Pressagny-l'Orgueilleux

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Pressagny-l'Orgueilleux
Pressagny-l'Orgueilleux

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 07′ 59″ N, 1° 26′ 48″ E
Superfícia 10,27 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
136 m
12 m
Geografia politica
Region istorica Normandia Armas de Normandia
Estat Bandièra de França França
Region
28
Normandia
Departament
27
EureBlason d'Eure
Arrondiment Andelys
Canton Écos
Intercom
242700516
Epte vexin seine
Cònsol Jacky Meneray (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 27510
Còde INSEE 27477

Pressagny-l'Orgueilleux en normand (Pressagny-l'Orgueilleux en francés) es una comuna normanda, situada dins lo departament d'Eure e la region de la Nauta Normandia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgPressagny-l'Orgueilleux
Comuna amb 4969 abitants (2000)Saint-Marcel (4,1km)
Comuna amb 1012 abitants (2000)Port-Mort (4,1km)
Comuna amb 466 abitants (2000)Panilleuse (4,8km)
Comuna amb 24598 abitants (2000)Vernon (5,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
  • Los abitants de Pressagny-lo Orgueilleux se nomenan "Pressécagniens".
  • Al començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, Pressagny fasiá de partidas possessions de la abbaye de Sant-Germain dels Prés, aiçò èra una de las escassas possessions d'aquela abbaye sul marge drech del fleuve mas sus una rota d'una granda importància economica[1].
  • En 856, los Vikings se #establir al camp del Goulet (cara a Pressagny) e #cobrir de ruïnes la nòstra region[2].
  • En 1156, lo rei Henri II de Angleterre dona al bénédictins de Bernay la glèisa de Pressagny amb las #dire e dependéncias. Lo abbaye de Bernay fa bastir lo prieuré de Sant-Michel e Sant-Martin #qu'a mencionat a la s-|XIV|e}}.
  • En 1129, Adjutor de Vernon, de retorn de Crosada #fondar un ermitage, luòc de prec dédié dins sant Ostal-Madeleine. Après lo sieu defalhiment l'an 1131, los fraires del abbaye de Tiron al Portamantèl, eretièrs del domeni, #bastir a l'entorn del cavòt de sant Adjutor, lo prieuré de la Madeleine. En rason de la supression d'un gouffre en Seine #que provocava fòrça naufragis, sant Adjutor es vengut lo patron dels mariniers.
  • A Modèl:La s-, lo vilatge #conéisser un periòde florissante. Los reis de França venián caçar en bòsc de Vernon. Demòra d'aquela epòca los vestigis d'un pabalhon de caça amb una caminada a cariatides digna dels castèls de la Loire. Los abitants fasián las repotegades (eles rabattaient lo gibier) cada fes que lo rei caçava o fasiá caçar. Una carrièra se truca encara la carrièra als Huards.
  • A Modèl:La s-, lo marques de Tourny a #que se deu las alberedes de Tourny de la vila de Bordeaux, èra dintratz d'autras, Senhor de Pressagny-lo Orgueilleux.
  • Pendent la Revolucion francesa, las doas prieurés aguèron vendut cossí bens nacionales. Un talhièr de fabricacion de salpêtre #èsser installat en l'ex-prieuré de la Madeleine. Los abitants del vilatge lor caliá i liurar los cendres de los sieus larèrs amb la fin de ne tirar la potasse, matériau de basa d'aquela indústria utila per la fabricacion de la poudre a canon[3].
  • A la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, un chantier de bastiment naval i aguèt implantat jos la glèisa per i bastir de las naus de linha. Dels tonneliers de la region #èsser réquisitionnés per venir de fustièrs de marina. Dels souscriptions aguèron dobèrt pel finançament del bastiment d'aquelas bastissas[4].
  • Lo 20 de febrièr de 1814, los soldats ferits de la Granda Armada davalavan la Seine sus flettes, lotjavan en l'abitanta per la nuèch. Aquel jorn, dos flettes se son arturats a Pressagny e lo un dels soldats, Louis Buzaret, d'origina bretonne a sucumbit en lo sieu hoste. Es enterré en lo cementèri[5].
  • Lo 6 de febrièr de 1983, la municipalité a décerné a Étiennette Parmentier lo títol de Ciutadana d'onor de Pressagny-lo Orgueilleux. Dempuèi, una carrièra pòrta lo sieu nom. Etiennette Parmentier A salvat de personas e dels bens pendent la darrièra guèrra, a redigit los sieus remembres #que cobrisson la primièra mitat de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. La Municipalité a publicat las siás memòrias en una labor #que lo títol n'es : Etiennette Parmentier Ciutadana d'Onor de Pressagny lo Orgueilleux, edicions Bertout, 1992. Se pòt se o procurar en s'adreçant dins la comuna.
  • Un fascicule a #èsser tanben publicat per la municipalité : Pressagny lo Orgueilleux... Dempuèi las siás originas fins a la fin del sègle (vinten).
  • En junh 2012 a #èsser publicat una labor de 368 paginas #que retrace l'istòria de Pressagny la Orgueilleux, de las originas a la fin de la quatrena republica. Aquela labor illustrada : "Pressagny-lo Orgueilleux. Istòria d'un pòble normand al bòrd de la Seine" es accessibla en l'autor : Rémy Lebrun, cònsol honorari.
Tèxte originau de l'article francés
  • Les habitants de Pressagny-l'Orgueilleux se nomment "Pressécagniens".
  • Au début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, Pressagny faisait partie des possessions de l'abbaye de Saint-Germain des Prés, c'était une des rares possessions de cette abbaye sur la rive droite du fleuve mais sur une route d'une grande importance économique[6].
  • En 856, les Vikings s'établirent au camp du Goulet (face à Pressagny) et couvrirent de ruines notre région[7].
  • En 1156, le roi Henri II d'Angleterre donne au bénédictins de Bernay l'église de Pressagny avec les dîmes et dépendances. L'abbaye de Bernay fait construire le prieuré de Saint-Michel et Saint-Martin qui est mentionné au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle.
  • En 1129, Adjutor de Vernon, de retour de Croisade fonda un ermitage, lieu de prière dédié à sainte Marie-Madeleine. Après son décès en 1131, les moines de l'abbaye de Tiron au Perche, héritiers du domaine, construisirent autour de la tombe de saint Adjutor, le prieuré de la Madeleine. En raison de la suppression d'un gouffre en Seine qui provoquait beaucoup de naufrages, saint Adjutor est devenu le patron des mariniers.
  • Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, le village connut une période florissante. Les rois de France venaient chasser en forêt de Vernon. Il reste de cette époque les vestiges d'un pavillon de chasse avec une cheminée à cariatides digne des châteaux de la Loire. Les habitants faisaient les huées (ils rabattaient le gibier) chaque fois que le roi chassait ou faisait chasser. Une rue s'appelle encore la rue aux Huards.
  • Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, le marquis de Tourny à qui l'on doit les allées de Tourny de la ville de Bordeaux, était entre autres, Seigneur de Pressagny-l'Orgueilleux.
  • Pendant la Révolution française, les deux prieurés furent vendus comme biens nationaux. Un atelier de fabrication de salpêtre fut installé dans l'ex-prieuré de la Madeleine. Les habitants du village devaient y livrer les cendres de leurs foyers afin d'en tirer la potasse, matériau de base de cette industrie utile pour la fabrication de la poudre à canon[8].
  • À la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, un chantier de construction navale fut implanté sous l'église pour y construire des navires de ligne. Des tonneliers de la région furent réquisitionnés pour devenir charpentiers de marine. Des souscriptions furent ouvertes pour le financement de la construction de ces bâtiments[9].
  • Le 20 février 1814, les soldats blessés de la Grande Armée descendaient la Seine sur des flettes, ils logeaient chez l'habitant pour la nuit. Ce jour, deux flettes se sont arrêtées à Pressagny et l'un des soldats, Louis Buzaret, d'origine bretonne a succombé chez son hôte. Il est enterré dans le cimetière[10].
  • Le 6 février 1983, la municipalité a décerné à Étiennette Parmentier le titre de Citoyenne d'honneur de Pressagny-l'Orgueilleux. Depuis, une rue porte son nom. Etiennette Parmentier a sauvé des personnes et des biens pendant la dernière guerre, elle a rédigé ses souvenirs qui couvrent la première moitié du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. La Municipalité a publié ses mémoires dans un ouvrage dont le titre est : Etiennette Parmentier Citoyenne d'Honneur de Pressagny l'Orgueilleux, éditions Bertout, 1992. On peut se le procurer en s'adressant à la mairie.
  • Un fascicule a été aussi publié par la municipalité : Pressagny l'Orgueilleux... depuis ses origines jusqu'à la fin du siècle (vingtième).
  • En juin 2012 a été publié un ouvrage de 368 pages qui retrace l'histoire de Pressagny l'Orgueilleux, des origines à la fin de la quatrième république. Cet ouvrage illustré : "Pressagny-l'Orgueilleux. Histoire d'un village normand au bord de la Seine" est accessible chez l'auteur : Rémy Lebrun, maire honoraire.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jacky Meneray    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
504 509 515 406 419 409 437 319 397

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
378 334 359 343 327 312 282 284 291

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
234 247 236 201 192 195 211 220 236

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
226
232
327
482
617
757
725
720
713
2009 2010
712
738
712
738
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. G. Huguenin. Bibliotèca nacionala
  2. E. Meyer, Istòria de la Vila de Vernon
  3. Quasèrns de las deliberacions del Conselh Municipal
  4. Quasèrns de las deliberacions del C.Lo Sr. E d'investigacions de R. Lebrun Sus la familha Décorchemont
  5. Quasèrns de las deliberacions del C.Lo Sr.
  6. G. Huguenin. Bibliothèque nationale
  7. E. Meyer, Histoire de la Ville de Vernon
  8. Cahiers des délibérations du Conseil Municipal
  9. Cahiers des délibérations du C.M. et recherches de R. Lebrun sur la famille Décorchemont
  10. Cahiers des délibérations du C.M.