Saint-Fargeau (Yonne)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Saint-Fargeau
Saint-Fargeau

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 38′ 27″ N, 3° 04′ 17″ E
Superfícia 67,20 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
280 m
182 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
27
Borgonha Franca Comtat
Departament
89
Yonne Armas deu Departament d'Yonne
Arrondiment Auxerre
Canton Saint-Fargeau
(capluòc)
Intercom
248900904
de la Puisaye Fargeaulaise
Cònsol Jean Joumier (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 89170
Còde INSEE 89344

Saint-Fargeau es una comuna francesa administrada per lo departament d'Yonne de la region de Borgonha.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSaint-Fargeau
Comuna amb 96 abitants (2000)Ronchères (3,8km)
Comuna amb 549 abitants (2000)Saint-Privé (7,4km)
Comuna amb 526 abitants (2000)Lavau (8,2km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La primièra mencion d'un Sanctus Ferreolum data del Modèl:IVe sègle, mas dels trabalhs an exhumé qualques bijoux gallo-romains a l'entorn de l'actuala glèisa. Cap a 600, se tròba lo appellation : Ferrolas, de contunh en 683 : Sanctus Ferreolus.

Abans l'an Mil, l'avesque d'Aussèrra Héribert (o Herbert), de fils naturales de Hugues Capet (rei de França), #far bastir a Sant-Fargeau e a Toucy una cita de caça fortificat. A la mòrt de Héribert, Sant-Fargeau ven un luòc qualificat d'ostil al évêché d'Aussèrra abans de passar dins l'ostal de las Toucy #que venon aital senhors de Puisaye.

Lo comte de Bar esposa l'an 1250 lo hereva de las Toucy e Sant-Fargeau se vei dotar de la siá glèisa actuala. En 1317 a la mòrt de Jeanne de « Thouci » comtesse de Bar, es als sieus fils Edouard #que i aguèt atribuit la distincion de Sant-Fargeau. Henry comte de Bar (4en del nom) #morir en 1344. Aquel #èsser la siá esposa Madama Diolande de Flandres #que #governar la Puisaye e la distincion de Sant-Fargeau (Sant-Fargeol o Ferreol) #que #cedir als sieus fils Robert en 1385. En 1385, #obténer de Charles v una ajuda financièra per la mantenença de lo sieu castèl en "puisoie". Lo darrièr del Bar a governar la Puisaye #èsser lo cardinal Louis #que #cedir lo duché de Bar a Renascut d'Anjau en 1419.

La guèrra de #Cent Ans estrossegèt la contrée e un capitani de guèrra anglesa basada a Malicorne va saquejar la vila. En 1411, lo castèl de Sant-Fargeau a pres mercés a bocas a fuòc #que #aténher a crear una bretxa en las siás remparts. En 1420, nòu assaut victorieux dels Angleses. Sant-Fargeau veirà passar Jeanne d'Arc doas fes, discrètement a l'anada cap a Chinon, de contunh en granda pompa al retorn, al cap de l'armada reiala.

Jacques Cœur crompa Sant-Fargeau lo 15 de febrièr de 1450 a Jean-Guillaume e Boniface de Montferrat n'es de contunh dépossédé en benefici del jutge #que lo condemna. Aquel personatge : Antoine de Chabannes remodèlera lo castèl e la vila fins a la siá mòrt l'an 1488 (e plan dels anuèges politico-juridics amb un retorn de proprietat del castèl a Geoffroy Cœur). En 1498, Antoinette #recebre la tèrra de Sant-Fargeau, ela esposa a 17 ans l'an 1515, Renascut d'Anjau e Sant-Fargeau passa en la familha reiala e i demorarà fins a la granda Mademoiselle, cosina de Louis XIV. La fronde oponent los dos cosins, la granda mademoiselle serà exilée l'an 1652 a Sant-Fargeau e i farà executar de grands trabalhs per L'Anatz e lo castèl prenguèt la gaireben totalitat de lo sieu aspècte actual. Al passatge, Sant-Fargeau venguèt un Duché-Pairie. Après la mòrt de la granda Mademoiselle, divèrsas ventas fan passar lo domeni als Lo Pelletier #que çò de mès de conegut : Michel, ne venguèt al cors de la tempèsta revolucionària deputat de contunh "montagnard" e votar la mòrt del rei. I aurà assassinat la vespra de l'execucion de Louis XVI. Los sieus eretièrs faràn bastir una ala dins lo castèl e lo grand sojorn passarà de generacion en generacion fins a las Ormesson #que se veiràn obligats de revendre lo castèl (aiçò donarà luòc a l'escritura, per Jean de Ormesson (lo sieu posterior-pepin maternal en essent Louis-Michel Lepeletier), del celèbre roman : Al plaser de Dieu). Las tèrras de « Sant-Fargeau e dels païses de Puisaie » (#que ne fasiá partida la vila de Sant-Fargeau) an #èsser erigides dins comtat l'an 1541.

Uèi, lo castèl es en réhabilitation après sauvetage.

  1. Èsser cap de-luòc de district de 1790 a 1795.
Tèxte originau de l'article francés

La première mention d'un Sanctus Ferreolum date du Modèl:IVe siècle, mais des travaux ont exhumé quelques bijoux gallo-romains autour de l'actuelle église. Vers 600, on trouve l'appellation : Ferrolas, puis en 683 : Sanctus Ferreolus.

Avant l'an Mil, l'évêque d'Auxerre Héribert (ou Herbert), fils naturel d'Hugues Capet (roi de France), fit construire à Saint-Fargeau et à Toucy un rendez-vous de chasse fortifié. À la mort d'Héribert, Saint-Fargeau devient un lieu qualifié d'hostile à l'évêché d'Auxerre avant de passer dans la maison des Toucy qui deviennent ainsi seigneurs de Puisaye.

Le comte de Bar épouse en 1250 l'héritière des Toucy et Saint-Fargeau se voit doter de son église actuelle. En 1317 à la mort de Jeanne de « Thouci » comtesse de Bar, c'est à son fils Edouard que fut attribuée la seigneurie de Saint-Fargeau. Henry comte de Bar (4en du nom) mourut en 1344. Ce fut son épouse Dame Diolande de Flandres qui gouverna la Puisaye et la seigneurie de Saint-Fargeau (Saint-Fargeol ou Ferreol) qu'elle céda à son fils Robert en 1385. En 1385, elle obtint de Charles v une aide financière pour l'entretien de son château en "puisoie". Le dernier des Bar à gouverner la Puisaye fut le cardinal Louis qui céda le duché de Bar à René d'Anjou en 1419.

La guerre de Cent Ans va ravager la contrée et un capitaine de guerre anglais basé à Malicorne va piller la ville. En 1411, le château de Saint-Fargeau est pris grâce à des bouches à feu qui réussirent à créer une brèche dans ses remparts. En 1420, nouvel assaut victorieux des Anglais. Saint-Fargeau verra passer Jeanne d'Arc deux fois, discrètement à l'aller vers Chinon, puis en grande pompe au retour, à la tête de l'armée royale.

Jacques Cœur achète Saint-Fargeau le 15 février 1450 à Jean-Guillaume et Boniface de Montferrat puis en est dépossédé au profit du juge qui le condamne. Ce personnage : Antoine de Chabannes remodèlera le château et la ville jusqu'à sa mort en 1488 (et bien des ennuis politico-juridiques avec un retour de propriété du château à Geoffroy Cœur). En 1498, Antoinette reçut la terre de Saint-Fargeau, elle épouse à 17 ans en 1515, René d'Anjou et Saint-Fargeau passe dans la famille royale et y restera jusqu'à la grande Mademoiselle, cousine de Louis XIV. La fronde opposant les deux cousins, la grande mademoiselle sera exilée en 1652 à Saint-Fargeau et y fera exécuter de grands travaux par Le Vau et le château va prendre la quasi totalité de son aspect actuel. Au passage, Saint-Fargeau va devenir un Duché-Pairie. Après la mort de la grande Mademoiselle, plusieurs ventes font passer le domaine aux Le Pelletier dont le plus connu : Michel, va devenir au cours de la tourmente révolutionnaire député puis "montagnard" et voter la mort du roi. Il sera assassiné la veille de l'exécution de Louis XVI. Ses héritiers feront construire une aile au château et la grande demeure passera de génération en génération jusqu'aux Ormesson qui se verront contraints de revendre le château (ceci donnera lieu à l'écriture, par Jean d'Ormesson (son arrière-grand-père maternel étant Louis-Michel Lepeletier), du célèbre roman : Au plaisir de Dieu). Les terres de « Saint-Fargeau et des pays de Puisaie » (dont faisait partie la ville de Saint-Fargeau) ont été érigées en comté en 1541.

Aujourd'hui, le château est en réhabilitation après sauvetage.

Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean Joumier    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 915 2 000 1 617 2 033 2 132 2 251 2 348 2 430 2 489

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 432 2 587 2 849 2 672 2 584 2 583 2 642 2 615 2 579

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 573 2 390 2 248 2 061 2 089 1 987 1 881 1 831 1 636

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 619
1 681
3 293
1 912
1 884
1 814
1 660
1 710
1 754
2009 2010
1 798
1 824
1 793
1 820
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]