Tremblay-en-France

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Salta a la navegació Salta a la cerca

Tremblay-en-France
Tremblay-en-France

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Tremblay-en-France map.svg|center|280px|link=|border]]
[[Fichièr:Blason Tremblay-en-France 93.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
Occitania Map2.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 57′ 00″ N, 2° 34′ 20″ E
Superfícia 22,44 km²
Altituds
 · Maximala
 · Mejana
 · Minimala
 
117 m
84 m
58 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
93
Sèina Saint Denis
Arrondiment Le Raincy
Canton Tremblay-en-France (capluòc)
Intercom
200023448
Plaine de France
Cònsol François Asensi (FASE) (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici Tremblaysiens (en francés)
Còde postal 93290
Còde INSEE 93073
http://www.tremblay-en-france.fr

Tremblay-en-France es una comuna francesa, situada dins lo departament de Sèina Saint Denis e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

Tremblay-A-França es la municipalitat la mai vast del departament de Seine-Sant-Denis amb los sieus 2 244 ectaras. Situada a unitat|25|km {{}} de París, a limitat pel Val-d'Oise al nòrd-oèst, la Seine-e-Marna a l'èst. Tremblay #Que culmini a una altitud mièja de 85 m dins lo Vièlh-País e a 60 m suls marges del Ourcq, aperten géographiquement a la Plana de França #qu'a retalhat per las vallées de la Marna, de la Seine e de la Oise. A environat de Villepinte (Seine-Sant-Denis) per l'oèst e per Villeparisis e Mitry-Mory (quartièr Mitry-lo Nòu) (Seine-e-Marna) per l'èst.

Anciennement @dénommer Tremblay-lès-Gonesse, La vila a constituit de tres povàses principals : la plataforma aéroportuaire de París-Charles-de-Gaulle, situada a caval sus las municipalitats de Roissy e Tremblay, lo Vièlh-País, ancian vilatge situat al Nòrd environat de tèrras agricòlas #que separan l'aeropòrt de la rèsta de la vila, e lo centri vila, tanben trucat grand amassa #que reagrupa 4 cita,al nòrd la patz a l'es lenine a l'oèst lo BHV e lo sud farge. La rèsta del territòri de la municipalitat es principalament pavillonnaire amb los quartièrs dels Cottages, del Bòsc-Sant-Denis e del Verd-Galant.

Tremblay-A-França es egalament réputée per la siá verdure e los sieus luòcs naturales #qu'an #èsser salvaguardats de l'urbanisme sauvatge dels ans 1960 e 1970. Aital un massís boisé de 70 ectaras, eretats grands bòsques #que cobrissián lo Nòrd del Isla-de-França, fach de Tremblay-a-França l'excepcion verda de la Seine-Sant-Denis. Una excepcion confirmada per la preséncia del canal del Ourcq e de los sieus marges verdoyantes al sud, aital coma pels marges del Sausset al nòrd.

La vila es principalament accessibla per la autoroute A104, per la RN 3 e la station de RER del Verd-Galant, en connexion dirècta dempuèi la estacion del nòrd.

Tèxte originau de l'article francés

Tremblay-en-France est la commune la plus vaste du département de Seine-Saint-Denis avec ses 2 244 hectares. Située à 25 km de Paris, elle est limitée par le Val-d'Oise au nord-ouest, la Seine-et-Marne à l'est. Tremblay qui culmine à une altitude moyenne de 85 m au Vieux-Pays et à 60 m sur les rives de l'Ourcq, appartient géographiquement à la Plaine de France qui est découpée par les vallées de la Marne, de la Seine et de l'Oise. Elle est entourée de Villepinte (Seine-Saint-Denis) par l'ouest et par Villeparisis et Mitry-Mory (quartier Mitry-le Neuf) (Seine-et-Marne) par l'est.

Anciennement dénommée Tremblay-lès-Gonesse, la ville est constituée de trois pôles principaux : la plate-forme aéroportuaire de Paris-Charles-de-Gaulle, située à cheval sur les communes de Roissy et Tremblay, le Vieux-Pays, ancien village situé au Nord entouré de terres agricoles qui séparent l'aéroport du reste de la ville, et le centre ville, aussi appelé grand ensemble qui regroupe 4 cite,au nord la paix a l'est lenine a l'ouest le BHV et le sud farge. Le reste du territoire de la commune est principalement pavillonnaire avec les quartiers des Cottages, du Bois-Saint-Denis et du Vert-Galant.

Tremblay-en-France est également réputée pour sa verdure et ses sites naturels qui ont été sauvegardés de l'urbanisme sauvage des années 1960 et 1970. Ainsi un massif boisé de 70 hectares, hérité des grandes forêts qui couvraient le Nord de l'Île-de-France, fait de Tremblay-en-France l'exception verte de la Seine-Saint-Denis. Une exception confirmée par la présence du canal de l'Ourcq et de ses berges verdoyantes au sud, ainsi que par les rives du Sausset au nord.

La ville est principalement accessible par l'autoroute A104, par la RN 3 et la station de RER du Vert-Galant, en liaison directe depuis la gare du nord.

Le Vieux-Pays


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Fichièr:Tremblay-los-Gonesse - Comuna e escòla de gojats.jpg
Tremblay-lès-Gonesse - Comuna e escòla de gojats
Fichièr:Tremblay-los-Gonesse - Lo Doç.jpg
Tremblay-lès-Gonesse - Lo Doç

Lo vilatge tira lo sieu nom del latin tremuletum, lo bòsc de tremòles o àlbers blancs. La França evocada es çò País de França, plana agricòla del nòrd-es de París ont se situa la vila.

Lo territòri a conegut una aucupacion umana dempuèi lo paléolithique de contunh pendent lo neolític coma la testifiquen de nombroses objèctes trobats per cultivateurs o pendent lo creusement del canal del Ourcq. Lo pòble actual s'establís a l'entorn de la font del Sausset, pichon riu de la plana de França.

Dintre en las possessions de la poderosa abbaye de Sant-Denis en 834 continuament a un don de Louis lo Estaques. Lo abbé Suger i bastís un castèl e affranchit los abitants.

Dempuèi lo Mièja Edat, lo pòble se repartís entre Pichon Tremblay e Grand Tremblay. A aquela epòca, los abitants vivon de la granda cultura céréalière o de la venta de lana de feda, venduda en particulara en lo moment de la fièra del Lendit a Sant-Denis.

En 1566, Charles IX #permetre d'i establir doas fièras.

Situada a la separacion dels grands aqueles, la majoritat de las évènements de l'istòria l'arriban pas a gaire e aquel fins a la Revolucion francesa. La primièra evolucion important es lo bastiment del canal del Ourcq, decidida per [[Napoleon Ier|Napoleon Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]], #que permet alavetz a las paysans de vendre mai facilament las siás produccions a París. En 1870 e 1871, en lo moment de la guèrra franco-prussienne, los abitants del pòble se refúgian a París, los récoltes an saquejat. Al Sègle XX, la municipalitat es de nòu al centre dels évènements de la Primièra Guèrra mondiala : los taxis de la Marna partits de Gagny an inspeccionat sul luòc del pòble pel general Gallieni.

A partir d'ans 1920, la municipalitat coneis, coma fòrça las siás vesinas, una transformacion importanta amb lo bastiment de lotissements pavillonnaires la longitud de la via ferrée París-Soissons, dessús ancianas tèrras incultas al sud del territòri. Lo nòrd demòra alavetz agricòla e pòrta una vida a despart. Una municipalité comunista a elegit en 1935. En 1974 a inaugurat lo aeropòrt de Roissy-Charles-de-Gaulle, a l'extrèm nòrd de la comuna.

Al començament del Modèl:XXIe sègle, Tremblay presenta aital una configuracion originala amb un sud urbanisé, un centre villageois environat de tèrras agricòlas e lo nòrd ocupat per las installacions aéroportuaires e de las zònas d'activitats economicas (París-Nòrd II). Lo pòble, o « Vièlh País » es demorat preservat.

Tèxte originau de l'article francés
Tremblay-lès-Gonesse - Mairie et école de garçons
Tremblay-lès-Gonesse - La Sucrerie

Le village tire son nom du latin tremuletum, le bois de trembles ou peupliers blancs. La France évoquée est le Pays de France, plaine agricole du nord-est de Paris où se situe la ville.

Le territoire a connu une occupation humaine dès le paléolithique puis durant le néolithique comme l'attestent de nombreux objets trouvés par des cultivateurs ou durant le creusement du canal de l'Ourcq. Le village actuel s'établit autour de la source du Sausset, petite rivière de la plaine de France.

Il entre dans les possessions de la puissante abbaye de Saint-Denis en 834 suite à un don de Louis le Pieux. L'abbé Suger y bâtit un château et affranchit les habitants.

Dès le Moyen Âge, le village se répartit entre Petit Tremblay et Grand Tremblay. À cette époque, les habitants vivent de la grande culture céréalière ou de la vente de laine de mouton, vendue en particulier lors de la foire du Lendit à Saint-Denis.

En 1566, Charles IX permit d'y établir deux foires.

Située à l'écart des grands axes, la plupart des évènements de l'histoire ne l'atteignent guère et ce jusqu'à la Révolution française. La première évolution importante est la construction du canal de l'Ourcq, décidée par [[Napoléon Ier|Napoléon Modèl:Ligam sègleModèl:Verificacion sègle]], qui permet alors aux paysans de vendre plus facilement leurs productions à Paris. En 1870 et 1871, lors de la guerre franco-prussienne, les habitants du village se réfugient à Paris, les récoltes sont pillées. Au Sègle XX, la commune est de nouveau au centre des évènements de la Première Guerre mondiale : les taxis de la Marne partis de Gagny sont inspectés sur la place du village par le général Gallieni.

À partir des années 1920, la commune connaît, comme beaucoup de ses voisines, une transformation importante avec la construction de lotissements pavillonnaires le long de la voie ferrée Paris-Soissons, sur d'anciennes terres incultes au sud du territoire. Le nord reste alors agricole et mène une vie à part. Une municipalité communiste est élue en 1935. En 1974 est inauguré l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle, à l'extrême nord de la commune.

Au début du Modèl:XXIe siècle, Tremblay présente ainsi une configuration originale avec un sud urbanisé, un centre villageois entouré de terres agricoles et le nord occupé par les installations aéroportuaires et des zones d'activités économiques (Paris-Nord II). Le village, ou « Vieux Pays » est resté préservé.


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 François Asensi (FASE)    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png

1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
824 907 927 867 862 838 822 807 753

1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
732 743 767 735 735 720 764 720 756

1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
763 798 837 842 2 095 4 385 6 181 5 810 9 510

1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
13 788
18 482
26 846
29 644
31 385
33 885
35 340
35 410
35 494
2009 2010
35 036
35 273
34 493
34 744
{{{2 014}}}
{{{2 014tot}}}
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]