Tramayes

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Tramayes
Tramayes

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Tramayes-71.jpg|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 18′ 31″ N, 4° 36′ 11″ E
Superfícia 18,6 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
755 m
317 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
27
Borgonha Franca Comtat
Departament
71
Sòna e Léger Armas del Departament de Sòna e Léger
Arrondiment Mâcon
Canton Tramayes
(capluòc)
Intercom
247100860
du Mâconnais Charolais
Cònsol (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 71520
Còde INSEE 71545
www.tramayes.fr

Tramayes es una comuna francesa, situada dins lo departament de Sòna e Léger e la region de Borgonha.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat de Tramayes a situat a 16 km de Clunhic, 25 km de Beaujeu e 25 km de Mâcon. Lo bourg se tròba ne nautor d'un caulet en separant la vallée del Valousin, e aquela de la Grosne. Lo sieu ponch en culminant es la Maire Boitier, d'una nautor de 758 mètres.

Tèxte originau de l'article francés

La commune de Tramayes est située à 16 km de Cluny, 25 km de Beaujeu et 25 km de Mâcon. Le bourg se trouve en haut d'un col séparant la vallée du Valousin, et celle de la Grosne. Son point culminant est la Mère Boitier, d'une hauteur de 758 mètres.


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo bourg de Tramayes es fòrça ancian. D'après la préface del Cartulaire de Sant-Vincent de Mâcon, existissiá a Tramayes, al luòc ditz « La Rolle », al Modèl:IVe sègle un castèl #que servissiá de reteu de caça als reis de Provence e de Bourgogne. Lo nom de Tramayes vendriá d'una rota romaine o d'un camin de trauèssa, Tramaculum, #que passava a travèrs dels Monts e acorchissiá la via de Lion a Autun. Ne demòra qualques traces a Germolles e a Tramayes. Vertat es #que Tramayes es un fòrça vièlh passatge e #qu'existissiá una pista préhistorique abans las Gallo-Romains[1]. La montanha de Vannas es un autentic luòc estrategic. En 1590, la guarda èra una plaça fortificada, #que ne demòra qualques ruïnes, en dependent del Baron de la Bussière. La meteissa charte Sant-Vincent de Mâcon indica #qu'en l'an 958, la glèisa de Tramayes èra jol vocable de Sant-Germain. #Èsser de contunh jol vocable de Sant-Jean-Baptiste. Levava del Evêque de Mâcon. Al Sègle X, lo nom se orthographiait ja Tramïe. En 1831, se #metre a jorn al masatge caseriu de Chavannes, en un luòc isolat, dels cavòts #que semblavan datar de primièrs sègles del ère crestianaModèl:Ref nec. Mai recentament, se #descobrir al luòc-ditz « La Madone », doas pèiras de pigassas talhadas e educadas. Se #descobrir tanben de vestigis de bastiments romaines e de las déblais ancianas la longitud de la via romaine. En 1686, s'i èra trobat a Sant Ponch divèrses condecores de l'Emperaire Dioclétien.

La Distincion de Tramayes i aviá #èsser constituit lo 8 de junh 1380 a Antoine Isabeau Villion per Marguerite de Mailly. En 1596, la Distincion aperteniá a Claude Bullion, l'oncle de #çò que @frapper lo primièr Louis d'aurModèl:Ref nec. Lo castèl actual a #èsser bastit en 1598. En decembre 1556, de las cartas brevets del Rei Henri II signadas a Sant-Germain-en-Laye, transferisson a Tramayes, sus la demanda de Guillaume de Sant Ponch, las quatre fièras annalas e los mercats de cada divendres que lo fuòc rei Louis XII aviá concédé en 1503 a Texans de Sant Ponch, aïeul dudit senhor, mas lo senhor de Sant Ponch ne gardava los drechesModèl:Ref nec. Tanben lo 26 de mai 1672, Claude Bullion, senhor de Tramayes, cromparà per la soma de 23 544 libres los dreches reivindicats pel senhor de Sant PonchModèl:Ref nec. En 1572, lo rei Charles IX, #que se retia a Lion, #passar per Tramayes. Per çò qu'es del castèl de la Motte, a l'oèst de Montillet, se sona #qu'èra #çò que i aguèt bastit per Pèira Montboissier, dicha Pierre lo Vénérable, abbé de Clunhic, per aver en échec un castèl #que Hugues de la Chaux, senhor de la Bussière, i aviá fach bastir al Fournay, parròquia de Montagny. S'ignòra l'epòca o i aguèt destruit lo castèl de la MotteModèl:Ref nec. La siá localizacion, las proprietats e las rendas nòblas #qu'en dépendaient aguèron crompat cap a 1576 per Philibert de Fautières, senhor de Audour, a Claude de Guise, abbé de Clunhic.

Tèxte originau de l'article francés

Le bourg de Tramayes est très ancien. D’après la préface du Cartulaire de Saint-Vincent de Mâcon, il existait à Tramayes, au lieu dit « La Rolle », au Modèl:IVe siècle un château qui servait de rendez vous de chasse aux rois de Provence et de Bourgogne. Le nom de Tramayes viendrait d’une route romaine ou d’un chemin de traverse, Tramaculum, qui passait à travers les Monts et raccourcissait la voie de Lyon à Autun. Il en reste quelques traces à Germolles et à Tramayes. Il est certain que Tramayes est un très vieux passage et qu’il existait une piste préhistorique avant les Gallo-Romains[2]. La montagne de Vannas est un véritable site stratégique. En 1590, la garde était un poste fortifié, dont il reste quelques ruines, dépendant du Baron de la Bussière. La même charte Saint-Vincent de Mâcon indique qu’en l’an 958, l’église de Tramayes était sous le vocable de Saint-Germain. Elle fut ensuite sous le vocable de Saint-Jean-Baptiste. Elle relevait de l’Evêque de Mâcon. Au Sègle X, le nom s’orthographiait déjà Tramïe. En 1831, on mit à jour au hameau de Chavannes, dans un lieu isolé, des tombeaux qui semblaient dater des premiers siècles de l’ère chrétienneModèl:Ref nec. Plus récemment, on découvrit au lieu-dit « La Madone », deux pierres de haches taillées et polies. On découvrit aussi des vestiges de constructions romaines et des déblais antiques le long de la voie romaine. En 1686, on avait trouvé à Saint Point plusieurs médailles de l’Empereur Dioclétien.

La Seigneurie de Tramayes avait été constitué le 8 juin 1380 à Antoine Isabeau Villion par Marguerite de Mailly. En 1596, la Seigneurie appartenait à Claude Bullion, l’oncle de celui qui frappa le premier Louis d’orModèl:Ref nec. Le château actuel a été construit en 1598. En décembre 1556, des lettres patentes du Roi Henri II signées à Saint-Germain-en-Laye, transfèrent à Tramayes, sur la demande de Guillaume de Saint Point, les quatre foires annuelles et les marchés de chaque vendredi que le feu roi Louis XII avait concédé en 1503 à Jean de Saint Point, aïeul dudit seigneur, mais le seigneur de Saint Point en gardait les droitsModèl:Ref nec. Aussi le 26 mai 1672, Claude Bullion, seigneur de Tramayes, achètera pour la somme de 23 544 livres les droits revendiqués par le seigneur de Saint PointModèl:Ref nec. En 1572, le roi Charles IX, qui se rendait à Lyon, passa par Tramayes. Quant au château de la Motte, à l’ouest de Montillet, on dit qu’il était celui qui fut bâti par Pierre Montboissier, dit Pierre le Vénérable, abbé de Cluny, pour tenir en échec un château que Hugues de la Chaux, seigneur de la Bussière, avait fait construire au Fournay, paroisse de Montagny. On ignore l’époque ou fut détruit le château de la MotteModèl:Ref nec. Son emplacement, les propriétés et les rentes nobles qui en dépendaient furent achetés vers 1576 par 'Philibert de Fautières, seigneur d’Audour, à Claude de Guise, abbé de Cluny.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014      
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 578 1 772 1 532 1 646 1 696 2 431 2 510 2 597 2 630
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 444 2 191 2 302 2 149 2 130 2 167 2 192 1 007 1 853
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 753 1 653 1 541 1 220 1 202 1 127 1 071 1 029 954
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
909
849
841
880
878
908
952
958
963
2009 2010
963
1 001
978
997
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. d'après Mr Laurent Champier, doyen de la facultat de cartas a l'Universitat de Sarre
  2. d’après Mr Laurent Champier, doyen de la faculté de lettres à l’Université de Sarre