Oingt

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Oingt
Oingt

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
OINGT Tower.JPG
Torn de Oingt
Blason ville fr Oingt (Rhône).svg
Geografia fisica
Occitania Map3.svg
geolocalizacion
Coordenadas 45° 56′ 55″ N, 4° 34′ 59″ E
Superfícia 3,92 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
652 m
358 m
Geografia politica
Region istorica Arpitània Armas de Savòia
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
69
Ròse Armas deu Departament de Ròse
Arrondiment Villefranche-sur-Saône
Canton Le Bois-d'Oingt
Intercom
246900732
des Pays du Bois d'Oingt
Cònsol Antoine Duperray (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Iconiens (en francés)
Còde postal 69620
Còde INSEE 69146

Oingt en arpitan (Oingt en francés) es una comuna arpitana, situada dins lo departament de Ròse e la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo vilatge se situa en lo Beaujolais, al nòrd-oèst de Lion e a l'oèst de Villefranche-sus-Saône e del autoroute A6. Es desservi per la D120 (del nòrd al sud, cap a Lo Bòsc-de Oingt) e la D96 (en connectant la municipalitat a Sant-Laurent-de Oingt a l'èst a Theizé a l'oèst).

Tèxte originau de l'article francés

Le village se situe dans le Beaujolais, au nord-ouest de Lyon et à l'ouest de Villefranche-sur-Saône et de l'autoroute A6. Il est desservi par la D120 (du nord au sud, vers Le Bois-d'Oingt) et la D96 (reliant la commune à Saint-Laurent-d'Oingt à l'est à Theizé à l'ouest).


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgOingt
Comuna amb 1043 abitants (2000)Theizé (2,8km)
Comuna amb 200 abitants (2000)Moiré (2,9km)
Comuna amb 284 abitants (2000)Sainte-Paule (3,1km)
Comuna amb 786 abitants (2000)Frontenas (3,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Oingt #Èsser un castrum romain bastit en vista de Lion sus la via romaine de Anse a Feurs, alavetz nomenat Yconium. Los romains i #introdusir rapidament la cultura de la vinha, cultura encara predominanta de los nòstres jorns (Beaujolais).

La primièra mencion de la distincion de Oingt figura en lo cartulaire del abbaye de Savigny : en un acte de 1093 i a mencionat Umfred de Oingt #que los descendents #exercir la distincion sul vilatge fins en 1382. Los senhors Guichard de Oingt #far bastir un castèl a motte e de nombrosas glèisas a las alentours ; la distincion de Oingt se n'estendiá, n'efièch, plan al delà del pòble actual. Se pòt encara admirar en aquel de nombres vestigis del XIIIe sègle del castèl Nòu, coma per exemple la Pòrta del Nizy, lo Donjon d'ont se domina tota la region de la Vallée de Azergues, l'ancian abitatge seigneurial. L'actuala glèisa es l'anciana capèla castrale ; es considerable per las siás estatuas en bòsc daurat, e pel chœur gotic ont los voûtes an sostengut a per uèch culots sculptés, #que s'es prepausat d'identificar amb la familha del senhor.

Per continuament de alliances matrimoniales, la distincion de Oingt #passar a la familha de Fougères, de contunh en 1525 a la familha de Châteauneuf, procedenta del Vivarais, #que #prene lo nom de Châteauneuf de Rochebonne.

Lo bourg de Oingt #èsser totalament destruit en 1562 pel Baron dels Adrets, el se ensuivit una epidèmia de peste #que décima una granda part de la populacion del pòble.

Lo darrièr senhor del linhatge dels Châteauneuf de Rochebonne #èsser Charles-François de Châteauneuf de Rochebonne, archevêque de Lion de 1731 a 1740. Après lududes, la distincion i aguèt vendut.

Lo 26 de junh de 1757, la foudre se #abatre sul campanal, que lo curé i aviá fach bastir en 1745, en aucint sièis personas e en cavant doas-#cent, #que quaranta #èsser bléssées. La tradicion n'informa que sol lo curé i aguèt estalviat.

Dempuèi 1952 lo pòble i aguèt restaurat per la salvaguarda de las siás riquesas : restauracion de la Capèla del castèl (uèi venguda la glèisa de Oingt) en l'estil intégral primitif, restauracion del Vièlh Ostal Comuna del XVe sègle (ont son a l'ora d'ara organizadas exposicions divèrsas), pavage de la carrièra Trayne-Cu (la una dels mai ancianas de la comuna), disposicion e dubertura al public del Donjon, mesa en marcha d'un éclairage al llanternes dins lo pòble, restauracion de la Comuna e de la ancià lavoir (Compluvium),...

En contra-bassa del bourg de Oingt se tròba lo castèl de Prony #qu'un dels proprietaris #èsser Gaspard-François-ne Marida-Ric de Prony (1755-1839), enginhèr, membre de l'Institut, director del Ecole nacional dels Ponts e Cauçadas.

Cossí de nombrosas municipalitats franceses, Oingt #èsser particularament deteriorada per la tempèsta de Noël 1999. L'escòla, la glèisa, e de nombrosas toitures majoritairement a l'oèst del pòble #èsser las victimas de la tempèsta del sègle. Uèi encara dempuèi lo donjon de Oingt, se pòt encara clarament veire las sequèlas #qu'an los bòsques al nòrd-oèst del pòble medieval. Los documents photographiques dels dégâts son consultables ne Comuna.

Tèxte originau de l'article francés

Oingt fut un castrum romain bâti en vue de Lyon sur la voie romaine d’Anse à Feurs, alors nommé Yconium. Les romains y introduisirent rapidement la culture de la vigne, culture encore prédominante de nos jours (Beaujolais).

La première mention de la seigneurie d'Oingt figure dans le cartulaire de l'abbaye de Savigny : dans un acte de 1093 y est mentionné Umfred d’Oingt dont les descendants exercèrent la seigneurie sur le village jusqu’en 1382. Les seigneurs Guichard d’Oingt firent construire un château à motte et de nombreuses églises aux alentours ; la seigneurie d'Oingt s'étendait, en effet, bien au-delà du village actuel. On peut encore admirer dans celui-ci de nombres vestiges du XIIIe siècle du château Neuf, comme par exemple la Porte du Nizy, le Donjon d’où l’on domine toute la région de la Vallée d’Azergues, l’ancien logis seigneurial. L'actuelle église est l'ancienne chapelle castrale ; elle est remarquable par ses statues en bois doré, et par le chœur gothique où les voûtes sont supportées par huit culots sculptés, que l'on a proposé d'identifier avec la famille du seigneur.

Par suite d'alliances matrimoniales, la seigneurie d'Oingt passa à la famille de Fougères, puis en 1525 à la famille de Châteauneuf, originaire du Vivarais, qui prit le nom de Châteauneuf de Rochebonne.

Le bourg d’Oingt fut totalement détruit en 1562 par le Baron des Adrets, il s’ensuivit une épidémie de peste qui décima une grande partie de la population du village.

Le dernier seigneur de la lignée des Châteauneuf de Rochebonne fut Charles-François de Châteauneuf de Rochebonne, archevêque de Lyon de 1731 à 1740. Après lui, la seigneurie fut vendue.

Le 26 juin 1757, la foudre s'abattit sur le clocher, que le curé avait fait construire en 1745, tuant six personnes et en terrassant deux-cent, dont quarante furent bléssées. La tradition rapporte que seul le curé fut épargné.

Dès 1952 le village fut restauré pour la sauvegarde de ses richesses : restauration de la Chapelle du château (aujourd’hui devenue l’église de Oingt) dans le style intégral primitif, restauration de la Vieille Maison Commune du XVe siècle (où sont actuellement organisées des expositions diverses), pavage de la rue Trayne-Cul (l’une des plus anciennes de la commune), aménagement et ouverture au public du Donjon, mise en place d’un éclairage au lanternes dans le village, restauration de la Mairie et de l’ancien lavoir (Compluvium),...

En contre-bas du bourg d'Oingt se trouve le château de Prony dont un des propriétaires fut Gaspard-François-Marie-Riche de Prony (1755-1839), ingénieur, membre de l'Institut, directeur de l'École nationale des ponts et chaussées.

Comme de nombreuses communes françaises, Oingt fut particulièrement endommagée par la tempête de Noël 1999. L'école, l'église, et de nombreuses toitures majoritairement à l'ouest du village furent les victimes de la tempête du siècle. Aujourd'hui encore depuis le donjon d'Oingt, on peut encore nettement voir les séquelles qu'ont les forêts au nord-ouest du village médiéval. Les documents photographiques des dégâts sont consultables en Mairie.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Antoine Duperray    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
452 424 487 401 453 438 416 409 420

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
386 416 436 491 512 545 541 467 414

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
395 389 384 319 297 264 259 247 231

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
235
253
276
363
445
523
570
585
595
2009 2010
607
625
618
636
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]