Rosny-sous-Bois

Un article de Wikipèdia, l'enciclopèdia liura.
Anar a : navigacion, Recercar

Rosny-sous-Bois
Rosny-sous-Bois

Descobridor o inventaire
Data de descobèrta
Contrari
Color
Simbòl de quantitat
Simbòl d'unitat
Proprietat de
Fondador
Compren
Data de debuta
Data de fin
Precedit per
Seguit per
Coordenadas
[[Fichièr:Rosny sous Bois Monument aux morts.jpg|center|280px|link=|border]]
Monument als Mòrtes, luòc dels Martirs
[[Fichièr:Blason Rosny-sous-Bois 93.svg|75px|center|link=]]
Geografia fisica
France location map-Regions and departements-2016.svg
geolocalizacion
Coordenadas 48° 52′ 00″ N, 2° 29′ 00″ E
Superfícia 5,91 km²
Altituds
 · Maximala
 · Minimala
 
116 m
45 m
Geografia politica
Estat Bandièra de França França
Region
11
Illa de França Flag of Île-de-France.svg
Departament
93
Sèina Saint Denis
Arrondiment Bobigny
Canton Rosny-sous-Bois (Capluòc)
Cònsol Claude Capillon (UMP) (2008-2014)
Geografia umana
Autras informacions
Gentilici (en francés)
Còde postal 93110
Còde INSEE 93064
www.mairie-rosny-sous-bois.fr

Rosny-sous-Bois es una comuna francesa, situada dins lo departament de Sèina Saint Denis e la region d'Illa de França.

Geografia[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés

La vila a situat a l'èst de París, a unitat|15|km {{}} del centre de la capitala e a unitat|9|km {{}} de la pòrta de Bagnolet. S'estend sus un fons d'una vallée e suls flancs de dos plateaux #qu'aquel de Avron. La vila n'a situat en al sud de la Seine-Sant-Denis e es limitrophe del Val-de-Marna via Fontenay-jos-Bòsc. Lo aeropòrt Roissy-Charles-de-Gaulle a situat a aperaquí 11 km al nòrd-es de la comuna.

Sul un dels flancs del serral, un pichon riu, lo ru del Moleret, pren la siá font a Rosny, ven de contunh la Molette abans de se tirar en lo Rouillon a Dugny. En rason de l'urbanizacion del sector, aquel riu a #èsser busée e apareis pas mai al nivèl del sòl. Lo territòri es egalament drainé, cap a la Marna, pel ancià ru de la Fontaine del Vaisseau. Lo aqueduc de la Dhuis travèrsa egalament lo territòri communal. Ciutat fleurie : tres flors.

Ròsa dels vents Ròsa dels vents
N
O    '    E
S
Tèxte originau de l'article francés

La ville est située à l'est de Paris, à 15 km du centre de la capitale et à 9 km de la porte de Bagnolet. Elle s'étend sur un fond d'une vallée et sur les flancs de deux plateaux dont celui d'Avron. La ville est située dans au sud de la Seine-Saint-Denis et est limitrophe du Val-de-Marne via Fontenay-sous-Bois. L'aéroport Roissy-Charles-de-Gaulle est situé à environ 11 km au nord-est de la commune.

Sur l'un des flancs du coteau, une petite rivière, le ru du Moleret, prend sa source à Rosny, puis devient la Molette avant de se jeter dans le Rouillon à Dugny. En raison de l'urbanisation du secteur, cette rivière a été busée et n'apparaît plus au niveau du sol. Le territoire est également drainé, vers la Marne, par l'ancien ru de la Fontaine du Vaisseau. L'aqueduc de la Dhuis traverse également le territoire communal. Ville fleurie : trois fleurs.

Ròsa dels vents Ròsa dels vents
N
O    '    E
S


Istòria[modificar | modificar la font]

Partida eissida de l'article francés
Fichièr:ROSNY-JOS-BÒSC - La station del Tramvia de Montreuil, près del Eglise.JPG
Païsatge del centratz vila cap a 1905. La station del tramvia Nogentais e los sieus rails, implantats al plen mièg de la carrièra, pòt èsser percebuda.

Lo luòc a conegut jos divèrses noms segon l'epòca : Redomatum, Rodoniacum en 1163 ; Rooneio, Roonio, Rodonio al Sègle XIII ; Rosny en 1344 ; Rooniaco al Sègle XV ; Rôni en 1740[1]. L'existéncia d'un vilatge mérovingien a testificat per registres portats a costat de la glèisa Santa-Geneviève.

En 1163, la tèrra aperteniá a la abbaye de Santa Geneviève. Lo abbé de Santa Geneviève deviá, cada an, donar al rei sièis aucas blancas pel fief que lo domeni reial aviá a Rosny[2]. Segon un manuscrit de 1291, Los Miracula sanctae Genovefae post mortem relatan #qu'en 866, los religioses #qu'informan los reliques de santa Geneviève de Marizy (Aisne), ont la châsse de la santa i aviá #èsser protegida l'an 861 per la sostreure a las Normands, s'arturan a Rosny-jos-Bòsques.

Las carrièras de gypse an espetat dempuèi almens 1640 en lo sector de la carrièra Rochebrune. Aquela espleitacion #cessar en la segonda mitat del Sègle XX, mas #daissar de sequèlas #qu'an fach se effondrer de divèrsas abitacions #que se trobavan a lo-dessus. L'anciana carrièra a recentament #èsser transformada en parc municipal. Amb la fin de satisfar als besonhs de lotjaments de la municipalitat, en plena expansion, un mestièr public de abitacions dins bon mercat a creat per decrèt, a la demanda de la vila, lo 9 de mai de 1926. La siá primièra realizacion es un ensems de 6 bastissas de 6 escalonis, l'actuala residéncia del General-Leclerc, inaugurat l'an 1933. En julhet 1964, qualques desenas de familhas gitanas s'installan sus las contreforts de la Tem de la Boissière. Pichon a pichon, ela s'i sédentariseront e l'acampada vendrà mai importanta e mens précaire, engendrant de las relacions mai o mens estendudas amb lo veïnat.

La vila compòrta de divèrses ensems de lotjaments socials. Dempuèi 2006, la vila coneis de nombrosas destruccions de immeubles dels ans 1960 per reconstruire de nòus immeubles residenciales nòus, als 4 cantons de la vila. Lo meteis an, lo nòu quartièr Las Pòrtas de Rosny èra en bastiment. Amb 40 867 abitants l'an 2009, Rosny es la 15en vila la mai poblada de Seine-Sant-Denis aital coma la 170en vila la mai poblada de França[ref. necessària].

Tèxte originau de l'article francés
Paysage du centre ville vers 1905. La station du tramway Nogentais et ses rails, implantés au plein milieu de la rue, peut être aperçue.

Le lieu est connu sous divers noms selon l'époque : Redomatum, Rodoniacum en 1163 ; Rooneio, Roonio, Rodonio au Sègle XIII ; Rosny en 1344 ; Rooniaco au Sègle XV ; Rôni en 1740[3]. L'existence d'un village mérovingien est attestée par des fouilles menées à côté de l'église Sainte-Geneviève.

En 1163, la terre appartenait à l'abbaye de Sainte Geneviève. L'abbé de Sainte Geneviève devait, chaque année, donner au roi six oies blanches pour le fief que le domaine royal avait à Rosny[2]. Selon un manuscrit de 1291, Les Miracula sanctae Genovefae post mortem relatent qu’en 866, les religieux qui rapportent les reliques de sainte Geneviève de Marizy (Aisne), où la châsse de la sainte avait été abritée en 861 pour la soustraire aux Normands, s’arrêtent à Rosny-sous-Bois.

Les carrières de gypse sont exploitées dès au moins 1640 dans le secteur de la rue Rochebrune. Cette exploitation cessa dans la seconde moitié du Sègle XX, mais laissa des séquelles qui ont fait s'effondrer plusieurs habitations qui se trouvaient au-dessus. L'ancienne carrière a récemment été transformée en parc municipal. Afin de satisfaire aux besoins de logements de la commune, en pleine expansion, un office public d'habitations à bon marché est créé par décret, à la demande de la ville, le 9 mai 1926. Sa première réalisation est un ensemble de 6 bâtiments de 6 étages, l'actuelle résidence du Général-Leclerc, inauguré en 1933. En juillet 1964, quelques dizaines de familles gitanes s'installent sur les contreforts de la Redoute de la Boissière. Petit à petit, elle s'y sédentariseront et le campement deviendra plus important et moins précaire, engendrant des relations plus ou moins tendues avec le voisinage.

La ville comporte plusieurs ensembles de logements sociaux. Depuis 2006, la ville connaît de nombreuses destructions d'immeubles des années 1960 pour reconstruire de nouveaux immeubles résidentiels neufs, au 4 coins de la ville. La même année, le nouveau quartier Les Portes de Rosny était en construction. Avec 40 867 habitants en 2009, Rosny est la 15en ville la plus peuplée de Seine-Saint-Denis ainsi que la 170en ville la plus peuplée de France[ref. necessària].


Administracion[modificar | modificar la font]

Lista deus cònsols successius
Periòde Identitat Etiqueta Qualitat
2008 2014 Claude Capillon (UMP)    
març de 2001 2008      
Totas las donadas son pas encara conegudas.

Demografia[modificar | modificar la font]


 v · d · m 
Evolucion demografica
Populacion comunala actuala (2013): , totala:
Picto infobox character.png
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
693 936 780 822 895 948 1 075 1 004 1 014
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 018 2 156 1 605 1 684 1 924 1 745 2 400 2 603 3 245
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 329 5 837 6 933 8 061 10 856 14 477 14 691 14 270 16 491
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2008
21 001
30 705
35 784
36 970
37 489
39 105
41 174
41 283
40 843
2009 2010
40 867
41 201
41 050
41 431
Fonts
Base Cassini de l'EHESS - Nombre retengut a partir de 1962 : Populacion sens comptes dobles - Sit de l'INSEE
Evolucion de la populacion 1962-2008


Luòcs e monuments[modificar | modificar la font]

Personalitats ligadas amb la comuna[modificar | modificar la font]

Véser tanben[modificar | modificar la font]

Ligams extèrnes[modificar | modificar la font]

Nòtas[modificar | modificar la font]

  1. FONT : http://www.atlas-Patrimòni93.fr/pg-html/basas_doc/inventari/ficha.php?idfic=064s022 Atlàs del patrimòni de Seine-Sant-Denis
  2. 2,0 et 2,1 Diccionari istoric dels environs de París del mètge Ermete Pierotti Error de citacion : Balise <ref> non valide ; le nom « D » est défini plusieurs fois avec des contenus différents
  3. SOURCE : http://www.atlas-patrimoine93.fr/pg-html/bases_doc/inventaire/fiche.php?idfic=064s022 Atlas du patrimoine de Seine-Saint-Denis