Saint-Julien (Ròse)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Saint-Julien
Saint-Julien

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Statue Claude Bernard.jpg|center|280px|link=|border]]
Estatua de Claude Bernard sul luòc central
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map3.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 01′ 38″ N, 4° 39′ 11″ E
Superfícia 6,89 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
502 m
204 m
Geografia politica
Region istorica Arpitània Armas de Savòia
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
69
Ròse Armas deu Departament de Ròse
Arrondiment Villefranche-sur-Saône
Canton Gleizé
Intercom
246900674
Beaujolais-Vauxonne
Cònsol Alain Gaidon (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 69640
Còde INSEE 69215

Saint-Julien en arpitan (Saint-Julien en francés) es una comuna arpitana administrada per lo departament de Ròse de la region de Ròse-Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat a vorejat per las municipalitats de Montmelas al nòrd, Blacé a l'èst, Arnas al sud e Denicé a l'oèst. Lo territòri es essencialament compausat d'un scenari e d'un vallon ont flueix un ruisseau, lo Marverand. Lo vallon se creuse a partir del luòc-dich Espanha e ven se desvolopar en la plana de Longsard a l'èst. Lo bourg, situat al fons del vallon se situa al centre de la municipalitat #que cobrís 690 ectaras. La municipalitat possedisson divèrses caserius #qu'aqueles del Jonchy, de Chatenay, Espanha...

Tèxte originau de l'article francés

La commune est bordée par les communes de Montmelas au nord, Blacé à l'est, Arnas au sud et Denicé à l'ouest. Le territoire est essentiellement composé d'un plateau et d'un vallon où coule un ruisseau, le Marverand. Le vallon se creuse à partir du lieu-dit Espagne et vient se développer dans la plaine de Longsard à l'est. Le bourg, situé au fond du vallon se situe au centre de la commune qui couvre 690 hectares. La commune possèdent plusieurs hameaux dont ceux du Jonchy, de Chatenay, Espagne...


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSaint-Julien
Comuna amb 1339 abitants (2000)Blacé (0,9km)
Comuna amb 1254 abitants (2000)Denicé (2,8km)
Comuna amb 862 abitants (2000)Lacenas (3,7km)
Comuna amb 3212 abitants (2000)Arnas (4,1km)
Comuna amb 542 abitants (2000)Rivolet (4,5km)
Comuna amb 990 abitants (2000)Cogny (4,8km)
Comuna amb 7766 abitants (2000)Gleizé (5,4km)
Comuna amb 1394 abitants (2000)Le Perréon (5,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Cap de traça d'aucupacion n'a pas testificat pendent la periòde romaine, tant al nivèl archéologique #que bibliographique[1]. Lo nom de Sant-Julien a mencionat per las primièras fes en una charte de la abbaye de Clunhic cap a l'an 1005. Los fraires clunisiens avián fondat un prieuré a Limas[2]. Aquela charte indica que Clunhic daissa lo prieur nomenar lo curé de Sant-Julien : « Mi, Bladin, del consentement de la miá maire Gontrude (...) Donem (...) Sus los nòstres bens a Clunhic, la glèisa en l'onor de Sant-Julien, amb totas las siás dependéncias, los sieus camps (...) »[3].

Del Sègle XI al Sègle XVI, l'autoritat sul vilatge a exercit pels sires de Beaujeu e los senhors de Montmelas an tota justícia suls abitants. En 1464, los abitants an obligat de pagar una taxa per « defècte de guet ». En 1590, se connait lo nombre d'afars dels sires de Montmelas obligats a la guarda del castèl[4]. En 1573, una terribla famine s'abat lo pòbli dessús[5] e la peste pena en la region de 1581 a 1587, fauchant sustot gaireben tota la populacion de Beaujeu[6]. L'ivèrn 1709 es terrible[7], vint-sièis abitants defalleixen, contra sièis l'ivèrn precedent.

Lo curé de Denicé insereix en los registres paroissiaux de nombroses elements sus las catastròfas naturalas : gèl en 1740, sècheresse en 1741, grêle en 1746 #que destruissi una part del vignoble, atac de lops en 1754[8]. Aquel meteis an 1754 vei un ivèrn rigorós e esperlongat.

En 1812, lo vilatge dona vint-sièis o vint-sèt òmes a la Granda Armada de Modèl:Napoleon Ier per la campanha de Russia[9]. Sonque tres òmes escaparàn al hécatombe de las campanhas congeladas de l'Èst sauvatge e dintraràn dins lo pòble.

Lo curé de Arnas consigna donadas #qu'interèssan la municipalitat pel periòde de 1867 a 1886[10] :

  • 1868 : l'estiu fòrça caud precipita los vendanges #que la qualitat n'es excellenta.
  • 1870 : sècheresse, de vin excellent.
  • 1871 : fred fòrça rigorós. Lo tres de genièr, la temperatura bassa a 23 gras dejós de 0.
  • 1872 : prima fòrça pluvieux, la Saône déborde, #èsser fòrça caud, tardor fòrça freda.
  • 1873 : an catastrophique : los vendanges an pas pas luòc a causa de las congeladas del mes d'abril
  • 1874 : lo 5 de mai, totas las vinhas congèlen
  • 1879 : los vendanges an luòc fin en octòbre. Lo raisin es encara verd e gaireben totalament pourri. Lo phylloxera a estrossejat la vinha. Lo vin es de dolenta qualitat, « sens color e sens fuòc »[11].
  • 1881 : l'estiu es considerable per los sieus fòrça fòrtas calors. Malgrat la siá beutat, los blats donan pauc.
Tèxte originau de l'article francés

Aucune trace d'occupation n'est attestée pendant la période romaine, tant au niveau archéologique que bibliographique[12]. Le nom de Saint-Julien est mentionné pour la première fois dans une charte de l'abbaye de Cluny vers l'an 1005. Les moines clunisiens avaient fondé un prieuré à Limas[13]. Cette charte indique que Cluny laisse le prieur nommer le curé de Saint-Julien : « Moi, Bladin, du consentement de ma mère Gontrude (...) donnons (...) sur nos biens à Cluny, l'église en l'honneur de Saint-Julien, avec toutes ses dépendances, ses champs (...) »[14].

Du Sègle XI au Sègle XVI, l'autorité sur le village est exercée par les sires de Beaujeu et les seigneurs de Montmelas ont toute justice sur les habitants. En 1464, les habitants sont contraints de payer une taxe pour « défaut de guet ». En 1590, on connait le nombre de sujets des sires de Montmelas obligés à la garde du château[15]. En 1573, une terrible famine s'abat sur le village[16] et la peste sévit dans la région de 1581 à 1587, fauchant notamment presque toute la population de Beaujeu[17]. L'hiver 1709 est terrible[18], vingt-six habitants décèdent, contre six l'hiver précédent.

Le curé de Denicé insère dans les registres paroissiaux de nombreux éléments sur les catastrophes naturelles : gel en 1740, sècheresse en 1741, grêle en 1746 qui détruit une partie du vignoble, attaque de loups en 1754[19]. Cette même année 1754 voit un hiver rigoureux et prolongé.

En 1812, le village donne vingt-six ou vingt-sept hommes à la Grande Armée de Modèl:Napoléon Ier pour la campagne de Russie[20]. Seuls trois hommes échapperont à l'hécatombe des campagnes gelées de l'Est sauvage et rentreront au village.

Le curé d'Arnas consigne des données qui intéressent la commune pour la période de 1867 à 1886[21] :

  • 1868 : l'été très chaud précipite les vendanges dont la qualité est excellente.
  • 1870 : sècheresse, vin excellent.
  • 1871 : froid très rigoureux. Le trois janvier, la température descend à 23 degrés en dessous de 0.
  • 1872 : printemps très pluvieux, la Saône déborde, été très chaud, automne très froid.
  • 1873 : année catastrophique : les vendanges n'ont pas lieu à cause des gelées du mois d'avril
  • 1874 : le 5 mai, toutes les vignes gèlent
  • 1879 : les vendanges ont lieu fin octobre. Le raisin est encore vert et presque entièrement pourri. Le phylloxera a ravagé la vigne. Le vin est de mauvaise qualité, « sans couleur et sans feu »[22].
  • 1881 : l'été est remarquable pour ses très fortes chaleurs. Malgré leur beauté, les blés donnent peu.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Alain Gaidon    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
583 496 553 591 633 635 648 672 750
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
712 735 721 750 821 676 700 642 666
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
647 699 642 588 583 555 553 585 590
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
546
574
536
580
641
768
812
818
825
2009 2010
823
843
816
835
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Odile Faure-Brac, Mapa archéologique de la Gaule - Lo Rhône, 69/1, (ISBN 2-87754-096-0), pàg. 386
  2. Abbé L. Duplain, Nòta istorica sus Sant-Julien (Rhône) e sus Claude Bernard, Lion, 1923, pàg. 5
  3. Recueil Dels Chartes del Abbaye de Clunhic, tome 3, n° 2597, pàg. 650
  4. Abbé L. Duplain, Nòta istorica sus Sant-Julien (Rhône) e sus Claude Bernard, Lion, 1923, pàg. 16
  5. Mètge Léon Missol, La famine de 1573, pp. 5 e 6
  6. Abbé L. Duplain, Nòta istorica sus Sant-Julien (Rhône) e sus Claude Bernard, Lion, 1923, pàg. 17
  7. Abbé L. Duplain, Nòta istorica sus Sant-Julien (Rhône) e sus Claude Bernard, Lion, 1923, pàg. 20
  8. Archiu départementales del Rhône, registre paroissiaux de Denicé, ans 1740, 1741 e 1746
  9. Abbé L. Duplain, Nòta istorica sus Sant-Julien (Rhône) e sus Claude Bernard, Lion, 1923, pàg. 29
  10. Abbé L. Duplain, Nòta istorica sus Sant-Julien (Rhône) e sus Claude Bernard, Lion, 1923, pp. 34 a 37
  11. Abbé L. Duplain, Nòta istorica sus Sant-Julien (Rhône) e sus Claude Bernard, Lion, 1923, pàg. 35
  12. Odile Faure-Brac, Carte archéologique de la Gaule - Le Rhône, 69/1, (ISBN 2-87754-096-0), p. 386
  13. Abbé L. Duplain, Notice historique sur Saint-Julien (Rhône) et sur Claude Bernard, Lyon, 1923, p. 5
  14. Recueil des Chartes de l'Abbaye de Cluny, tome 3, n° 2597, p. 650
  15. Abbé L. Duplain, Notice historique sur Saint-Julien (Rhône) et sur Claude Bernard, Lyon, 1923, p. 16
  16. Docteur Léon Missol, La famine de 1573, pp. 5 et 6
  17. Abbé L. Duplain, Notice historique sur Saint-Julien (Rhône) et sur Claude Bernard, Lyon, 1923, p. 17
  18. Abbé L. Duplain, Notice historique sur Saint-Julien (Rhône) et sur Claude Bernard, Lyon, 1923, p. 20
  19. Archives départementales du Rhône, registre paroissiaux de Denicé, années 1740, 1741 et 1746
  20. Abbé L. Duplain, Notice historique sur Saint-Julien (Rhône) et sur Claude Bernard, Lyon, 1923, p. 29
  21. Abbé L. Duplain, Notice historique sur Saint-Julien (Rhône) et sur Claude Bernard, Lyon, 1923, pp. 34 à 37
  22. Abbé L. Duplain, Notice historique sur Saint-Julien (Rhône) et sur Claude Bernard, Lyon, 1923, p. 35