Montillot

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Montillot
Montillot

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 31′ 10″ N, 3° 43′ 14″ E
Superfícia 22,45 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
319 m
132 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
27
Borgonha Franca Comtat
Departament
89
Yonne Armas deu Departament d'Yonne
Arrondiment Avallon
Canton Vézelay
Intercom
200018299
du Vezelien
Cònsol Sabine Beauvie (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 89660
Còde INSEE 89266
www.montillot.fr

Montillot es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Yonne e la region de Borgonha.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Montillot Es un vilatge del Sud del departament del Yonne, a 32 km al SSE de Aussèrra, e a 15 km a l'Oèst de Avallon, cap de-luòc del arrondissement e vila la mai prèpa.

Se tròba sus la linha drecha en connectant Aussèrra a Vézelay, a 6 km d'aquel autre pòble, cap de-luòc del costat e luòc touristique plan conegut.

Lo territòri de la municipalitat cobrís 2245 a, amb un pauc mai de 8 km sus la siá mai granda longitud, - del Sud-Oèst al Nòrd-Es -; la siá populacion, èra en 2010 de 281 abitants, repartits entre lo bourg e 4 caserius principals, Tameron, lo Vaudonjon, los Hérodats e la Carbonera.

Montillot Se tròba a pauc près al centre de la part de las « plateaux de Bassa-Bourgogne » situada entre las vallées de la Yonne e de lo sieu afluent, la Curació. En los sieus ponches mai prèps, las altituds d'aqueles corses d'aiga son d'Unitat|138|m {{}} per la Curació al Gué-Pavé, e de 135 m per la Yonne près de Châtel-Censoir, del temps que lo vilatge es a 227 m. Las rotas principalas en prenent Montillot dempuèi las vallées prèpas (départementale D21) pujan doncas d'un centenat de mètres, #çò que pòt justificar lo toponyme (« pichon mont » ?).

Las ruscas géologiques affleurantes, - o « de ròcas maires » - de la municipalitat, datan del jurassique, segond periòde del ère secondaire.

Los ponches mai elevats (aperaquí 300 mètres) se tròban a las reünions de dos tucs boisées totes prèps del pòble. La reünion del bòsc dels Perruches a constituit de calcaire cristallin del "callovien mièg". Aquel del "Crot Blanca" data del "jurassique superior - escalona oxfordien" e se liga doncas al récif corallien fossilisé, - constituit i a 150 milions d'ans, dins una zòna cauda e pauc prigonda de la mar #que recobrava alavetz tota la Conca parisenc actuala - #que la se n'estend abans, 9 km al nòrd, de Mailly-lo-Castèl a Arcy-sus-Curació, e #que se repère lo posterior près de Châtel-Censoir.

Montillot N'a pas font sus lo sieu scenari : las aigas de pluèja se infiltrent en las fissures de las ruscas calcaires e pas réapparaissent qu'en las vallées, a l'Èst en lo masatge caseriu del Vaudonjon, près de la Curació, a l'Oèst al étang de Marot, #qu'alimenti lo "ru de Bròssas".

Dempuèi l'origina, agricultura e ramaderia constituisson los recorses de basa de las familhas del pòble. Las tèrras cultivables se tròban al Nòrd, al Nòrd-Es e a l'Èst del pòble. La "plana de la Chally" e "lo Baston", practicament orizontales, - entre las quòtas 210 e 220 mètres -, resultarián d'aportacions détritiques e alluvionnaires de la ère terciària (miocène-pliocène). Fins al mièg de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, convenián perfièchament, retalhadas en pichonas parcelles de qualques ares, a la polyculture : blat, avoine, òrdi, seigle, remolatxes, fourrage - trèfle, luzerne, sainfoin e graminées divèrsas -, vinhas, arbres fruitiers, fraisiers, framboisiers... De contunh, dels remembrements successius an permeses l'entratge de monocultius dessús grandas superfícias, en lo marc de programas europèus, e amb una fòrta reduccion del nombre d'espleitacions agricòlas.

Tèxte originau de l'article francés

Montillot est un village du Sud du département de l'Yonne, à 32 km au SSE d'Auxerre, et à 15 km à l'Ouest d'Avallon, chef-lieu de l'arrondissement et ville la plus proche.

Il se trouve sur la ligne droite reliant Auxerre à Vézelay, à 6 km de cet autre village, chef-lieu du canton et site touristique bien connu.

Le territoire de la commune couvre 2245 ha, avec un peu plus de 8 km sur sa plus grande longueur, - du Sud-Ouest au Nord-Est -; sa population, était en 2010 de 281 habitants, répartis entre le bourg et 4 hameaux principaux, Tameron, le Vaudonjon, les Hérodats et la Charbonnière.

Montillot se trouve à peu près au centre de la partie des « plateaux de Basse-Bourgogne » située entre les vallées de l'Yonne et de son affluent, la Cure. En leurs points les plus proches, les altitudes de ces cours d'eau sont de 138 m pour la Cure au Gué-Pavé, et de 135 m pour l'Yonne près de Châtel-Censoir, alors que le village est à 227 m. Les routes principales rejoignant Montillot depuis les vallées proches (départementale D21) montent donc d'une centaine de mètres, ce qui peut justifier le toponyme (« petit mont » ?).

Les couches géologiques affleurantes, - ou « roches mères » - de la commune, datent du jurassique, deuxième période de l'ère secondaire.

Les points les plus hauts (environ 300 mètres) se trouvent aux sommets de deux collines boisées toutes proches du village. Le sommet du bois des Perruches est constitué de calcaire cristallin du "callovien moyen". Celui du "Crot Blanc" date du "jurassique supérieur - étage oxfordien" et se rattache donc au récif corallien fossilisé, - constitué il y a 150 millions d'années, dans une zone chaude et peu profonde de la mer qui recouvrait alors tout le Bassin parisien actuel - dont l'avant s'étend, 9 km au nord, de Mailly-le-Château à Arcy-sur-Cure, et dont on repère l'arrière près de Châtel-Censoir.

Montillot n'a pas de source sur son plateau : les eaux de pluie s'infiltrent dans les fissures des couches calcaires et ne réapparaissent que dans les vallées, à l'Est dans le hameau du Vaudonjon, près de la Cure, à l'Ouest à l'étang de Marot, qui alimente le "ru de Brosses".

Depuis l'origine, agriculture et élevage constituent les ressources de base des familles du village. Les terres cultivables se trouvent au Nord, au Nord-Est et à l'Est du village. La "plaine de la Chally" et "la Canne", pratiquement horizontales, - entre les cotes 210 et 220 mètres -, résulteraient d'apports détritiques et alluvionnaires de l'ère tertiaire (miocène-pliocène). Jusqu'au milieu du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, elles convenaient parfaitement, découpées en petites parcelles de quelques ares, à la polyculture : blé, avoine, orge, seigle, betteraves, fourrage - trèfle, luzerne, sainfoin et graminées diverses -, vignes, arbres fruitiers, fraisiers, framboisiers... Ensuite, des remembrements successifs ont permis l'introduction de monocultures sur de grandes surfaces, dans le cadre de programmes européens, et avec une forte réduction du nombre d'exploitations agricoles.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgMontillot
Comuna amb 286 abitants (2000)Brosses (2,9km)
Comuna amb 35 abitants (2000)Bois-d'Arcy (3,1km)
Comuna amb 126 abitants (2000)Blannay (4,8km)
Comuna amb 316 abitants (2000)Asquins (4,9km)
Comuna amb 191 abitants (2000)Givry (5,8km)
Comuna amb 267 abitants (2000)Sermizelles (5,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Tèxte originau de l'article francés


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Sabine Beauvie    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
649 729 822 888 940 958 940 981 959
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
904 911 885 850 839 777 718 691 638
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
602 555 535 459 444 396 336 330 329
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
326
310
269
250
261
278
280
280
280
2009 2010
280
281
280
282
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]