Chiché (Deux-Sèvres)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Chiché (Deux-Sèvres)
Chiché

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 47′ 56″ N, 0° 21′ 32″ O
Superfícia 46,99 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
217 m
105 m
Geografia politica
Region istorica Peitau Armas de Peitau
Estat Bandièra de França França
Region
75
Nòva Aquitània BlasonNouvelleAquitaine.svg
Departament
79
Doas Sèvras Armas deu departament de las Doas Sèvras
Arrondiment Bressuire
Canton Bressuire
Intercom
247900830
Coeur de Bocage
Cònsol Bertrand Chataignier (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 79350
Còde INSEE 79088

Chiché es una comuna peitavina, situada dins lo departament de las Doas Sèvras e la region de Peitau-Charantas.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat a situat sus la Nacionala 149 (E62) futura N 249 en connectant Nantas a Peitieus a 12 km al sud de Bressuire e a 18 km al nòrd de Parthenay.A situat en un païsatge de Bocage al se del País del Bocage Bressuirais traversada pel Thouaret ritz en se tirant en lo Thouet.

Tèxte originau de l'article francés

La commune est située sur la Nationale 149 (E62) future N 249 reliant Nantes à Poitiers à 12 km au sud de Bressuire et à 18 km au nord de Parthenay.Elle est située dans un paysage de Bocage au sein du Pays du Bocage Bressuirais traversée par le Thouaret rivière se jetant dans le Thouet.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgChiché
Comuna amb 1150 abitants (2000)Boismé (6,3km)
Comuna amb 825 abitants (2000)Amailloux (6,4km)
Comuna amb 181 abitants (2000)Maisontiers (8,7km)
Comuna amb 325 abitants (2000)Pierrefitte (9,1km)
Comuna amb 397 abitants (2000)Boussais (9,2km)
Comuna amb 350 abitants (2000)Geay (9,6km)
Comuna amb 914 abitants (2000)Clessé (9,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

thumb|Lo monument per las victimas de las guèrras de Vendée a Chiché (79) n'en abril 2011 La municipalitat de Chiché i aviá traversat per una via romaine en connectant Peitieus a Nantas per la station gallo-romaine de las cranières, près de Faye-la Abbesse ; de contunh per la rota de Thouars a Marans. Aquela darrièra passava près de la Motte de Chiché ont a #èsser descobèrt e enregistrat un tumulus probablament carolingien. Lo domeni del romain « Cassius » es vengut « Villa de Cassiacus » a aparegut de contunh lo nom « Cassicum » e fin finala lo vilatge de Chiché a mencionat al Modèl:Xe sègle.

En 1214, pendent la guèrra franco-anglesa, lo bourg, alavetz jos l' aucupacion de las Plantagenêt, a liurat a las flamas per Philippe-Auguste al meteis temps que Bressuire. Los meteisses ans, lo castèl de Chiché acuèlh per una nuèch lo rei Jean-Sens-Tèrra se dirigenta amb la siá armada cap a l'Anjau. En 1558, pendent las Guèrras de religion, la glèisa a incendiat per las protestants.

A la Revolucion, Chiché es per qualques ans cap de-luòc d'un costat #que dépendent Boismé, Faye-Lo Abbesse e Sant-Salvador-de-Givre-en-mai abans qu'aquel costat i n'aja amassat a aquel de Bressuire. De nombroses abitants en prenent partit pels adversaris de la Revolucion, lo bourg patís la repression de las tropas del general Westermann. Es unas nòvas fes incendiat lo 1er {{}} en julhet 1793.

Dintratz en decembre 1793 e en març 1794, aquel son vint-quatre chichéens e chichéennes #qu'an condemnat a la guillotine. Una stèle près de la glèisa remembra aquelas évènements. En 1794, en dintrant en un dispositiu per cerner los Vendéens un camp retranché en permetent de recebre un milièr de fantassins e #cent cinquanta cavalièrs a installat a Chiché. Qualques traces d'aquel camp demòran près del luòc-dich Las Porterias. Revolucion e de guèrras de Vendée an experimentat lo Bocage. Incendis, pillages, réquisitions e de pèrdas als combats daissan la region en ruïnes, los camps en friche, lo cheptel minorat dels tres quatrens e la populacion de mitat. Mancarà d'ans per apaivagar los òdis nascuts de la guèrra civila.

Pendent la segonda guèrra mondiala, Chiché i aguèt ocupat pels alemands pendent quatre ans.

Tèxte originau de l'article francés
le monument pour les victimes des guerres de Vendée à Chiché (79) en avril 2011

La commune de Chiché était traversée par une voie romaine reliant Poitiers à Nantes par la station gallo-romaine des cranières, près de Faye-l'Abbesse ; puis par la route de Thouars à Marans. Cette dernière passait à proximité de la Motte de Chiché où a été découvert et fouillé un tumulus probablement carolingien. Le domaine du romain « Cassius » est devenu « Villa de Cassiacus » puis est apparu le nom « Cassicum » et enfin le village de Chiché est mentionné au Modèl:Xe siècle.

En 1214, pendant la guerre franco-anglaise, le bourg, alors sous l'occupation des Plantagenêt, est livré aux flammes par Philippe-Auguste en même temps que Bressuire. La même années, le château de Chiché accueille pour une nuit le roi Jean-Sans-Terre se dirigeant avec son armée vers l'Anjou. En 1558, pendant les Guerres de religion, l'église est incendiée par les protestants.

À la Révolution, Chiché est pour quelques années chef-lieu d'un canton duquel dépendent Boismé, Faye-L'Abbesse et Saint-Sauveur-de-Givre-en-mai avant que ce canton soit réuni à celui de Bressuire. De nombreux habitants prenant parti pour les adversaires de la Révolution, le bourg subit la répression des troupes du général Westermann. Il est une nouvelle fois incendié le 1er juillet 1793.

Entre décembre 1793 et mars 1794, ce sont vingt-quatre chichéens et chichéennes qui sont condamnés à la guillotine. Une stèle près de l'église rappelle ces évènements. En 1794, entrant dans un dispositif pour cerner les Vendéens un camp retranché permettant de recevoir un millier de fantassins et cent cinquante cavaliers est installé à Chiché. Des traces de ce camp demeurent près du lieu-dit Les Loges. Révolution et guerres de Vendée ont éprouvé le Bocage. Incendies, pillages, réquisitions et pertes aux combats laissent la région en ruines, les champs en friche, le cheptel diminué des trois quarts et la population de moitié. Il faudra des années pour apaiser les haines nées de la guerre civile.

Durant la seconde guerre mondiale, Chiché fut occupé par les allemands pendant quatre ans.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Bertrand Chataignier    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 175 879 526 954 1 124 1 149 1 221 1 327 1 326

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 400 1 372 1 494 1 629 1 676 1 772 1 875 1 925 1 855

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 855 1 836 1 812 1 630 1 560 1 475 1 491 1 459 1 452

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 331
1 310
1 284
1 276
1 311
1 343
1 462
1 515
1 569
2009 2010
1 623
1 661
1 633
1 669
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]