Nuits (Yonne)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Nuits-sur-Armançon
Nuits-sur-Armançon

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Nuits - Church - 1.jpg|center|280px|link=|border]]
Vista del pòble
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 43′ 55″ N, 4° 12′ 50″ E
Superfícia 11,58 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
262 m
179 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
27
Borgonha Franca Comtat
Departament
89
Yonne Armas deu Departament d'Yonne
Arrondiment Avallon
Canton Ancy-le-Franc
Intercom
248900862
du Canton d'Ancy le Franc
Cònsol (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 89390
Còde INSEE 89280

Nuits es una comuna francesa administrada per lo departament d'Yonne de la region de Borgonha.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo bourg de Nuèchs (antany vila, al temps dels ducs de Bourgogne) a situat sul riu Armançon #que lo separa del bourg de Ravières, que # se comunica amb el per un pont e una cauçada d'aperaquí sièis #cent mètres. Aquel bourg se tròba a 6 km de Ancy-lo-Franc, 16 km de Montbard e Nogueres-sus-Seren, e 34 km de Tonnerre. La municipalitat es egalament traversada pel canal de Bourgogne #que lo traçat ne seguís lo cors del riu.

Tèxte originau de l'article francés

Le bourg de Nuits (jadis ville, au temps des ducs de Bourgogne) est situé sur la rivière Armançon qui le sépare du bourg de Ravières, avec lequel on communique par un pont et une chaussée d'environ six cents mètres. Ce bourg se trouve à 6 km d'Ancy-le-Franc, 16 km de Montbard et Noyers-sur-Serein, et 34 km de Tonnerre. La commune est également traversée par le canal de Bourgogne dont le tracé suit le cours de la rivière.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgNuits
Comuna amb 878 abitants (2000)Ravières (1,3km)
Comuna amb 179 abitants (2000)Cry (3,1km)
Comuna amb 140 abitants (2000)Fulvy (3,4km)
Comuna amb 129 abitants (2000)Stigny (5,3km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Nuèchs dépendait, abans 1790, per la justícia, del bailliage présidial de Semur-en-Auxois o d'aquel de Avallon, a la causida de la en trucant sentences del jutge local, qualificat de prévôt;per l'administracion, de la subdélégation de Nogueres e de la intendance del duché de Bourgogne; per la religion e la juridiction eclesiastica, del doyenné de Molesme e del diocèse de Langres.
La glèisa paroissiale, dédiée a sant Cyr e a santa Juliette èra antany succursale de la curació de Asnières dins montanha e desservie per un vicari als còstes dels religioses de Moutiers-Sants-Texans #que i requectavan la dîme. Lo chœur d'aquela glèisa es d'una polida e anciana estructura e apareis i aver #èsser bastit del temps de la primièra raça dels ducs de Bourgogne. La curació de Nuèchs i aguèt erigit l'an 1682, lo primièr curé #èsser lo Sr. Étienne Ducrot E lo darrièr (en 1790) lo Sr. Dupotet De Brevon, parent del vici-amiral d'aquel nom, de la branca dicha "de la Capèla". La distincion de Nuèchs formava una baronnie #que, fins a la Revolucion de 1789 #aperténer a la familha de Clugny. L'abans-darrièr senhor, Jean Étienne Bernard de Clugny, #morir en 1776, contrôleur general de las finanças.
I aviá sul territòri de la baronnie de Nuèchs, una commanderie de la òrdre de Sants-Texans-de-Jerusalem o de Malta, trucada la Commanderie de Sant-Marc, en dependent del prieuré de Champagne e de la vénérable lenga de França. Aiçò èra una dels commanderies afectada als convencionales e als servants d'armas. I i aviá tanben sul meteis territòri una granja #que antany #aperténer a las religiosas Ursulines de Nogueres e #que, après la siá supression cap al mièg del regna de Louis XV, i aguèt donat a las religiosas del meteis òrdre de Châtillon-sus-Seine.
I aviá a Nuèchs un notaire reial #qu'èra al meteis temps lo contrôleur dels actes. Lo darrièr titular del mestièr de notaire e del trabalh de contrôleur #èsser lo Sr. Augustin Caverot, Paire de fuòc Claude-Marida Caverot, conservador de las ipotècas a Châtillon-sus-Seine, #que, en 1791, en essent surnuméraire a Aussèrra, se #portar pel un dels otages del rei Louis XVI, amb MM. Baudelot, Boulagée, Jannin E d'autras.
Nuèchs i aviá tanben, abans 1792, un regrat o dèbit de sal en dependent del graèr a sal de Nogueres e en levant de la siá juridiction.
Nuèchs, per la siá correspondéncia, dépendait de la direccion de la plaça a las cartas de Ancy-lo-Franc. Mas, dempuèi lo 9 de novembre de 1840, a #èsser establida una direccion #que fa lo servici del bourg de Ravières e de las municipalitats de Cry, Aisy e Perrigny-sus-Armançon aital coma del vilatge e dels forges de Aisy. La familha Guérard i aviá fach bastir en lo faubourg, sus la rota de Ancy-lo-Franc, ne vivi-a veire del castèl, un ostal #que, en rason de la ancienneté d'aquela familha establida e possessionnée a Nuèchs abans l'an 1560, #recebre d'abitants del bourg lo nom de la Guérarde. Aquel ostal, venduda lo 14 de febrièr de 1770 al baron de Clugny per fuòc lo Sr. Jean-François Guérard (nascut a Nuèchs l'an 1733, échevin a Nogueres abans 1789 de contunh adjunt municipal dempuèi 1789 e mòrt lo 22 de setembre de 1808) seguent acte recebut per Bedot, notaire de Montbard, #èsser de contunh revenuda per la Sra. De Lohéac, filha del baron de Clugny, al sieur Pichenot, aubergiste e director dels diligences e aperten als sieus fils ainé sobrenomenat Pichenot de la Guérarde per o distinguir de los sieus fraires e neveux.

Tèxte originau de l'article francés

Nuits dépendait, avant 1790, pour la justice, du bailliage présidial de Semur-en-Auxois ou de celui d'Avallon, au choix de l'appelant des sentences du juge local, qualifié de prévôt;pour l'administration, de la subdélégation de Noyers et de l'intendance du duché de Bourgogne; pour la religion et la juridiction ecclésiastique, du doyenné de Molesme et du diocèse de Langres.
La glèisa paroissiale, dédiée à saint Cyr et à sainte Juliette était autrefois succursale de la cure d'Asnières en montagne et desservie par un vicaire aux frais des religieux de Moutiers-Saint-Jean qui y percevaient la dîme. Le chœur de cette église est d'une belle et ancienne structure et paraît avoir été bâti du temps de la première race des ducs de Bourgogne. La cure de Nuits fut érigée en 1682, le premier curé fut M. Étienne Ducrot et le dernier (en 1790) M. Dupotet de Brevon, parent du vice-amiral de ce nom, de la branche dite "de La Chapelle". La seigneurie de Nuits formait une baronnie qui, jusqu'à la Révolution de 1789 appartint à la famille de Clugny. L'avant-dernier seigneur, Jean Étienne Bernard de Clugny, mourut en 1776, contrôleur général des finances.
Il y avait sur le territoire de la baronnie de Nuits, une commanderie de l'ordre de Saint-Jean-de-Jérusalem ou de Malte, appelée la Commanderie de Saint-Marc, dépendant du prieuré de Champagne et de la vénérable langue de France. C'était une des commanderies affectée aux conventionnels et aux servants d'armes. Il y avait aussi sur le même territoire une ferme qui jadis appartint aux religieuses Ursulines de Noyers et qui, après leur suppression vers le milieu du règne de Louis XV, fut donnée aux religieuses du même ordre de Châtillon-sur-Seine.
Il y avait à Nuits un notaire royal qui était en même temps le contrôleur des actes. Le dernier titulaire de l'office de notaire et de l'emploi de contrôleur fut M. Augustin Caverot, père de feu Claude-Marie Caverot, conservateur des hypothèques à Châtillon-sur-Seine, qui, en 1791, étant surnuméraire à Auxerre, se porta pour l'un des otages du roi Louis XVI, avec MM. Baudelot, Boulagée, Jannin et autres.
Nuits avait aussi, avant 1792, un regrat ou débit de sel dépendant du grenier à sel de Noyers et relevant de sa juridiction.
Nuits, pour sa correspondance, dépendait de la direction de la poste aux lettres d'Ancy-le-Franc. Mais, depuis le 9 novembre 1840, a été établie une direction qui fait le service du bourg de Ravières et des communes de Cry, Aisy et Perrigny-sur-Armançon ainsi que du village et des forges d'Aisy. La famille Guérard avait fait bâtir dans le faubourg, sur la route d'Ancy-le-Franc, en vis-à-vis du château, une maison qui, en raison de l'ancienneté de cette famille établie et possessionnée à Nuits avant l'année 1560, reçut des habitants du bourg le nom de la Guérarde. Cette maison, vendue le 14 février 1770 au baron de Clugny par feu M. Jean-François Guérard (né à Nuits en 1733, échevin à Noyers avant 1789 puis adjoint municipal depuis 1789 et mort le 22 septembre 1808) suivant acte reçu par Bedot, notaire de Montbard, fut ensuite revendue par Mme de Lohéac, fille du baron de Clugny, au sieur Pichenot, aubergiste et directeur des diligences et appartient à son fils ainé surnommé Pichenot de la Guérarde pour le distinguer de ses frères et neveux.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014      
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
294 472 453 419 460 436 450 434 586

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
464 457 505 419 428 524 454 490 507

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
508 589 598 593 678 704 630 597 590

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
619
556
499
453
455
407
417
417
415
2009 2010
417
430
415
422
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]