Mouy

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Mouy
Mouy

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Mairie de Mouy.JPG|center|280px|link=|border]]
Comuna de Mouy
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 19′ 00″ N, 2° 19′ 13″ E
Superfícia 9,87 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
123 m
37 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
60
Oise Armas del Departament d'Oise
Arrondiment Clermont
Canton Mouy
Cònsol Anne Claire Delafontaine (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 60250
Còde INSEE 60439

Mouy es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Oise e la region de Picardia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Mouy Es una municipalitat del Oise situada sus la vallée del Thérain. Se situa a ieu-distància dintre Beauvais e Creil. Aquel cap de-luòc de costat, en oscillant entre ruralité e urbanité, compte 5328 abitants sus un territòri aperaquí los 10 km². La densitat de populacion i es doncas importanta doncas que se dénombre 540 abitants al km².

Los Mouysards aprofèchan d'una decoració naturala favorabla. Mouy Es fòrtament marcada per l'aiga. Lo riu, lo Thérain, flueix plàcidament a travèrs de la vila e la siá campanha. Cela dona un païsatge typique.

La fauna e la flore son caractéristiques dels mièges aquatiques. Riu, marais e étangs favorisson la preséncia d'ausèls migratoris tales que hérons e anets sauvatges aital coma divèrsas variétés de plantas e d'arbres tales que los canas o las saules pleureurs.

La topographie refortilha aquel aspècte doncas que Mouy se situa en una vallée environada per doas plateaux als espacis naturales fòrça desparièrs.

Tèxte originau de l'article francés

Mouy est une commune de l'Oise située sur la vallée du Thérain. Elle se situe à mi-distance entre Beauvais et Creil. Ce chef-lieu de canton, oscillant entre ruralité et urbanité, compte 5328 habitants sur un territoire approchant les 10 km². La densité de population y est donc importante puisqu'on dénombre 540 habitants au km².

Les Mouysards profitent d'un décor naturel favorable. Mouy est fortement marquée par l'eau. La rivière, le Thérain, coule paisiblement à travers la ville et sa campagne. Cela donne un paysage typique.

La faune et la flore sont caractéristiques des milieux aquatiques. Rivière, marais et étangs favorisent la présence d'oiseaux migrateurs tels que hérons et canards sauvages ainsi que diverses variétés de plantes et d'arbres tels que les roseaux ou les saules pleureurs.

La topographie renforce cet aspect puisque Mouy se situe dans une vallée entourée par deux plateaux aux espaces naturels très différents.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgMouy
Comuna amb 1196 abitants (2000)Angy (1,2km)
Comuna amb 2982 abitants (2000)Bury (1,7km)
Comuna amb 606 abitants (2000)Hondainville (2,6km)
Comuna amb 267 abitants (2000)Ansacq (4,0km)
Comuna amb 515 abitants (2000)Saint-Félix (4,3km)
Comuna amb 589 abitants (2000)Heilles (4,5km)
Comuna amb 207 abitants (2000)Foulangues (4,9km)
Comuna amb 1412 abitants (2000)Cauvigny (5,6km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Las tèrras de Mouy semblan i aver #èsser possession de las Sires de Moÿ de Vermandois egalament senhors de las tèrras de Moÿ en l'Aisne. Aquela familha a conegut dempuèi l'an 1045.

A partir del Sègle XII, Mouy èra un luòc fòrt en dependent de la châtellenie de Mouchy-lo-Chatel.

En 1459, se parla de Mouy coma d'un vilatge de 300 fuòcs e #que la cœur n'a constituit per una glèisa, un castèl e las siás dependéncias.

Aquel castèl #que ne demòra pas mai #qu'una pichona part, #servir de refugi als protestants de la region pendent las guèrras de religions del Sègle XVI, lo Senhor de l'epòca en essent partidari de la reforma.

Aquela citadelle, envit de divèrses combats, #èsser paissièra e represa tot a la longitud d'aqueles periòdes entrebolits e #conéisser las destruccions e las représailles del poder catolic #que indistinta situacion supausa. Lo darrièr dels Vaudrey-Coligny (familha en possedint las tèrras de Mouy de de contunh 1449) en essent demorat lo senhor de Mouy après los eveniments que lo luòc i li aviá calgut suportar, #venir lo servidor çò de mès zélé de Henri IV. Mouy, Pel jòc dels senhors mòrts sens postérité e de las successions multiplas, acabarà per échoir a Senhor lo Fraire del Rei abans la Revolucion.

S'en 1790 Mouy es encara un gròs vilatge de 400 ostals, en 1830, lo nombre d'abitacions a practicament duplicat. Aquel essor se prossegueix tot a la longitud del sègle XIX. Los Mouysards de l'epòca semblan aquerits a las idèas nòvas se se'n crei lo curé Sallentin #que pren fach e causa per la Revolucion francesa e demanda a las siás paroissiens de sosténer 1e nòu regim. Una ampla part de la populacion partejava aqueles sentiments doncas qu'en 1792, entre los volontaris combatent las armadas royalistes en venent de l'estrangièr, se lèva lo nom d'una femna patriote, Ostal Geneviève Prothais, #çò qu'èra pas pas abitual en la region.

Aquelas idèas de progrèsses e de libertat demòran fòrtament ancorades e lo 21 de decembre de 1851, los resultats al plébiscite de Louis-Napoleon Bonaparte metan lo costat de Mouy davant dels vòts negatius del Departament (mièja départementale 4 %) amb Mouy a 30 %.

En lo meteis temps, se preséncia un desvolopament industrial considerable de la Vila mercés al Thérain #que porg la fòrça motrice necessària a l'implantacion de l'indústria texila relayée en los ans 1860 per aquelas dels cuèrs e pèls e de la brosserie.

D'aquel creissement, demòra pas mai que grands bastiguèsses, d'ostals de mèstre del sègle XIX #que l'arquitectura ne manlèva fòrça al movement haussmannien, e qualques capèlas vétustes en l'ancian cementèri. Aqueles bastiments testifiquen d'una riquesa insolente per qualques unas-unes e de fòrça misèria per una populacion laboriosa desprovesida de tot, al ponch #que manca la creacion d'una cantine escórrer l'an 1894 perque los mainats indigents freqüenten l'escòla.

Après la guèrra de 1914, las indústrias s'afeblisson pauc a pauc. La manufacture de tapís, vestigi de las ancianes filatures, las fabricas de sabatas barran una a una. La tannerie desapareisserà en un incendi. Sòla l'indústria de la brosserie se @adapter a las nòvas faiçons de produccion e contunha de los nòstres jorns. Sembla totun conéisser/conéisser las siás darrièras oras.

Tèxte originau de l'article francés

Les terres de Mouy semblent avoir été possession des Sires de Moÿ de Vermandois également seigneurs des terres de Moÿ dans l'Aisne. Cette famille est connue depuis l'an 1045.

À partir du Sègle XII, Mouy était une place forte dépendante de la châtellenie de Mouchy-le-Chatel.

En 1459, on parle de Mouy comme d'un village de 300 feux et dont le cœur est constitué par une église, un château et ses dépendances.

Ce château dont il ne reste qu'une petite partie, servit de refuge aux protestants de la région durant les guerres de religions du Sègle XVI, le Seigneur de l'époque étant partisan de la réforme.

Cette citadelle, enjeu de plusieurs combats, fut prise et reprise tout au long de ces périodes troublées et connut les destructions et les représailles du pouvoir catholique que pareille situation suppose. Le dernier des Vaudrey-Coligny (famille possédant les terres de Mouy de puis 1449) étant resté le seigneur de Mouy après les événements que la place avait dû endurer, il devint le serviteur le plus zélé de Henri IV. Mouy, par le jeu des seigneurs morts sans postérité et des successions multiples, finira par échoir à Monsieur le Frère du Roi avant la Révolution.

Si en 1790 Mouy est encore un gros village de 400 maisons, en 1830, le nombre d'habitations a quasiment doublé. Cet essor se poursuit tout au long du sègle XIX. Les Mouysards de l'époque semblent acquis aux idées nouvelles si on en croit le curé Sallentin qui prend fait et cause pour la Révolution française et demande à ses paroissiens de soutenir 1e nouveau régime. Une large part de la population partageait ces sentiments puisqu'en 1792, parmi les volontaires combattant les armées royalistes venant de l'étranger, on relève le nom d'une femme patriote, Marie Geneviève Prothais, ce qui n'était pas habituel dans la région.

Ces idées de progrès et de liberté restent fortement ancrées et le 21 décembre 1851, les résultats au plébiscite de Louis-Napoléon Bonaparte placent le canton de Mouy en tête des votes négatifs du Département (moyenne départementale 4 %) avec Mouy à 30 %.

Dans le même temps, on assiste à un développement industriel considérable de la Ville grâce au Thérain qui fournit la force motrice nécessaire à l'implantation de l'industrie textile relayée dans les années 1860 par celles des cuirs et peaux et de la brosserie.

De cette croissance, il ne reste que des grandes bâtisses, maisons de maître du sègle XIX dont l'architecture emprunte beaucoup au mouvement haussmannien, et quelques chapelles vétustes dans l'ancien cimetière. Ces constructions témoignent d'une richesse insolente pour quelques-uns et de beaucoup de misère pour une population laborieuse dépourvue de tout, au point qu'il faut la création d'une cantine scolaire en 1894 pour que les enfants indigents fréquentent l'école.

Après la guerre de 1914, les industries s'affaiblissent peu à peu. La manufacture de tapis, vestige des anciennes filatures, les fabriques de chaussures ferment une à une. La tannerie disparaîtra dans un incendie. Seule l'industrie de la brosserie s'adapte aux nouveaux modes de production et continue de nos jours. Elle semble néanmoins connaître ses dernières heures.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Anne Claire Delafontaine    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 665 1 840 1 857 2 099 2 372 2 601 2 693 2 781 2 766
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 784 2 955 3 089 3 201 3 252 3 265 3 273 3 347 3 305
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 444 3 454 3 616 3 226 3 478 3 132 2 902 2 992 3 284
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
3 781
3 791
4 581
4 812
5 034
5 328
5 245
5 284
5 378
2009 2010
5 326
5 415
5 282
5 368
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]