Grand-Laviers

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Grand-Lavier
Grand-Laviers

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 07′ 51″ N, 1° 47′ 05″ E
Superfícia 9,5 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
67 m
2 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
80
Somme Armas deu Departament de Somme
Arrondiment Abbeville
Canton Abbeville-Nord
Intercom
248000556
de l'Abbevillois
Cònsol Serge Letellier (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 80132
Còde INSEE 80385

Grand-Lavier en picard ( Grand-Laviers en francés) es una comuna francesa, situada dins lo departament de Somme e la region de Picardia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Grand-Laviers, situat sus l' anciana rota comerciala de Abbeville a Carrièra, e surplombant recentament lo fons del estuaire de la Soma, a perdut de la siá importància amb lo recul de la mar ligada al ensablement de la baia. Vilatge bastit a flanc de serral al nòrd del fleuve, a vorejat :

  • a l'oèst pels tucs del Bòsc de Bonance, ancian bòsc de Abbeville,
  • al sud, per la linha de camin de fèrre de Abbeville al Tréport, e mai enlà pel canal maritim de la Soma,
  • a l'èst pels faubourgs de Abbeville.
Tèxte originau de l'article francés

Grand-Laviers, situé sur l'ancienne route commerciale d'Abbeville à Rue, et surplombant naguère le fond de l'estuaire de la Somme, a perdu de son importance avec le recul de la mer lié à l'ensablement de la baie. Village construit à flanc de coteau au nord du fleuve, il est bordé :

  • à l'ouest par les collines du Bois de Bonance, ancienne forêt d'Abbeville,
  • au sud, par la ligne de chemin de fer d'Abbeville au Tréport, et au-delà par le canal maritime de la Somme,
  • à l'est par les faubourgs d'Abbeville.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgGrand-Laviers
Comuna amb 718 abitants (2000)Cambron (2,3km)
Comuna amb 24142 abitants (2000)Abbeville (3,8km)
Comuna amb 237 abitants (2000)Yonval (4,2km)
Comuna amb 209 abitants (2000)Cahon (4,6km)
Comuna amb 398 abitants (2000)Saigneville (5,3km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Los anals del Abbaye Sant-Bertin informan #qu'en 882, del temps que los Normands saquejaven lo abbaye de Sant-Quentin, Carloman II, après divèrsas manœuvres esterilas, establís lo sieu camp près de Laviers per los barrar lo passatge cap a la mar. Modèl:Loupe A Modèl:La s-, una motte castrale a bastit cap a la nautor de la còsta de Laviers, « a lo-dessous del bòsc e de la granja de Tofflet[1], Sus un pichon cap #que s'avança cap a la baia ». En 1137, la charte concedida a Abbeville pel comte de Ponthieu menciona « Laveriœ », e en 1177, una donation facha per Texans de Ponthieu a la léproserie dels fraires del Val, a Abbeville, menciona lo don d'un bòsc, generalament identificada coma lo bòsc de Bonance. Lo défrichement d'un bòsc situat en l'actual « Val als Lépreux », entre Laviers e Buigny-Sant-Maclou i auriá démarré dempuèi 1164.

Pauc après los començaments de la Guèrra de #Cent Ans, en 1349, lo comte de Ponthieu confisqui lo fief de Laviers a la familha de Nivi e lo vend als Chartreux. Aquel fief s'estend de Millencourt (près de Sant-Riquier) a Cambron, e comanda la rota de Abbeville a Carrièra, ont a extrach la sal. En 1416, lo fief a atribuit a Raoul lo Prudent, aconselhar del rei de Angleterre. En 1451, Charles VII confisqui lo fief e l'atribuissi a Texans de Belleval, maréchal de Ponthieu. En 1455, una escarmouche a l'entorn de Laviers empedís las naus de Philippe lo Bon de desembarcar sul marge sud del estuaire de la Soma. En 1480, Louis XI crompa la distincion de Laviers e ne fa don a la Capèla del Sant Esperit de Carrièra. Lo capítol de Sant-Vulfran de Abbeville rachète una part de la distincion de Laviers en 1618 e, en 1696, barra definitivament la maladrerie del Val dels Lépreux.

En 1777, al continuament de la obstruction d'un braç de la Soma a Sant-Valery-sus-Soma, las autoritats considèran la realizacion d'un canal maritim entre Abbeville e lo estuaire, a Santa-Valery meteissa. Los trabalhs començan en 1786 mas lor cal èsser interromputs dempuèi 1793 davant las dificultats tecnicas (fach impossible de fondar las écluses en lo lièch de alluvions) e sustot la reaccion dels proprietaris de Basses-Camps, éleveurs de ramaderia de prés salats. Los trabalhs reprenon pas que sus òrdre de Bonaparte l'an 1802, #que considèra de far de Sant-Valery-sus-Soma un pòrt de guèrra. Los trabalhs se prossegueixen en 1810, amb trabalh de presoèrs de guèrra espanhòla als trabalhs de terrassement, e lo canal maritim a inaugurat l'an 1827.

En 1840, Laviers pren lo nom de Grand-Laviers, e de 1845 a 1850, se bastís la linha de camin de fèrre de Abbeville a Étaples, tròç constitutiu de la linha Apòstes-Boulogne. A Grand-Laviers, lo lièch de la vièlha Soma es remblayé per metre la via. La Primièra Guèrra mondiala estàlvia relativament lo pòble, #qu'alberga de tropas de auxiliars coloniaux indis, mas en mai 1940, lo vilatge parteja lo triste astre de Abbeville. A liberat per las tropas britanicas n'en agost 1944.

En 1953, una escòla primària a bastit a Granda-Laviers, e l'an seguent, lo Œuvre de las Pupil·les de l'Escòla Publica ereta de la familha de Jusancourt un castèl #que protegís dempuèi aquela data un institut médico-pédagogique plan conegut en la region.

Lo 2 de mai de 1976, la municipalitat de Pichon Laviers a ligat a la municipalitat de Granda-Laviers.

Tèxte originau de l'article francés

Les annales de l'Abbaye Saint-Bertin rapportent qu'en 882, tandis que les Normands pillaient l'abbaye de Saint-Quentin, Carloman II, après diverses manœuvres stériles, établit son camp près de Laviers pour leur barrer le passage vers la mer. Modèl:Loupe Au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, une motte castrale est construite vers le haut de la côte de Laviers, « au-dessous du bois et de la ferme de Tofflet[2], sur un petit cap qui s'avance vers la baie ». En 1137, la charte accordée à Abbeville par le comte de Ponthieu mentionne « Laveriœ », et en 1177, une donation faite par Jean de Ponthieu à la léproserie des frères du Val, à Abbeville, mentionne le don d'une forêt, généralement identifiée comme le bois de Bonance. Le défrichement d'une forêt située dans l'actuel « Val aux Lépreux », entre Laviers et Buigny-Saint-Maclou aurait démarré dès 1164.

Peu après les débuts de la Guerre de Cent Ans, en 1349, le comte de Ponthieu confisque le fief de Laviers à la famille de Nivi et le vend aux Chartreux. Ce fief s'étend de Millencourt (près de Saint-Riquier) à Cambron, et commande la route d'Abbeville à Rue, où est extrait le sel. En 1416, le fief est attribué à Raoul le Sage, conseiller du roi d'Angleterre. En 1451, Charles VII confisque le fief et l'attribue à Jean de Belleval, maréchal de Ponthieu. En 1455, une escarmouche autour de Laviers empêche les navires de Philippe le Bon de débarquer sur la rive sud de l'estuaire de la Somme. En 1480, Louis XI achète la seigneurie de Laviers et en fait don à la Chapelle du Saint Esprit de Rue. Le chapitre de Saint-Vulfran d'Abbeville rachète une partie de la seigneurie de Laviers en 1618 et, en 1696, ferme définitivement la maladrerie du Val des Lépreux.

En 1777, à la suite de l'obstruction d'un bras de la Somme à Saint-Valery-sur-Somme, les autorités envisagent la réalisation d'un canal maritime entre Abbeville et l'estuaire, à Saint-Valery même. Les travaux commencent en 1786 mais doivent être interrompus dès 1793 devant les difficultés techniques (impossibilité de fonder les écluses dans le lit d'alluvions) et surtout la réaction des propriétaires de Bas-Champs, éleveurs de bétail de prés salés. Les travaux ne reprennent que sur ordre de Bonaparte en 1802, qui envisage de faire de Saint-Valery-sur-Somme un port de guerre. Les travaux se poursuivent en 1810, avec emploi de prisonniers de guerre espagnols aux travaux de terrassement, et le canal maritime est inauguré en 1827.

En 1840, Laviers prend le nom de Grand-Laviers, et de 1845 à 1850, on construit la ligne de chemin de fer d'Abbeville à Étaples, tronçon constitutif de la ligne Paris-Boulogne. À Grand-Laviers, le lit de la vieille Somme est remblayé pour poser la voie. La Première Guerre mondiale épargne relativement le village, qui héberge des troupes d'auxiliaires coloniaux indiens, mais en mai 1940, le village partage le triste sort d'Abbeville. Il est libéré par les troupes britanniques en août 1944.

En 1953, une école primaire est construite à Grand-Laviers, et l'année suivante, l'Œuvre des Pupilles de l'École Publique hérite de la famille de Jusancourt un château qui abrite depuis cette date un institut médico-pédagogique bien connu dans la région.

Le 2 mai 1976, la commune de Petit Laviers est rattachée à la commune de Grand-Laviers.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Serge Letellier    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
245 203 191 220 243 252 283 293 310
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
306 304 281 267 301 277 271 223 227
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
244 235 245 256 275 255 283 259 269
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
352
252
246
395
423
372
348
344
336
2009 2010
335
375
333
374
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. auj. Bòsc de Bonance.
  2. auj. bois de Bonance.