Billy-sur-Oisy

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Billy-sur-Oisy
Billy-sur-Oisy

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Billy-sur-Oisy - église.jpg|center|280px|link=|border]]
La glèisa.
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 28′ 49″ N, 3° 24′ 48″ E
Superfícia 26,65 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
292 m
172 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
27
Borgonha Franca Comtat
Departament
58
Nièvre Armas de Nièvre
Arrondiment Clamecy
Canton Clamecy
Intercom
245801014
des Vaux d'Yonne
Cònsol Hervé Bourgeois (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 58500
Còde INSEE 58032

Billy-sur-Oisy es una comuna francesa, situada dins lo departament de la Nièvre e la region de Borgonha.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Situat a 8 km a l'oèst de Clamecy, jos-prefectura de la Nièvre, Billy-sus-Oisy es longé pel riu lo Oisy, pichon afluent del Yonne. Lo Oisy se tira en lo Beuvron, #que lududes, se tira en la Yonne a Clamecy.

Tèxte originau de l'article francés

Situé à 8 km à l'ouest de Clamecy, sous-préfecture de la Nièvre, Billy-sur-Oisy est longé par la rivière l'Oisy, petit affluent de l'Yonne. L'Oisy se jette dans le Beuvron, qui lui, se jette dans l'Yonne à Clamecy.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgBilly-sur-Oisy
Comuna amb 289 abitants (2000)Oisy (2,7km)
Comuna amb 168 abitants (2000)Breugnon (6,5km)
Comuna amb 480 abitants (2000)Andryes (6,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Billy-Sus-Oisy a una origina fòrça ancian coma ne testifiquen los nombroses silex talhats e tessons de poterie trobats sus lo sieu territòri.

Bourgade gauloise, Vila fòrta al temps de la Gaule romaine, antany nomenada Billiacum (del nom d'òme gaulois Billius[1]), una via romaine passa a proximitat.

Lo bourg es vengut châtellenie a la Mièja Edat. Al sud del pòble, la butte isolada del Castèl-Musard #èsser antany coronada d'un castèl féodal (enceinte de 900 m en comprenent dotze torns), bastit cap a 1215 pel comte de Nivèrns, Hervé IV de Donzy, e Mahaut (o Mathilde) de Courtenay, la siá esposa. Après la mòrt d'aquela en 1257, lo castèl #èsser progressivament délaissé. Pas en subsisteix uèi que de las ruïnes.

En 1544, [[François Ier de França|François Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]] autoriza, per carta brevet, los abitants a crear de fièras e de mercats e a environar, als sieus còstes, lo vilatge de muralles. Un torn n'es l'unic vestigi (proprietat privada de los nòstres jorns).

Lo glèisa Sant-Laurent possedís un chœur del Sègle XIII a chevet plan. Se tròba al dedins un polit retable en bòsc sculpté del Sègle XVIII. La nef e lo campanal an #èsser reconstruits a partir de 1777.

Aquel ancian vilatge de vanniers a pas pas gardat lo remembre d'aquela activitat exercida pendent aperaquí 350 ans sul luòc.

Los vinhas, abans lo phylloxéra i èran nombrosas suls vessants sud dels tucs, los vignerons residissián dintratz d'autras a Savigny, caseriu antany plan diferenciat del bourg lududes-meteissa.

La municipalitat compren tanben lo pòble de Charmois ont los tisserands an #èsser nombrós e #que dépendait de la Justícia de Andryes.

Fondelin E La Vignelle èran antany fiefs en dependent de la distincion de Sant-Vérain. De grands domenis son egalament presents sus la comuna : Charrier, lo Colombier, la Motte, Villemouron, la Villeneuve e lo Fey. Aquel darrièr a la particularité d'èsser sus doas comunas, Billy e Èra-la-Sauvin e sus dos departaments : la Nièvre e lo Yonne.

Tèxte originau de l'article francés

Billy-sur-Oisy a une origine très ancienne comme en témoignent les nombreux silex taillés et tessons de poterie trouvés sur son territoire.

Bourgade gauloise, ville forte au temps de la Gaule romaine, autrefois nommée Billiacum (du nom d'homme gaulois Billius[2]), une voie romaine passe à proximité.

Le bourg est devenu châtellenie au Moyen Âge. Au sud du village, la butte isolée du Château-Musard fut autrefois couronnée d’un château féodal (enceinte de 900 m comprenant douze tours), construit vers 1215 par le comte de Nevers, Hervé IV de Donzy, et Mahaut (ou Mathilde) de Courtenay, son épouse. Après la mort de celle-ci en 1257, le château fut progressivement délaissé. Il n'en subsiste aujourd'hui que des ruines.

En 1544, [[François Ier de France|François Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]] autorise, par lettre patente, les habitants à créer foires et marchés et à entourer, à leurs frais, le village de murailles. Une tour en est l’unique vestige (propriété privée de nos jours).

L'église Saint-Laurent possède un chœur du Sègle XIII à chevet plat. À l’intérieur se trouve un beau retable en bois sculpté du Sègle XVIII. La nef et le clocher ont été reconstruits à partir de 1777.

Cet ancien village de vanniers n’a pas gardé le souvenir de cette activité exercée pendant environ 350 ans sur le site.

Les vignes, avant le phylloxéra y étaient nombreuses sur les versants sud des collines, les vignerons résidaient entre autres à Savigny, hameau autrefois bien différencié du bourg lui-même.

La commune comprend aussi le village de Charmois où les tisserands ont été nombreux et qui dépendait de la Justice d’Andryes.

Fondelin et La Vignelle étaient autrefois des fiefs dépendant de la seigneurie de Saint-Vérain. De grands domaines sont également présents sur la commune : Charrier, le Colombier, la Motte, Villemouron, la Villeneuve et le Fey. Ce dernier a la particularité d’être sur deux communes, Billy et Étais-la-Sauvin et sur deux départements : la Nièvre et l’Yonne.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Hervé Bourgeois    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
840 895 929 958 1 158 1 207 1 260 1 292 1 333

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 397 1 327 1 400 1 322 1 192 1 183 1 057 1 326 928

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
885 858 806 668 615 622 597 587 531

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
484
464
427
389
392
400
413
415
417
2009 2010
414
417
416
418
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Albert Dauzat, Diccionari étymologique dels noms de luòcs, Librariá Larousse, 1963
  2. Albert Dauzat, Dictionnaire étymologique des noms de lieux, Librairie Larousse, 1963