Saint-Calais

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Saint-Calais
Saint-Calais

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Saint-Calais - Hôtel de ville.jpg|center|280px|link=|border]]
L'otèl de vila
[[Fichièr:Blason ville fr Saint-Calais (Sarthe).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 55′ 16″ N, 0° 44′ 38″ E
Superfícia 22,76 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
163 m
87 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
52
Païses de Léger Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg
Departament
72
Sarthe Armas deu Departament de Sarthe
Arrondiment Mamers
Canton Saint-Calais (capluòc)
Intercom
247200496
du Pays Calaisien
Cònsol Michel Letellier-Canu (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Calaisien ou Saint-Calaisien (en francés)
Còde postal 72120
Còde INSEE 72269

Saint-Calais es una comuna francesa, situada dins lo departament de Sarthe e la region dels Païses de Léger.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Sant-Calava a situat a 30 quilomètres a l'oèst de Vendôme e a 45 quilomètres a l'èst del Mans. Sant-Calava es al bòrd d'un pichon riu, lo Anille, #qu'es un afluent de la Braye

Tèxte originau de l'article francés

Saint-Calais est située à 30 kilomètres à l'ouest de Vendôme et à 45 kilomètres à l'est du Mans. Saint-Calais est au bord d'une petite rivière, l'Anille, qui est un affluent de la Braye


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSaint-Calais
Comuna amb 544 abitants (2000)Montaillé (3,7km)
Comuna amb 336 abitants (2000)Écorpain (6,5km)
Comuna amb 198 abitants (2000)Rahay (7,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
  • L'implantacion umana a Sant-Calava es pas vertadièrament testificada #qu'a partir de l'epòca gallo-romaine, amb la mencion en los tèxtes d'una villa Gajani. Mas la fondacion de la vila ven efectiva a la Modèl:Vida sègle. Carileph, Una ermita s'installa suls bòrds de la Anille per fondar una comunitat religiosa. Lo rei franc Childebert lududes atribuissi un domeni #que permet la fondacion d'una abbaye. Un bourg se desvolòpa a l'entorn d'aquela abbaye #que recep de nombroses pelegrins.
  • Lo abbaye de Sant-Calava, dempuèi 616, es alavetz considerada coma la una de las mai importantas e la una de las mai ancianas fondacions monastiques del Vendômois a la Mièja Edat.
  • Cap a 865, lo abbaye e lo bourg an destruit pels Normands.
  • La vila possedís alavetz doas bourgs, lo un a l'entorn de la abbaye marge drech e l'autre a l'entorn del castèl bastit per Guillaume de Sant-Calava l'an 1026, marge esquèrre.
  • En 1365, lo rei de França Charles V autoriza lo Abbaye a bastir una enceinte fortificada per se defendre de las bandas anglesas e de las pillards. Lo abbaye ven alavetz la una dels mai poderosas del Maine. Malgrat aiçò, en 1424, après la paissièra de las Mans, de las tropas anglesas prenon de assaut las remparts de la abbaye, saquegen e destruisson tot. Los estralls de la guèrra de #Cent Ans estalviaràn pas pas lo abbaye e lo bourg. A la fin del Modèl:XVe s, de nòvas fortificacions an bastit.
  • En 1457, lo abbaye e lo molin Art auràn ocupat e incendiats pels Angleses.
  • En 1562 (28-31 de mai) : una massacre de protestants a luòc a Sant-Calava. Los fraires en essent de complices d'aquela massacre, lo senhor de Cogners, en protestant, trai lo prieur e qualques fraires, lo abbaye a tocat unas segondas fes pel fuòc, incendiada per las Calvinistes. La restauracion serà lenta, a causa de dificultats economicas..
  • Lo chausson a las pomas, de junh en octòbre 1630 : la vila a tocat per una terribla epidèmia de dysentrie #que décime los dos-tèrces de la populacion. Amb la fin de venir n'ajuda als sieus abitants, e segon la legenda, la châtelaine de Sant-Calava distribuissi als nécessiteux, un brouet de farina e de pomas. D'aqueles ingrédients somaris, nait « lo pâté a las pomas », trucat uèi « chausson a las pomas ». Ne remembrar d'aquel gèst, e de la granda procession organizada per implorer Dieu, la fèsta del chausson a las pomas a celebrat la primièra dimenjada de setembre dempuèi mai de 380 ans.
  • La Confrérie del chausson a las pomas convida las Calaisiens e los visitants a degustar cada primièr dimenge de setembre, suls quais del Anille, la « sopa a la camba de bouâ ». Aquela sopa se compausa de de jarrets de bœuf, de veau e de pòrc, codudi amb de la dinde en d'enòrmas marmites. Lo tot en un bouillon amb navets, poireaux, céleris e de carròtas. Una ora abans de servir, per « aleugerir » lo tot, s'apond de cueishas de pols e dels cervelas truffés e pistachés. Aquela bona recèpta, #que datariá de Henri IV, ven en complement de la tradicionala « terrine de la Anille », prèviament degustada.
  • A la Revolucion francesa, la abbaye a saquejat e partiellement cremada. A cedit dins la vila e al domeni public.


Un nòu centre urban modèrn apareis a partir d'un esquèma de voirie nòu. Totas las equipas tradicionalas d'una vila del Modèl:XIXe s se concentran dins aquela zòna : lo tribunal e Las lòtjas, aquelas bastissas son édifiés jols plànols de l'arquitectura Eugène Landron. Lo teatre - musèu - bibliotèca a inaugurat l'an 1889 en preséncia de Charles Garnier, #que la familha n'es procedenta de Sant-Calava. La preson de la vila se tròba sul marge drech e la jos-prefectura sul marge esquèrre. #Èsser cap de-luòc de district de 1790 a 1795 e jos-prefectura de 1800 a 1926.


Lo Sègle XX vei la clausura de la jos-prefectura l'an 1926, la clausura de la linha de camin de fèrre Mamers-Sant Calava l'an 1976.


Creacion d'una zòna de proteccion del patrimòni architectural, urban e paysager (ZPPAUP) l'an 1999 per revitaliser lo marc de vida.
En 2010, lo tribunal d'instància e de polícia barre las siás pòrtes continuament a la reforma de la mapa judiciala.

Tèxte originau de l'article francés
  • L'implantation humaine à Saint-Calais n'est véritablement attestée qu'à partir de l'époque gallo-romaine, avec la mention dans les textes d'une villa Gajani. Mais la fondation de la ville devient effective au Modèl:VIe siècle. Carileph, un ermite s'installe sur les bords de l'Anille pour fonder une communauté religieuse. Le roi franc Childebert lui attribue un domaine qui permet la fondation d'une abbaye. Un bourg se développe autour de cette abbaye qui reçoit de nombreux pèlerins.
  • L'abbaye de Saint-Calais, dès 616, est alors considérée comme l'une des plus importantes et l'une des plus anciennes fondations monastiques du Vendômois au Moyen Âge.
  • Vers 865, l'abbaye et le bourg sont détruits par les Normands.
  • La ville possède alors deux bourgs, l'un autour de l'abbaye rive droite et l'autre autour du château construit par Guillaume de Saint-Calais en 1026, rive gauche.
  • En 1365, le roi de France Charles V autorise l'Abbaye à construire une enceinte fortifiée pour se défendre des bandes anglaises et des pillards. L'abbaye devient alors l'une des plus puissantes du Maine. Pourtant, en 1424, après la prise du Mans, des troupes anglaises prennent d'assaut les remparts de l'abbaye, pillent et détruisent tout. Les ravages de la guerre de Cent Ans n'épargneront pas l'abbaye et le bourg. À la fin du Modèl:XVe s, de nouvelles fortifications sont construites.
  • En 1457, l'abbaye et le moulin Art seront occupés et incendiés par les Anglais.
  • En 1562 (28-31 mai) : un massacre de protestants a lieu à Saint-Calais. Les moines étant complices de ce massacre, le seigneur de Cogners, protestant, enlève le prieur et quelques moines, l'abbaye est touchée une seconde fois par le feu, incendiée par les Calvinistes. La restauration sera lente, à cause de difficultés économiques..
  • Le chausson aux pommes, de juin à octobre 1630 : la ville est touchée par une terrible épidémie de dysentrie qui décime les deux-tiers de la population. Afin de venir en aide à ses habitants, et selon la légende, la châtelaine de Saint-Calais distribue aux nécessiteux, un brouet de farine et de pommes. De ces ingrédients sommaires, nait « le pâté aux pommes », appelé aujourd'hui « chausson aux pommes ». En souvenir de ce geste, et de la grande procession organisée pour implorer Dieu, la fête du chausson aux pommes est célébrée le premier week-end de septembre depuis plus de 380 ans.
  • La Confrérie du chausson aux pommes invite les Calaisiens et les visiteurs à déguster chaque premier dimanche de septembre, sur les quais de l'Anille, la « soupe à la jambe de bouâ ». Cette soupe se compose de de jarrets de bœuf, de veau et de porc, cuits avec de la dinde dans d’énormes marmites. Le tout dans un bouillon avec navets, poireaux, céleris et carottes. Une heure avant de servir, pour « alléger » le tout, on ajoute des cuisses de poulets et des cervelas truffés et pistachés. Cette bonne recette, qui daterait d’Henri IV, vient en complément de la traditionnelle « terrine de l’Anille », préalablement dégustée.
  • À la Révolution française, l'abbaye est pillée et partiellement brûlée. Elle est cédée à la ville et au domaine public.


Un nouveau centre urbain moderne apparaît à partir d'un schéma de voirie neuf. Tous les équipements traditionnels d'une ville du Modèl:XIXe s se concentrent dans cette zone : le tribunal et les halles, ces bâtiments sont édifiés sous les plans de l'architecture Eugène Landron. Le théâtre - musée - bibliothèque est inaugurés en 1889 en présence de Charles Garnier, dont la famille est originaire de Saint-Calais. La prison de la ville se trouve sur la rive droite et la sous-préfecture sur la rive gauche. Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795 et sous-préfecture de 1800 à 1926.


Le Sègle XX voit la fermeture de la sous-préfecture en 1926, la fermeture de la ligne de chemin de fer Mamers-Saint Calais en 1976.


Création d'une zone de protection du patrimoine architectural, urbain et paysager (ZPPAUP) en 1999 pour revitaliser le cadre de vie.
En 2010, le tribunal d'instance et de police ferme ses portes suite à la réforme de la carte judiciaire.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Michel Letellier-Canu    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 228 3 630 3 600 3 671 3 638 3 783 3 843 3 865 3 846

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 740 3 739 3 648 3 509 3 482 3 616 3 671 3 613 3 627

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
3 627 3 676 3 614 3 414 3 333 3 359 3 472 3 787 3 623

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
3 902
4 251
4 320
4 445
4 063
3 785
3 589
3 595
3 621
2009 2010
3 482
3 713
3 419
3 643
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]