Aunay-sous-Auneau

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Aunay-sous-Auneau
Aunay-sous-Auneau

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 26′ 31″ N, 1° 48′ 32″ E
Superfícia 19,41 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
161 m
127 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
24
Centre e Vau de Léger
Departament
28
Eure et Loir Armas deu Departament d'Eure et Loir
Arrondiment Chartres
Canton Auneau
Intercom
242852531
Beauce Alneloise
Cònsol Jacques Weibel (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 28700
Còde INSEE 28013

Aunay-sous-Auneau es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Eure et Loir e la region dau Centre.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Tèxte originau de l'article francés

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgAunay-sous-Auneau
Comuna amb 4007 abitants (2000)Auneau (3,8km)
Comuna amb 326 abitants (2000)Orsonville (4,3km)
Comuna amb 355 abitants (2000)Roinville (4,6km)
Comuna amb 317 abitants (2000)Maisons (4,6km)
Comuna amb 791 abitants (2000)Denonville (5,6km)
Comuna amb 942 abitants (2000)Sainville (5,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Aunay-Jos-Auneau, vilatge de garnison. L'istòria militar de Aunay-jos-Auneau comença amb la guèrra de 1914-1918…

Dempuèi 1914, lo Ministèri de la Guèrra, #que la cartèra i n'aviá agut per Messimy, #experimentar lo besonh de dispausar, pas luènh de París, mas a costat d'una estacion, d'un vast terren per servir de magasèm de material e de centre de entraînement militar. Una superfícia de 33 ectaras, longeant la linha de camin de fèrre, cara a l'estacion de Auneau-Embrancament, del passatge a nivèl de Roinville fins a la rota de Auneau apertenenta gaireben en totalitat al meteis proprietari (una familha de Sens) #èsser retenuda e aquerida per expropriation en temps de guèrra. En 1915-1916, la primièra bastissa aparegut : aiçò èra «lo Chalet», agréable bastiment tot lo bòsc, amb galariá exteriora, en l'estil montagnard. Bastissa desmantellat en los ans 80. Aquel pabalhon se situava a l'intrada esquèrra de #çò que convendrem de trucar «lo Camp», rota de l'estacion e, i aviá destinat a servir de plaça de commandement o de lotjament de oficiar. Dels baraquements son de contunh installat costat expedís de Auneau, primièra implantacion purament militara, #que #protegir en principi presoèrs alemands de contunh dels tirailleurs annamites e egalament, un pauc mai tard, dels trabalhadors civils indochinois. Del costat parca, un embrancament particular i aguèt creat aital coma una ret de vias ferrées solcant las 30 ectaras del Camp. En bordure d'aquelas linhas, de las hangars an pujat per protegir lo material, a l'epòca gaireben exclusivament de terrassement de la Enginy. Qualques civils an contractat per la mantenença e lo stockage #que los presoèrs li participan a el aital coma la Tropa. L'implantacion de #çò que se nomena uèi «lo casernement de passatge» mas

  1. que #èsser longtemps trucat «71a Companhiá» ocupa una superfícia de 1,6 ectara e a melhorat al fil del temps per venir una aquartera modèrn amb mess dels officiers e jos-officiers, larèr del soldat e cantine amb cosinas. Qualques pabalhons an erigit en bordure de rota, pel lotjament dels marcs. 120 a 150

òmes de tropa i an garnison, amb un capitani, un mètge en aspirant del contingent, dels officiers e jos officiers. En 1940, la Wehrmacht ocupa lo luòc. La Kommandantur s'installa al Chalet. Los alemands melhoran encara las installacions e ocupan de nombroses civils. En 1944, l'armada americana investís lo luòc abandonat per la déroute alemanda. La plaça de commandement es egalament installat al Chalet. La G.I. Comencen per se levar de tot lo material alemand de intendance, en lo en tirant en cratères provocats per pompas esgariadas en los camps, al cors dels bombardements de l'estacion. #Qualques abitants de Aunay-jos-Auneau #poder se procurar aital dels bancs, de las taulas/dels lièchs, abans que lo fuòc los destruisca pas. A la sortida dels Americanes, #que seguissián l'avançada de las siás tropas, la F.F.I. (Fòrças Francesas de l'Interiora), integrats en l'armada regular, prenon los sieus quartièrs en lo casernement. Lo sieu motivation èra la guarda de l'ensems e tanben la mantenença de la companhiá #que i aviá pas patit mal de dégâts d'aquelas aucupacions successivas.

Tèxte originau de l'article francés

Aunay-sous-Auneau, village de garnison. L’histoire militaire d'Aunay-sous-Auneau commence avec la guerre de 1914-1918…

Dès 1914, le Ministère de la Guerre, dont le portefeuille était tenu par Messimy, éprouva le besoin de disposer, non loin de Paris, mais à côté d'une gare, d'un vaste terrain pour servir d'entrepôt de matériel et de centre d'entraînement militaire. Une surface de 33 hectares, longeant la ligne de chemin de fer, face à la gare d'Auneau-Embranchement, du passage à niveau de Roinville jusqu'à la route d'Auneau appartenant presque en totalité au même propriétaire (une famille de Sens) fut retenue et acquise par expropriation en temps de guerre. En 1915-1916, le premier bâtiment apparu : c'était «le Chalet», agréable construction toute en bois, avec galerie extérieure, dans le style montagnard. Bâtiment démantelé dans les années 80. Ce pavillon se situait à l'entrée gauche de ce que nous conviendrons d'appeler «le Camp», route de la gare et, était destiné à servir de poste de commandement ou de logement d'officier. Des baraquements sont ensuite installés côté route d'Auneau, première implantation purement militaire, qui abritèrent d'abord des prisonniers allemands puis des tirailleurs annamites et également, un peu plus tard, des travailleurs civils indochinois. Du côté gare, un embranchement particulier fut créé ainsi qu'un réseau de voies ferrées sillonnant les 30 hectares du Camp. En bordure de ces lignes, des hangars sont montés pour abriter le matériel, à l'époque presque exclusivement de terrassement du Génie. Quelques civils sont embauchés pour l'entretien et le stockage auxquels les prisonniers participent ainsi que la Troupe. L'implantation de ce que l'on nomme aujourd'hui «le casernement de passage» mais qui fut longtemps appelé «71a Compagnie» occupe une surface de 1,6 hectare et est améliorée au fil du temps pour devenir une caserne moderne avec mess des officiers et sous-officiers, foyer du soldat et cantine avec cuisines. Des pavillons sont érigés en bordure de route, pour le logement des cadres. 120 à 150 hommes de troupe y tiennent garnison, avec un capitaine, un médecin aspirant du contingent, des officiers et sous officiers. En 1940, la Wehrmacht occupe le site. La Kommandantur s'installe au Chalet. Les allemands améliorent encore les installations et occupent de nombreux civils. En 1944, l'armée américaine investit la place abandonnée par la déroute allemande. Le poste de commandement est également installé au Chalet. Les G.I. commencent par se débarrasser de tout le matériel allemand d'intendance, en le jetant dans des cratères provoqués par des bombes égarées dans les champs, au cours des bombardements de la gare. Des habitants d'Aunay-sous-Auneau purent ainsi se procurer des bancs, des tables/des lits, avant que le feu ne les détruise. Au départ des Américains, qui suivaient la progression de leurs troupes, les F.F.I. (Forces Française de l'Intérieur), intégrés dans l'armée régulière, prennent leurs quartiers dans le casernement. Leur motivation était la garde de l'ensemble et aussi l'entretien de la compagnie qui avait subi pas mal de dégâts de ces occupations successives.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Jacques Weibel    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
915 922 974 1 028 1 021 1 006 1 017 1 022 1 076
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 060 1 046 1 055 1 103 1 135 1 163 1 169 1 143 1 095
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 033 1 059 1 007 1 017 1 019 979 938 961 1 024
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
837
755
881
1 109
1 239
1 328
1 387
1 395
1 396
2009 2010
1 404
1 425
1 406
1 435
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]