Tréon

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Tréon
Tréon

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Defautoc.png|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 40′ 36″ N, 1° 19′ 32″ E
Superfícia 10,93 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
172 m
102 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
24
Centre e Vau de Léger
Departament
28
Eure et Loir Armas deu Departament d'Eure et Loir
Arrondiment Dreux
Canton Dreux-Sud
Intercom
242852440
Dreux Agglomération
Cònsol Christian Berthelier (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 28500
Còde INSEE 28394

Tréon es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Eure et Loir e la region dau Centre.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Aquel vilatge se situa de part e d'autra de la Blaise.

Se situa al limit de la region parisienne (15 km après Dreux), de la Beauce (20 km après lo Peatge), lo Thymerais (5 km) e la Normandie (15 km).

Tèxte originau de l'article francés

Ce village se situe de part et d'autre de la Blaise.

Il se situe à la limite de la région parisienne (15 km après Dreux), de la Beauce (20 km après le Péage), le Thymerais (5 km) et la Normandie (15 km).

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgTréon
Comuna amb 910 abitants (2000)Garnay (3,2km)
Comuna amb 595 abitants (2000)Saulnières (4,4km)
Comuna amb 154 abitants (2000)Allainville (5,4km)
Comuna amb 11897 abitants (2000)Vernouillet (5,5km)
Comuna amb 111 abitants (2000)Puiseux (5,7km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

E/ Las originas:

Tréon, #qu'èra una anciana distincion, portava abans 1080, lo nom de bourg "Treionis vicus". Aquela municipalitat #èsser n'efièch un vilatge gallo-romain d'importància. Lo pòble a situat entre lo riu "la Blaise" e la rota de París a las Mans per Châteauneuf-en-Thymerais. Suls cartulaires al cors dels sègles, se tròba Tréon designat jols noms de: "Trehio", "Traho", "Treionium", "Trium", "Trahon", "Trolon"; totes aqueles noms an una meteissa origina: Tréon, #que vòl dire tribut, impòst, que los romains levavan sus las províncias conquistadas. Al Mejan-Age, Tréon e "Trahum" significavan encara impòst e tota mena de redevance a causa del senhor. La Blaise #qu'adaiga lo territòri de la municipalitat del sud-oèst al nòrd-oèst, pren la siá font a la étang de Dampierre. De contunh, #venir s'establir, a Tréon un Prieuré conventuel de Sant Paire #que #far la prospérité del pòble. Mas en 1077, un incendi ravagit lo monastèri, de contunh en 1134, la glèisa a cremat de nòu: se pas la rebâtit pas, siá per manca de sòus, siá al contrari per la reconstruire mai polida, e mai granda: fins a aquel incendi i aviá bastit en bòsc. Tréon Fa partida de la distincion del Vidame de Chartres, lo diocèse de Chartres çò de mès de grand del reialme compreniá: Beauce, Dunois, Vendômois, Drouais, fins a Flaçadas, o Portamantèl e lo Thymerais. Fins a la XVIII°s. Los senhors de Tréon prétèrent fe, aumenatge, confession e dénombrement a la Evêque de Chartres.


II/ De 1826 als nòstres jorns:

1826: Lo 10 d'agost, una crussa d'aiga considerabla a parlat per orages multiplas. Tota la vallée de la Blaise a inondat.

1832: Una epidèmia de choléra pena a Tréon e entrena una dotzena de defalhiment.

1856: Descobèrta d'un tresaur al pè d'un roure, en un bòsc de Tréon (de las pèças d'aur e de sòus al effigie de François II, Charles IV, Henri III, Henri IV aguèron trobat, el possible qu'aquel siatz la rèsta d'un butin de guèrra enterrada, al moment de la batalha de Dreux).

1857: A aquela epòca, existís una Tuilerie, #que fabrica, annalament 500 000 briques, tuiles, e pavés pel departament.

1866: La municipalitat de Tréon faches registres al luòc-ditz "La Crotz del Friche" per metre al meteis nivèl la rota e lo sòl del encreuament, se #descobrir alavetz de divèrses cavòts.

1870: Es la guèrra contra las Prussiens. La nòstra region #que i aviá pas pas vist de batalha dempuèi las guèrras de religion, se tròba a nòu estrossejada. Après la nòstra desbranda 3000 Prussiens passan a Tréon, e de las cuirassiers de Magdebourg perquisitionnent dins cada ostal.

1874: Lo percepteur de Tréon a arturat amb los sieus fils per manqui n'escritura publica. Avián contrefait la signatura de gents de Tréon e Aunay #que sabián pas pas signar. Lo 30 de decembre, dels lops se mòstran dins lo pòble; lo jorn de Noël, lo un d'eles es vengut rondar jos las fenèstras de l'escòla, un autre es anat en lo tribunal del guarda-champêtre a Aunay, per manjar un jove can.

1875: Lo 18 de genièr, es la mobilizacion dels cavals. L'estiu a #èsser shut e talhat de gròs orages.

1876: Grand manœuvre al mes d'agost. Tréon Lòtja un regiment, 14 000 òmes desfilan per un temps horrorós dins las carrièras del pòble.

1879: Fin en novembre, i a ja 30 centimètres de nèu a Tréon. Fa -18 gras Celsius en decembre pendent una setmana. Fòrça son de victimas d'aquel fred rigorós. Un tragique incendi se declara a la granja Barbot, totes los ostals a tets de chaumes an menaçat.

1881: Inondacion a causa de la Blaise, los dics, mens plan mantenudas, daissavan passar l'aiga.

1900: Lo 2 de setembre: benediccion del nòu cementèri.

1905: Tréon compte 492 abitants. (A la XIII°s. I a 140 paroissiens. En 1816, i a 159 abitants, En 1864, i a 617 abitants)

1968: 551 abitants.

Tèxte originau de l'article francés

I/ Les origines:

Tréon, qui était une ancienne seigneurie, portait avant 1080, le nom de bourg "Treionis vicus". Cette commune fut en effet un village gallo-romain d'importance. Le village est situé entre la rivière "la Blaise" et la route de Paris au Mans par Châteauneuf-en-Thymerais. Sur les cartulaires au cours des siècles, on trouve Tréon désigné sous les noms de: "Trehio", "Traho", "Treionium", "Trium", "Trahon", "Trolon"; tous ces noms ont une même origine: Tréon, qui veut dire tribut, impôt, que les romains levaient sur les provinces conquises. Au Moyen-Age, Tréon et "Trahum" signifiaient encore impôt et toute sorte de redevance dues au seigneur. La Blaise qui arrose le territoire de la commune du sud-ouest au nord-ouest, prend sa source à l'étang de Dampierre. Puis, vint s'établir, à Tréon un Prieuré conventuel de Saint Père qui fit la prospérité du village. Mais en 1077, un incendie ravagit le monastère, puis en 1134, l'église est brûlée de nouveau: on ne la rebâtit pas, soit par manque d'argent, soit au contraire pour la reconstruire plus belle, et plus grande: jusqu'à cet incendie elle était construite en bois. Tréon fait partie de la seigneurie du Vidame de Chartres, le diocèse de Chartres le plus grand du royaume comprenait: Beauce, Dunois, Vendômois, Drouais, jusqu'à Mantes, le Perche et le Thymerais. Jusqu'au XVIII°s. les seigneurs de Tréon prétèrent foi, hommage, aveu et dénombrement à l'Evêque de Chartres.


II/ De 1826 à nos jours:

1826: Le 10 août, une crue d'eau considérable est causée par des orages multiples. Toute la vallée de la Blaise est inondée.

1832: Une épidémie de choléra sévit à Tréon et entraîne une douzaine de décès.

1856: Découverte d'un trésor au pied d'un chêne, dans un bois de Tréon (des pièces d'or et d'argent à l'effigie de François II, Charles IV, Henri III, Henri IV furent trouvées, il possible que ce soit le reste d'un butin de guerre enfoui, au moment de la bataille de Dreux).

1857: À cette époque, il existe une Tuilerie, qui fabrique, annuellement 500 000 briques, tuiles, et pavés pour le département.

1866: La commune de Tréon fait des fouilles au lieu-dit "La Croix du Friche" pour mettre au même niveau la route et le sol du carrefour, on découvrit alors plusieurs tombes.

1870: C'est la guerre contre les Prussiens. notre région qui n'avait pas vu de bataille depuis les guerres de religion, se trouve à nouveau ravagée. Après notre défaite 3000 Prussiens passent à Tréon, et des cuirassiers de Magdebourg perquisitionnent dans chaque maison.

1874: Le percepteur de Tréon est arrêté avec son fils pour faux en écriture publique. Ils avaient contrefait la signature de gens de Tréon et Aunay qui ne savaient pas signer. Le 30 décembre, des loups se montrent au village; le jour de Noël, l'un d'eux est venu rôder sous les fenêtres de l'école, un autre est allé dans la cour du garde-champêtre à Aunay, pour manger un jeune chien.

1875: Le 18 janvier, c'est la mobilisation des chevaux. L'été a été sec et coupé de gros orages.

1876: Grande manœuvre au mois d'août. Tréon loge un régiment, 14 000 hommes défilent par un temps affreux dans les rues du village.

1879: Fin novembre, il y a déjà 30 centimètres de neige à Tréon. Il fait -18 degrés Celsius en décembre pendant une semaine. Beaucoup sont victimes de ce froid rigoureux. Un tragique incendie se déclare à la ferme Barbot, toutes les maisons à toits de chaumes sont menacées.

1881: Inondation due à la Blaise, les digues, moins bien entretenues, laissaient passer l'eau.

1900: Le 2 septembre: bénédiction du nouveau cimetière.

1905: Tréon compte 492 habitants. (Au XIII°s. il y a 140 paroissiens. En 1816, il y a 159 habitants, En 1864, il y a 617 habitants)

1968: 551 habitants.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Christian Berthelier    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
437 496 559 555 551 642 627 647 650
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
600 550 576 541 581 514 512 497 498
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
492 500 483 473 495 467 438 470 522
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
571
551
631
898
1 179
1 255
1 284
1 309
1 333
2009 2010
1 357
1 379
1 367
1 388
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]