Bully (Ròse)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca
Pagina d'ajuda sus l'omonimia Pels articles omonims, vejatz Bully.

Bulyi
Bully

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Place du Château à Bully.JPG
Luòc del Castèl de Buly.
Blason ville fr Bully (Rhône).svg
Geografia fisica
Occitania Map3.svg
geolocalizacion
Coordenadas 45° 51′ 07″ N, 4° 35′ 02″ E
Superfícia 12,59 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
427 m
313 m
230 m
Geografia politica
Region istorica Arpitània Armas de Savòia
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
69
Ròse Armas deu Departament de Ròse
Arrondiment Lyon
Canton l'Arbresle
Intercom
246900625
du Pays de l'Arbresle
Cònsol Thierry Duret (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 69210
Còde INSEE 69032

Bulyi en arpitan (Bully en francés) es una comuna arpitana administrada per lo departament de Ròse de la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Antany Traversat per la "via francisca" #que i aviá remplaçat l'anciana "rota del bronze" de los nòstres ancêtres ségusiaves, Bully a situat uèi en bordure de la Nacionala 7, a una trentena de quilomètres al Nòrd-Oèst de Lion, entre Lo Arbresle e Tarare, als confins Sud del Beaujolais, en lo departament del Rhône (69).

Bully, En latin Bulliacus, seriá un nom d'origina gallo-romaine #que significariá "proprietat de la familha de Bullieu", familha #que los membres #èsser de senhors del vilatge a la Mièja Edat.

De los nòstres jorns, Bully ne compta aperaquí 2 000 abitants, sus una superficie de 1 259 ectaras, #que 250 en vignobles #que ne'n fan la primièra municipalitat viticole del costat del Arbresle. Lo bourg, dominat pel campanal de la siá glèisa e lo donjon del castèl, constituissi un pittoresque vilatge de pèiras dauradas en dominant la vallée de la Turdine. Bully Es d'environadas municipalitats de Lo Arbresle, Sarcey, Sant-Romain-de-Popey, Savigny e Sant-Germain-sus-lo Arbresle

Cossí bon nombre d'unes autres pòbles del Beaujolais, la majoritat dels ostals ancians an bastit en de pèiras dauradas, #çò que dona un encant particular dins aquel pòble.

Una de las principalas activitats economicas es la viticulture amb la produccion del Beaujolais. La soscava vignerons de Bully es una dels mai importants del país Beaujolais.

  • Lo Autoroute A89 passarà sul territòri de la municipalitat d'aicí fin 2012.
Tèxte originau de l'article francés

Autrefois traversé par la "via francisca" qui avait remplacé l'antique "route du bronze" de nos ancêtres ségusiaves, Bully est situé aujourd'hui en bordure de la Nationale 7, à une trentaine de kilomètres au Nord-Ouest de Lyon, entre L'Arbresle et Tarare, aux confins Sud du Beaujolais, dans le département du Rhône (69).

Bully, en latin Bulliacus, serait un nom d'origine gallo-romaine qui signifierait "propriété de la famille de Bullieu", famille dont les membres furent seigneurs du village au Moyen Âge.

De nos jours, Bully compte environ 2 000 habitants, sur une superficie de 1 259 hectares, dont 250 en vignobles qui en font la première commune viticole du canton de L'Arbresle. Le bourg, dominé par le clocher de son église et le donjon du château, constitue un pittoresque village de pierres dorées dominant la vallée de la Turdine. Bully est entouré des communes de L'Arbresle, Sarcey, Saint-Romain-de-Popey, Savigny et Saint-Germain-sur-l'Arbresle

Comme bon nombre d'autres villages du Beaujolais, la plupart des maisons anciennes sont construites en pierres dorées, ce qui donne un charme particulier à ce village.

Une des principales activités économiques est la viticulture avec la production du Beaujolais. La cave des vignerons de Bully est une des plus importantes du pays Beaujolais.

  • L'Autoroute A89 passera sur le territoire de la commune d'ici fin 2012.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgBully
Comuna amb 5994 abitants (2000)L'Arbresle (3,1km)
Comuna amb 608 abitants (2000)Nuelles (3,2km)
Comuna amb 849 abitants (2000)Sarcey (3,6km)
Comuna amb 1917 abitants (2000)Savigny (4,0km)
Comuna amb 973 abitants (2000)Éveux (4,3km)
Comuna amb 437 abitants (2000)Le Breuil (4,7km)
Comuna amb 2153 abitants (2000)Sain-Bel (4,8km)
Comuna amb 1529 abitants (2000)Chessy (4,9km)
Comuna amb 2093 abitants (2000)Châtillon (5,5km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Bully E los sieus senhors

  • Lo primièr senhor De Bully #qu'e aja conegut se Ythier de Bullieu. Sabèm #Qu'e aguèt quatre fils d'un primièr matrimòni (Achard, Hugues, Guillaume e Guy) e una filha d'un segond matrimòni #qu'esposa un senhor vesin, Étienne de Varennes.
  • Al continuament de eveniments relatats jamai luènh, la distincion de Bully tòrna a la familha de Varennes #que serà senhor de Bully fins vèrs 1370.
  • La familha de Jarolle possedís las tèrras de Bully de 1370 a 1410.
  • Al continuament d'una union, la distincion de Bully vend la proprietat de las Tholigny. Se Philippe de Tholigny #que, a la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, fa édifier lo castèl #que n'admiram encara uèi lo donjon. Las armas De aquela familha sa totjorn visiblas a lo-dessus de la pòrta d'en primièr del torn.
  • En 1590, la distincion passa a la familha Amyot fins en 1663.
  • En 1663, Geneviève Amyot, venguda madama de Bully, esposa Daniel Cholier, senhor de Cibeins, e apòrta aital la distincion a la familha de Cibeins, una de las jamai ancianas familhas nòblas de Dombes.
  • Aprés la Revolucion, lo castèl de Bully e aurà crompat per la familha Génissieux #que lo revendrà en 1885 a François Gillet, un industrial lionès issu d'una vièlha familha de Bully. Se los sieus de fils Edmond #que, en 1900, confiarà al architecte Gaspard André[1] la restauracion del Castèl per lududes donar lo aspècte #que lududes coneissèm uèi.

Lo castèl Se visita pas pas

La succession de Ythier de Bullieu

Quand Guy, fils de Ythier de Bullieu, dintrarà coma fraire al abbaye de Savigny, Ythier testa en favor del abbaye, stipulant que totas los sieus bens tornarián a aquela darrièra en lo cas ont los sieus autres fils moririán sens descendència. Aprés la mòrt de lo sieu paire la an 1095, Achard e Hugues, en respondent a la crida de Urban II e de Pèira l'Ermita, se comprometon en la primièra crosada (1095-1099) e pereixen totes dos dins tèrra santa. Cap a 1110, Guillaume, los darrièrs fils, moriguèsson a lo sieu torn sens postérité. Lo abbaye Se dispausa alavetz a prene possession de lo sieu eiretatge, mas se sens comptar sus Étienne de Varennes #qu'a épousé la filha de Ythier. Étienne De Varennes respondi las de disposicions testamentaires de Ythier e reclama tota la succession de las de Bullieu. En una preocupacion de apaisement, la abbé de Savigny abandona a Etienne de Varennes los tres quatrens de la succession mas aquel darrièr s'apodera del tot per la fòrça; fortifica una grange situada sus la rota de Savigny e e establiguèsse una garnison cargada de rançonner las gents de Savigny. Aquel ostal fòrt A conegut uèi jol nom de "Peatge". A lo sieu torn, la abbé va recourir a la fòrça, s'apodera de la ostal fòrt e lo destruit. Lo archevêque De Lion excommunie alavetz los religiosas de Savigny. Guichard III de Beaujeu, suzerain de Etienne de Varennes e protecteur del abbaye, interven per mètre un tèrme al conflicte. S'arriba al acòrdi seguent : lo abbaye abandona a Étienne de Varennes lo castèl e las tèrras de Bully e aquel darrièr cediguèsse al abbaye la glèisa e totas los sieus bens e renóncia a lo sieu drech de peatge. Se aital coma la familha de Varennes #dintrar en possession de las tèrras e del castèl de Bully.

Tèxte originau de l'article francés

Bully et ses seigneurs

  • Le premier seigneur de Bully qui nous soit connu est Ythier de Bullieu. Nous savons qu'il eut quatre fils d'un premier mariage (Achard, Hugues, Guillaume et Guy) et une fille d'un second mariage qui épouse un seigneur voisin, Étienne de Varennes.
  • À la suite d'événements relatés plus loin, la seigneurie de Bully revient à la famille de Varennes qui sera seigneur de Bully jusque vers 1370.
  • La famille de Jarolle possède les terres de Bully de 1370 à 1410.
  • À la suite d'une union, la seigneurie de Bully devient la propriété des Tholigny. C'est Philippe de Tholigny qui, à la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, fait édifier le château dont nous admirons encore aujourd'hui le donjon. Les armes de cette famille sont toujours visibles au-dessus de la porte d'entrée de la tour.
  • En 1590, la seigneurie passe à la famille Amyot jusqu'en 1663.
  • En 1663, Geneviève Amyot, devenue dame de Bully, épouse Daniel Cholier, seigneur de Cibeins, et apporte ainsi la seigneurie à la famille de Cibeins, une des plus anciennes familles nobles de Dombes.
  • Après la Révolution, le château de Bully sera acheté par la famille Génissieux qui le revendra en 1885 à François Gillet, un industriel lyonnais issu d'une vieille famille de Bully. C'est son fils Edmond qui, en 1900, confiera à l'architecte Gaspard André[2] la restauration du Château pour lui donner l'aspect que nous lui connaissons aujourd'hui.

Le château ne se visite pas

La succession d'Ythier de Bullieu

Lorsque Guy, fils d'Ythier de Bullieu, entre comme moine à l'abbaye de Savigny, Ythier teste en faveur de l'abbaye, stipulant que tous ses biens reviendraient à cette dernière dans le cas où ses autres fils mourraient sans descendance. Après la mort de leur père en 1095, Achard et Hugues, répondant à l'appel d'Urbain II et de Pierre l'Ermite, s'engagent dans la première croisade (1095-1099) et périssent tous deux en terre sainte. Vers 1110, Guillaume, le dernier fils, meurt à son tour sans postérité. L'abbaye se dispose alors à prendre possession de son héritage, mais c'est sans compter sur Étienne de Varennes qui a épousé la fille d'Ythier. Étienne de Varennes conteste les dispositions testamentaires d'Ythier et réclame toute la succession des de Bullieu. Dans un souci d'apaisement, l'abbé de Savigny abandonne à Etienne de Varennes les trois quarts de la succession mais ce dernier s'empare du tout par la force; il fortifie une grange située sur la route de Savigny et y établit une garnison chargée de rançonner les gens de Savigny. Cette maison forte est connue aujourd'hui sous le nom de "Péage". A son tour, l'abbé va recourir à la force, s'empare de la maison forte et la détruit. L'archevêque de Lyon excommunie alors les religieux de Savigny. Guichard III de Beaujeu, suzerain d'Etienne de Varennes et protecteur de l'abbaye, intervient pour mettre un terme au conflit. On parvient à l'accord suivant : l'abbaye abandonne à Étienne de Varennes le château et les terres de Bully et ce dernier cède à l'abbaye l'église et tous ses biens et renonce à son droit de péage. C'est ainsi que la famille de Varennes entra en possession des terres et du château de Bully.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Thierry Duret    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
948 953 886 1 081 1 179 1 404 1 493 1 494 1 692

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 724 1 808 1 842 1 638 1 740 1 682 1 633 1 534 1 455

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 333 1 216 1 137 989 975 958 1 092 1 095 1 039

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 039
1 032
1 095
1 224
1 464
1 739
1 973
2 003
2 040
2009 2010
2 062
2 100
2 069
2 119
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 2 errors found
Line 91: bar:2008 from:0 till: 2 040

- Invalid attribute '040' ignored.

 Specify attributes as 'name:value' pairs.



Line 92: bar:2009 from:0 till: 2 062

- Invalid attribute '062' ignored.

 Specify attributes as 'name:value' pairs.



Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Aynard, pàg. 133-134
  2. Aynard, p. 133-134