Lamorlaye

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Lamorlaye
Lamorlaye

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Lamorlaye (60) le château de 1820.jpg|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason Lamorlaye.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 09′ 20″ N, 2° 26′ 30″ E
Superfícia 15,34 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
110 m
23 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
60
Oise Armas del Departament d'Oise
Arrondiment Senlis
Canton Chantilly
Intercom
246000764
de l'Aire Cantilienne
Cònsol Didier Garnier (UMP) (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Morlacuméen (en francés)
Còde postal 60260
Còde INSEE 60346
Site officiel municipal

Lamorlaye es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Oise e la region de Picardia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgLamorlaye
Comuna amb 3275 abitants (2000)Chaumontel (3,8km)
Comuna amb 9622 abitants (2000)Gouvieux (4,0km)
Comuna amb 11096 abitants (2000)Chantilly (4,8km)
Comuna amb 4084 abitants (2000)Luzarches (5,0km)
Comuna amb 1056 abitants (2000)Seugy (5,0km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Modèl:Seccion a sourcer

Coma gaireben pertot a França, se tròba traces d'activitat en datant de la préhistoire (de las silex talhats descobèrts en lo moment del bastiment de la immeuble La Montanha, una pigassa educada a Plen Sol...). Es Mérovingiens #que data lo nom de la vila ; Morlacca en essent lo remembre d'un primièr castèl, sus la còsta cap a Chantilly.

Manca de contunh esperar Philippe Auguste perque après un periòde de granda misèria, Morlacca, venguda Morleia vei una fortalesa erigir-se sus la localizacion del castèl actual. Un pauc mai tard, los paysans an fòrça trabalhat pel abbaye de Royaumont, fondada per Sant-Louis.

Al mièg de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la vila coneis un periòde faste amb un nòu senhor, Antoine de Gallaix, #que bastís un nòu castèl #que ne demòra pas mai que los douves (carrièra del Vièlh-Castèl) e restaura la glèisa.

A partir de la segonda mitat de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, Chantilly interven en l'istòria : ne demòra lo « bòsc del Lys », plantada al començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle per Louis IV Henri de Borbó-Condé, setena prince de Condé.

Lo 23 de febrièr 1790, la distincion de la Morlaye ven comuna de Lamorlaye. Al mièg de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, lo desvolopament dels carrièras, #que sarra a nòu Lamorlaye e Chantilly, es lo fach en marcant en la vida de la comuna : uèi Lamorlaye, #que lo nom se fixa definitivament a aquela epòca, n'es orgulhosa de lo sieu subernòm de « paradís del caval ».

Lo castèl actual, reconstruit en 1820, a #èsser crompat e engrandit pel comte Vigier l'an 1872. A #èsser de 1960 a 2002 la proprietat de l'Institut biblic europèu #que n'a fach un centre de formacion théologique. La municipalité a aquerits lo castèl començament 2005, e una reflexion es en cors per lo sieu venir[1]. Lo parc es vengut un luòc de passejada e de diversió per la populacion.

Lamorlaye A albergat entre febrièr e agost 1944 una Lebensborn (en francés : « Fontaines de vida ») dins lo quartièr del Bòsc Larris, institucion desvolopada jol Tresen Reich pel regim nazi e particularament per Heinrich Himmler, ont devián procréer dels afars de pura raça aryenne (sustot de las soldats SS) en vista de constituir « la élite de la nacion »[2].

La municipalitat vei la disposicion, a partir de 1925, del lotissement « Lo Lys-Chantilly » en limit de Gouvieux, en las ancianas plantacions forestalas de las Condé. Son aital venduts 1 605 lòts sus unitat|700|li cal {{}} bòsc a una clientèle facila, acompanhats d'un terren de gòlf, constituent lo primièr lotissement del Oise. Un quasèrn de las cargas pro #estrictas compromet cada proprietari e organiza la vida del quartièr[3].

Uèi Lamorlaye fa partida de la Comunitat de municipalitats de l'airal cantilienne (CCAC, reagrupant près de 36 000 abitants repartits en set comuna) e a signat la charte del parc natural regional Oise-País de França (PNR).

Tèxte originau de l'article francés

Modèl:Section à sourcer

Comme presque partout en France, on retrouve des traces d’activité datant de la préhistoire (des silex taillés découverts lors de la construction de l'immeuble La Montagne, une hache polie à Plein Soleil...). C’est des Mérovingiens que date le nom de la ville ; Morlacca étant le souvenir d'un premier château, sur la côte vers Chantilly.

Il faut ensuite attendre Philippe Auguste pour qu'après une période de grande misère, Morlacca, devenue Morleia voit une forteresse s'ériger sur l’emplacement du château actuel. Un peu plus tard, les paysans ont beaucoup travaillé pour l’abbaye de Royaumont, fondée par Saint-Louis.

Au milieu du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la ville connaît une période faste avec un nouveau seigneur, Antoine de Gallaix, qui construit un nouveau château dont il ne reste que les douves (rue du Vieux-Château) et restaure l’église.

À partir de la seconde moitié du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, Chantilly intervient dans l'histoire : en reste la « forêt du Lys », plantée au début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle par Louis IV Henri de Bourbon-Condé, septième prince de Condé.

Le 23 février 1790, la seigneurie de La Morlaye devient commune de Lamorlaye. Au milieu du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, le développement des courses, qui rapproche à nouveau Lamorlaye et Chantilly, est le fait marquant dans la vie de la commune : aujourd’hui Lamorlaye, dont le nom se fixe définitivement à cette époque, est fière de son surnom de « paradis du cheval ».

Le château actuel, reconstruit en 1820, a été acheté et agrandi par le comte Vigier en 1872. Il a été de 1960 à 2002 la propriété de l’Institut biblique européen qui en a fait un centre de formation théologique. La municipalité a acquis le château début 2005, et une réflexion est en cours pour son devenir[4]. Le parc est devenu un lieu de promenade et de détente pour la population.

Lamorlaye a hébergé entre février et août 1944 une Lebensborn (en français : « Fontaines de vie ») dans le quartier du Bois Larris, institution développée sous le Troisième Reich par le régime nazi et particulièrement par Heinrich Himmler, où devaient procréer des sujets de pure race aryenne (notamment des soldats SS) en vue de constituer « l'élite de la nation »[5].

La commune voit l'aménagement, à partir de 1925, du lotissement « Le Lys-Chantilly » en limite de Gouvieux, dans les anciennes plantations forestières des Condé. Sont ainsi vendus 1 605 lots sur 700 ha de bois à une clientèle aisée, accompagnés d'un terrain de golf, constituant le premier lotissement de l'Oise. Un cahier des charges assez strict engage chaque propriétaire et organise la vie du quartier[6].

Aujourd’hui Lamorlaye fait partie de la Communauté de communes de l'aire cantilienne (CCAC, regroupant près de 36 000 habitants répartis en sept communes) et a signé la charte du parc naturel régional Oise-Pays de France (PNR).


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Didier Garnier (UMP)    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
409 468 506 486 584 557 578 556 558
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
565 587 577 554 584 720 769 862 994
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 056 1 055 1 035 974 1 140 1 608 1 468 1 473 1 947
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 599
3 757
5 077
6 681
7 709
8 101
9 190
9 294
9 422
2009 2010
9 320
9 568
9 300
9 545
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Vejatz tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Tèxt représ del luòc oficial de la vila de Lamorlaye ; http://www.ville-lamorlaye.fr/istòria%20(2).asp modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant (consultat en 12 de mai de 2011).
  2. Modèl:Labor
  3. Cf. {{Article}} : paramètre « títol » mancant, paramètre « periodic » mancant, paramètre « annada » o « data » mancant
  4. Texte repris du site officiel de la ville de Lamorlaye ; « Histoire », Lamorlaye (site officiel) (consultat lo 12 mai 2011).
  5. Boris Thiolay, Lebensborn : la fabrique des enfants parfaits. Ces Français qui sont nés dans une maternité SS, Flammarion, , 315 p. (ISBN 2-0812-4343-1)
  6. Cf. « Le Lotissement « Le Lys » », Les Cahiers de l'Oise, DDE de l'Oise, no 77,‎ (legir en linha)

{{Comunas de|insee= 60346