Sablé-sur-Sarthe

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Sablé-sur-Sarthe
Sablé-sur-Sarthe

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Sablé-sur-Sarthe - Town hall - 2.jpg|center|280px|link=|border]]
L'otèl de vila e lo luòc Raphaël Élizé.
[[Fichièr:Blason ville fr Sablé-sur-Sarthe (Sarthe).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 50′ 24″ N, 0° 20′ 03″ O
Superfícia 36,92 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
70 m
22 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
52
Païses de Léger Blason région fr Pays-de-la-Loire.svg
Departament
72
Sarthe Armas deu Departament de Sarthe
Arrondiment La Flèche
Canton Sablé-sur-Sarthe (capluòc)
Intercom
247200090
de Sablé sur Sarthe
Cònsol Marc Joulaud (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Sabolien (en francés)
Còde postal 72300
Còde INSEE 72264
www.sablesursarthe.fr

Sablé-sur-Sarthe es una comuna francesa, situada dins lo departament de Sarthe e la region dels Païses de Léger.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Sablé Sus Sarthe a situat al encreuament del Conca parisenc, de la Normandie, de la Bretanha, del Centre e dels Païses de la Loire.

Tèxte originau de l'article francés

Sablé sur Sarthe est située au carrefour du Bassin parisien, de la Normandie, de la Bretagne, du Centre et des Pays de la Loire.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgSablé-sur-Sarthe
Comuna amb 1349 abitants (2000)Solesmes (2,4km)
Comuna amb 828 abitants (2000)Courtillers (4,8km)
Comuna amb 197 abitants (2000)Pincé (6,1km)
Comuna amb 770 abitants (2000)Bouessay (6,4km)
Comuna amb 1339 abitants (2000)Vion (7,1km)
Comuna amb 729 abitants (2000)Louailles (7,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La vila i aguèt trucat Sabloilum o Sablolium.

Pendent de nombroses sègles, Sablé #demorar abans tota una fortalesa militar particularament plan situada, a las confins del Maine e del Anjau. Es a l'abric d'aquela fortalesa #que se desvolopèt lo bourg #que la populacion li caliá s'elevar a Modèl:La s- près de 1 200 abitants. L'actual castèl a bastit sul luòc de l'ancian castèl fòrt.

Article detalhat : Familha de Sablé.

A la XIIen e Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, lo senhor de Sablé sus Sarthe es Guillaume de las Ròcas, sénéchal de Anjau, senhor de Sablé, de Longué-Bessonas e de Castell-de detlo-Loir (nascut en 1165 - mòrt en 1222). Polit-paire de [[Amaury Ier de Craon|Amaury Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle de Craon]], sénéchal de Anjau e senhor de Craon. Se #illustrar amassa en la batalha de la Ròca-a los-Fraires en 1214 contra las tropas Plantagenêt de Jean sens Tèrra e de los sieus aliats[1].

Pendent la guèrra de #Cent Ans, los Angleses s'establisson dins los principals castèls de la region : Beaufort, Sablé, Lo Louroux… Cal esperar del Guesclin e lo senhor de Maillé per reprene las siás posicions.

Jol Ancian Regim e fins a la Revolucion francesa, Sablé èra un marquisat, una pairie e una vila. I aviá situat en lo Maine, diocèse de las Mans, parlament de París, intendance de Tors, eleccion de La Fletxa[2].


Lo Sègle XVIII marca per Sablé un periòde de desvolopament economic e cultural. Lo bourg ven vila, dominada pel castèl que Colbert de Torcy, marques de Sablé, ministre de las Questions estrangièras jos Louis XIV e neveu de Colbert, fa édifier suls plànols del architecte Desgots. A la fin del sègle, Sablé compti 3 000 abitants. Aquel essor s'arturèt bruscament pendent lo periòde revolucionària. La vila ven alavetz un refugi pels Chouans.

  1. Èsser cap de-luòc de district de 1790 a 1795.

L'an 1809 demorarà una data essenciala en l'istòria locala : del anthracite a descobèrt en los environs. Mercés a #encobrir, lo chaulage se difond e transforma l'agricultura. L'espleitacion del marbre, fins ailà artesanal, se moderniza e la carrièra ven lo primièr entrepreneire de Sablé e de los sieus environs amb 1 500 salariats.

La vila se transforma, lo pòrt se desvolòpa (22 000 tonas/an). A lo sieu torn, l'arribada del camin de fèrre en 1861 facilita grandement los escambis. Favorís la recuperacion de l'indústria del marbre e suscita egalament l'estenduda de l'urbanizacion en direccion de l'estacion. Aital, en 1886, la populacion arriba a formatnum:6200 {{}} abitants.

La fin de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle e la primièra mitat del Sègle XX veson fluir-s'un periòde de stagnation-recessió per l'economia sabolienne. Las doas grandas guèrras, la èxode rurala, lo caractèr essencialament artesanal de las entrepresas localas fan que la vila se manten principalament en un papièr de mercat agricòla e de centre comercial, malgrat l'installacion de fonderies replegades de l'Èst après 1918.

En 1929, Raphaël Élizé, socialista e vétérinaire, procedent del Lamentatz en Martinique, se fa elegir cònsol. Es lo primièr cònsol negre de França. Exercirà lo sieu mandat fins en 1940. Trobarà pas jamai las siás foncions en rason de la hostilité alemanda e en rason de la siá color. I aguèt destituit, #prosseguir lo sieu mestièr de vétérinaire, #dintrar en resisténcia, i aguèt de contunh denonciat e déporté a Alemanha al camp de Buchenwald ont #morir en 1945.

A partir d'ans 1960, dirigida per Joël Lo Theule, deputat-cònsol, ministre a divèrsas recuperacions, Sablé coneguèt/conéisser un periòde d'expansion fòrça constant, constituida pel desvolopament de l'activitat industriala en los sectors del agroalimentaire, de las indústrias métallurgiques e del material electric.

Las repercussions en matèria de disposicion urbana an #èsser fòrça importants: s'es tradusida per un autentic éclatement de la vila defòra de los sieus limits tradicionales, en fasent passar la siá populacion de 6 000 a formatnum:13500 {{}} n'Unitat|25|ans {{}}.

Tèxte originau de l'article francés

La ville fut appelée Sabloilum ou Sablolium.

Durant de nombreux siècles, Sablé resta avant tout une forteresse militaire particulièrement bien située, aux confins du Maine et de l'Anjou. C'est à l'abri de cette forteresse que va se développer le bourg dont la population devait s'élever au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle à près de 1 200 habitants. L'actuel château est bâti sur le site de l'ancien château fort.

Article detalhat : Famille de Sablé.

Au XIIen et Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, le seigneur de Sablé sur Sarthe est Guillaume des Roches, sénéchal d'Anjou, seigneur de Sablé, de Longué-Jumelles et de Château-du-Loir (né en 1165 - mort en 1222). Beau-père d'[[Amaury Ier de Craon|Amaury Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle de Craon]], sénéchal d'Anjou et seigneur de Craon. Ils s'illustrèrent ensemble dans la bataille de la Roche-aux-Moines en 1214 contre les troupes Plantagenêt de Jean sans Terre et de ses alliés[3].

Durant la guerre de Cent Ans, les Anglais s'établissent dans les principaux châteaux de la région : Beaufort, Sablé, Le Louroux… Il faut attendre du Guesclin et le seigneur de Maillé pour reprendre ses positions.

Sous l'Ancien Régime et jusqu'à la Révolution française, Sablé était un marquisat, une pairie et une ville. Elle était située dans le Maine, diocèse du Mans, parlement de Paris, intendance de Tours, élection de La Flèche[4].


Le Sègle XVIII marque pour Sablé une période de développement économique et culturel. Le bourg devient ville, dominée par le château que Colbert de Torcy, marquis de Sablé, ministre des Affaires étrangères sous Louis XIV et neveu de Colbert, fait édifier sur les plans de l'architecte Desgots. À la fin du siècle, Sablé compte 3 000 habitants. Cet essor va s'arrêter brusquement pendant la période révolutionnaire. La ville devient alors un refuge pour les Chouans.

Elle fut chef-lieu de district de 1790 à 1795.

L'année 1809 restera une date essentielle dans l'histoire locale : de l'anthracite est découvert dans les environs. Grâce à cela, le chaulage se répand et transforme l'agriculture. L'exploitation du marbre, jusque là artisanale, se modernise et la carrière devient le premier employeur de Sablé et de ses environs avec 1 500 salariés.

La ville se transforme, le port se développe (22 000 tonnes/an). À son tour, l'arrivée du chemin de fer en 1861 facilite grandement les échanges. Elle favorise la reprise de l'industrie du marbre et suscite également l'extension de l'urbanisation en direction de la gare. Ainsi, en 1886, la population atteint 6 200 habitants.

La fin du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle et la première moitié du Sègle XX voient s'écouler une période de stagnation-récession pour l'économie sabolienne. Les deux grandes guerres, l'exode rural, le caractère essentiellement artisanal des entreprises locales font que la ville se maintient principalement dans un rôle de marché agricole et de centre commercial, malgré l'installation de fonderies repliées de l'Est après 1918.

En 1929, Raphaël Élizé, socialiste et vétérinaire, originaire du Lamentin en Martinique, se fait élire maire. C'est le premier maire noir de France. Il exercera son mandat jusqu'en 1940. Il ne retrouvera jamais ses fonctions en raison de l'hostilité allemande et en raison de sa couleur. Il fut destitué, poursuivit son métier de vétérinaire, rentra en résistance, puis fut dénoncé et déporté en Allemagne au camp de Buchenwald où il mourut en 1945.

À partir des années 1960, dirigée par Joël Le Theule, député-maire, ministre à plusieurs reprises, Sablé va connaître une période d'expansion très soutenue, constituée par le développement de l'activité industrielle dans les secteurs de l'agroalimentaire, des industries métallurgiques et du matériel électrique.

Les répercussions en matière d'aménagement urbain ont été très importantes: elle s'est traduite par un véritable éclatement de la ville hors de ses limites traditionnelles, faisant passer sa population de 6 000 à 13 500 en 25 ans.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Marc Joulaud    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 059 3 066 3 172 3 450 3 999 4 188 4 348 4 912 5 282

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
5 086 5 675 5 644 5 589 5 947 6 085 6 183 6 047 6 118

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5 599 5 520 5 493 5 385 5 611 5 810 5 866 6 068 6 511

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
6 885
9 227
10 717
11 773
12 178
12 716
12 602
12 579
Cercar
2009 2010
12 399
12 926
12 466
12 989
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


|2009= |cassini= |senscomptesdobles=1962}}

Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. http://www.lafarfoliere.com/sable-Sus-Sarthe,-entre-Maine-e-Anjau_a14.html Istòria de Sablé
  2. Diccionari universal de la França Tome 3 - 1726
  3. http://www.lafarfoliere.com/Sable-Sur-Sarthe,-entre-Maine-et-Anjou_a14.html Histoire de Sablé
  4. Dictionnaire universel de la France Tome 3 - 1726