Roche-Saint-Secret-Béconne

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Flag of Occitania (with star).svg Vilatge d'Occitània Blason Languedoc.svg

Roche-Saint-Secret-Béconne
Roche-Saint-Secret-Béconne

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Chateau d'ALANÇON.jpg
Geografia fisica
Occitania map (1).png
geolocalizacion
Coordenadas 44° 28′ 41″ N, 5° 01′ 46″ E
Superfícia 33,23 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
1 232 m
350 m
282 m
Geografia politica
País Daufinat Armas de Daufinat
Occitània Flag of Occitania (with star).svg
Estat Bandièra de França França
Region
84
Auvèrnhe Ròse Aups
Departament
26
Droma Armas deu Departament de Droma
Arrondiment
262
Niom
Canton
2610
Dieulefit
Intercom
242600492
du Pays de Dieulefit
Cònsol Daniel Brun
(2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
422 ab.
Evolucion de la populacion

436 ab.
Densitat 12,7 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Rochois
Còde postal 26770
Còde INSEE 26276

Roche-Saint-Secret-Béconne (Roche-Saint-Secret-Béconne en francés) es una comuna occitana dau Daufinat, situaa dins lo departament de Droma e la region d'Auvèrnhe Ròse Aups.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Dintre Dieulefit e Valréas, aquel pichon vilatge al pè de la Montanha de la Lança (1338 m) deu lo sieu nom a la ròca magique de la vallée del Lez, lo Rocher dels Aures, e a la capèla Santa Secrèt en datant del Sègle XII. O rota départementale 538 #que travèrsa lo vilatge èra antany una via de comunicacion importanta entre la region de Dieulefit e los domenis papals de Valréas. Lo pòble de Béconne a #èsser ligat administrativement en 1972.

Lo Lez, riu torrentueuse, adaiga lo territòri de la municipalitat e lo sieu dèbit a permeses l'implantacion de doas pichonas centralas hydroélectriques.

L'agricultura a recentré las siás activitats sus la produccion d'esséncia de lavandin e de vins locales.

Tèxte originau de l'article francés

Entre Dieulefit et Valréas, ce petit village au pied de la Montagne de la Lance (1338 m) doit son nom à la roche magique de la vallée du Lez, le Rocher des Aures, et à la chapelle Saint Secret datant du Sègle XII. Le route départementale 538 qui traverse le village était autrefois une voie de communication importante entre la région de Dieulefit et les domaines papaux de Valréas. Le village de Béconne a été rattaché administrativement en 1972.

Le Lez, rivière torrentueuse, arrose le territoire de la commune et son débit a permis l'implantation de deux petites centrales hydroélectriques.

L'agriculture a recentré ses activités sur la production d'essence de lavandin et de vins locaux.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgRoche-Saint-Secret-Béconne
Comuna amb 1589 abitants (2000)Taulignan (5,4km)
Comuna amb 381 abitants (2000)Le Pègue (5,5km)
Comuna amb 312 abitants (2000)Montjoux (6,0km)
Comuna amb 3148 abitants (2000)Dieulefit (6,2km)
Comuna amb 44 abitants (2000)Aleyrac (7,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Al Sègle XIII, la localité i aviá partejat l'an 4 pòbles :

  • La Ròca Santa Secrèt, #qu'aperteniá a la familha de Montauban,
  • Béconne (#que ven del gaulois Becco = Bèc, en significant nautor entre 2 rius), #que subsisteix un castèl en ruïna erigit al Sègle XIII,
  • Alançon, lo simètric de Béconne de l'autre costat del Lez (lo sieu nom ne ven segon tota vraisemblance de la montanha de la Lança),
  • Blacon, regit pels Senhors de Peitieus e abandonat al començament del Sègle XIV.

Pendent los Guèrras de religion, la Ròca-Santa-Secrèt e Béconne èran en favor dels catòlicos, tandis #que Alançon èra en favor dels protestants, #çò que lududes #valer d'èsser destruit. El ne rèsta un polit donjon del Sègle XII, conegut jol nom de Torn de Alançon, e de las ruïnes d'abitacions, vestigis de l'ancian pòble.

La familha de Bolonha de Alançon - #que compta a l'ora d'ara de nombrós descendents, los Audemard de Alançon - #transformar una granja fortificada bastida al Sègle XV dins castèl Renaissance. Aquel i aguèt dividit al Sègle XX dins divèrsas abitacions, en espatlant l'ensems, se garda quitament una polida façada, de grandas fenèstras a meneaux crosats e un magnific escalièr.

Dieulefit E Valréas possedissián pas pas l'electricitat en 1888. Per facilitar lo artisanat e l'indústria locala (poterie e cartonnerie), aquelas doas vilas #decidir l'implantacion d'una fabrica electrica. Aquel #èsser çò Lez, riu fluint a 5 quilomètres de Dieulefit, #que #èsser escolleix per porgir la fòrça hydraulique. N'en abril d'ongan, la societat Lombard-Gerin e Cie, de Lion, i aguèt cargat de la éclairage de las doas vilas. Per aquel far, #crompar un ancian molin a Béconne amb la fin d'i implantar una fabrica. Per contracte, i aviá previst 115 lampes de éclairage a Dieulefit e 230 a Valréas. #Çò que i aguèt fach la [1].

La fabrica de Béconne i aviá utilizat l'infrastructura del molin #que lo canal de dérivation #que drainait l'aiga en un réservoir d'unitat|13000|m|3 {{}}, en creant aital una casuda d'una nautor de 25 mètres. #Çò que #permetre de accionar doas turbinas d'una poténcia de 45 kW #que ne viravan a 180 tr/min. Avián connectat a una linha electrica, la una per Dieulefit, l'autre per Valréas[1].

Tèxte originau de l'article francés

Au Sègle XIII, la localité était partagée en 4 villages :

  • La Roche Saint Secret, qui appartenait à la famille de Montauban,
  • Béconne (qui vient du gaulois Becco = Bec, signifiant hauteur entre 2 rivières), dont subsiste un château en ruine érigé au Sègle XIII,
  • Alançon, le symétrique de Béconne de l'autre côté du Lez (son nom vient selon toute vraisemblance de la montagne de la Lance),
  • Blacon, régi par les Seigneurs de Poitiers et abandonné au début du Sègle XIV.

Durant les Guerres de religion, la Roche-Saint-Secret et Béconne étaient en faveur des catholiques, tandis qu'Alançon était en faveur des protestants, ce qui lui valut d'être détruit. Il en reste un beau donjon du Sègle XII, connu sous le nom de Tour d'Alançon, et des ruines d'habitations, vestiges de l'ancien village.

La famille de Bologne d'Alançon - qui compte actuellement de nombreux descendants, les Audemard d'Alançon - transforma une ferme fortifiée construite au Sègle XV en château Renaissance. Celui-ci fut divisé au Sègle XX en plusieurs habitations, abîmant l'ensemble, même s'il garde une belle façade, de grandes fenêtres à meneaux croisés et un magnifique escalier.

Dieulefit et Valréas ne possédaient pas l'électricité en 1888. Pour faciliter l'artisanat et l'industrie locales (poterie et cartonnerie), ces deux villes décidèrent l'implantation d'une usine électrique. Ce fut le Lez, rivière coulant à 5 kilomètres de Dieulefit, qui fut choisit pour fournir la force hydraulique. En avril de cette année, la société Lombard-Gerin et Cie, de Lyon, fut chargée de l'éclairage des deux villes. Pour ce faire, elle acheta un ancien moulin à Béconne afin d'y implanter une usine. Par contrat, il était prévu 115 lampes d'éclairage à Dieulefit et 230 à Valréas. Ce qui fut fait le [1].

L'usine de Béconne avait utilisé l'infrastructure du moulin dont le canal de dérivation qui drainait l'eau dans un réservoir de 13 000 m3, créant ainsi une chute d'une hauteur de 25 mètres. Ce qui permit d'actionner deux turbines d'une puissance de 45 kW qui tournaient à 180 tr/min. Elles étaient reliées à une ligne électrique, l'une pour Dieulefit, l'autre pour Valréas[1].


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Daniel Brun    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 422, totala: 436
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
456 403 385 475 593 555 586 573 558
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
522 547 546 553 569 503 463 503 441
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
402 420 425 409 386 325 280 288 244
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
197
190
213
275
313
371
361
360
358
371
2009 2010
362
375
363
376
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Fabrica electrica Dieulefit-Valréas a Beconne 1888 Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « DVB » est défini plusieurs fois avec des contenus différents