Charrais

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Charrais
Charrais

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 46° 42′ 19″ N, 0° 13′ 24″ E
Superfícia 14,63 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
137 m
98 m
Geografia politica
Region istorica Peitau Armas de Peitau
Estat Bandièra de França França
Region
75
Nòva Aquitània BlasonNouvelleAquitaine.svg
Departament
86
Vinhana Armas deu Departament de Vinhana
Arrondiment Poitiers
Canton Neuville-de-Poitou
Intercom
248600587
du Neuvillois
Cònsol Éric Parthenay (2008-2014)
Geografia umana
Populacion
Populacion totala
(2013)
1 048 ab.
Evolucion de la populacion

ab.
Densitat 71,63 ab./km²
Autras informacions
Gentilici Charraisiens (en francés)
Còde postal 86170
Còde INSEE 86060

Charrais es una comuna francesa del departament de Vinhana e de la region de Peitau-Charantas.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat de Charrais a dividit dins dos pòbles e un masatge caseriu : Charrais, Étables e Charrajou

Tèxte originau de l'article francés

La commune de Charrais est divisée en deux villages et un hameau : Charrais, Étables et Charrajou

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgCharrais
Comuna amb 258 abitants (2000)Yversay (2,4km)
Comuna amb 808 abitants (2000)Villiers (3,0km)
Comuna amb 680 abitants (2000)Le Rochereau (3,7km)
Comuna amb 507 abitants (2000)Blaslay (5,5km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Luòc d'una villa gallo-romaine ligada al fundus del Torn-Mirandes, Charrais es un fief situat en la viguerie a Salvas, coma la testifiquen documents escriches de la Modèl:S2-. En 942, lo bourg de Charrais a cedit, entre d'unas autras possessions, al capítol de Sant-Hilaire de Peitieus. A partir de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la parròquia es la una de #çò que marcan la frontièra entre lo Peitau e lo Anjau. La municipalitat actuala de Carri­rais a compausat de quatre ancians vil­lages : Milly Charrajou, Étables e Charrais.
Lo Torn de Charrais es lo banc d'una distincion importanta fins a Modèl:La s mini- o Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Declina de contunh, probablament en rason de la ruïna de los sieus proprietaris. Dintre en la dépen­dance del capítol de Sant-Hilaire e de lo sieu trésorier, #que pòrta lo títol de baron de Étables. Lo insécurité #que regna en lo Peitau al cors de la guèrra de #Cent Ans empenh lo senhor de Étables a bastir una fortalesa amb la fin de procurar un abric als sieus afars. La baronnie de Étables prospère, e pren en la siá mouvance las sei­gneuries del Chesne e del Lac. Desparièras fonts escrichas mencionen l'existéncia d'un molin a vent, associat a un molin a aiga. Al luòc-dich Molin-Girault.
Lo començament de l'epòca modèrna a caracterizat per l'ex­pansion del vignoble. Una fièra a creat a Milly. Aguda annalament lo 10 d'agost. Las guèrras de Religion constituisson un periòde de insécurité. An marcat a Charrais per la mòrt l'an 1591 al cors d'un compromís, de Henri de Chateigner, senhor poitevin al servici de Henri IV. Lo primièr registre paroissial a agut a partir d'ans 1670 pel abbé Bernezais. Aquel lèva egalament un dénombrement dels fuòcs de la parròquia l'an 1678. El recense 41 fuòcs a Charrais, 64 a Étables, 16 a Charrajou e qualques 300 abitants a Milly.
A la fin de l'epòca modèrna, la distincion de Étables declina, concurrencée per aquela de Neuville. Los abitants de la parròquia vivon alavetz de la vinha e de las céréales. La ramaderia, limitat a la ramaderia ovin, es per çò qu'es de lududes pauc desvolopat. Lo recensement de 1866 fach estat d'una populacion fòrta de 792 abitants, #que 6 ne residisson a Milly. Étables Constituissi alavetz lo principal nuclèu de peuplement.

Tèxte originau de l'article francés

Site d'une villa gallo-romaine rattachée au fundus de la Tour-Mirandes, Charrais est un fief situé dans la viguerie à Sauves, comme l'attestent des documents écrits des Modèl:S2-. En 942, le bourg de Charrais est cédé, parmi d'autres possessions, au chapitre de Saint-Hilaire de Poitiers. À partir du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, la paroisse est l'une de celles qui marquent la frontière entre le Poitou et l'Anjou. La commune actuelle de Char­rais est composée de quatre anciens vil­lages : Milly Charrajou, Étables et Charrais.
La Tour de Charrais est le siège d'une seigneurie importante jusqu'au Modèl:S mini- ou Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle. Elle décline ensuite, probablement en raison de la ruine de ses propriétaires. Elle entre dans la dépen­dance du chapitre de Saint-Hilaire et de son trésorier, qui porte le titre de baron d'Étables. L'insécurité qui règne dans le Poitou au cours de la guerre de Cent Ans pousse le seigneur d'Étables à construire une forteresse afin de procurer un abri à ses sujets. La baronnie d'Étables prospère, et elle prend dans sa mouvance les sei­gneuries du Chesne et du Lac. Différentes sources écrites mentionnent l'existence d'un moulin à vent, associé à un moulin à eau. au lieu-dit Moulin-Girault.
Le début de l'époque moderne est caractérisé par l'ex­pansion du vignoble. Une foire est créée à Milly. tenue annuellement le 10 août. Les guerres de Religion constituent une période d'insécurité. Elles sont marquées à Charrais par la mort en 1591 au cours d'un engagement, d'Henri de Chateigner, seigneur poitevin au service d'Henri IV. Le premier registre paroissial est tenu à partir des années 1670 par l'abbé Bernezais. Celui-ci dresse également un dénombrement des feux de la paroisse en 1678. Il recense 41 feux à Charrais, 64 à Étables, 16 à Charrajou et quelque 300 habitants à Milly.
À la fin de l'époque moderne, la seigneurie d'Étables décline, concurrencée par celle de Neuville. Les habitants de la paroisse vivent alors de la vigne et des céréales. L'élevage, limité à l'élevage ovin, est quant à lui peu développé. Le recensement de 1866 fait état d'une population forte de 792 habitants, dont 6 résident à Milly. Étables constitue alors le principal noyau de peuplement.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Éric Parthenay    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): 1048, totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
669 800 801 606 813 704 702 694 711
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
729 765 792 813 793 786 838 765 705
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
715 707 666 636 621 582 570 578 508
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
471
450
463
557
621
674
779
845
912
926
2009 2010
978
993
1 005
1 020
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]