un òme bienveillant, fòrça consagrat, totjorn escarrabilhat a pagar de la siá persona e de los sieus pròpris deniers. Lo sieu nom rèsta ligada al bastiment de l'escòla e de la comuna. Après plan de las indecisions, aquela bastissa i aguèt bastit a grands frescs e a l'ajuda d'un emprunt communal. En #costar 1 600 F (244 €) per la crompa del terren, 18 000 F (2744 €) pels trabalhs e honoraris e 500 F (76 €) pel mobilier escolar. En lo meteis temps, Jean-Claude Chavassieux #temptar, après Pèira Chambaux, cònsol en sortint, de desplaçar lo cementèri. Pas #poder desbocar en rason de las despensas importantas qu'aquel projècte entrainait e del hostilité d'una part de la populacion.

Lo domeni de La Christinière crompat en 1858 per doas joves filhas dintradas en religion jols noms de sœur Santa Victòria e sœur sant François, i aviá #èsser, malgrat ben de las vicissituds, erigit en orphelinat. En 1895, la superiora generala èra maire Marida de la Passion, e la abbé Plagnard n'èra lo superior eclesiastic.

Lo abbé Jean-François Botelha, natiu de Lion, ordonné sacerdòt en 1872 #èsser en principi professor de contunh vicari abans d'èsser nomenat abbé de Sant-Sorlin. #Exercir lo sieu sacerdoce fins en 1908. I aviá un temperament d'artista, musician e poèta. Èra d'una natura extrèmament sensibla, mas aviá la siá parròquia plan en mans. Velhava dessús malgrat sus totes. Se lududes dètz d'importantas transformacions. #Far bastir los stalles, metre los autars de las capèlas de la Santa Vèrge e de Sant Saturnin, remplaçar las fonts baptismaux e lo Camin de Crotz.

Après la lei laïcisant lo personal de l'ensenhament primari, l'escòla de la sœurs Sant-Charles, #que la fondatritz n'èra Ostal Benière se #trobar menaçada. Las religiosas instruïen una soixantaine de mainats e s'ocupavan, lo dimenge, d'un cèrt nombre d'adultas. Lo abbé Botelha, en tement la sortida de las religiosas, se #associar al cònsol per crear un comitat de defensa dels interèsses de l'escòla liura e #demandar a la populacion de se mostrar accommodante e #abandonar una part de lo sieu tractament per l'educacion de las mai pauras.

A contràriament fòrça pòbles, Sant-Sorlin possedís pas monuments istorics significatius o de vestigis del passat.

Tèxte originau de l'article francés

Le nom de Saint-Sorlin vient de la déformation de saint Saturnin, évêque de Toulouse qui fut martyrisé dans cette ville en l'an 250. La glèisa du village lui est dédiée.

Adossé au pied des premiers contreforts des monts du Lyonnais, Saint-Sorlin était, en 1895, un pays d'agriculteurs et de veloutiers. On y vivait péniblement. Pour améliorer leur sort, ses habitants surent trouver des hommes dévoués pour les représenter. Il en est ainsi de Jean-Claude Chavassieux (1840 - 1918), onzième maire de Saint-Sorlin. Il était issu des Charpes, famille très chrétienne. La tradition veut que ce soit chez André, grand-père de Jean-Claude, que se réfugia l'abbé Mazenod lorsqu'il fut chassé de son presbytère de Saint-André-la-Côte, lors de la Révolution française. Jean-Claude Chavassieux, était un homme bienveillant, très dévoué, toujours prêt à payer de sa personne et de ses propres deniers. Son nom reste attaché à la construction de l'école et de la mairie. Après bien des hésitations, ce bâtiment fut construit à grands frais et à l'aide d'un emprunt communal. Il en coûta 1 600 F (244 €) pour l'achat du terrain, 18 000 F (2744 €) pour les travaux et honoraires et 500 F (76 €) pour le mobilier scolaire. Dans le même temps, Jean-Claude Chavassieux tenta, après Pierre Chambaux, maire sortant, de déplacer le cimetière. Il ne put aboutir en raison des dépenses importantes que ce projet entrainait et de l'hostilité d'une partie de la population.

Le domaine de La Christinière acheté en 1858 par deux jeunes filles entrées en religion sous les noms de sœur Sainte Victoire et sœur saint François, avait été, malgré bien des vicissitudes, érigé en orphelinat. En 1895, la supérieure générale était mère Marie de la Passion, et l'abbé Plagnard en était le supérieur ecclésiastique.

L'abbé Jean-François Bouteille, natif de Lyon, ordonné prêtre en 1872 fut d'abord professeur puis vicaire avant d'être nommé abbé de Saint-Sorlin. Il exerça son sacerdoce jusqu'en 1908. Il avait un tempérament d'artiste, musicien et poète. Il était d'une nature extrêmement sensible, mais tenait sa paroisse bien en mains. Il veillait sur tout et sur tous. On lui doit d'importantes transformations. Il fit construire les stalles, poser les autels des chapelles de la Sainte Vierge et de Saint Saturnin, remplacer les fonts baptismaux et le Chemin de Croix.

Après la loi laïcisant le personnel de l'enseignement primaire, l'école des sœurs Saint-Charles, dont la fondatrice était Marie Benière se trouva menacée. Les religieuses instruisaient une soixantaine d'enfants et s'occupaient, le dimanche, d'un certain nombre d'adultes. L'abbé Bouteille, redoutant le départ des religieuses, s'associa au maire pour créer un comité de défense des intérêts de l'école libre et demanda à la population de se montrer accommodante et abandonna une partie de son traitement pour l'éducation des plus pauvres.

Contrairement a beaucoup de villages, Saint-Sorlin ne possède pas de monuments historiques significatifs ou de vestiges du passé.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Pierre Verguin    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
169 157 220 255 265 403 363 314 318

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
358 507 587 519 560 510 536 503 508

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
451 404 409 333 322 317 293 224 277

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
225
202
188
313
532
687
682
681
680
2009 2010
673
704
671
702
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]