Thennes

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Thennes
Thennes

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 48′ 41″ N, 2° 28′ 17″ E
Superfícia 8 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
110 m
32 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
80
Somme Armas deu Departament de Somme
Arrondiment Montdidier
Canton Moreuil
Intercom
248000432
Avre Luce Moreuil
Cònsol Philippe Marotte (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 80110
Còde INSEE 80751

Thennes es una comuna francesa, situada dins lo departament de Somme e la region de Picardia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La rusca de tèrra vegetala es en general pauca épaisse. Jos aquela rusca se tròba:

  • en los vallées dels alluvions de natura tourbeuse ;
  • sus las pendentas inferioras, traversada pel camin de fèrre e fins a la rota nacionala del diluvium roge ;
  • sus la rèsta de las pendentas la craie ;
  • fin finala en la part la mai elevada las argilas constituiscan lo limon dels plateaux.

Los Modèl:Fraction del territòri forman un terren fòrça perméable.

Lo territòri a limitat al nòrd e al nòrd-oèst per la Luce, al oèst pel Avre.

Lo ponch en culminant (110 m aperaquí) es al limit sud del territòri ; d'aquel ponch lo scenari se bassa en pendent doç de totes los costats cap al Avre e la Luce per arribar al ponch çò de mès de bas a lo sieu confluisson (34 m aperaquí).

Tèxte originau de l'article francés

La couche de terre végétale est en général peu épaisse. Sous cette couche on trouve:

  • dans les vallées des alluvions de nature tourbeuse ;
  • sur les pentes inférieures, traversée par le chemin de fer et jusqu'à la route nationale du diluvium rouge ;
  • sur le reste des pentes la craie ;
  • enfin dans la partie la plus élevée les argiles constituent le limon des plateaux.

Les Modèl:Fraction du territoire forment un terrain très perméable.

Le territoire est limité au nord et au nord-ouest par la Luce, à l'ouest par l'Avre.

Le point culminant (110 m environ) est à la limite sud du territoire ; de ce point le plateau s'abaisse en pente douce de tous les côtés vers l'Avre et la Luce pour atteindre le point le plus bas à leur confluent (34 m environ).


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgThennes
Comuna amb 426 abitants (2000)Hailles (2,5km)
Comuna amb 116 abitants (2000)Hangard (3,2km)
Comuna amb 465 abitants (2000)Gentelles (3,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Thennes antany Tanes (1128) benlèu a causa de las tanneries #que i avián establit. A conegut successivament jol nom de : Tanetae, Thennetum, Thanedis, Thanes (1247-1318), Thannes-Thennes (1507), Tranes (1648), Thannes de contunh Thennes[1].

L'istòria de Thennes es fòrça estretament ligada a aquela de Berteaucourt-las-Thennes. N'efièch, Berteaucourt a totjorn dépendue de la parròquia de Thennes, e de la glèisa #que se partejan, jol vocable de Sant Jean-Baptiste per Berteaucourt e de Sant Quentin per Thennes. La tèrra de Thennes aperteniá dempuèi 780 a la abbaye de Corbie. A Modèl:La s- i aviá a Thennes d'aqueles religioses #que i nomenavan çò cònsol e fasián extraire la tourbe. Passa de contunh a títol de fief als senhors de Boves, per tornar a Modèl:La s- als religioses de Corbie[1].

A citar entre los fiefs:

  • lo fief Baubet donat a la carga de caçar los grenouilles quand lo abbé de Corbie vendiá manjar a Thennes ;
  • lo fief del pont de Thennes alavetz a peatge.

En 1589, pendent los guèrras de religion, lo castèl i aguèt pres pel capitani ligueur Lefort.

Thennes I aguèt sens dobte a sofrir de guèrras amb la Espanha a Modèl:La s-, sustot a l'epòca del banc de Corbie en 1636. A aquela data qualques bateliers de Hailles, de Thennes e de Castel #incendiar los aprovisionaments que los Espanhòls destinavan al luòc de Corbie. Louis XIII alavetz a Démuin, los #exemptar de talha eles e los sieus descendents.

Abans la Revolucion francesa de 1789, Thennes' fasiá partida de la prévôté, del bailliage e del eleccion de Montdidier fins en 1749[1].

Après 1749 :

Thennes vei los Cosaques l'an 1814-1815, de contunh l'invasion alemanda en 1870. En 1870, lo poblatz #èsser fòrça experimentat, los Prussiens en avent liurat combat a Mézières (6 km) e a Cachy (4 km). Sus 22 joves gents de Thennes #que combaton ongan-ailà, dos perissin.

Pendent la Primièra Guèrra mondiala, en essent près de la linha de tèsta, lo vilatge #èsser largament destruit, totes los bastiments aguèron tocat. L'atac alemand de la Mes invalid (de març) sus la tèsta Sant-Quentin-La Fère aviá atengut a crear una pòcha d'unitat|80|km {{}} de prigondor en la tèsta anglo-francés. Aquel èra totalament trincat entre los rius Avre e Luce. Lo 27 de març 1918, general Foch, en comandant en cap de las tropas aliadas, #enviar renforts e #cargar la [[Ire Armada (França, Primièra Guèrra mondiala)|Modèl:1re armada francesa]] del general Debeney de estendre la siá tèsta e de manténer a tot prèmi la connexion amb l'armada anglesa del general Gough #que retrocedissiá cap a Villers-Bretonneux e Amians. L'òrdre #èsser doncas donat als franceses de resistir fins a la mòrt sul scenari del Santerre.

Lo general canadien John Edward Bernard Seely, ancian ministre canadien de la guèrra, aviá la siá plaça de commandement a Berteaucourt-las-Thennes en marces 1918. La , las tropas francesas parts de Thennes e de Berteaucourt-las-Thennes contra-#atacar en direccion de Villers-a las-Érables.

  • Dicton : « Es Thennes, quand se li la cedís pas ponch i aja »
Tèxte originau de l'article francés

Thennes autrefois Tanes (1128) peut-être à cause des tanneries qui y étaient établies. Elle est connue successivement sous les nom de : Tanetae, Thennetum, Thanedis, Thanes (1247-1318), Thannes-Thennes (1507), Tranes (1648), Thannes puis Thennes[1].

L'histoire de Thennes est très étroitement liée à celle de Berteaucourt-les-Thennes. En effet, Berteaucourt a toujours dépendue de la paroisse de Thennes, et de l'église qu'elles se partagent, sous le vocable de Saint Jean-Baptiste pour Berteaucourt et de Saint Quentin pour Thennes. La terre de Thennes appartenait depuis 780 à l'abbaye de Corbie. Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle il y avait à Thennes de ces religieux qui y nommaient le maire et faisaient extraire la tourbe. Elle passe ensuite à titre de fief aux seigneurs de Boves, pour revenir au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle aux religieux de Corbie[1].

À citer parmi les fiefs:

  • le fief Baubet donné à charge de chasser les grenouilles quand l'abbé de Corbie venait manger à Thennes ;
  • le fief du pont de Thennes alors à péage.

En 1589, pendant les guerres de religion, le château fut pris par le capitaine ligueur Lefort.

Thennes eut sans doute à souffrir des guerres avec l'Espagne au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, surtout à l'époque du siège de Corbie en 1636. À cette date quelques bateliers de Hailles, de Thennes et de Castel incendièrent les approvisionnements que les Espagnols destinaient à la place de Corbie. Louis XIII alors à Démuin, les exempta de taille eux et leurs descendants.

Avant la Révolution française de 1789, Thennes' faisait partie de la prévôté, du bailliage et de l'élection de Montdidier jusqu'en 1749[1].

Après 1749 :

Thennes voit les Cosaques en 1814-1815, puis l'invasion allemande en 1870. En 1870, le village fut très éprouvé, les Prussiens ayant livré combat à Mézières (6 km) et à Cachy (4 km). Sur 22 jeunes gens de Thennes qui combattent cette année-là, deux périssent.

Pendant la Première Guerre mondiale, étant à proximité de la ligne de front, le village fut largement détruit, toutes les constructions furent touchées. L'attaque allemande du Mes invalid (mars) sur le front Saint-Quentin-La Fère avait réussi à créer une poche de 80 km de profondeur dans le front anglo-français. Celui-ci était totalement rompu entre les rivières Avre et Luce. Le 27 mars 1918, général Foch, commandant en chef des troupes alliées, envoya des renforts et chargea la [[Ire Armée (France, Première Guerre mondiale)|Modèl:1re armée française]] du général Debeney d'étendre son front et de maintenir à tout prix la liaison avec l'armée anglaise du général Gough qui reculait vers Villers-Bretonneux et Amiens. L'ordre fut donc donné aux français de résister jusqu'à la mort sur le plateau du Santerre.

Le général canadien John Edward Bernard Seely, ancien ministre canadien de la guerre, avait son poste de commandement à Berteaucourt-les-Thennes en mars 1918. Le Mes invalid (août), les troupes françaises parties de Thennes et de Berteaucourt-les-Thennes contre-attaquèrent en direction de Villers-aux-Érables.

  • Dicton : « Il est d'les Thennes, quand on n'l'y cède point y tienne »


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Philippe Marotte    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
247 204 244 323 410 410 455 496 511
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
492 510 503 501 507 506 506 483 439
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
396 412 403 213 252 191 213 213 208
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
195
218
256
298
338
355
422
432
460
2009 2010
470
475
470
474
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0, 1,1, 1,2, 1,3, 1,4 et 1,5 Diccionari istoric e archéologique de la Picardie Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « D » est défini plusieurs fois avec des contenus différents