Le Favril (Eure et Loir)

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Le Favril
Le Favril

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:290px|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:60px|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 27′ 52″ N, 1° 07′ 46″ E
Superfícia 23,8 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
247 m
178 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
24
Centre e Vau de Léger Blason fr Centre-Val de Loire.svg
Departament
28
Eure et Loir Armas deu Departament d'Eure et Loir
Arrondiment Chartres
Canton Courville-sur-Eure
Intercom
242852481
du Pays Courvillois
Cònsol John Billard (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 28190
Còde INSEE 28148

Le Favril es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Eure et Loir e la region dau Centre.

Geografia[modificar | modificar la font]

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgLe Favril
Comuna amb 1005 abitants (2000)Pontgouin (1,4km)
Comuna amb 571 abitants (2000)Landelles (3,1km)
Comuna amb 205 abitants (2000)Friaize (4,3km)
Comuna amb 965 abitants (2000)Chuisnes (4,5km)
Comuna amb 261 abitants (2000)Billancelles (4,9km)
Comuna amb 395 abitants (2000)Le Thieulin (7,0km)
Comuna amb 954 abitants (2000)Digny (7,5km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Lo 14 de novembre de l'an 1841, dins lo sieu Castèl dels Vali, Etienne Jean François Charles, marques de Aligre, president del collègi electoral d'Eure-e-Loir en 1814, Parelh de França en 1815, legaue una soma de 900 000 francs a partejar entre nòu comunas, #que la municipalitat del Favril, a carga per aquela, de fondar un espital #que ne portariá lo nom de lo sieu fondator grauat sus doas pèiras mesas, la una al dedins, e l'autre a l'exterior de la bastissa.

Per codicilles olographes datada dels 18 de julhet de 1842 e 14 d'agost 1843 lo marques de Aligre confirmava lo sieu don e completava las siás volontats : « cada municipalitat aurà n'indigne los baliveaux arbres e mòbles existents suls territòris aicí-dessus » e « lègue a la municipalitat del Favril 100 000 francs e totes los baliveaux del Parc del Riu ».

Lo 11 de mai de 1847 lo marques de Aligre, generós donateur, defallia a París dins lo sieu otèl de la carrièra d'Anjau-Sant-Aunorat.

  1. Nàisser alavetz entre los eretièrs del marques de Aligre e la municipalitat del Favril un désaccord sul sens de « l'estenduda del legs dels baliveaux », legs #que se revelava fòrça mai important e complèxe #que i apareissiá pas.

En 1848, nanti de l'autorizacion del President de la Republica, Jean-François Vendeire, cònsol del Favril, començava un procediment #que li caliá perdurer fins en 1867.

Pendent aqueles vint ans esmaltades de jutjaments en crida, de cridas contradictòrias en conciliations, los desparièrs cònsols de la nòstra municipalitat #defendre amb acharnement los interèsses del burèu de bienfaisance e #assegurar una gestion pensada e intelligenta de bon paire de familha.

En novembre 1858, après aver-i sollicitat l'acòrdi de Senhor lo Prefècte, Senhor Lavie, cònsol del Favril, en residint granja de la Rousselière, #procedir al placement dels fons legadi pel marques de Aligre, e #crompar pel compte del burèu de bienfaisance, una grange situada a Pontgouin, carrièra de la Cerveseria, e un lòt de tèrras labourables situadas a Pontgouin d'una part (24 a e 45 a) e a Digny d'autra part (24 a e 94 a), de tèrras #que çò CCAS del Favril, n'es, uèi encara, proprietari.

Lo 11 d'abril de 1867 Senhor de Pomereu, espós de la pichona-filha del marques Etienne de Aligre e exécuteur testamentaire, #far don a la municipalitat del Favril d'una parcelle de tèrra lududa apertenenta #çò que #permetre aital de realizar la vœu de lo sieu pepin : lo bastiment d'un hospice #que se adjoignit una escòla de filhas.

E li es a el aital coma lo 7 de junh de 1867, en preséncia de Senhor Pomereu de Aligre e Senhor Gateau, cònsol del Favril, la primièra pèira de la Asile de Aligre i aguèt mes…

Tèxte originau de l'article francés

Le 14 novembre de l’an 1841, en son Château des Vaux, Etienne Jean François Charles, marquis d’Aligre, président du collège électoral d’Eure-et-Loir en 1814, Pair de France en 1815, léguait une somme de 900 000 francs à partager entre neuf communes, dont la commune du Favril, à charge pour celle-ci, de fonder un hôpital qui porterait le nom de son fondateur gravé sur deux pierres placées, l’une à l’intérieur, et l’autre à l’extérieur de l’édifice.

Par des codicilles olographes datés des 18 juillet 1842 et 14 août 1843 le marquis d’Aligre confirmait son don et complétait ses volontés : « chaque commune aura en outre les baliveaux arbres et meubles existants sur les territoires ci-dessus » et « je lègue à la commune du Favril 100 000 francs et tous les baliveaux du Parc de la Rivière ».

Le 11 mai 1847 le marquis d’Aligre, généreux donateur, décédait à Paris en son hôtel de la rue d’Anjou-Saint-Honoré.

Naquit alors entre les héritiers du marquis d’Aligre et la commune du Favril un désaccord sur le sens de « l’étendue du legs des baliveaux », legs qui se révélait beaucoup plus important et complexe qu’il n’y paraissait.

En 1848, nanti de l’autorisation du Président de la République, Jean-François Marchand, maire du Favril, entamait une procédure qui devait perdurer jusqu’en 1867.

Durant ces vingt années émaillées de jugements en appel, d’appels contradictoires en conciliations, les différents maires de notre commune défendirent avec acharnement les intérêts du bureau de bienfaisance et assurèrent une gestion avisée et intelligente de bon père de famille.

En novembre 1858, après avoir sollicité l’accord de Monsieur le Préfet, Monsieur Lavie, maire du Favril, résidant ferme de La Rousselière, procéda au placement des fonds légués par le marquis d’Aligre, et acheta pour le compte du bureau de bienfaisance, une grange située à Pontgouin, rue de la Brasserie, et un lot de terres labourables situées à Pontgouin d’une part (24 ha et 45 a) et à Digny d’autre part (24 ha et 94 a), terres dont le CCAS du Favril, est, aujourd’hui encore, propriétaire.

Le 11 avril 1867 Monsieur de Pomereu, époux de la petite-fille du marquis Etienne d’Aligre et exécuteur testamentaire, fit don à la commune du Favril d’une parcelle de terre lui appartenant ce qui permit ainsi de réaliser le vœu de son grand-père : la construction d’un hospice auquel on adjoignit une école de filles.

Et c’est ainsi que le 7 juin 1867, en présence de Monsieur Pomereu d’Aligre et Monsieur Gateau, maire du Favril, la première pierre de l’Asile d’Aligre fut posée…

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 John Billard    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
823 867 837 867 838 835 739 767 788

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
698 711 679 648 643 622 572 582 580

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
595 583 543 447 422 398 371 387 290

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
329
277
268
266
300
280
314
319
324
2009 2010
325
333
327
334
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]