Montbazon

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Montbazon
Montbazon

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Montbazon - Mairie.JPG|center|280px|link=|border]]
Hôtel de ville
[[Fichièr:Blason fam fr Rohan.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 47° 17′ 18″ N, 0° 42′ 52″ E
Superfícia 6,50 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
92 m
52 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
24
Centre e Vau de Léger
Departament
37
Indre e Léger Armas del departament d'Indre e Léger
Arrondiment Tours
Canton Montbazon
Intercom
243700804
du Val de l'Indre
Cònsol Bernard Revêche (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 37250
Còde INSEE 37154

Montbazon es una comuna francesa, situada dins lo departament d'Indre e Léger e la region dau Centre.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Montbazon A situat sul Indre dintre Veigné, Monts e Sorigny. La vila se tròba a aperaquí 12 km de Tors. Traversada per la nacionala 10, la vila de Montbazon #èsser celèbra per las siás embussem interminablas abans la dubertura de la autoroute A 10. La siá traversada demòra de còps malaisida.

Tèxte originau de l'article francés

Montbazon est situé sur l'Indre entre Veigné, Monts et Sorigny. La ville se trouve à environ 12 km de Tours. Traversée par la nationale 10, la ville de Montbazon fut célèbre pour ses bouchons interminables avant l'ouverture de l'autoroute A 10. Sa traversée demeure parfois difficile.

Comunas vesinas[modificar | modificar la font]

Distanças e posicion relativa
Map pointer black.svgMontbazon
Comuna amb 5938 abitants (2000)Veigné (1,7km)
Comuna amb 2105 abitants (2000)Sorigny (5,3km)
Comuna amb 4401 abitants (2000)Esvres (5,5km)
Comuna amb 6973 abitants (2000)Monts (6,8km)


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

En 991, los fraires de Cormery se planhon près del rei que Foulques Nerra, comte d'Anjau (es comte d'Anjau dempuèi 987 del temps qu'a pas mai que 17 ans), bastisca una fortalesa sus la siá tèrra de Montbazon.

Dempuèi 994, lo imponent donjon domina aquel ponch estrategic del Indre testificant luchas acarnissades oponent lo Faucon Negre als poderoses comtes de Bles : lo bastiment d'una cenh de fortalesas en aquela fin de Sègle X deviá lududes permetre de s'assegurar lo contraròtle de tota la Touraine.

Dempuèi 997 lo donjon passa a las mans dels adversaris de Foulques e li caldrà esperar 40 ans per aténher a o reprene qualques ans abans la siá mòrt en 1040.

En 1175, Henri II Plantagenêt lança d'enòrmes trabalhs d'ampliament amb lo bastiment del torn redond de l'intrada aital coma de las muralles.

Aqueles bastiments an realizat amb la pèira bruta extracha dirèctament del scenari calcaire en sostenent al donjon. Cela permet doncas al meteis temps de crear un ravin defensiu.

La fortalesa serà de contunh presa pel rei de França Philippe Auguste, al començament del Sègle XIII

Erigé en duché pairie per Louis VII de Rohan Guéméné al Sègle XVI.

En 1425, un segond castèl a bastit en cara del vièlh donjon. Aquel castèl-nòu serà démoli sens posteriora-pensada en 1746 e las siás rèstas servisson de remblai per consolidar la rota d'Espanha (actuala N10).

Lo donjon lududes a escapat quitament a la destruccion perque a #èsser viscut fins en 1725. Los sieus escalones aital coma lo pichon donjon contigu se effondrent en 1791 e la municipalité autoriza la destruccion de l'ensems.

En 1797 lo mur es sectionné sus tota la siá nautor per la foudre : la fissure es totjorn visibla.

La bastissa es alavetz relégué al simple papièr de magasèm e la siá reünion acuèlh l'installacion dintre 1823 e 1852 d'un telègraf Chappe.

En 1860, lo luòc a crompat per un mécène e restaurat de manièra a poder i installar en 1866 una estatua de la vèrge anautita de 9,5 mètres, subvencionada per l'emperairitz Eugénie, femna de Napoleon III.

La vila #èsser un temps conegut per los sieus embouteillages, la Nacionala 10 (expedís en connectant París a la còsta Atlantica), la en traversant en formant un goulet de étranglement entre lo pont sus l'Indre al nòrd e la còsta del donjon al sud.

Uèi pas demòra mai que ruïnes de #çò que #èsser un grand castèl.

Tèxte originau de l'article francés

En 991, les moines de Cormery se plaignent auprès du roi que Foulques Nerra, comte d'Anjou (il est comte d'Anjou dès 987 alors qu'il n'a que 17 ans), construise une forteresse sur leur terre de Montbazon.

Dès 994, l'imposant donjon domine ce point stratégique de l'Indre témoignant des luttes acharnées opposant le Faucon Noir aux puissants comtes de Blois : la construction d'une ceinture de forteresses en cette fin de Sègle X devait lui permettre de s'assurer le contrôle de toute la Touraine.

Dès 997 le donjon passe aux mains des adversaires de Foulques et il devra attendre 40 ans pour réussir à le reprendre quelques années avant sa mort en 1040.

En 1175, Henri II Plantagenêt lance d'énormes travaux d'agrandissement avec la construction de la tour ronde de l'entrée ainsi que des murailles.

Ces constructions sont réalisées avec la pierre brute extraite directement du plateau calcaire supportant le donjon. Cela permet donc en même temps de créer un ravin défensif.

La forteresse sera ensuite prise par le roi de France Philippe Auguste, au début du Sègle XIII

Erigé en duché pairie pour Louis VII de Rohan Guéméné au Sègle XVI.

En 1425, un deuxième château est construit en face du vieux donjon. Ce château-neuf sera démoli sans arrière-pensée en 1746 et ses restes servent de remblai pour consolider la route d'Espagne (actuelle N10).

Le donjon lui même a échappé à la destruction car il a été habité jusqu'en 1725. Ses étages ainsi que le petit donjon attenant s'effondrent en 1791 et la municipalité autorise la destruction de l'ensemble.

En 1797 le mur est sectionné sur toute sa hauteur par la foudre : la fissure est toujours visible.

Le bâtiment est alors relégué au simple rôle d'entrepôt et son sommet accueille l'installation entre 1823 et 1852 d'un télégraphe Chappe.

En 1860, le site est acheté par un mécène et restauré de manière à pouvoir y installer en 1866 une statue de la vierge haute de 9,5 mètres, subventionnée par l'impératrice Eugénie, femme de Napoléon III.

La ville fut un temps connue pour ses embouteillages, la Nationale 10 (route reliant Paris à la côte Atlantique), la traversant en formant un goulet d'étranglement entre le pont sur l'Indre au nord et la côte du donjon au sud.

Aujourd'hui il ne reste que des ruines de ce qui fut un grand château.

Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Bernard Revêche    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
800 947 888 1 020 1 080 1 180 1 181 1 116 1 145
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 096 1 074 1 090 1 032 1 179 1 181 1 197 1 143 1 143
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 127 1 150 1 161 1 150 1 089 1 086 1 096 1 697 1 267
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
1 622
1 903
2 447
3 011
3 354
3 434
3 953
3 936
3 920
2009 2010
3 904
3 983
3 933
4 014
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]