Noailles (Oise)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Còde QRpedia d'estampar per un accès dirècte a aquèth article
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg
Donadas
d · m
Noailles
Noailles
'
'
Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Blason gueules-bande or.svg
Defautoc.png
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2015.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 19′ 43″ N 2° 12′ 02″ E / 49.3286111111, 2.20055555556 / 49.3286111111; 2.20055555556


Superfícia | 10,04 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala |
 
225 m
90 m
60 m
Geografia politica


Region istorica
Estat Flag of France.svg França
Region
22
Picardia Logo Picardie.png
Departament
60
Oise Armas del Departament d'Oise
Arrondiment
Beauvais
Canton
Noailles (capluòc)
Intercom
246000863
du Pays de Thelle
Cònsol

Bernard Villeneuve (2008-2014)

Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2012)
 ab.
Evolucion de la populacion

ab.


Autras informacions
Gentilici
Còde postal 60430
Còde INSEE 60462


Identificants
ULAN


DOI
RKDimages
Rijksmonument
KGS
Historic Places identifier
ID d'artista de MusicBrainz
ID album de MusicBrainz
ID d'òbra de MusicBrainz


Legislator
Identificant BHL
Identificant ITIS
Identificant IUCN
Identificant NCBI
Identificant TPDB
Identificant GBIF
Identificant WoRMS
Numèro EE
Indicatiu
Còde AITA
Còde OACI
Còde mnemonic
Identificant JPL Small-Body Database
Còde de l'observatòri Minor Planet Center
Identificant Structurae
Identificant Emporis
Numèro CAS
numèro EINECS
SMILES
InChI
InChIKey
Còde ATC
Numèro E
Identificant UNII
Numèro RTECS
Identificant ChemSpider
Identificant PubChem (CID)
Numèro ZVG
Identificant ChEBI
Numèro ONU
Còde Kemler
Identificant Drangbank
Mencion de dangièr SGH
Identificant Wine AppDB
Identificant d'un satellit NSSDC
SCN
Commons-logo.svg Wikimedia Commons prepausa de documents multimèdia liures sus Noailles (Oise).

Noailles es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Oise e la region de Picardia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Noailles N'es de per la siá istòria fòrtament marcada pel passatge de la rota nacionala 1, #que connècta París a Calava, per Beauvais (uèi RD1001) e a l'entorn #que se n'es bastit lo centre-bourg. Es egalament lo ponch de sortida de la RD2 #que dessert lo País de Bray, cap a l'oèst, de la RD115 en direccion de Chaumont-en-Vexin, al sud-oèst e fin finala de la RD137, #que bifurque cap a Mouchy-lo-Châtel de contunh la vallée del Thérain, e s'esperlonga en RD44 vèrs Cauvigny.

Relief

Lo luòc de Noailles se caracteriza per reliefs modèstes mas marcats. A 90 mètres d'altitud, lo centre del bourg se situa n'efièch al pè del extremitat-es de la cuesta del Bray, #que s'esperlonga encara cap al sud-es a lo-dessus de Cauvigny de contunh de Ully-Sant-Georges. Aital, en prenent la direccion del sud, cap a la municipalitat de Santa-Geneviève, la rota escalièr una solida pendenta, #que condusís sul scenari de Thelle, a 200 mètres d'altitud. A l'èst, lo quartièr de Longvillers a traversat pel ru de Boncourt, #que ne fa lo ponch çò de mès de bas de la municipalitat, a 74 mètres. La butte del bòsc de Larris, sus las pendentas #que se adossa la glèisa Santa-Lucien, surplombe lo quartièr, a 116 mètres. Cap a l'oèst, lo relief se n'elèva doçament cap als pòbles de Tillard e de Silly, e arribat a 176 mètres a lo-dessus del quartièr de Boncourt, cap a la Montanha de Boncourt.

Hydrographie

La municipalitat a traversat pel ru de Boncourt, #que pren lo ruisseau lo Sillet (afluent del Thérain) al Molin de Conflans. Un ancià marécage s'estendiá al sud-es entre lo luòc del anciana fonderie e lo bòsc de Epermont.

Noailles est de par son histoire fortement marquée par le passage de la route nationale 1, qui relie Paris à Calais, par Beauvais (aujourd'hui RD1001) et autour de laquelle s'est construit le centre-bourg. Elle est également le point de départ de la RD2 qui dessert le Pays de Bray, vers l'ouest, de la RD115 en direction de Chaumont-en-Vexin, au sud-ouest et enfin de la RD137, qui bifurque vers Mouchy-le-Châtel puis la vallée du Thérain, et se prolonge en RD44 vers Cauvigny.

Relief

Le site de Noailles se caractérise par des reliefs modestes mais marqués. A 90 mètres d'altitude, le centre du bourg se situe en effet au pied de l'extrémité-est de la cuesta du Bray, qui se prolonge encore vers le sud-est au-dessus de Cauvigny puis d'Ully-Saint-Georges. Ainsi, en prenant la direction du sud, vers la commune de Sainte-Geneviève, la route gravit une solide pente, qui conduit sur le plateau de Thelle, à 200 mètres d'altitude. À l'est, le quartier de Longvillers est traversé par le ru de Boncourt, qui en fait le point le plus bas de la commune, à 74 mètres. La butte du bois de Larris, sur les pentes de laquelle s'adosse l'église Saint-Lucien, surplombe le quartier, à 116 mètres. Vers l'ouest, le relief s'élève doucement vers les villages de Tillard et de Silly, et atteint 176 mètres au-dessus du quartier de Boncourt, vers la Montagne de Boncourt.

Hydrographie

La commune est traversée par le ru de Boncourt, qui rejoint le ruisseau le Sillet (affluent du Thérain) au Moulin de Conflans. Un ancien marécage s'étendait au sud-est entre le site de l'ancienne fonderie et le bois d'Epermont.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgNoailles
Comuna amb 1093 abitants (2000)Ponchon (2,8km)
Comuna amb 462 abitants (2000)Silly-Tillard (3,2km)
Comuna amb 72 abitants (2000)Mouchy-le-Châtel (3,5km)
Comuna amb 1551 abitants (2000)Berthecourt (3,8km)
Comuna amb 2639 abitants (2000)Sainte-Geneviève (3,8km)
Comuna amb 231 abitants (2000)Hodenc-l'Évêque (4,0km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Del temps que Beauvais #patir de plen fouet la crisi del texil, los édiles beauvaisiens decidisson de rénover la rota de París sul tròç « La Crotz » de Santa-Geneviève a Beauvais per un còst de 50 000 libres.

Amb la fin d'evitar de traversar los marais cap a la Planquette o Framicourt, lo nòu traçat s'escarta de l'anciana via transeünt per Tillart, relèu de plaça tradicionala e luòc de mercat, per passar per las tèrras del pòrti de Mouchy, Philippe de Noailles, entre Longvillers e Boncourt. La familha de Mouchy bassa d'una branca cadette de la ostal de Noailles, procedent de Noailles, en Limousin.

Longvillers E Boncourt, dos quartièrs actuales de Noailles, son alavetz los dos pòbles d'una meteissa parròquia, separats per un interval d'aperaquí dotze #cent mètres. Longvillers, O Lonvillers, Longuivillers (Longovillare), sus l' anciana rota de Beauvais a Mouchy, es çò cap de-luòc ont se situa la glèisa. Boncourt, Simple masatge caseriu al sud-oèst, es sus una autra vièlha rota trucada lo « Camin dels Rouliers » que # s'afranquís per el la montanha Santa-Geneviève.

Un nòu relèu de plaça a bastit per André Blainville en 1750 près de de lo passatge del Sillet, a « Blainville », dicha-se sulpic. Parallèlament, lo pòrti de Mouchy, comte de Noailles, fa bastir, al luòc ont lo camin de Mouchy en Normandie travèrsa la nòva rota, una granja-auberge, dicha « de Boncourt » o « Ostal Nòu » o encara « otèl de Noailles ». La localizacion escuelhuda es pas pas quelconque. Pòt èsser interpretat coma un primièr ligam tendent a amassar Boncourt a Longvillers.

En febrièr 1751, lo comte de Noailles, en considerant çò fòrça dolent estat dels camins cap a Tillart e en jutjant que lo mercat pas se engrandirà mai, obten cartas brevets per dobrir un autre mercat a Mouchy. L'entrepresa fracassa mas lo 16 de junh 1757, adreça al Rei una nòva comanda, per desplaçar lo mercat de Tillart a Boncourt. Obten las siás cartas brevets en mai 1760 ; aquelas an grauat dempuèi lo 28 d'agost e lo 14 de genièr de 1761, una estancada del Parlament de París los ret exécutoires : lo comte a autorizat a bastir de Lòtjas. Las lòtjas de Tillart son sulpic desmontadas e lo comte lo fach transporter e installar près de la siá granja, al luòc #que se truca alavetz ja « Noailles » e mai se i i aja pas e mai se aquel sol ostal, al encreuament de las rotas de París e de Normandie – las actualas carrièras de París e Arnaud-Bisson.

Al meteis temps fa de concessions a #çò que voldrián elevar d'unas autras bastissas. L'inventa directora es pas pas solament de bastir la longitud de la rota, mas tanben d'amassar Boncourt a Longvillers, doncas de crear un nòu nuclèu en servint de connexion. Dintratz 1760 e 1776, los alentours de la granja se cobrisson de bastiments e es entre 1776 e 1790 que l'avançada es la mai fòrta : 27 immeubles.

Dintratz temps, André Blainville a defallit lo 28 de març 1761. François Pelletier lududes succedís e la Plaça als cavals es alavetz portada a la granja de Noailles #que n'a la auberge. La granja, l'otèl, lo mercat e las lòtjas, la Plaça als Cavals e a las Cartas, las concessions de terren pel comte… Las condicions an amassat per la naissença de Noailles…

Totun aqueles nòus interèsses pas #èsser pas creats sens prejudiciar a aqueles #que desplaçavan ; i #aver de las estèlas violentas e constantas ; l'aversion durava encara quand la Revolucion #esclatar. Mas los abitants de Noailles #arribar a introdusir lo sieu vilatge al nombre dels municipalités al detriment de Longvillers, ancian cap de-luòc.

Se los actes oficiales de 1789 dison encara « Noailles parròquia de Longvillers », se vei dempuèi 1790 Noailles reconegut Comuna, erigit en cap de-luòc de costat en lo procès-verbal de délimitation dels districts.

Lo nom de « Noailles » lo #emportar encara en 1794, quand la Convencion ordonna de cambiar fins a las appellations #que poguèsson conservar traces del govèrn reial. Lo conselh de la Municipalitat, en tement #qu'una nòva denominacion comprometa l'existéncia del luòc, se #limitar alavetz a declarar #que « Noailles li caliá èsser aniquilat en lo sieu nom », mas #apondre que « aquel nom s'esborrariá pas pas facilament, perque s'es tròp familiaritzat amb lududes, de sòrta que la municipalitat i es fòrça compromesa ». Lo suenh #èsser doncas daissat a l'administracion centrala d'impausar un autre títol … #que pas en #far res.

Fichièr:SANGNIER 3 - NOAILLES - L'Estacion.JPG
L'anciana estacion de la Hermes a Beaumont

Noailles #èsser desservi per una linha de camin de fèrre secondaire a via métrique, lo Camin de fèrre de Hermes a Beaumont. Aquela linha de 32 km, #que #foncionar de 1879 a 1959, i aviá una estacion a Noailles.

Alors que Beauvais subit de plein fouet la crise du textile, les édiles beauvaisiens décident de rénover la route de Paris sur le tronçon « La Croix » de Sainte-Geneviève à Beauvais pour un coût de 50 000 livres.

Afin d'éviter de traverser les marais vers la Planquette ou Framicourt, le nouveau tracé s'écarte de l'ancienne voie passant par Tillart, relais de poste traditionnel et place de marché, pour passer par les terres du duc de Mouchy, Philippe de Noailles, entre Longvillers et Boncourt. La famille de Mouchy descend d’une branche cadette de la maison de Noailles, originaire de Noailles, en Limousin.

Longvillers et Boncourt, deux quartiers actuels de Noailles, sont alors les deux villages d’une même paroisse, séparés par un intervalle d’environ douze cent mètres. Longvillers, ou Lonvillers, Longuivillers (Longovillare), sur l’ancienne route de Beauvais à Mouchy, est le capluòc où se situe l’église. Boncourt, simple hameau au sud-ouest, est sur une autre vieille route appelée le « Chemin des Rouliers » par laquelle on franchit la montagne Sainte-Geneviève.

Un nouveau relais de poste est bâti par André Blainville en 1750 près du passage du Sillet, à « Blainville », dit-on aussitôt. Parallèlement, le duc de Mouchy, comte de Noailles, fait bâtir, au lieu où le chemin de Mouchy en Normandie traverse la nouvelle route, une ferme-auberge, dite « de Boncourt » ou « Maison Neuve » ou encore « hôtel de Noailles ». L’emplacement choisi n’est pas quelconque. Il peut être interprété comme un premier lien tendant à réunir Boncourt à Longvillers.

En février 1751, le comte de Noailles, considérant le très mauvais état des chemins vers Tillart et jugeant que le marché ne s’agrandira plus, obtient des lettres patentes pour ouvrir un autre marché à Mouchy. L’entreprise échoue mais le 16 juin 1757, il adresse au Roi une nouvelle requête, pour déplacer le marché de Tillart à Boncourt. Il obtient ses lettres patentes en mai 1760 ; celles-ci sont enregistrées dès le 28 août et le 14 janvier 1761, un arrêt du Parlement de Paris les rend exécutoires : le comte est autorisé à construire des Halles. Les halles de Tillart sont aussitôt démontées et le comte les fait transporter et installer près de sa ferme, au lieu qu’on appelle alors déjà « Noailles » quoiqu’il n’y ait encore que cette seule maison, au carrefour des routes de Paris et de Normandie – les actuelles rues de Paris et Arnaud-Bisson.

En même temps il fait des concessions à ceux qui voudraient élever d’autres édifices. L’idée directrice n’est pas seulement de construire le long de la route, mais aussi de réunir Boncourt à Longvillers, donc de créer un nouveau noyau servant de liaison. Entre 1760 et 1776, les alentours de la ferme se couvrent de constructions et c’est entre 1776 et 1790 que la progression est la plus forte : 27 immeubles.

Entre temps, André Blainville est décédé le 28 mars 1761. François Pelletier lui succède et la Poste aux chevaux est alors ramenée à la ferme de Noailles dont il tient l’auberge. La ferme, l’hôtel, le marché et les halles, la Poste aux Chevaux et aux Lettres, les concessions de terrain par le comte… Les conditions sont réunies pour la naissance de Noailles…

Toutefois ces nouveaux intérêts ne furent pas créés sans nuire à ceux qu’ils déplaçaient ; il y eut des éclats violents et soutenus ; l’animosité durait encore lorsque la Révolution éclata. Mais les abitants de Noailles parvinrent à introduire leur village au nombre des municipalités au détriment de Longvillers, ancien chef-lieu.

Si les actes officiels de 1789 disent encore « Noailles paroisse de Longvillers », on voit dès 1790 Noailles reconnu Commune, érigé en chef-lieu de canton dans le procès-verbal de délimitation des districts.

Le nom de « Noailles » l’emporta encore en 1794, lorsque la Convention ordonna de changer jusqu’aux appellations qui pussent conserver des traces du gouvernement royal. Le conseil de la Commune, craignant qu’une nouvelle dénomination compromette l’existence du lieu, se borna alors à déclarer que « Noailles devait être anéanti en son nom », mais il ajouta que « ce nom ne s’effacerait pas aisément, parce qu’on est trop familiarisé avec lui, de sorte que la commune y est très embarrassée ». Le soin fut donc laissé à l’administration centrale d’imposer un autre titre … qui n’en fit rien.

L'ancienne gare du Hermes à Beaumont

Noailles fut desservi par une ligne de chemin de fer secondaire à voie métrique, le Chemin de fer de Hermes à Beaumont. Cette ligne de 32 km, qui fonctionna de 1879 à 1959, avait une gare à Noailles.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Bernard Villeneuve    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2012): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
568 632 702 716 871 940 1 022 1 190 1 207
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 210 1 251 1 352 1 372 1 410 1 465 1 463 1 500 1 465
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 472 1 375 1 442 1 294 1 314 1 266 1 112 1 153 1 126
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 267
1 333
1 538
1 757
2 415
2 672
2 674
2 675
2 685
2009 2010
2 712
2 768
2 748
2 797

Fonts
Picto infobox character.png
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]