Berteaucourt-lès-Thennes

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Bérteucourt-Teinne
Berteaucourt-lès-Thennes

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 48′ 50″ N, 2° 27′ 55″ E
Superfícia 2,62 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
107 m
33 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
80
Somme Armas deu Departament de Somme
Arrondiment Montdidier
Canton Moreuil
Intercom
248000432
Avre Luce Moreuil
Cònsol Jean-Luc Vasseur (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 80110
Còde INSEE 80094

Bérteucourt-Teinne en picard ( Berteaucourt-lès-Thennes en francés) es una comuna francesa, situada dins lo departament de Somme e la region de Picardia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La vallée de la Luce (pichon riu #que separa Berteaucourt de Thennes) e afluent del Avre es fòrça estrecha. L'altitud culminante de la municipalitat arribada a 105 mètres e lo ponch çò de mès de bas, suls bòrds de la Luce a aperaquí 34 mètres.

Berteaucourt A situat a aperaquí 80 km de la Mange

Tèxte originau de l'article francés

La vallée de la Luce (petite rivière qui sépare Berteaucourt de Thennes) et affluent de l'Avre est très étroite. L'altitude culminante de la commune atteint 105 mètres et le point le plus bas, sur les bords de la Luce à environ 34 mètres.

Berteaucourt est située à environ 80 km de la Manche

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgBerteaucourt-lès-Thennes
Comuna amb 432 abitants (2000)Thennes (0,8km)
Comuna amb 426 abitants (2000)Hailles (1,7km)
Comuna amb 465 abitants (2000)Gentelles (3,8km)
Comuna amb 116 abitants (2000)Hangard (4,0km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

L'istòria de Berteaucourt-lès-Thennes es fòrça estretament ligada a aquela de Thennes. N'efièch, Berteaucourt a totjorn dépendue de la parròquia de Thennes, e de la glèisa #que se partejan jol vocable de Sant Jean-Baptiste

Demòra pas cap de traça de l'epòca gauloise ni de l'aucupacion romaine. S'es descobèrt totun sul territòri de las pigassas de l'epòca préhistorique.

Berteaucourt Data sens dobte de l'epòca mérovingienne, mas #èsser longtemps amassat a Thennes.

La distincion de Berteaucourt consistissiá en 12 periodics de tèrras, 6 periodics de prés e en censives.
Çò de mès d'ancian senhor conegut es, en 1337, Sangler de Berteaucourt de contunh Jean de Berteaucourt de contunh Balthazar de Berteaucourt en 1559. La veusa d'aquel darrièr, Ostal de Mont, douairière de la tèrra, épousa en segond noce Philippe de la Roze #que #vendre la distincion a Philippe de Sacquespée, genet, sieur de Thézy. La distincion #demorar en la familha de Sacquespée fins a la Revolucion. Lo darrièr senhor #èsser Nicolas René Suzanne de Sacquespée. Lo castèl primitif èra a Thennes; reconstruit en 1869 a #èsser destruit en lo moment de la Primièra Guèrra mondiala[1].

Tot permet de supausar que Berteaucourt e Thennes #sofrir estralls dels Normands e de la guèrra de #Cent Ans malgrat aiçò i a pas cap de document précis a aquel afar.

Berteaucourt Pas #poder escapar a las consequéncias de las guèrras del Sègle XVII amb los Espanhòls, ni la misèria #que regnava en la region pendent tot aquel periòde e lo Sègle XVIII.

Abans la Revolucion Berteaucourt fasiá partida de[1] Prévôté de Fouilloy eleccion d'Amians de contunh de Montdidier Bailliage de Amians Intendance de Picardie Graèr a sal d'Amians de contunh de Corbie l'an 1726.
I a pas cap de remembre del periòde de la Revolucion francesa.

Lo país viu los Cosaques en 1814 - 1815.

Pendent la guèrra de 1870 en lo moment de l'invasion alemanda lo vilatge de Berteaucourt #èsser fòrça experimentada. La lo país #èsser entre dos fuòcs : los Franceses al nòrd, los Alemands al sud, se se es batut fins dins las carrièras del pòble, dels incendis aguèron luòc.

Pendent la guèrra de 1914-1918, en essent près de la linha de tèsta, lo vilatge #èsser largament destruit, totes los bastiments aguèron tocat, aital coma lo cementèri.
L'atac alemand de la Mes invalid (de març) sus la tèsta Sant-Quentin - La Fère aviá atengut a crear una pòcha d'unitat|80|km {{}} de prigondor en la tèsta anglo-francés. Aquel èra totalament trincat entre los rius Avre e Luce.
La Mes invalid (de març), lo general Foch, en comandant en cap de las tropas aliadas, #enviar renforts e #cargar la [[Ire Armada (França, Primièra Guèrra mondiala)|Modèl:1re armada francesa]] del general Debeney de estendre la siá tèsta e de manténer a tot prèmi la connexion amb l'armada anglesa del general Gough #que retrocedissiá cap a Villers-Bretonneux e Amians.
L'òrdre #èsser doncas donat als Franceses de resistir fins a la mòrt sul scenari del Santerre.
Lo general canadien John Edward Bernard Seely, ancian ministre canadien de la guèrra, aviá la siá plaça de commandement a Berteaucourt-lès-Thennes en en març 1918. La , las tropas francesas parts de Thennes e de Berteaucourt-lès-Thennes contra-#atacar en direccion de Villers-a las-Érables.

Lo 23 de genièr 1956, Berteaucourt ven Berteaucourt-lès-Thennes [2].

Tèxte originau de l'article francés

L'histoire de Berteaucourt-lès-Thennes est très étroitement liée à celle de Thennes. En effet, Berteaucourt a toujours dépendue de la paroisse de Thennes, et de l'église qu'elles se partagent sous le vocable de Saint Jean-Baptiste

Il ne reste aucune trace de l'époque gauloise ni de l'occupation romaine. On a découvert cependant sur le territoire des haches de l'époque préhistorique.

Berteaucourt date sans doute de l'époque mérovingienne, mais fut très longtemps réuni à Thennes.

La seigneurie de Berteaucourt consistait en 12 journaux de terres, 6 journaux de prés et en censives.
Le plus ancien seigneur connu est, en 1337, Sangler de Berteaucourt puis Jean de Berteaucourt puis Balthazar de Berteaucourt en 1559. La veuve de ce dernier, Marie de Mont, douairière de la terre, épousa en seconde noce Philippe de la Roze qui vendit la seigneurie à Philippe de Sacquespée, écuyer, sieur de Thézy. La seigneurie resta dans la famille de Sacquespée jusqu'à la Révolution. Le dernier seigneur fut Nicolas René Suzanne de Sacquespée. Le château primitif était à Thennes; reconstruit en 1869 il a été détruit lors de la Première Guerre mondiale[1].

Tout permet de supposer que Berteaucourt et Thennes souffrirent des ravages des Normands et de la guerre de Cent Ans cependant il n'y a aucun document précis à ce sujet.

Berteaucourt ne put échapper aux conséquences des guerres du Sègle XVII avec les Espagnols, ni la misère qui régnait dans la région pendant toute cette période et le Sègle XVIII.

Avant la Révolution Berteaucourt faisait partie de[1]

Il n'y a aucun souvenir de la période de la Révolution française.

Le pays vit les Cosaques en 1814 - 1815.

Durant la guerre de 1870 lors de l'invasion allemande le village de Berteaucourt fut fort éprouvé. Le le pays fut entre deux feux : les Français au nord, les Allemands au sud, on s'est battu jusque dans les rues du village, des incendies eurent lieu.

Pendant la guerre de 1914-1918, étant à proximité de la ligne de front, le village fut largement détruit, toutes les constructions furent touchées, ainsi que le cimetière.
L'attaque allemande du Mes invalid (mars) sur le front Saint-Quentin - La Fère avait réussi à créer une poche de 80 km de profondeur dans le front anglo-français. Celui-ci était totalement rompu entre les rivières Avre et Luce.
Le Mes invalid (mars), le général Foch, commandant en chef des troupes alliées, envoya des renforts et chargea la [[Ire Armée (France, Première Guerre mondiale)|Modèl:1re armée française]] du général Debeney d'étendre son front et de maintenir à tout prix la liaison avec l'armée anglaise du général Gough qui reculait vers Villers-Bretonneux et Amiens.
L'ordre fut donc donné aux Français de résister jusqu'à la mort sur le plateau du Santerre.
Le général canadien John Edward Bernard Seely, ancien ministre canadien de la guerre, avait son poste de commandement à Berteaucourt-lès-Thennes en mars 1918. Le Mes invalid (août), les troupes françaises parties de Thennes et de Berteaucourt-lès-Thennes contre-attaquèrent en direction de Villers-aux-Érables.

Le 23 janvier 1956, Berteaucourt devient Berteaucourt-lès-Thennes [3].


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jean-Luc Vasseur    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
264 286 292 371 411 441 476 494 501
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
512 517 528 517 514 515 490 493 465
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
404 366 361 258 296 278 267 291 340
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
303
291
281
356
411
431
378
376
370
2009 2010
394
398
419
424
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Diccionari istoric e archéologique de la Picardie. Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « D » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  2. Istòria de Berteaucourt-lès-Thennes
  3. Histoire de Berteaucourt-lès-Thennes