Chouzé-sur-Loire

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Chouzé-sur-Loire
Chouzé-sur-Loire

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:ChateaudesReauxHaupthaus01.jpg|center|280px|link=|border]]
Le Château des Réaux
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 14′ 14″ N, 0° 07′ 40″ E
Superfícia 28,04 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
36 m
25 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
24
Centre e Vau de Léger
Departament
37
Indre e Léger Armas del departament d'Indre e Léger
Arrondiment Chinon
Canton Bourgueil
Intercom
243700861
du Pays de Bourgueil
Cònsol Gilles Thibault (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Chouzéens (en francés)
Còde postal 37140
Còde INSEE 37074

Chouzé-sur-Loire es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Indre e Léger e la region dau Centre.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat a situat en la Touraine angevine, anciennement província de Anjau fins a la Revolucion francesa.

Tèxte originau de l'article francés

La commune est située dans la Touraine angevine, anciennement province d'Anjou jusqu'à la Révolution française.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgChouzé-sur-Loire
Comuna amb 1854 abitants (2000)Avoine (5,5km)
Comuna amb 493 abitants (2000)Montsoreau (5,7km)
Comuna amb 3909 abitants (2000)Bourgueil (5,9km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

En 1003, « Chozacius » indicava una idèa de seleccion, entèrra « Aicí de Causida ».

En 1050, los fraires Lovo e Rahier #far don al abbaye de Bourgueil de Chozacum e las siás dependéncias ; la justícia #qu'aperteniá egalament a la abbaye, aviá lo sieu banc en lo prieuré del Plessis-a los-Fraires. I aviá retut per un sénéchal nomenat pel abbé de Bourgueil[1]

François Rabelais (1483-1553) menciona ja « Chozé » en lo capítol 47 de Gargantua.

Aquel #èsser [[François Ier de França|François Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]] #que, per cartas brevets, #donar a Chozacius lo títol e los privilègis de vila. Lo nom de « Chouzé » apareis en la mapa de França de Cassini (Sègle XVIII).

Abans la Revolucion, Chouzé dépendait del tribunal de Saumur (renyeixes ligadas als impòstes), del diocèse d'Angieus, e de la généralité de Tors per la levada dels impòstes.

Part intégrante de la província de Anjau e de la siá istòria, Chouzé e la region de Bourgueil (i compreses lo domeni del castèl de Gizeux e fins a Castell-la-Vallière) #èsser ligadas en 1790 al tot nòu departament del Indre-e-Loire.

En 1343, lo sal ven un monopòli d'Estat per una ordonnance del rei Philippe VI de Valís, #que institue la gabelle, la taxa sus la sal. Lo Anjau fa partit país de « grand gabelle » e compren setze tribunals especiales o « de graèrs a sal », #qu'aquel de Bourgueil.

Lo 24 de mai 1589, Duplessis-Mornay governador de Saumur (1589-1621) ne comanda pas pas solament la vila de Saumur, pren lo cap d'un govèrn especial #qu'a desligat del Anjau. Aquela sénéchaussée de Saumur, engloba al nòrd de la Loire lo país de Bourgueil.

Chouzé E lo país bourgueillois (en s'estendent fins a Ingrandes cap a l'Èst e fins al castèl de Gizeux al Nòrd) dependràn de la sénéchaussée de Saumur fins a la Revolucion francesa.

En lo moment de la creacion dels departaments, Chouzé i aguèt ligat al district de Langeais.

La batellerie a jogat un papièr fòrça important en lo desvolopament de la municipalitat, per en un autre luòc bourg agricòla a las multiplas culturas. Cap a 1830, la municipalitat comptava de nombroses navigadors, pescadors e mariniers. Lo tràfec èra important : de viatgèrs sus embarcacions leugièras, coches de Loire, e de merças sus chalands.

Tèxte originau de l'article francés

En 1003, « Chozacius » indiquait une idée de sélection, ici « Terre de Choix ».

En 1050, les frères Lovo et Rahier firent don à l'abbaye de Bourgueil de Chozacum et ses dépendances ; la justice qui appartenait également à l'abbaye, avait son siège dans le prieuré du Plessis-aux-Moines. Elle était rendue par un sénéchal nommé par l'abbé de Bourgueil[1]

François Rabelais (1483-1553) mentionne déjà « Chozé » dans le chapitre 47 de Gargantua.

Ce fut [[François Ier de France|François Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]] qui, par lettres patentes, donna à Chozacius le titre et les privilèges de ville. Le nom de « Chouzé » apparaît dans la carte de France de Cassini (Sègle XVIII).

Avant la Révolution, Chouzé dépendait du tribunal de Saumur (querelles liées aux impôts), du diocèse d'Angers, et de la généralité de Tours pour la levée des impôts.

Partie intégrante de la province d'Anjou et de son histoire, Chouzé et la région de Bourgueil (y compris le domaine du château de Gizeux et jusqu'à Château-la-Vallière) furent rattachées en 1790 au tout nouveau département de l'Indre-et-Loire.

En 1343, le sel devient un monopole d'État par une ordonnance du roi Philippe VI de Valois, qui institue la gabelle, la taxe sur le sel. L'Anjou fait partie des pays de « grande gabelle » et comprend seize tribunaux spéciaux ou « greniers à sel », dont celui de Bourgueil.

Le 24 mai 1589, Duplessis-Mornay gouverneur de Saumur (1589-1621) ne commande pas seulement la ville de Saumur, il prend la tête d'un gouvernement spécial qui est détaché de l'Anjou. Cette sénéchaussée de Saumur, englobe au nord de la Loire le pays de Bourgueil.

Chouzé et le pays bourgueillois (s'étendant jusqu'à Ingrandes vers l'Est et jusqu'au château de Gizeux au Nòrd) dépendront de la sénéchaussée de Saumur jusqu'à la Révolution française.

Lors de la création des départements, Chouzé fut rattaché au district de Langeais.

La batellerie a joué un rôle très important dans le développement de la commune, par ailleurs bourg agricole aux multiples cultures. Vers 1830, la commune comptait de nombreux navigateurs, pêcheurs et mariniers. le trafic était important : voyageurs sur des embarcations légères, coches de Loire, et marchandises sur chalands.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Gilles Thibault    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
3 314 3 447 3 916 3 660 3 890 3 847 3 852 3 816 3 690
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 571 3 410 3 323 3 104 2 902 2 731 2 643 2 524 2 419
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
2 196 2 202 2 139 2 004 2 004 1 931 1 882 1 933 2 006
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
2 454
2 255
2 147
2 070
2 124
2 093
2 076
2 079
2 081
2009 2010
2 087
2 123
2 071
2 108
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. 1,0 et 1,1 Cairat de Busserolle, Jacques-Xavier (1823-1904), Diccionari géographique, istoric e biographique d'Indre-e-Loire e de l'anciana província de Touraine, t.2, pàg.289. Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « Busserolle.2C_Jacques-Xavier_1904_p.289 » est défini plusieurs fois avec des contenus différents