Le Grand-Quevilly

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar
Flag of France.svg Vila de França Flag of France.svg

Le Grand-Quevilly
Le Grand-Quevilly

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason ville fr Le Grand-Quevilly (Seine-Maritime).svg|x50px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2015.svg
geolocalizacion
Coordenadas 49° 24′ 26″ N 1° 03′ 11″ E / 49.4072222222, 1.05305555556 / 49.4072222222; 1.05305555556
Superfícia 11,11 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
68 m
1 m
Geografia politica
Estat Flag of France.svgFrança
Region
23
Nauta Normandia Blason region fr Normandie.svg
Departament
76
Sèina Maritima Armas deu Departament de la Sèina Maritima
Arrondiment Rouen
Canton Canton de
Intercom
200023414
Rouen-Elbeuf-Austreberthe (CREA)
Cònsol Marc Massion (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Grand-Quevillais, Grand-Quevillaise (en francés)
Còde postal 76120
Còde INSEE 76322
www.ville-grand-quevilly.fr

Le Grand-Quevilly es una comuna francesa, situada dins lo departament de la Sèina Maritima e la region de la Nauta Normandia.

Geografia[modificar | modificar la font]

Istòria[modificar | modificar la font]

  • 1793 : La vida communale s'organiza a l'entorn d'un conselh general communal lèu transformat en conselh de la municipalitat revolucionària de Granda-Quevilly. En 1794, una equipa a escuelhut pel destin de la comuna. A dirigit per André Boutigny, #que prendrà en 1800 lo títol de « cònsol provisòri », abans l'arribada de Germain Delamare, primièr cònsol de la municipalitat e #que lo #demorar fins en 1814.
  • 1870 : Los Prussiens ocupan la comuna. #Qualques soldats son de presoèrs dins lo castèl del Grand-Quevilly, ont èra installat un quartièr general prussien.
  • De 1882 a 1899 : Qualque progrès an luòc : de las placas orientativas e d'ostals an installat ; una escòla per gojats a bastit ; creacion d'un boulevard de l'indústria e, en 1894, d'un chantier naval, ont i aurà bastit la nau (pétrolier) celèbra, lo Quevilly, en 1897.
  • 1914 : de Divèrses camps de militars britanics s'installan en la comuna.
  • De 1939 a 1944 : Pendent la Segonda Guèrra mondiala, los immigrats partisson, las fabricas son alavetz desorganitzades, mas dels militars donan la man de œuvre. En 1941, lo cònsol Tony Larue a destituit de las siás foncions e a remplaçat. La vila es la blanca de divèrses bombardements. 76 resistentes an condemnat a mòrt sul stand de tir dels Bruyères, réquisitionné per l'armada alemanda. En 1944, la vila a liberat.
  • 1947 : Tony Larue redevient cònsol e fa bastir HLM e una bibliotèca municipala.
  • 1953 a 1977 : Bastiment de pabalhons, de centres comerciales (Bòsques-Cany), de la ZUP, e inauguracion de l'otèl de vila l'an 1974.
  • 1977 : Tony Larue apelat al jove Laurent Fabius (alavetz director de Gabinet de François Mitterrand) per acabar lo bastiment de la vila. Dempuèi son apareguts una escòla de musica, una bibliotèca, un teatre (teatre Charles Dullin) e un presèp.
  • 1995 : Tony Larue defalleix. Laurent Fabius pren lo sieu luòc de cònsol e Marc Massion ven senador.
  • 1996 a 2006 : De nombrosas modificacions veson lo jorn, Gas de França s'installa, dels luòcs an modernizat ; lo parc de las Províncias a creat (i aguèt recompensat a las Marianne d'Aur). La Sud III (via en connectant Lo Grand-Quevilly a Roan) a creat, la bibliotèca ven médiathèque e es rénovée. En 2001, dubertura del Zénith de Roan e Marc Massion ven cònsol.
  • Lo dijòus 4 de mai 2006 : Lo castèl d'aiga, #qu'èra un emblème de la vila, a destruit.
  • 2008 : En luòc e luòc del castèl d'aiga, una roseraie[1] a realizat. Mesura 6 a e conten près de 200 espècias de ròsas.
  • 1793 : La vie communale s'organise autour d'un conseil général communal bientôt transformé en conseil de la commune révolutionnaire de Grand-Quevilly. En 1794, une équipe est choisie pour le destin de la commune. Elle est dirigée par André Boutigny, qui prendra en 1800 le titre de « maire provisoire », avant l'arrivée de Germain Delamare, premier maire de la commune et qui le resta jusqu'en 1814.
  • 1870 : Les Prussiens envahissent la commune. Des soldats sont prisonniers dans le château du Grand-Quevilly, où était installé un quartier général prussien.
  • De 1882 à 1899 : Des progrès ont lieu : des plaques indicatives et de maisons sont installées ; une école pour garçons est construite ; création d'un boulevard de l'industrie et, en 1894, d'un chantier naval, où sera construit le navire (pétrolier) célèbre, le Quevilly, en 1897.
  • 1914 : Plusieurs camps de militaires britanniques s'installent dans la commune.
  • De 1939 à 1944 : Pendant la Seconde Guerre mondiale, les immigrés partent, les usines sont alors désorganisées, mais des militaires donnent la main d'œuvre. En 1941, le maire Tony Larue est destitué de ses fonctions et est remplacé. La ville est la cible de plusieurs bombardements. 76 résistants sont condamnés à mort sur le stand de tir des Bruyères, réquisitionné par l'armée allemande. En 1944, la ville est libérée.
  • 1947 : Tony Larue redevient maire et fait construire des HLM et une bibliothèque municipale.
  • 1953 à 1977 : Construction de pavillons, de centres commerciaux (Bois-Cany), de la ZUP, et inauguration de l'hôtel de ville en 1974.
  • 1977 : Tony Larue fait appel au jeune Laurent Fabius (alors directeur de Cabinet de François Mitterrand) pour achever la construction de la ville. Depuis sont apparus une école de musique, une bibliothèque, un théâtre (théâtre Charles Dullin) et une crèche.
  • 1995 : Tony Larue décède. Laurent Fabius prend sa place de maire et Marc Massion devient sénateur.
  • 1996 à 2006 : De nombreuses modifications voient le jour, Gaz de France s'installe, des places sont modernisées ; le parc des Provinces est créé (il fut récompensé aux Marianne d'Or). La Sud III (voie reliant Le Grand-Quevilly à Rouen) est créée, la bibliothèque devient médiathèque et est rénovée. En 2001, ouverture du Zénith de Rouen et Marc Massion devient maire.
  • Le jeudi 4 mai 2006 : Le château d'eau, qui était un emblème de la ville, est détruit.
  • 2008 : En lieu et place du château d'eau, une roseraie[2] est réalisée. Elle mesure 6 ha et contient près de 200 espèces de roses.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Marc Massion    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 Donadas
d · m
 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2012): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 241 1 235 1 278 1 460 1 578 1 440 1 585 1 598 1 555
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 557 1 548 1 519 1 613 1 618 1 731 1 813 1 773 2 132
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 048 2 209 2 458 4 120 6 264 7 683 8 942 9 857 13 565
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
18 727
25 611
31 963
31 650
27 658
26 679
26 226
26 162
25 826
2009 2010
25 160
25 415
24 930
25 189

Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. La roseraie
  2. La roseraie