Asnelles

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Asnelles
Asnelles

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:La mairie d'Asnelles.JPG|center|280px|link=|border]]
La comuna
[[Fichièr:Blason Asnelles.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 20′ 18″ N, 0° 34′ 58″ O
Superfícia 2,52 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
21 m
1 m
Geografia politica
Region istorica Normandia Armas de Normandia
Estat Bandièra de França França
Region
28
Normandia
Departament
14
Calvadòs Armas del Departament de Calvadòs
Arrondiment Bayeux
Canton Ryes
Intercom
241400787
BSM
Cònsol Jean-Pierre Malo (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Asnellois (en francés)
Còde postal 14960
Còde INSEE 14022

Asnelles es una comuna normanda, situada dins lo departament de Calvadòs e la region de la Bassa Normandia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat se situa en près de mar. Al amplària, se percep lo rocher del Calvados.

Comunas confrontantas de Asnelles[1]
Asnelles[1]
Meuvaines
Tèxte originau de l'article francés

La commune se situe en bord de mer. Au large, on aperçoit le rocher du Calvados.

Comunas confrontantas d’Asnelles[2]
Modèl:Surligné Modèl:Surligné Modèl:Surligné
Saint-Côme-de-Fresné Asnelles[2] Meuvaines
Saint-Côme-de-Fresné Meuvaines Meuvaines


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgAsnelles
Comuna amb 144 abitants (2000)Meuvaines (1,9km)
Comuna amb 213 abitants (2000)Crépon (3,5km)
Comuna amb 1537 abitants (2000)Ver-sur-Mer (4,1km)
Comuna amb 480 abitants (2000)Ryes (4,3km)
Comuna amb 146 abitants (2000)Bazenville (4,3km)
Comuna amb 113 abitants (2000)Manvieux (5,3km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La tradicion informa que Guillaume lo Conquistador, per escapar als sieus poursuivants, s'èsser après refugiat en lo baron Hubert de Ryes, i auriá recuperat lo sieu castèl ducal en manlevant dels pichons camins vuèges, #que #çò que ne pòrta uèi lo nom de “ Senta al Bâtard“. Aquela senta #que partís del calvaire e #qu'afranquís la Gronde, environa una part del vilatge e permet de descobrir d'ancianas granjas e de vièlhs ostals bastidas en pèira de Creully.

Lo nom de Asnelles (del latin asinellas, “pichons ases”) apareis per las primièras fes en un acte oficial de la fin del Sègle XII, al moment ont començan los trabalhs de la glèisa primitive dédiée a Sant-Martin. A aquela epòca, un mercat als ases s'aviá en lo camp situat en cara de la glèisa, près del luòc public, lo “planître”. Lo littoral èra alavetz ocupat per un vast marécage #que engendrait sovent de las fèbres : los abitants anavan implorer la proteccion de santa Honorine en una pichona capèla bastida sus las ruïnes d'una villa gallo-romaine, #que se situariá pas luènh del nòu cementèri.

Fins a la fin del Sègle XVII, existissiá, a la desbocadura de la Gronde, un pichon havre, lo pòrt dels Heurtault, acollidor cada an près de 2000 vaissèls #que fasián del cabotage. #Èsser comblé per una tempèsta, s'e mai se lo tribunal del Amirauté creat en 1554 a Asnelles, i aguèt transferit a Bayeux. Pendent lo Sègle XVIII, Asnelles #èsser lo banc d'una capitainerie : una milice litorala i aviá cargat de susvelhar la mar e de soslinhar tot enfocament de nau anglesa.

Es al mièg del sègle XIX que lo vilatge coneguèt/conéisser de grands cambiaments. Jos la impulsió del cònsol, lo mètge Théodore Labbey, d'importants trabalhs an emprés, sustot lo assèchement del marais, lo bastiment d'una disi e de nombrosas villas, #que qualques unas-unas ne demòran uèi. Asnelles Ven « Asnelles-la-Polida-Plaja », qualificatiu donat pels nombroses baigneurs freqüentant la station #que pren, segon los periodics de l'epòca, dels aspèctes de “pichon Trouville”, amb lo sieu casino, los sieus otèls fòrça confortables. La station balnéaire es desservie de 1899 a 1932 per las Camins de fèrre del Calvados. Lo bastiment d'un préventorium destinat als mainats #que lo un dels parents ne trabalha a la Societat nacionala dels camins de fèrre francés, a impausat a la municipalitat en 1926 : fins a la vespra de la Segonda Guèrra mondiala, aculhiguèt mai de 1500 gojats e de filhas.

La , los soldats angleses desembarquen a Asnelles : la 231en Brigada de infanterie a comandat pel general sir Alexander Stanier. Lo regiment del Dorset, #que tòca tèrra a 7 h 25, es lo primièr regiment britanic a aver-i dralhat lo sòl de Normandie. regiments Del Devon e del Hampshire, aital coma de la 47en Commando de las Royal Marinas. Lo pòble a liberat en la serada al prètz de pesadas pèrdas degudas sustot a un canon de 77 mm #que preniá en enfilade tota la plaja, del costat es. Lo pòrtavotz del general de Gaulle, la una de las « voses de la França », Maurici Schumann, va egalament desembarcar a Asnelles. Pausa uèi en lo cementèri vesin del calvaire. Lo pòble se lèva lentament operacions de la D Day : de nombrosas villas an #èsser fòrça deteriorades, quitament aniquilades ; lo disi, aital coma los calas, an fòrça sofèrt ; una granda part de la voirie li cal èsser refacha. Mas cap de victima civila a pas #èsser a déplorer.

Uèi, l'activitat de Asnelles es essencialament touristique amb las siás nombrosas residéncias secondaires, lo sieu camping, lo sieu parc residencial de loisirs, los sieus gîtes e los sieus ostals familiales.


Tèxte originau de l'article francés

La tradition rapporte que Guillaume le Conquérant, pour échapper à ses poursuivants, après s’être réfugié chez le baron Hubert de Ryes, aurait regagné son château ducal en empruntant des petits chemins creux, dont celui qui porte aujourd’hui le nom de “ Sente au Bâtard“. Cette sente qui part du calvaire et qui franchit la Gronde, contourne une partie du village et permet de découvrir anciennes fermes et vieilles maisons construites en pierre de Creully.

Le nom d’Asnelles (du latin asinellas, “petites ânesses”) apparaît pour la première fois dans un acte officiel de la fin du Sègle XII, au moment où commencent les travaux de l’église primitive dédiée à Saint-Martin. À cette époque, un marché aux ânes se tenait dans le champ situé en face de l’église, près de la place publique, le “planître”. Le littoral était alors occupé par un vaste marécage qui engendrait souvent des fièvres : les habitants allaient implorer la protection de sainte Honorine dans une petite chapelle construite sur les ruines d’une villa gallo-romaine, qui se situerait non loin du nouveau cimetière.

Jusqu’à la fin du Sègle XVII, il existait, à l’embouchure de la Gronde, un petit havre, le port des Heurtault, accueillant chaque année près de 2000 bateaux qui faisaient du cabotage. Il fut comblé par une tempête, si bien que le tribunal de l’Amirauté créé en 1554 à Asnelles, fut transféré à Bayeux. Pendant le Sègle XVIII, Asnelles fut le siège d’une capitainerie : une milice côtière était chargée de surveiller la mer et de signaler toute approche de navire anglais.

C’est au milieu du sègle XIX que le village va connaître de grands changements. Sous l’impulsion du maire, le docteur Théodore Labbey, d’importants travaux sont entrepris, notamment l’assèchement du marais, la construction d’une digue et de nombreuses villas, dont quelques-unes demeurent aujourd’hui. Asnelles devient « Asnelles-la-Belle-Plage », qualificatif donné par les nombreux baigneurs fréquentant la station qui prend, selon les journaux de l’époque, des allures de “petit Trouville”, avec son casino, ses hôtels très confortables. La station balnéaire est desservie de 1899 à 1932 par les Chemins de fer du Calvados. La construction d’un préventorium destiné aux enfants dont l’un des parents travaille à la Société nationale des chemins de fer français, est imposée à la commune en 1926 : jusqu’à la veille de la Seconde Guerre mondiale, il va accueillir plus de 1500 garçons et filles.

Le Mes invalid (juin), les soldats anglais débarquent à Asnelles : la 231en Brigade d’infanterie est commandée par le général sir Alexander Stanier. Le régiment du Dorset, qui touche terre à 7 h 25, est le premier régiment britannique à avoir foulé le sol de Normandie. Il est suivi des régiments du Devon et du Hampshire, ainsi que du 47en Commando des Royal Marines. Le village est libéré dans l’après-midi au prix de lourdes pertes dues notamment à un canon de 77 mm qui prenait en enfilade toute la plage, du côté est. Le porte-parole du général de Gaulle, l’une des « voix de la France », Maurice Schumann, va également débarquer à Asnelles. Il repose aujourd’hui dans le cimetière voisin du calvaire. Le village se relève lentement des opérations du D Day : de nombreuses villas ont été très endommagées, voire anéanties ; la digue, ainsi que les cales, ont beaucoup souffert ; une grande partie de la voirie doit être refaite. Mais aucune victime civile n’a été à déplorer.

Aujourd’hui, l’activité d’Asnelles est essentiellement touristique avec ses nombreuses résidences secondaires, son camping, son parc résidentiel de loisirs, ses gîtes et ses maisons familiales.



Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Pierre Malo    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
407 358 400 408 423 426 450 448 416
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
410 394 407 414 438 375 361 354 375
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
407 365 329 287 243 337 471 323 334
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
303
267
284
334
478
571
589
588
587
2009 2010
583
595
579
591
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. http://www.geoportail.fr/visu2d.Don?ter=metropole modèl {{Ligam web}} : paramètre « titre » mancant
  2. « Géoportail (IGN), couche « Limites Administratives » activée »