Chiatra

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Chjatra
Chiatra

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Chiatra70.jpg|center|280px|link=|border]]
Vista de Chiatra
[[Fichièr:Defautoc.png|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 42° 17′ 34″ N, 9° 28′ 34″ E
Superfícia 8,22 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
743 m
408 m
37 m
Geografia politica
Region istorica Corsega Armas de Corsega
Estat Bandièra de França França
Arrondiment Corte
Canton Moïta-Verde
Cònsol Pancrace Lastrajoli-Maurizi (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Còde postal 20230
Còde INSEE 2B088

Chjatra en còrs (Chiatra en francés) es una comuna corsa, situada dins lo departament de Nauta Corsega‎ e la region de Corsega.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La municipalitat de Chiatra se situa sul rebord sud-es del massís de la Castagniccia, a aperaquí 5 quilomètres al sud de Cervione a panatòri d'ausèl, e 20 quilomètres al nòrd de Aléria.

Lo vilatge a installat sus una arête en separant la Alésani (en Corsega Alisjani), al nòrd, de lo sieu afluent lo Picchio (Picchju) al sud. Aquela arête, d'orientacion sud-oèst - nòrd-es, bassa del Puja Sant'Appiano (naut. 1093 a la Punta di a Campana) e s'acaba a l'èst del vilatge pel Puja Oppido, tuc arrodonit en culminant a 495 mètres. Lo pòble actual es ne retrai leugièrament sus un caulet, a 400 mètres d'altitud, a aperaquí 7 quilomètres a panatòri d'ausèl de la còsta tyrrhénienne. A l'aire pur, sens ivèrns rigoroses, lo pòble es largament dobèrt sus la plana littorale, la vallée de la Alesani, e las primièras montanhas de la Castagniccia.

Lo Picchio flueix d'oèst n'es al sud del pòble, en un vallon plan protegit e propice a las culturas e a la ramaderia. Es per aquel vallon #que passa la sola rota en connectant lo pòble a la plana. Ruisseau Capabla de venir torrentiel en lo moment de las cregudas de tardor o de prima, mas a shut l'estiu, lo Picchio #èsser un dels darrièrs corses d'aiga a protegir tortugues d'aiga doça al nivèl de lo sieu confluisson amb lo Alesani al pont del Onéo.

Tota la part orientala de la municipalitat, siá mai de la mitat de la siá superfícia, a situat en los basses tucs prèps del littoral, entre 100 e 200 mètres d'altitud. L'activitat agricòla s'i es desvolopada e l'abitat i a escampilhat, amb malgrat aiçò qualques pichons caserius (Casani, Còsta #Durar,...).

La vallée de la Alesani, #que sòla lo marge drech ne fa partida de Chiatra, es aicí sauvatja, e lo sieu fons a inondat per la retenuda del barrage de Alesani, situat al limit nòrd de la comuna. Cap de franchissement del riu existís pas sus 10 quilomètres en amont del barrage.

Chiatra Se tròba en la pieve de Verde, environat per Canale-di-Verde, Pietra-di-Verde, Sant'Andréa-di-Cotone e San-Giuliano. Chiatra Es a aperaquí una ora de veitura de Bastia, la prefectura. Per jónher Corte, jos-prefectura #que la municipalitat ne lèva, falha siá davalar fins a Aléria per manlevar la rota nacionala 200, siá traversar tot lo sud del massís per rotas al perfil malaisit (bocca di San Gavino, Moïta, èca.), siá mai d'una ora quina que siá l'itinerari.

Tèxte originau de l'article francés

La commune de Chiatra se situe sur le rebord sud-est du massif de la Castagniccia, à environ 5 kilomètres au sud de Cervione à vol d'oiseau, et 20 kilomètres au nord d'Aléria.

Le village est installé sur une arête séparant l'Alésani (en Corse Alisjani), au nord, de son affluent le Picchio (Picchju) au sud. Cette arête, d'orientation sud-ouest - nord-est, descend du Monte Sant'Appiano (alt. 1093 à la Punta di a Campana) et se termine à l'est du village par le Monte Oppido, colline arrondie culminant à 495 mètres. Le village actuel est légèrement en retrait sur un col, à 400 mètres d'altitude, à environ 7 kilomètres à vol d'oiseau de la côte tyrrhénienne. À l’air pur, sans hivers rigoureux, le village est largement ouvert sur la plaine littorale, la vallée de l'Alesani, et les premières montagnes de la Castagniccia.

Le Picchio coule d'ouest en est au sud du village, dans un vallon bien abrité et propice aux cultures et à l'élevage. C'est par ce vallon que passe la seule route reliant le village à la plaine. Ruisseau capable de devenir torrentiel lors des crues d'automne ou de printemps, mais à sec l'été, le Picchio fut un des derniers cours d'eau à abriter des tortues d'eau douce au niveau de son confluent avec l'Alesani au pont de l'Onéo.

Toute la partie orientale de la commune, soit plus de la moitié de sa surface, est située dans les basses collines proches du littoral, entre 100 et 200 mètres d'altitude. L'activité agricole s'y est développée et l'habitat y est dispersé, avec cependant quelques petits hameaux (Casani, Costa Dura,...).

La vallée de l'Alesani, dont seule la rive droite fait partie de Chiatra, est ici sauvage, et son fond est inondé par la retenue du barrage d'Alesani, situé à la limite nord de la commune. Aucun franchissement de la rivière n'existe sur 10 kilomètres en amont du barrage.

Chiatra se trouve dans la pieve de Verde, entouré par Canale-di-Verde, Pietra-di-Verde, Sant'Andréa-di-Cotone et San-Giuliano. Chiatra est à environ une heure de voiture de Bastia, la préfecture. Pour joindre Corte, sous-préfecture dont la commune relève, il faut soit descendre jusqu'à Aléria pour emprunter la route nationale 200, soit traverser tout le sud du massif par des routes au profil difficile (bocca di San Gavino, Moïta, etc.), soit plus d'une heure quel que soit l'itinéraire.


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Vilatge ancian e pittoresque, Chiatra es un dels mai vièlhs pòbles de Corsega.

Lo mont Oppido, d'ont la vista sus la plana littorale es excepcionala, èra antany un ponch estrategic perque se vesiá fins al étang de Diane prèp de Aléria. Es perque los Romains, en la preocupacion de protegir Aleria, i avián establit un oppidum. A mencionat per Ptolémée en la siá mapa de Corsega jol nom de « castrum de Opinum ».

Es en la vallée del Picchio e mai justament a San Cervone (o Scervone) que los primièrs abitants se son sédentarisés. An abandonat de contunh aquel endroit tròp vulnerable per s'establir sus la crête, encoratjats per l'existéncia de divèrsas fonts a las immeditaeses del pòble (fontana Vecchia, di Vitti, u Salge).

Los chiatrais an édifié, al començament del Sègle XV, de la « tor » per resistir als assaillants. Los autres ostals, de talha mai modèsta, son venguts se agglomérer contra aqueles ponches estrategics. Las anautitas façadas de los sieus ostals de pèira e los tres torns génoises del començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, encara dins bon estat, la glèisa paroissiale actuala de la Annonciade aital coma tres capèlas son l'eiretatge d'una istòria rica en rebondissements. Chiatra S'es totjorn opausat als Génois. En 1511, quand Renuccio Della Rocca i aguèt desfach, i aguèt saquejat e cremat. Ordenat darrièr de la bandièra de Sampiero Corso, #conéisser la meteissa tragèdia en 1564.

melhor Protegits atacs e de las invasions eventualas de las barbaresques, las Chiatrais se son establits definitivament e an organizat la siá vida economica. Près del torrent del Alésani, als XVIe e Sègle XVIIs, trabalhavan lo fèrre (luòc-dich a Ferrièra) mercés al minaré importat del isla de Elbe. Los incendis an estrossejat las vinhas de las coteaux, la châtaigneraie, la oliveraie e los nombroses potagers. Mas las ruïnes de las maisonnettes de vinhas, los molins a òli, los séchoirs a castanyes e las vièlhas clausuras dels jardins testifiquen d'aquela activitat agricòla intensa, #que los permetiá de viure practicament en autarcie. Semiavan lo blat fins a Bravone, e las vegadas porgián lach, fromage e carn. Avián la pèira abondiua, aital coma lo bòsc (châtaignier, roures, roures-suros, roures verdes, aulnes, èca.)[1].

En 1880, Chiatra i aviá poblat de 444 abitants, al començament de la Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle ne comptava 507. A aquela epòca se podiá encara observar la barralha fortificada de Giustiniana e lo torn de Caseli. Après la guèrra de 1939-1945, la siá populacion a fòrtament décru, per pas comptar que 163 abitants. En aquel començament de Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, gràcia en particulara a la siá plana, la populacion aumenta e sembla estabilitzar-s'a l'entorn de 190 abitants, per passar lo cap dels 500 en #èsser.

Tèxte originau de l'article francés

Village ancien et pittoresque, Chiatra est un des plus vieux villages de Corse.

Le mont Oppido, d'où la vue sur la plaine littorale est exceptionnelle, était jadis un point stratégique car on voyait jusqu'à l'étang de Diane proche d'Aléria. C’est pourquoi les Romains, dans le souci de protéger Aleria, y avaient établi un oppidum. Il est mentionné par Ptolémée dans sa carte de Corse sous le nom de « castrum d’Opinum ».

C'est dans la vallée du Picchio et plus précisément à San Cervone (ou Scervone) que les premiers habitants se sont sédentarisés. Puis ils ont quitté cet endroit trop vulnérable pour s’établir sur la crête, encouragés par l’existence de plusieurs sources aux abords du village (fontana Vecchia, di Vitti, u Salge).

Les chiatrais ont édifié, au début du Sègle XV, des « torre » pour résister aux assaillants. Les autres maisons, de taille plus modeste, sont venues s’agglomérer contre ces points stratégiques. Les hautes façades de ses maisons de pierre et les trois tours génoises du début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, encore en bon état, l'église paroissiale actuelle de l’Annonciade ainsi que trois chapelles sont l’héritage d’une histoire riche en rebondissements. Chiatra s’est toujours opposé aux Génois. En 1511, lorsque Renuccio Della Rocca fut défait, il fut pillé et brûlé. Rangé derrière la bannière de Sampiero Corso, il connut la même tragédie en 1564.

Mieux protégés des attaques et des invasions éventuelles des barbaresques, les Chiatrais se sont établis définitivement et ont organisé leur vie économique. Près du torrent de l’Alésani, aux XVIe et Sègle XVIIs, ils travaillaient le fer (lieu-dit a Ferrera) grâce au minerai importé de l’île d’Elbe. Les incendies ont ravagé les vignes des coteaux, la châtaigneraie, l’oliveraie et les nombreux potagers. Mais les ruines des maisonnettes de vignes, les moulins à huile, les séchoirs à châtaignes et les vieilles clôtures des jardins témoignent de cette activité agricole intense, qui leur permettait de vivre quasiment en autarcie. Ils semaient le blé jusqu’à Bravone, et les troupeaux fournissaient lait, fromage et viande. Ils avaient la pierre abondante, ainsi que le bois (châtaignier, chênes, chênes-lièges, chênes verts, aulnes, etc.)[2].

En 1880, Chiatra était peuplé de 444 habitants, au début du Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle il en comptait 507. À cette époque on pouvait encore remarquer la ferme fortifiée de Giustiniana et la tour de Caseli. Après la guerre de 1939-1945, sa population a fortement décru, pour ne compter que 163 habitants. En ce début de Sègle Modèl:S mini-Modèl:Verificacion sègle, grâce en particulier à sa plaine, la population augmente et semble se stabiliser autour de 190 habitants, pour passer le cap des 500 en été.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Pancrace Lastrajoli-Maurizi    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
332 359 372 433 434 400 380 421

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
440 441 480 410 444 406 435 453 424

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
507 504 508 385 505 507 503 315 206

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
229
229
206
194
162
190
210
210
213
2009 2010
212
214
210
212
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
EasyTimeline 1.90


Timeline generation failed: 6 errors found
Line 74: bar:1901 from:0 till: 507

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '507' not within range as specified by command Period.



Line 75: bar:1906 from:0 till: 504

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '504' not within range as specified by command Period.



Line 76: bar:1911 from:0 till: 508

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '508' not within range as specified by command Period.



Line 78: bar:1926 from:0 till: 505

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '505' not within range as specified by command Period.



Line 79: bar:1931 from:0 till: 507

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '507' not within range as specified by command Period.



Line 80: bar:1936 from:0 till: 503

- Plotdata attribute 'till' invalid.

 Date '503' not within range as specified by command Period.



Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. Istòria de Chiatra, sul luòc de la comuna
  2. Histoire de Chiatra, sur le site de la mairie