Aveluy

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Avluy (Sonme)
Aveluy

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 50° 01′ 27″ N, 2° 39′ 32″ E
Superfícia 6,64 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
129 m
57 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
80
Somme Armas deu Departament de Somme
Arrondiment Péronne
Intercom
248000747
du Pays du Coquelicot
Cònsol Christophe Buisset (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Avellolucien(ne)(s) (en francés)
Còde postal 80300
Còde INSEE 80047
village d'Aveluy

Avluy (Sonme) en picard ( Aveluy en francés) es una comuna francesa, situada dins lo departament de Somme e la region de Picardia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Aveluy Es una municipalitat al nòrd e limitrophe de Albert, çò cap de luòc de costat. Aveluy Vei passar lo riu Àncora, la via de camin de fèrre SNCF Linha París - Lille, e la rota départementale D50 Albert - Miraumont e #que pren la D9 abans Achiet-lo-Pichon, en lo -Calava.

Tèxte originau de l'article francés

Aveluy est une commune au nord et limitrophe d'Albert, le chef lieu de canton. Aveluy voit passer la rivière Ancre, la voie de chemin de fer SNCF Ligne Paris - Lille, et la route départementale D50 Albert - Miraumont et qui rejoint la D9 avant Achiet-le-Petit, dans le Pas-de-Calais.


= Albert

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgAveluy
Comuna amb 165 abitants (2000)Authuille (2,2km)
Comuna amb 10027 abitants (2000)Albert (2,3km)
Comuna amb 511 abitants (2000)Bouzincourt (3,4km)
Comuna amb 106 abitants (2000)Thiepval (4,1km)
Comuna amb 1316 abitants (2000)Méaulte (4,5km)
Comuna amb 498 abitants (2000)Fricourt (5,2km)
Comuna amb 236 abitants (2000)Pozières (5,2km)
Comuna amb 119 abitants (2000)Contalmaison (5,2km)
Comuna amb 241 abitants (2000)Englebelmer (5,4km)
Comuna amb 442 abitants (2000)Dernancourt (5,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Es incontestable que los Chevaliers de Aveluy son issus de l'ostal de Beauvois. #Portar totes un écu cargat d'un leon, a la bordure festonnée, o ondée. Aqueles mòbles son demorats dins l'Ostal de Aveluy, amb las émaux e de metals d'originas. Lo cri dels Beauvois èra : Wallincourt. An conservat lo remembre d'una extraction d'aquel Ostal ? Aveluy #Aver los sieus ancians senhors, e existissián abans la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, mas portavan pas lo nom d'aquel país. Qualques #servir los Païses-Basses, mas fòrça #servir Bourgogne. Una met s'establís en Brabant. Ja, en 1380, se ligava la partícula al patronyme, mas sovent, s'agissiá d'un cadet d'una familha, mas aquel èra pas pas una généralité. Joannes (Jean) de Aveluy #èsser al nombre dels parelhs #que souscrirent la charte de la municipalitat d'Albert. #Èsser de còps confondut amb Texans de Auvillœ, es-a dire Ovillers, #que lududes èra tanben presenta. Los Chevaliers de Aveluy, #participar a las Crosadas, e egalament a las batalhas de Crécy, e de Azincourt, amb la fin que se demorès de Franceses.

La Patrona de Aveluy es Santa-Fare. Lo sieu culte pas se #difondre en defòra del diocèse de Meaux #qu'a Modèl:La s- ont se #distribuir las siás reliques dins divèrsas glèisas. Coma la glèisa dédiée a Santa-Fare, o Far (celèbra lo 7 d'octòbre), abbesse de Farmoutier-en-Brie, e mòrta l'an 655, la érection de la parròquia poiriá pas gaire remontar #qu'a Modèl:La s mini- o Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. #Èsser desservie primitivement pel prieuré de Brebières #que n'èra fòrça sarrat. Un sacerdòt séculier se reservava tota la dîme amb lo nomentament a la curació, #que los titulars coneguts #èsser de Senhors Dehen, bienfaiteur dels paures, en 1684 ; Philippe Latiffy, ancian curé de Bray, en 1693 ; Gouy ; Dufour ; Wable ; (de) Warvillers, e Messio. Los Senhors de Aveluy, se #trobar confonduts, a Modèl:La s-, amb los Senhors de Beauvois, o Beauvoir, parròquia de la ancià doyenné de Ham, en Vermandois. En 1213 e 1240, la prévôté de Tencha (Àncora ; Albert), e la distincion de Aveluy, n'aguèron atribuit a Élisabeth, la vièlha Comtesse de Sant-Pol, Madama de Aveluy (1179-1263). Ela épousa Gaucher III Senhor de Châtillon, Crècy, e Pierrefonds. Élisabeth #Liberar de tot servici laïc, setze periodics de tèrras de lo sieu fief e domeni sièis a la Crotz Bellehim, a Aveluy, e #aprovar la crompa #qu'en #far las lépreux de Tencha (Albert) a Gautier lo Roux, bourgeois d'aquela vila. La distincion de Aveluy i aguèt separat d'aquela de Beauvoir, a la fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, e #èsser dirèctament atribuida al un dels membres d'aquela familha. Es aital coma #aparéisser sobtadament en 1424 Jean de Aveluy, dicha Lioncel (Lionel), en qualitat de capitana del castèl de Tencha (Albert). Se #fixar pendent pauc de temps a Aveluy, e es lo ancêtre dels Daveluy d'uèi. A ludut #que #ligar, oficialament, la partícula al patronyme. Se serà d'acòrdi per reconéisser/reconéisser qu'aquel nom existissiá antérieurement a aquela data, doncas que divèrsas chevaliers #prene lo nom de Aveluy. De còps, se pòt trobar, per un patronyme, lo qualificatiu Bâtard. Aquela paraula i aguèt emplegat al quite sens del tèrme, e a pas pas la connotation negatiua emplegada de los nòstres jorns. La distincion de Aveluy #desaparéisser fins a Modèl:La s-, ont aquel domeni, #que levava del marquisat d'Albert, apertenguèsse al Baron de Linars. L'unic hereva, Hermine de Linars, lo #transmetre al Marques de Fléchin #que la descendència se #apagar en 1852. Aveluy I n'aguèt destruit pendent las guèrras de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, e pendent la Granda Guèrra, en 1916. Es important de soslinhar #qu'en 1777, aparegut una labor, Tresaur généalogique, o d'extraches títols ancians, per Dom Philippe Joseph Caffiaux, religioses bénédictin de la Congrégation de Sant-Maur, e #que tanh los Ostals e de familhas de França, e dels environs, conegudas l'an 1400, o per endavant. En la siá labor, Dom Caffiaux anòta que l'Ostal nòble de Aveluis tirava lo sieu nom d'un vilatge en Picardie, près de la vila de Tencha, auj. Albert.

Tèxte originau de l'article francés

Il est incontestable que les Chevaliers d’Aveluy sont issus de la maison de Beauvois. Ils portèrent tous un écu chargé d’un lion, à la bordure festonnée, ou ondée. Ces meubles sont restés dans la Maison d’Aveluy, avec les émaux et métaux d’origines. Le cri des Beauvois était : Wallincourt. Ont-ils conservé le souvenir d’une extraction de cette Maison ? Aveluy eut ses anciens seigneurs, et existaient avant le Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, mais ils ne portaient pas le nom de ce pays. Certains servirent les Pays-Bas, mais beaucoup servirent Bourgogne. Une branche s’établit en Brabant. Déjà, en 1380, on rattachait la particule au patronyme, mais souvent, il s’agissait d’un cadet d’une famille, mais ce n’était pas une généralité. Joannes (Jean) d’Aveluy fut au nombre des pairs qui souscrirent la charte de la commune d’Albert. Il fut parfois confondu avec Jean d’Auvillœ, c'est-à-dire Ovillers, qui lui aussi était présent. Les Chevaliers d’Aveluy, participèrent aux Croisades, et également aux batailles de Crécy, et d’Azincourt, afin que l’on restât Français.

La Patronne d’Aveluy est Sainte-Fare. Son culte ne se répandit en dehors du diocèse de Meaux qu’au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle où on distribua ses reliques à diverses églises. Comme l’église dédiée à Sainte-Fare, ou Faire (fête le 7 octobre), abbesse de Farmoutier-en-Brie, et morte en 655, l’érection de la paroisse ne pourrait guère remonter qu’au Modèl:S mini- ou Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Elle fut desservie primitivement par le prieuré de Brebières qui en était très rapproché. Un prêtre séculier se réservait toute la dîme avec la nomination à la cure, dont les titulaires connus furent Messieurs Dehen, bienfaiteur des pauvres, en 1684 ; Philippe Latiffy, ancien curé de Bray, en 1693 ; Gouy ; Dufour ; Wable ; (de) Warvillers, et Messio. Les Seigneurs d’Aveluy, se trouvèrent confondus, au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, avec les Seigneurs de Beauvois, ou Beauvoir, paroisse de l’ancien doyenné de Ham, en Vermandois. En 1213 et 1240, la prévôté d’Encre (Ancre ; Albert), et la seigneurie d’Aveluy, furent attribuées à Élisabeth, la vieille Comtesse de Saint-Pol, Dame d’Aveluy (1179-1263). Elle épousa Gaucher III Seigneur de Châtillon, Crècy, et Pierrefonds. Élisabeth libéra de tout service laïc, seize journaux de terres de son fief et domaine sis à la Croix Bellehim, à Aveluy, et approuva l’achat qu’en firent les lépreux d’Encre (Albert) à Gautier le Roux, bourgeois de cette ville. La seigneurie d’Aveluy fut séparée de celle de Beauvoir, à la fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, et fut directement attribuée à l’un des membres de cette famille. C’est ainsi qu’apparut subitement en 1424 Jean d’Aveluy, dit Lioncel (Lionel), en qualité de capitaine du château d’Encre (Albert). Il se fixa pendant peu de temps à Aveluy, et est l’ancêtre des Daveluy d’aujourd’hui. C’est lui qui rattacha, officiellement, la particule au patronyme. On sera d’accord pour reconnaître que ce nom existait antérieurement à cette date, puisque plusieurs chevaliers prirent le nom d’Aveluy. Parfois, on peut trouver, pour un patronyme, le qualificatif Bâtard. Ce mot fut employé au sens propre du terme, et n’a pas la connotation négative employée de nos jours. La seigneurie d’Aveluy disparut jusqu’au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, où ce domaine, qui relevait du marquisat d’Albert, appartînt au Baron de Linars. L’unique héritière, Hermine de Linars, le transmit au Marquis de Fléchin dont la descendance s’éteignit en 1852. Aveluy fut détruit durant les guerres du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, et pendant la Grande Guerre, en 1916. Il est important de signaler qu’en 1777, paru un ouvrage, Trésor généalogique, ou extrait des titres anciens, par Dom Philippe Joseph Caffiaux, religieux bénédictin de la Congrégation de Saint-Maur, et qui concerne les Maisons et familles de France, et des environs, connues en 1400, ou auparavant. Dans son ouvrage, Dom Caffiaux note que la Maison noble d’Aveluis tirait son nom d’un village en Picardie, près de la ville d’Encre, auj. Albert.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Christophe Buisset    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
316 295 329 340 390 438 393 387 371
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
375 401 400 402 407 409 431 445 456
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
457 427 444 189 383 478 534 524 476
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
523
559
584
547
514
525
497
499
501
2009 2010
503
520
501
518
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]