Moncontour (Vinhana)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Moncontour
Moncontour

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Moncontour.JPG|center|280px|link=|border]]
Lo vilatge de Moncontour
[[Fichièr:Blason ville fr Moncontour (Vienne).svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 52′ 57″ N, 0° 00′ 57″ O
Superfícia 41,06 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
115 m
51 m
Geografia politica
Region istorica Peitau Armas de Peitau
Estat Bandièra de França França
Region
75
Nòva Aquitània BlasonNouvelleAquitaine.svg
Departament
86
Vinhana Armas deu Departament de Vinhana
Intercom
248600447
du Pays Loudunais
Cònsol Édouard Renaud (2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
975 ab.
Evolucion de la populacion

ab.
Densitat 23,75 ab./km²
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 86330
Còde INSEE 86161

Moncontour

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 52′ 57″ N, 0° 00′ 57″ O
Geografia politica
Region istorica Peitau Armas de Peitau
Estat Bandièra de França França
Region
75
Peitau-Charantas
Departament
86
Vinhana
Arrondiment Châtellerault
Canton Moncontour
(capluòc)
Cònsol Édouard Renaud (2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
975 ab.
Evolucion de la populacion

ab.
Densitat km² ? ab./km²
Autras informacions
Còde INSEE 86161

Moncontour es una comuna d'Anjau administrada pel departament de Vinhana e la region de Peitau-Charantas.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La vila de Moncontour, sise en la part nòrd del departament de la Viena, als limits del departament dels Dos-Sèvres, a situat a unitat|20|km}} de Loudun e de Thouars, a unitat|50|km {{}} de Saumur e de Peitieus. Lo vilatge a dominat per lo sieu donjon e traversat per la Dive. Los carrerons an vorejat d'ostals ancians. Escalen La butte ont se conrea, da,ns los soscaves, de las champignons meses ne conserva dins lo quite pòble.

Dempuèi 1973, lo territòri communal se compausa de dos entités disjointes. L'ensems principal format de Messais, Moncontour e Ouzilly-Vignolles, a separat del enclave de Sant-Chartres, mai al sud, per la municipalitat de Marnes.

Moncontour Fa partida de la Comunitat de municipalitats del País Loudunais.

Tèxte originau de l'article francés

La cité de Moncontour, sise dans la partie nord du département de la Vienne, aux limites du département des Deux-Sèvres, est située à 20 km de Loudun et de Thouars, à 50 km de Saumur et de Poitiers. Le village est dominé par son donjon et traversé par la Dive. Les ruelles sont bordées de maisons anciennes. Elles escaladent la butte où on cultive, da,ns les caves, des champignons mis en conserve dans le village même.

Depuis 1973, le territoire communal se compose de deux entités disjointes. L'ensemble principal formé par Messais, Moncontour et Ouzilly-Vignolles, est séparé de l'enclave de Saint-Chartres, plus au sud, par la commune de Marnes.

Moncontour fait partie de la Communauté de communes du Pays Loudunais.


Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgMoncontour
Comuna amb 225 abitants (2000)Marnes (2,9km)
Comuna amb 187 abitants (2000)Brie (4,5km)
Comuna amb 217 abitants (2000)Irais (5,8km)
Comuna amb 202 abitants (2000)Saint-Clair (6,2km)
Comuna amb 371 abitants (2000)Martaizé (7,1km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Fichièr:Mapa del Saumurois.JPG
Moncontour en la sénéchaussée de Saumur jos l'Ancian regim

Moncontour tira lo sieu nom del latin « Mos cum Turris » (mont amb torn)[ref. necessària]. La vila es dins la frontièra de la Anjau après 1034 e la victòria de Geoffroy II d'Anjau, fils de Foulques Nerra, sus Guillaume VI de Peitieus, pòrti de Aquitaine. Las tres vilas de Moncontour, Mirebeau e Loudun #èsser cedidas al comte de Anjau, tot en restant en lo diocèse de Peitieus.

Moncontour A fortificat pels comtes d'Anjau. En 1370, los Poitevins, en dependent dels Angleses, se #apoderar del luòc fòrt, mas Del Guesclin la #reprene en 1372.

Lo 5 d'octòbre 1569, los catòlicos, condusits pel pòrti d'Anjau (futur Henri III), i an en échec los protestants de Coligny en lo moment de la sagnant batalha de Moncontour (aperaquí 17 000 mòrts). La plana n'a gardat lo nom "La vallée Rouget".

Jol Ancian Regim, la baronnie de Moncontour depen de la sénéchaussée de Saumur, coma la siá vesina Mirebeau.

Coma la rèsta de la França, Moncontour acuèlh favorablament las avançadas de la Revolucion francesa. Planta aital lo sieu arbre de la libertat, simbòl de la Revolucion. Ven lo luòc d'adesion de totas las fèstas e dels principals eveniments revolucionaris, coma l'anniversari del execucion de Louis XVI o lo serment d'òdi a la royauté e de fidélité a la constitucion de l'An III[1]. Un pauc mai tard, per seguir lo decrèt de la Convencion del 25 vendémiaire an II en convidant las municipalitats en avent de noms en podent remembrar los remembres de la royauté, de la féodalité o de las superstitions, als remplaçar per d'unas autras denominacions, la municipalitat càmbia de nom contra Montanha-sus-Dive[2].

En 1972 amb la creacion l'an precedent de l'estatut de municipalitat mancomunat, la vila de Messais fusiona amb Moncontour, seguit en 1973 de Sant-Chartres e Ouzilly-Vignolles[3].

Tèxte originau de l'article francés
Moncontour dans la sénéchaussée de Saumur sous l'Ancien régime

Moncontour tire son nom du latin « Mons cum Turris » (mont avec tour)[ref. necessària]. La cité est à la frontière de l’Anjou après 1034 et la victoire de Geoffroy II d'Anjou, fils de Foulques Nerra, sur Guillaume VI de Poitiers, duc d'Aquitaine. Les trois cités de Moncontour, Mirebeau et Loudun furent cédées au comte d'Anjou, tout en restant dans le diocèse de Poitiers.

Moncontour est fortifié par les comtes d'Anjou. En 1370, les Poitevins, dépendant des Anglais, s'emparèrent de la place forte, mais Du Guesclin la reprit en 1372.

Le 5 octobre 1569, les catholiques, conduits par le duc d’Anjou (futur Henri III), y tiennent en échec les protestants de Coligny lors de la sanglante bataille de Moncontour (environ 17 000 morts). La plaine en a gardé le nom "La vallée Rouget".

Sous l'Ancien Régime, la baronnie de Moncontour dépend de la sénéchaussée de Saumur, comme sa voisine Mirebeau.

La sénéchaussée de Saumur au Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle

Comme le reste de la France, Moncontour accueille favorablement les avancées de la Révolution française. Elle plante ainsi son arbre de la liberté, symbole de la Révolution. Il devient le lieu de ralliement de toutes les fêtes et des principaux événements révolutionnaires, comme l’anniversaire de l’exécution de Louis XVI ou le serment de haine à la royauté et de fidélité à la constitution de l'An III[4]. Un peu plus tard, pour suivre le décret de la Convention du 25 vendémiaire an II invitant les communes ayant des noms pouvant rappeler les souvenirs de la royauté, de la féodalité ou des superstitions, à les remplacer par d'autres dénominations, la commune change de nom pour Montagne-sur-Dive[5].

En 1972 avec la création l'année précédente du statut de commune associée, la ville de Messais fusionne avec Moncontour, suivi en 1973 de Saint-Chartres et Ouzilly-Vignolles[3].


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Édouard Renaud    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 975, totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
600 645 664 539 694 697 665 697 763
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
750 711 699 720 754 891 855 804 801
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
765 723 730 654 645 632 611 602 561
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
582
543
1 061
1 036
929
980
1 009
1 013
1 029
1 050
2009 2010
1 030
1 051
1 012
1 033
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Robert Pichon, Los Arbres de la libertat a Peitieus e en la Viena, Peitieus : d'Edicions CLAUS 89/Federacion de las œuvres laiques, 1989, pàg. 177 e 186
  2. Charles Bouyssi, Comunas e de parròquias de Auvergne, meses en linha l'an 2002, consultat lo 18 de novembre de 2008
  3. 3,0 et 3,1 EHESS, nòta communale de Moncontour sus la basa de donadas Cassini, consultada lo 14 de mai de 2010 Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « Cassini » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  4. Robert Petit, Les Arbres de la liberté à Poitiers et dans la Vienne, Poitiers : Éditions CLEF 89/Fédération des œuvres laïques, 1989, p. 177 et 186
  5. Charles Bouyssi, Communes et paroisses d’Auvergne, mis en ligne en 2002, consulté le 18 novembre 2008