Bretagnolles

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Bretagnolles
Bretagnolles

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 57′ 09″ N, 1° 21′ 13″ E
Superfícia 3,78 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
146 m
119 m
Geografia politica
Region istorica Normandia Armas de Normandia
Estat Bandièra de França França
Region
28
Normandia
Departament
27
EureBlason d'Eure
Arrondiment Évreux
Canton Saint-André-de-l'Eure
Intercom
242700565
de la Porte Normande
Cònsol Violaine Pauline (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 27220
Còde INSEE 27111

Bretagnolles en normand (Bretagnolles en francés) es una comuna normanda, situada dins lo departament d'Eure e la region de la Nauta Normandia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Situada al còr del scenari de Sant André de l'Eure, aquel maco municipalitat rurala batuda pels vents possedís la una de la mai polida glèisa del costat, sobrenomenada a justa tite "catedrala de las planas".

Tèxte originau de l'article francés

Située au coeur du plateau de Saint André de l'Eure, cette jolie commune rurale battue par les vents possède l'une des plus belles église du canton, surnommée à juste tite "cathédrale des plaines".


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgBretagnolles
Comuna amb 144 abitants (2000)Serez (2,2km)
Comuna amb 246 abitants (2000)Fresney (3,6km)
Comuna amb 349 abitants (2000)Épieds (3,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

« Los Feoda Normania redigits a la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle designen Bretingnoles alias Bretagnolles coma un plen fief en levant de la chatellenie de Passy sul riu de l'Eure, en avent drech d'anautita justícia, #çò qu'equivaliá a una baronnie, #que dépendait lo fief de la Boissière ne dintre d'autras. Lo rei Philippe-Auguste #donar la baronnie de Bretagnolles a Richard de Argences[1], Ancian bailli de Evreux e fisèl chevalier de Richard Cœur de leon, entre lo 1er en novembre 1202 e lo 3 d'abril de 1203[2]. Aquela baronnie i aguèt aquerit l'an 1249 per la Reina-Maire Blanca de Castelha, maire de Sant-Louis ! #Far don d'aquela baronnie de Bretagnolles a la abbaye de Montbuisson, donation aprovada de la rèsta per los sieus fils lo Rei de França » d'après Louis-Etienne Charpillon, jutge de Pau e Mr la abbé Caresme (1815-1876), curé de Pinterville.

Lo fief de Bretagnolles aperteniá de 1590 fins a la Revolucion a la familha del Buc alias del Buc-Richard: Jehan V, Jehan VI, Jehan VII, Jean VIII, e Antoine del Buc #èsser successivament senhor de Bretagnolles. Aquel fief i aviá erigit en baronnie. Lo solar i aguèt cremat a l'epòca revolucionària. L'eretièr dels sieurs del Buc (lo ciutadan Antoine Dubuc) èra un jove gojat reculhit pels guariguèsse de Bretagnolles e de Grandcourt. Un membre important aquela familha #èsser Jehan (VI del nom)François, chevalier, baron de Bretagnolles, senhor del Fontenil, senhor de Coussé, senhor de Graveron, senhor de Semerville, senhor de Tournedos, senhor de Sant-Germain-de-Fresney, senhor de Bretagnolles, senhor de Flexanville ; Mantengut de noblesa l'an 1666 ; sergent reial de la Marina amb Pèira Belain de Esnambuc dempuèi 1626 ; Partit de Dièpa a près de 2 naus, descobrís la Martinique lo 23 de junh de 1635 desembarcant al Carbet amb lo soldat Charles Liénard, senhor de l'Oliva, l'avocat dieppois nomenat Jean del Plessis, senhor de Ossonville, parent del Cardinal de Richelieu, e en Comptant Aubigné (paire de Madame de Maintenon) #que ditz l'aver fòrça plan conegut en los sieus beuveries. Cara als terribles cannibales « los Caraïbes » e a la preséncia de nombrosas serps, #preferir abandonar la Martinique amb la siá équipage. Lo Sieur del Buc, dicha « del Bû », desembarca amb los sieus amics a la Guadalope lo 28 de junh de 1635 per fondar aquela nòva colònia crestiana. Lo sieu darrièr viatge a Sant-Christophe i aguèt luòc l'an 1657 ; lo sieu darrièr viatge amb 80 òme a la Martinique i aguèt luòc lo 25 de junh de 1658 en remplacement del comte de Sérillac ; a nomenat governador de la Granada per la Sra. Veusa Dyel del Parquet lo 8 de julhet de 1658 ; Considerat coma un terrible assassin e un tyran insolent aconselhat per « sorciers-magiciens », a arturat al fòrt de Granada per colons rebellés lo 28 d'octòbre de 1659, e tirat dins preson, un procès dur fins a julhet 1661, data #que li a dessarrat a el, mas li cal reemborsar los sieus deutes a causa de las siás despensas faramineuses; Vend lo fief e lo castèl del Fontenil, eretat de lo sieu fraire Siméon (Simon), e aviá perdut una part de la siá fortuna en los sieus viatges e inversions dins las islas del vent es-a dire al començament de la colonizacion de las Antilhes amb lo sieu amic Pierre Belain de Esnambuc. I aviá començat a bastir las fondacions e un començament d'ala del castèl de Graveron-Semerville (Eure), mas i aguèt obligat de stopper aqueles trabalhs. Es mòrt lo 30 de novembre de 1666 en lo sieu Solar de Bretagnolles. Considerat coma un grand òme de valor crestiana (évangélisation), es enterré dins la glèisa de Bretagnolles, jos los caminas de l'autar (chœur) amb l'autorizacion de la Eglise. Es lo archevêque de Roan #que #procedir a lo sieu inhumation. I aguèt maridat a Jeanne Lo Huillier, procedent de Iville en l'Eure. Un de los sieus fils, nomenat Pierre del Buc, se enfuit a la Martinique après un düèl, e #venir un dels primièrs colons franceses.

Tèxte originau de l'article francés

« Les Feoda Normania rédigés à la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle désignent Bretingnoles alias Bretagnolles comme un plein fief relevant de la chatellenie de Passy sur la rivière de l’Eure, ayant droit de haute justice, ce qui équivalait à une baronnie, dont dépendait le fief de La Boissière entre autres. Le roi Philippe-Auguste donna la baronnie de Bretagnolles à Richard d'Argences[3], ancien bailli d'Evreux et fidèle chevalier de Richard Cœur de lion, entre le 1er novembre 1202 et le 3 avril 1203[4]. Cette baronnie fut acquise en 1249 par la Reine-Mère Blanche de Castille, mère de Saint-Louis ! Elle fit don de cette baronnie de Bretagnolles à l’abbaye de Montbuisson, donation approuvée du reste par son fils le Roi de France » d’après Louis-Etienne Charpillon, juge de Paix et Mr l’abbé Caresme (1815-1876), curé de Pinterville.

Le fief de Bretagnolles appartenait de 1590 jusqu'à la Révolution à la famille du Buc alias du Buc-Richard: Jehan V, Jehan VI, Jehan VII, Jean VIII, et Antoine du Buc furent successivement seigneur de Bretagnolles. Ce fief était érigé en baronnie. Le manoir fut brûlé à l'époque révolutionnaire. L'héritier des sieurs du Buc (le citoyen Antoine Dubuc) était un jeune garçon recueilli par les curés de Bretagnolles et de Grandcourt. Un membre important cette famille fut Jehan (VIème du nom)François, chevalier, baron de Bretagnolles, seigneur du Fontenil, seigneur de Coussé, seigneur de Graveron, seigneur de Semerville, seigneur de Tournedos, seigneur de Saint-Germain-de-Fresney, seigneur de Bretagnolles, seigneur de Flexanville ; Maintenu de noblesse en 1666 ; sergent royal de la Marine avec Pierre Belain d’Esnambuc dès 1626 ; Parti de Dieppe à bord de 2 navires, il découvre la Martinique le 23 juin 1635 en débarquant au Carbet avec le soldat Charles Liénard, seigneur de L’Olive, l’avocat dieppois nommé Jean du Plessis, seigneur d’Ossonville, parent du Cardinal de Richelieu, et Constant d’Aubigné (père de Madame de Maintenon) qui dit l’avoir très bien connu dans ses beuveries. Face aux terribles cannibales « les Caraïbes » et à la présence de nombreux serpents, ils préférèrent quitter la Martinique avec leur équipage. Le Sieur du Buc, dit « du Bû », débarque avec ses amis à la Guadeloupe le 28 juin 1635 pour fonder cette nouvelle colonie chrétienne. Son dernier voyage à Saint-Christophe eut lieu en 1657 ; son dernier voyage avec 80 homme à la Martinique eut lieu le 25 juin 1658 en remplacement du comte de Sérillac ; il est nommé gouverneur de la Grenade par Mme veuve Dyel du Parquet le 8 juillet 1658 ; Considéré comme un terrible assassin et un tyran insolent conseillé par des « sorciers-magiciens », il est arrêté au fort de Grenade par des colons rebellés le 28 octobre 1659, et jeté en prison, un procès dure jusqu’à juillet 1661, date à laquelle il est relâché, mais doit rembourser ses dettes dues à ses dépenses faramineuses; Il vend le fief et le château du Fontenil, hérité de son frère Siméon (Simon), et avait perdu une partie de sa fortune dans ses voyages et investissements aux îles du vent c’est-à-dire au début de la colonisation des Antilles avec son ami Pierre Belain d’Esnambuc. Il avait commencé à construire les fondations et un début d’aile du château de Graveron-Semerville (Eure), mais fut contraint de stopper ces travaux. Il est mort le 30 novembre 1666 dans son Manoir de Bretagnolles. Considéré comme un grand homme de valeur chrétienne (évangélisation), il est enterré dans l’église de Bretagnolles, sous les marches de l’autel (chœur) avec l’autorisation de l’Eglise. C’est l’archevêque de Rouen qui procéda à son inhumation. Il fut marié à Jeanne L’Huillier, originaire d’Iville dans l’Eure. Un de ses fils, nommé Pierre du Buc, s’enfuit à la Martinique après un duel, et devint un des premiers colons français.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Violaine Pauline    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
169 129 172 171 221 214 235 231 228

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
208 202 200 192 193 164 156 175 159

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
146 151 149 135 124 102 109 - 132

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
132
102
92
92
157
185
182
182
182
2009 2010
178
183
184
189
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Aperteniá dins l'ostal de Argences. Es uèi representada per Féliks Rynski de Argence, istorian-généalogiste e descendent aînée del bailli. Après mai de 20 ans d'investigacions, se consagra a present a la redaccion d'una labor sus la siá familha, (1096-2011) incluant un capítol inedit en lo cas de 2 tòrças descendències de 1874-75 als nòstres jorns. Cf. París-Normandie 9 de junh 2011:"o Sagèth del Mejan-Age".
  2. Catalòg dels Actes de Philippe-Auguste, acte n°740, Léopold Delisle 1856
  3. Il appartenait à la maison d'Argences. Elle est aujourd'hui représentée par Féliks Rynski d'Argence, historien-généalogiste et descendant aînée du bailli. Après plus de 20 années de recherches, il se consacre à présent à la rédaction d'un ouvrage sur sa famille, (1096-2011) incluant un chapitre inédit à propos de 2 fausses descendances de 1874-75 à nos jours. Cf. Paris-Normandie 9 juin 2011:"le Sceau du Moyen-Age".
  4. Catalogue des Actes de Philippe-Auguste, acte n°740, Léopold Delisle 1856