Parpeville

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Parpeville
Parpeville

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 47′ 09″ N, 3° 32′ 48″ E
Superfícia 15,82 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
144 m
79 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
32
Nauts de França
Departament
2
Aisne Armas deu Departament d'Aisne
Arrondiment Saint-Quentin
Canton Ribemont
Intercom
240200279
de la Vallée de l'Oise
Cònsol Patricia Joint (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 02240
Còde INSEE 02592

Parpeville es una comuna francesa del departament d'Aisne e de la region de Picardia.


Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Parpeville Es un vilatge situat a 24 quilomètres del Siás de Sant-Quentin e en dependent del costat de Ribemont, traversat per la rota de mièja comunicacion n°3, de Ribemont a Marle.

Tèxte originau de l'article francés

Parpeville est un village situé à 24 kilomètres de l’Est de Saint-Quentin et dépendant du canton de Ribemont, traversé par la route de moyenne communication n°3, de Ribemont à Marle.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgParpeville
Comuna amb 167 abitants (2000)Pleine-Selve (1,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Mathieu De Parpres, chevalier, a en 1229 favorit per un escambi e una donation la Marida Dieu de Ribemont. Aquel Mathieu #morir en 1281, e #èsser enterré dins la glèisa de la abbaye de St Nicolas, #que i li aviá fach a el d'importants donations.

Es question del domeni de Parpres en lo testament de Wistache, senhor de Ribemont en 1332, e vòl #que « li fau un omenatge de Parpres siá en la porció de los sieus fils Jean. » Un papièr dels nòbles del Vermandois, d'octòbre 1348, pòrta a creire que la distincion de Parpres èra, al XIVe sègle, lo apanage dels fils aîné del senhor de Ribemont. L'ancian castèl èra sens dobte fortificat ; perque, en fasent de desparièrs trabalhs, s'es trobat en lo cuic d'un mu, a l'Oèst del castèl actual, las fondacions d'un torn en provenent de de ancians bastiments e #que la indicariá. Lo castèl de Parpeville a #èsser bastit l'an 1722, per Texans de Macquerel, de Quesny. La tèrra, #qu'aperteniá al Sr. Alexandre-Jean de Macquerel, de Parpeville, en avent #èsser ponduda en adjudication, a #èsser crompada pel Sr. Delcroix ; Mas immediatament, per continuament d'una demanda ne retrai lignager, #tornar cap a 1785 al Sr. Charles Pierre François de Chauvenet, #que s'i èra maridat amb madama Louise Charlotte Alexandrine de Macquerel, filha aînée del Sr. Alexandre de Macquerel de Parpevill. Pendent la Revolucion, lo castèl e la tèrra son demorats en la possession del Sr. E la Sra. De Chauvenet, #que son pas pas emigrats, mas #qu'an #èsser en réclusion a St Quentin. La glèisa de Parpeville es modèrna (1829), exceptuat las doas capèlas del transept ; a la forma d'un rectangle e mesura 23 mètres de longitud sus 9 mètres de largeur ; a illuminat per 8 fenèstras #que 4 al Nòrd e 4 al Sud. Lo campanal n'a mes al couchant a lo-dessus del portail. S'i ven a totas las epòcas de l'an invocar sant Leu, patron de la parròquia, en favor dels mainats #qu'experimentan las convulsions ocasionadas per la paur o per la épilepsie. L'estatua en pèira d'aquel Sant engalanava èsser del XIVe o del XVe sègle ; meritariá d'èsser davalada de la endroit elevat ont a mes e tanben d'èsser levada de la pintura modèrna #que la recobra. Se legís dins la glèisa, sus una pèira tumulaire en partida amagada per las fonts baptismaux : Cy Gist Jeanne Françoise Aspasie de Lannoy, esposa de Mr. Louis Suzanne de Chauvenet, defallida lo 6 de març de 1826. Los potzes de Parpeville arriban a la prigondor de 80 a 100 mètres. S'es bastit l'an 1830 una comuna e una escòla, e en 1858 un presbytère.

Tèxte originau de l'article francés

Mathieu de Parpres, chevalier, a en 1229 favorisé par un échange et une donation la Maison Dieu de Ribemont. Ce Mathieu mourut en 1281, et fut enterré dans l’église de l’abbaye de St Nicolas, à laquelle il avait fait d’importantes donations.

Il est question du domaine de Parpres dans le testament de Wistache, seigneur de Ribemont en 1332, et il veut que « li hommage de Parpres soit dans la portion de son fils Jean. » Un rôle des nobles du Vermandois, d’octobre 1348, nous porte à croire que la seigneurie de Parpres était, au XIVe siècle, l’apanage du fils aîné du seigneur de Ribemont. L’ancien château était sans doute fortifié ; car, en faisant différents travaux, on a trouvé dans l’angle d’un mu, à l’Ouest du château actuel, les fondations d’une tour provenant d’anciennes constructions et qui l’indiquerait. Le château de Parpeville a été bâti en 1722, par Jean de Macquerel, de Quesny. La terre, qui appartenait à M. Alexandre-Jean de Macquerel, de Parpeville, ayant été mise en adjudication, a été achetée par M. Delcroix ; mais immédiatement, par suite d’une demande en retrait lignager, elle revint vers 1785 à M. Charles Pierre François de Chauvenet, qui s’était marié avec dame Louise Charlotte Alexandrine de Macquerel, fille aînée de M. Alexandre de Macquerel de Parpevill. Durant la Révolution, le château et la terre sont restés en la possession de M. et Mme de Chauvenet, qui ne sont pas émigrés, mais qui ont été en réclusion à St Quentin. L’église de Parpeville est moderne (1829), excepté les deux chapelles du transept ; elle a la forme d’un rectangle et mesure 23 mètres de longueur sur 9 mètres de largeur ; elle est éclairée par 8 fenêtres dont 4 au Nòrd et 4 au Sud. Le clocher est placé au couchant au-dessus du portail. On y vient à toutes les époques de l’année invoquer saint Leu, patron de la paroisse, en faveur des enfants qui éprouvent les convulsions occasionnées par la peur ou par l’épilepsie. La statue en pierre de ce Saint parait être du XIVe ou du XVe siècle ; elle mériterait d’être descendue de l’endroit élevé où elle est placée et aussi d’être débarrassée de la peinture moderne qui la recouvre. On lit dans l’église, sur une pierre tumulaire en partie cachée par les fonts baptismaux : Cy Gist Jeanne Françoise Aspasie de Lannoy, épouse de Mr. Louis Suzanne de Chauvenet, décédée le 6 mars 1826. Les puits de Parpeville atteignent la profondeur de 80 à 100 mètres. On a bâti en 1830 une mairie et une école, et en 1858 un presbytère.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Patricia Joint    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
805 834 927 943 1 066 1 037 980 934 975
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
966 947 901 892 882 837 794 754 705
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
698 665 617 524 482 438 391 382 356
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
308
283
226
244
216
219
226
227
232
2009 2010
236
237
241
242
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]